📰 ActualitĂ© et politique française

Ça s’applique aux gueux, pas à moi :lemaire3:

6 J'aime


Source: le monde

Vous avez mon attention

schitts creek what GIF by CBC

3 J'aime
3 J'aime

Les salariĂ©s de l’éditeur de logiciels de gestion Anikop peuvent avoir le sourire. Ils pourront dĂ©sormais prendre autant de vacances qu’ils le souhaitent et au moment voulu ! Un pari pour le moins audacieux, mais le directeur Nicolas Perroud a assurĂ© Ă  l’AFP « que dans un an, on n’aura relevĂ© aucun abus Â». Cette nouvelle disposition est simplement encadrĂ©e par une « charte morale Â» rĂ©digĂ©e par les 31 salariĂ©s eux-mĂȘmes : les congĂ©s, « validĂ©s automatiquement Â», doivent « ne pas mettre en pĂ©ril l’entreprise ou l’un de ses projets Â» et « ne pas gĂȘner les autres collaborateurs Â». Aucun dispositif de contrĂŽle a posteriori n’est prĂ©vu.

unflinching emmanuel macron GIF

5 J'aime

Elizabeth Borne en sueur la :hoho:

2 J'aime

C’est comme « l’entreprise libĂ©rĂ©e Â» pour moi ce genre « d’avancĂ©es Â» : un jeu de dupes.

Il suffit de mettre des objectifs de prod intenables et pouf’ plus de vacances à prendre à part le mois d’Aout :macron12:

2 J'aime

Pourquoi tant de cynisme ? C’est peut ĂȘtre un patron de gauche ? Hein ? Non ? :sadboy:

1 J'aime

Mais non tu vois tout en noir.

Regarde le forfait cadre dans les boites : tu fais les heures que tu veux, pas de contrĂŽle.
Si tu veux arriver à 11h et repartir à 15h c’est faisable.
Et lorsque tu as du boulot tu peux rester jusqu’à 21h.

Mais tout le monde sait que ça n’arrive jamais :valls2:

5 J'aime

Tu as oublié #CDProjekt :sakai2: :sac:

TrÚs beau pull Saint-James/Le Slip Français. #Fashionista

Source: le parisien

Pour le coup, concurrence et service public ne sont pas incompatible.
Il existe de nombreux services publics soumis Ă  la concurrence et aux appels d’offres mais qui n’en demeurent pas moins des services publics. Par ailleurs, les entreprises qui les gĂšrent alors sont soumises aux dispositions de la loi du 21 aoĂ»t 2017. C’est le cas, notamment, des entreprises qui gĂšrent le transport interurbain de voyageurs en bus ou cars. Aucune, ou presque, ne sont des entreprises publiques pourtant elles sont soumises Ă  ces rĂšgles.

Par ailleurs, article 1 de ladite loi:

La présente loi est applicable aux services publics de transport terrestre régulier de personnes à vocation non touristique.
Ces services sont essentiels Ă  la population car ils permettent la mise en oeuvre des principes constitutionnels suivants :

  • la libertĂ© d’aller et venir ;
  • la libertĂ© d’accĂšs aux services publics, notamment sanitaires, sociaux et d’enseignement ;
  • la libertĂ© du travail ;
  • la libertĂ© du commerce et de l’industrie.
    Pour l’application de la prĂ©sente loi, on entend par :
    1° « Entreprise de transport » : toute entreprise ou toute rĂ©gie, chargĂ©e d’une mission de service public de transport terrestre rĂ©gulier de personnes Ă  vocation non touristique ;
    2° « AutoritĂ© organisatrice de transport » : toute collectivitĂ© publique, groupement de collectivitĂ©s publiques ou Ă©tablissement public compĂ©tent, directement ou par dĂ©lĂ©gation, pour l’institution et l’organisation d’un service public de transport terrestre rĂ©gulier de personnes Ă  vocation non touristique.

Aussi, il n’est pas question du monopole par l’entreprise publique mais bien d’une entreprise chargĂ©e d’une mission de service public.

Quant Ă  l’article 5 il prĂ©voit ces fameuses DII.

DĂšs lors, il y a fort Ă  parier qu’elles seront toujours applicable mĂȘme avec les concurrents de la SNCF.

Cela Ă©tant, la CFDT tente le coup de pression pour expliquer qu’en ouvrant le transport ferroviaire Ă  la concurrence on abolit ce service public.

A mon sens, ce ne sera pas le sens qui sera retenu par le lĂ©gislateur ni le Conseil d’Etat.

L’intĂ©rĂȘt sous-jacent pour la CFDT est d’une part de faire peur aux clients, restez chez l’historique car on sait gĂ©rer le trafic en cas de grĂšve, ce qui va forcĂ©ment arriver, et d’autre part un message au gouvernement, veillez bien Ă  ce que le concurrent qui reprendra soit bien chargĂ© d’une mission de service public avec ce qui en rĂ©sulte en terme d’obligations et de contraintes sinon ce sera le chaos, Ă  nouveau.

On est typiquement dans l’article qui sert la soupe. Il se contente de reprendre les propos des uns sans faire une once de recherche.

3 J'aime

C’est Le Parisien en mĂȘme temps :chut:

2 J'aime

Sans doute la raison pour laquelle je dĂ©laisse la presse de maniĂšre gĂ©nĂ©rale. Un peu ras le bol de ce genre d’article.

2 J'aime