Actualités - France et Monde


#6453

Putain. :hoho:


#6454

Je connaissais pas cet artiste :dicaprio:

Bon en tout cas : comment c’est possible en 2018, pour une multinationale de cette envergure, de faire des sweats comme ça :hogan:


#6455

:what:


#6456

J’ai un peu de mal à croire à un oubli ou une négligence. Soit c’est raciste, soit c’est pour faire passer un message du style ceux qui associent les noirs aux singes sont les vrais racistes et que le même vêtement porté par un blanc ou autre ce serait passé inaperçu donc c’est bien la preuve qu’il y a un souci.
H&M a communiqué sur le sujet depuis ?




:sac:


#6457

Très d’accord aussi avec Julien Cazarre


#6458

Amen.


#6459

Oui, pauvre Michel Leeb.


#6460

Et je pense malgré tout que ce revirement à commencer avec l’affaire Dieudo. C’est à ce moment que les gens ont commencé à réfléchir sur chaque blague pour déterminer ou non si elle est offensante.

Par contre, rien à voir avec la gauche ou la droite. Des cons, y’en a dans tous les bords. Dommage qu’il mette ça sur le tapis.


#6461

Après le fait qu’il ait un “totem d’immunité”, ça montre que les circonstances y sont pour beaucoup sur les personnes qui vont râler.

Il faut faire la distinction entre certains milieux associatifs bien implantés (comme la LICRA) qui ne râlent pour la plupart que quand ça vaut le coup et les SJW de Twitter, le premier groupe prend pleinement en compte les circonstances ce qui est à la chose à faire.

Ici, c’est une ambiance bon enfant autour du football, comme il le dit, les joueurs blancs y ont le droit aussi. C’est dur de voir de la malveillance, du coup comme il traine principalement sur des milieux pauvres en SJW (soyons honnêtes ce sont rarement des gens qui aiment le foot), il déguste peu.

Et j’émettrais une réserve aussi sur le licenciement de Tex, là aussi question de circonstance. Il anime un jeu sur les couples pour une grande chaine de télévision, il doit donc avoir la meilleure image pour le faire. Et j’ai du mal à croire qu’un mec qui sort une blague sur les violences conjugales ne portant aucune subtilité soit le plus à même d’attirer un public concerné large.

Si ça avait été une sanction pénale ou un renvoi d’un poste qui n’a rien à voir avec le sujet, j’aurais été très choqué de la décision, mais là c’est juste de la gestion d’image. Il y a des d’aspects qui me répugnent bien plus que ça dans l’économie de marché telle qu’elle est actuellement.

Par contre, il a entièrement raison de souligner que ceux qui se plaignent le plus sont rarement les concernés. Par exemple, quand il y a une plaisanterie sur les handicapés, 99 % des plaintes viennent de gens valides. Il y a beaucoup de gens qui aiment rire d’eux-mêmes tant que ce n’est pas méchant.

Sinon, comme le dit @Revizor ça devient agaçant cette tendance d’amalgamer tout ce qui est progressiste et/ou de gauche au mouvement SJW. Il y a plein de progressistes qui n’aiment pas du tout ces procédés, je pense même qu’il y en a un joli paquet ici.

J’ai l’impression qu’on veut nous présenter la droite comme championne de la liberté d’expression, alors que les coincés du cul continuent à tenter la censure de partout, genre avec la liste des mots interdits par l’administration Trump. Et c’est dommage que Cazarre tombe dans le piège de cet élément de langage, sans doute sans le faire exprès.

Le vrai problème, ce sont les excès du militantisme, quand on se met à fond dans une cause et qu’on manque de discernement, on affiche rapidement des excès inquiétants et on donne une sale image à tout le monde. Et le hic, c’est que SJW comme fafounets sont en masse sur les rézosossio.


#6462

Je trouve ça normal qu’il y ait des gens choqués par certains humours. Je sais que mon père se fend la poire devant Bigard et que ma mère le trouve juste ignoble, pas drôle et beauf.

Le truc qui ne va pas depuis 2 ans c’est l’acharnement des bien-pensants qui se liguent à chaque pet de travers pour créer des conflits. On dirait que les gens se nourrissent de ça. C’est à la mode d’être “choqué” et de le gueuler haut et fort.

Ça me rend dingue de voir à quel point des gens puisent dans leur énergie pour se battre dans des conflits sans intérêts plutôt que de se soucier de ce qui ne va réellement pas.

On est à l’ère du buzz qui dérange, là ou y a 5 ans pour buzzer il fallait juste être drôle, innovant, décalé. Aujourd’hui pour être retweet et faire le buzz faut trouver une video de chien qui se fait maltraiter, la poster en s’écriant haut et fort être scandalisé.

Un exemple concret

(Ce mec est une perle dans le genre, je retweet des trucs dégueux en me montrant indigné, je gagne des followers o/)


#6463

D’accord avec ça, hein.

Même si j’utiliserais plus le terme connard ou casse-couille que bien-pensant. D’abord parce que c’est moins connoté politiquement, ensuite parce que ça rapporte bien mieux les faits.


#6464

Ça a commencé avec le développement d’Internet surtout. La parole des choqués pour un rien s’est répandue à une vitesse et a pris une place grandissante.


#6465

Mouais, c’est surtout dû aux dernières affaires Weinstein/BalanceTonPorc. Car sa blague est une vieille blague, présente dans son spectacle depuis des années et, pour l’avoir pas mal regardée à une période, je suis sûr qu’il l’a déjà sortie pendant son émission ^^ Tex a toujours vanné les femmes pendant l’émission, avec un humour plus ou moins provoc’.
Je pense vraiment que la direction a saisi l’opportunité de se débarrasser d’un gros salaire ou d’un “vieux”.
Enfin bref, ce n’est qu’un détail dans cette discussion comme dirait Jean-Marie.

Quant à l’humour droite/gauche, c’était assez marqué dans les années 80/90 ce que raconte Cazarre, avec évidemment quelques exceptions j’imagine, mais bref, pour avoir grandi comme lui à cette époque je ne suis pas du tout surpris qu’il le pense encore maintenant, ça marque faut dire quand on est enfant/ado et c’est pas toujours facile de se départir des clichés ^^

Sinon, Carlos, gros raciste pédophile dans notre époque actuelle et gentil amuseur un peu patapouf dans le Club Do’ :

:hoho:


#6466

Très stable le keumé ahaha


#6467

Oh putain ! J’avais jamais trop fait attention aux paroles… chaud. :hoho:


#6468

:sac:

J’aurai pu parler aussi de Hergé avec son Tintin au Congo, voire de Spirou et Fantasio, et plein d’autres BD, séries, films, etc.

Il y a un contexte, une époque révolue, ce qui était permis (ou plutôt toléré) avant qui ne l’est plus aujourd’hui, bref, on pourrait philosopher longtemps, très longtemps sur cette évolution, ce glissement de notre société vers une aseptisation afin de ne heurter personne ou presque de crainte de se voir hérisser toute une armée prête à t’égorger sur la place publique.

Pour moi, mais je me trompe peut-être, ou alors je simplifie trop, mais c’est lié à une exposition grandissante via Internet et ses médias comme FaceBook ou Twitter qui permettent à tous ces gens de pouvoir s’exprimer en masse alors qu’avant on ne les entendait que peu bien qu’ils existaient aussi.

Comme ils sont très présents sur ces nouveaux médias, certains se sentent obligés d’en tenir compte en tentant de “calmer le jeu”, du coup ces SJW se sont sentis puissants et ont entraîné d’autres courants à s’exprimer, alimentant ainsi une certaine forme d’oppression.

Avant, avec la radio et la TV, les SJW s’exprimaient, on se foutait de leur gueule (la plupart du temps) ou on les laissait parler en faisant “oui, oui, ok, merci, au revoir”, et on passait à autre chose. Ce qui n’est plus possible avec Internet, ils peuvent continuellement s’exprimer, et, j’ose le dire, harceler de leurs diatribes le plus de gens possible.

Alors il ne s’agit pas de ne pas écouter ou de les faire taire, chacun a sa sensibilité, mais ça atteint un point insupportable et c’est de plus en plus inquiétant la tournure que ça prend.

Le pire, c’est que c’est contagieux. Même en dehors d’Internet ou de l’œil d’une caméra ou d’un micro, les gens font de plus en plus attention à ce qu’ils disent, d’autres s’offusquent davantage pour des trucs qui avant passaient relativement bien (ou avec quelques grincements de dents), etc.

2005 quand même…


#6469

Je découvre l’acronyme SJW. Je l’avais jamais entendu avant vos posts.

Voilà. Merci de parfaire ma culture. :sac:


#6470

35

Ça fait au moins 10 minutes. Il va nous pondre un putain de pavé le @Gino.


#6471

La longueur du temps de rédaction est un peu faussée par le fait que discutais avec un ami sur Skype en même temps, mais ça reste un pavé :stuck_out_tongue:

Donc @Thomas , on n’est pas vraiment d’accord là dessus.

Certains lissages du discours ne me semblent pas être invivables, on a eu une période où on est passés d’un contrôle absolu (les médias étaient bâillonnés jusqu’à l’élection de Mitterrand) à une grande liberté, c’est forcément allé dans tous les sens, ce n’est ni bien ni mal, c’est naturel.

Maintenant, on se rend compte que certaines choses sont profondément blessantes pour des catégories de la population et que c’est peut-être mieux de s’en dispenser dans les médias. Là aussi c’est une évolution naturelle.

Je ne pense pas que le fait qu’on s’indigne du fait qu’Hanouna organise un piège à homosexuels en direct soit une mauvaise chose, de même que les émissions du même présentateur fassent l’apologie de l’humiliation avec le cas Delormeau. Et pourtant, dans l’absolu, ce sont des altérations portées à la liberté de parole dans les médias.

Trouver un bon équilibre entre les sensibilités et la liberté dans les médias en général, cela ne me semble pas idiot. Il faut juste veiller à distinguer les délires de quelques personnes et ce qui fonde un préjudice profond.

Ceci dit, je serais un peu moins réservé sur les thèmes de l’humour. Il doit y avoir une double liberté absolue en humour. Celle de blaguer sur tous les sujets, mais aussi celle de ne pas apprécier une part de l’humour sans être traité de triste coincé liberticide.
A titre personnel, j’accepte des blagues sur tout à condition que ce soit intelligent et bienveillant, mais je conçois tout à fait que certains aiment se dispenser du critère d’intelligence ou à l’inverse réfutent totalement certains sujets.

Ceci dit, moi aussi, j’en veux aux SJW, non pas pour avoir en soi cherché à altérer la limite de ce qui peut être dit sans irriter quelqu’un, même si par définition leur conception me semble bien extrême, mais parce qu’ils :

  • Sont les porteurs d’un impérialisme culturel, en tentant de nous importer toutes les indignations US, par exemple le coup des blackfaces, c’est d’ailleurs en grande partie pour ça que j’ai été bien plus dur concernant la polémique Griezmann que d’autres. S’indigner pour quelque chose qui heurte réellement une minorité, c’est une chose, aller chercher des prétextes ailleurs, c’est chercher la merde.

  • En parlant d’importation, leur abus d’anglicismes dans un contexte qui ne les justifie pas, ça me donne envie de distribuer des coups de pied sautés et de les inviter au “fermetagueuling”. Confisquer le langage c’est un procédé élitiste détestable et mépriser la langue française, c’est mépriser notre culture entière (je ne parle pas là d’écriture inclusive, c’est une tentative d’améliorer le français que je trouve personnellement mauvaise, mais en aucun cas méprisante).

  • Portent un sommet de la malhonnêteté intellectuelle avec leur défense à toute épreuve. Si tu es un mec blanc cis hétéro, tu ne peux en aucun cas comprendre ce que subissent les minorités, si tu es dans une autre situation tu as intériorisé ton oppression. Le propre d’une discussion ouverte, c’est d’envisager avoir tort, eux ne l’envisagent jamais, leur action ce n’est pas de la discussion mais de la joute oratoire. Problématique pour des gens qui prétendent mieux écouter que les autres.

  • Ont de manière générale des méthodes détestables, identiques à celles de la fachosphère, en agissant en meute, harcelant des personnes qui sont pourtant parfois clairement bienveillantes. Combattre la harcèlement par le harcèlement c’est être le roi des idiots.

  • Sont totalement contre-productifs, quand un excité veut vous faire culpabiliser, souvent le réflexe, c’est chercher à encore plus l’emmerder. On en voit l’exemple à chaque maladresse des véganes avec des tas de commentaires de personnes voulant se faire un bon steak le soir pour bien les emmerder. On ne peut rien faire sans créer une majorité bienveillante, et les SJW sont le plus gros obstacle sur le passage.

Ce que je demande, c’est de ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain, beaucoup de militants et associations progressistes portent des idées qui apportent un véritable intérêt pour les droits des minorités et le recul des inégalités dans les consciences, et certaines de ces idées incitent à être plus prudents dans la parole publique.

Et inversement, le fait de soutenir des causes progressistes ne doit nous dispenser de dire aux SJW d’aller se faire foutre, ils nuisent à la cause, sont extrémistes, sont malhonnêtes et sont des casse-couilles de manière générale.


#6472

Note : penser à inclure un TL;DR dans les posts de plus de 5 paragraphes.


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible