Actualités Insolites

J’ai dit s’il s’approche je lui roule dessus ou je me barre pas que je le défonce. :no:

Oh ben au moins elles sont majeures, merde.

:hoho:

Un bien « rare » précise l’annonce. En effet, un logement de 6,51 mètres carrés en vente par Century 21 à près de 20.600 euros du mètre carré cela n’arrive pas tous les jours. Dans le 4ème arrondissement, quai de Gesvres, une studette comprenant une salle d’eau avec WC sanibroyeur, kitchenette et lit en mezzanine est à vendre pour 134.000 euros. Selon les notaires, le prix moyen au mètre carré dans le quartier est de 14.600 euros.

:funes2:

Malgré ce prix, il faudra prévoir des travaux. En effet, sur l’annonce, il est listé les travaux : « Ravalement rue - Quelques réparations en toiture - Descente à remplacer pour évacuation des broyeurs du 6ème étage (on ne pourra pas mettre WC normal dans la studette) ».

:berlusconi:

Un internaute avait repéré cette annonce début octobre et s’était étonné au prix. Century 21 lui avait répondu : « l’annonce précise que la surface est de 6,51m2 et 20m3 ce qui signifie que le bien peut être légalement loué ». Le décret du 30 janvier 2002 relatif aux caractéristiques du logement décent précise, en effet, quant à la taille du bien mis en location. « Le logement dispose au moins d’une pièce principale ayant soit une surface habitable au moins égale à 9 mètres carrés et une hauteur sous plafond au moins égale à 2,20 mètres, soit un volume habitable au moins égal à 20 mètres cubes ». Dans ce cas précis, si la surface habitable est trop petite selon la description du logement décent, il est possible que le volume habitable soit au moins égal à 20 mètres cubes, mais cette information n’est pas disponible dans l’annonce. Quoiqu’il en soit, à Paris, un décret interdit la location de tout bien d’une surface inférieure à 9 mètres carré. C’est pourtant, sur l’annonce Century 21 a pris soin de préciser que le bien « ne répond pas aux critères de logement décent sur Paris et ne peut être loué ».

Ah bah si c’est légal et précisé :calm: :smart:

1 J'aime

Ce mardi, au petit matin, les services de la ville découvrent pêle-mêle des sacs de gravats, un four micro-ondes, du gros électroménager et divers déchets étalés sur le bas-côté. « Un vide-maison », résume Patricia Bergdolt. Les gendarmes sont appelés sur place pour faire constater le dépôt. En tant que première magistrate de sa commune, elle fouille les déchets à la recherche d’un indice permettant d’identifier le malpropre.

À l’heure du déjeuner, la maire prend une initiative originale. Les services de la ville se rendent chez le contrevenant, qui habite un village voisin, et rejettent les déchets par-dessus son portail.

:hoho:

4 J'aimes

Pas la première fois que je vois un maire prendre une telle initiative mais CHEH! surtout quand, nous, on se fait chier à aller à la déchetterie (gratuite faut-il le rappeler).

2 J'aimes

Gratuite que tu finances avec tes impots. Donc autant utiliser ce que tu paies deja.

4 J'aimes

Non je paie pas d’impôts, moi :castaner1:

Meme pas un petite tva de derriere les fagots?

3 J'aimes