👟 Course à pieds (au pluriel)


#1813

j’ai pas trouver de site pour suivre le marathon peut être dimanche


#1814

Il n’y a pas de suivi live (encore) sur les courses de Poitiers.


#1815

Dommage :moquette:


#1816

Jusque ici, tout va bien :


#1817

Ils sont prêt

Enfin je crois


#1818

Va falloir sortir les burnes les gars.

Je crois en vous, ca va le faire. :ztfcomeatme:


#1819

Pas d’Overall en plus pour toi @BigBillou !


#1820

Raconte, raconte !!

Et félicitations :aulas:


#1821

Ahhhhhhhhhhh, je vois @Val qui claque un 1h56 au semi.

Tiens le coup bonhomme, tu vas péter les 4h. :kidyay:


#1822

2h27, pas grand chose à en dire, je ńai’ jamais réussi à accélérer même si je ne suis jamais arrêté.

J’attends l’arrivée de la bête


#1823

Faut croire que c’etait pas tant le bon plan de miser sur la fraicheur :sac:


#1824

Le garenne vient de passer, moins de 4h !


#1825

3:57:43 GG mon valou @Val


#1826

La fierté. :proud:


#1827

Les gars :clap2:


#1828

Bravo à vous deux les mecs !


#1829

Vous assurez, vous êtes des légendes les mecs !


#1830

Tout d’abord merci à Roger. Il ne lira jamais ça mais sans lui, je pense que ma fin de course aurait été tout autre. Ça ne se voit pas forcément au niveau des splits mais sa présence m’a énormément aidé pour finir et ne pas trop craquer.

Ceci étant dit, je suis en état de décomposition avancée je crois. Jamais fait un truc aussi dur de ma vie. J’ai l’impression que les 10 dernières kilomètres ont été aussi long que les 30 premiers. C’est vraiment une distance à part. A partir du 25e, ça commence à tomber comme des mouches puis à partir du 35e, c’est la marche de l’empereur, j’ai croisé plus de gens qui marchaient que de personnes qui couraient je pense, c’est assez flippant. Et encore, ce n’est pas le marathon de Paris, on était juste 800 il me semble donc la masse était peu importante. C’est d’ailleurs ma petite fierté de la course, hormis sur les ravitos à la fin, je n’ai jamais marché. Ma lente agonie m’a rappelé celle de Blagnac lors de mon premier semi mais je trouve avoir plutôt bien limité la casse. J’ai été au bord des crampes toute la fin de course. J’ai longtemps cru pouvoir m’approcher des 3h50 mais la réalité m’a vite ramené sur Terre. Mon gros point noir a été l’alimentation à mon avis, j’ai géré ça comme une merde, hormis deux pâtes de fruits et 4 gels, je n’ai rien pris d’autre. Mon coup de pompe ne s’explique pas par ça mais ça sera à travailler si jamais je replonge un jour.

Je ne sais pas trop quoi dire d’autre. Le début de course était rigolo avec les meneurs d’allure du 4h qui étaient devant ceux de 3h45 jusqu’au 6 ou 7. Ils ont été en sur-régime toute la course j’ai l’impression, je les ai doublés que vers le 20e si je me souviens bien (j’étais vers 5’30 au kilo et 4h c’est du 5’40 je crois). J’avais pris mon Ipod au cas où je me faisais un peu chier au milieu du parcours (effectivement, l’ambiance n’était pas trop au rendez-vous tout au long de la course) mais j’ai du passer plus de temps à défaire les écouteurs qu’à écouter de la musique (c’est à peu près à ce moment-là que j’ai rencontre mon sauveur Roger). :hoho:

Le parcours est quand même assez bâtard avec pas mal de faux-plats. Je savais que ma base aérobie (endurance) était “légère” encore mais je ne regrette pas de m’être lancé dans l’aventure. 5-6 ans en arrière, jamais j’aurais cru en arriver là. J’ai commencé à courir pour préparer un 1500m puis après c’est parti sur un 10, un semi et maintenant un marathon. Il ne faut rien se refuser et y croire. Après, je ne sais pas si j’en referais un de suite, la prépa est quand même assez costaud (et malgré ça, la fin a été terriblement compliqué) mais j’ai surtout envie de bien bosser mon endurance et c’est une chose qui prend du temps.

La fin et le passage sur la ligne, grand moment, les larmes n’étaient pas loin. A ce moment-là et depuis pas mal de temps, chaque pas que je faisais était un nouveau record que j’établissais et je pensais à tout le monde qui m’a soutenu de près et de loin (encore merci les gars d’ailleurs), je savais que le 4h était quasiment dans la poche et donc j’avais conscience, sans faire le prétentieux, de réaliser quelque chose de beau (à mes yeux en tout cas). C’était une belle aventure, maintenant on va laisser les chaussures un peu au placard pendant quelques temps !

Merci les mecs pour vos messages, ça fait vraiment plaisir !


#1831

Finir un marathon sans marcher, en moins de 4h, c’est tellement grand. :mott:

En route pour l’utra et ses 100km ? :arlette:

:triggered2:


#1832

Bravo à vous et à Roger aussi du coup :obama6:


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Mon Discourse - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible