Divinity: Original Sin (1 et 2)

Jeux Divinity: Original Sin


Genre : RPG
Développeur : :bel: Larian Studios
Plate-forme : PC - MAC - Linux (+ Xbox One - PS4 en version enhanced)

Date de sortie (Divinity OS 1) : 2014
Date de sortie (Divinity OS 2) : 2017

La saga Divinity: Original est un spinoff (indépendant) de la saga Divinity qui a déjà vu naître quatre jeux par le passé : Beyond Divinity (2002), Beyond Divinity (2004), Divinity II : The Dragon Knight Saga (2010) et Divinity : Dragon Commander (2013).

Divinity: Original Sin


L’histoire se déroule dans le monde de Rivellon, entre les aventures Divinity Dragon Commander et Divine Divinity. Les héros sont deux Traque-Sources, membres d’une organisation dont le but est de traquer et d’exterminer les Ensourceleurs, des mages pervertis par l’action néfaste d’une puissante magie nommée la Source. Ils sont envoyés en mission dans la ville de Cyseal afin d’élucider le meurtre d’un conseiller qui pourrait être lié à la Source. Mais Cyseal, cité autrefois prospère maintenant au bord de la ruine, est actuellement en proie à un véritable siège mené par les morts-vivants qui envahissent la région, et par les orcs qui ont lancé des attaques pour une raison inconnue.


Guide : Solution du jeu (FR)


Divinity: Original Sin 2


Mille ans après les aventures du précédent épisode, les utilisateurs du pouvoir de la Source sont jugés responsables de la disparition de Lucian, l’avatar envoyé par les Dieux. L’apparition de créatures démoniaques ont fini de convaincre l’évêque Alexandre l’Innocent d’envoyer les Sourciers sur une île-prison. Vous jouez un Sourcier qui survit à un naufrage alors qu’il était en route vers cette prison.

Quelques infos autour de la sortie de Divinity Original Sin Enhanced Edition (PC, MAC mais surtout One et PS4)

http://www.jeuxvideo.com/news/425730/divinity-original-sin-sortira-sur-one-et-ps4-en-version-enhanced.htm

http://www.gamekult.com/actu/divinity-original-sin-remanie-sur-consoles-et-pc-A147517.html


Et interview des développeurs. Ils se montrent très confiants quant à l’adaptation au pad.

" C’est vrai que cette adaptation n’a pas été évidente. Nous étions bien entendu intéressés pour incorporer tous les éléments de la version PC, pensés à la base pour la souris, sur consoles. Du coup, ça nous a pris plusieurs mois pour expérimenter mais finalement, nous avons réussi à trouver un bon équilibre, quelque chose de fluide et qui donnait vraiment l’impression que le jeu a été pensé pour le pad. L’autre objectif était d’essayer d’avoir du coop local sur consoles, en split screen. C’était déjà une vision initiale du jeu en 2011 mais nous n’avions pas réussi à le faire. Du coup, pour la version consoles, nous tenions absolument à avoir cette feature. Je suis donc très heureux que ça fonctionne "

http://www.jeuxvideo.com/news/425845/interview-divinity-original-sin-enhanced-edition-une-version-remaniee-sur-consoles.htm

Sur Diablo III ça avait super bien marché (même si tous les joueurs PC n’osent pas y croire), je suis sceptique pour Divinity mais bon y a pas de raison non plus.

Un nouveau wallpaper est disponible sur le site de Larian pour ceux que ça intéresse : http://www.divinityoriginalsin.com/download.php

[quote]Compte tenu de toutes les modifications opérées, cette Enhanced Edition
fera l’objet d’une sortie séparée au lieu d’une grosse mise à jour sur
PC, en sachant que les possesseurs du titre original pourront récupérer
gratuitement la nouvelle version, comme indiqué sur la page Kickstarter du projet.[/quote]

Bonne nouvelle !

Kirill Pobrovsky le compositeur de la saga est décédé :emocry:

J’ai gardé dans ma playlist quelques thèmes d’Original Sin, et j’ai du écouter l’OST complète une dizaine de fois…

Sacré talent

JVC a testé Divinity OS sur consoles

Les développeurs sont parvenus à adapter le jeu aux contrôles à la manette et il ne m'aura fallu qu'une poignée de minutes pour prendre en main les différents raccourcis. On alterne ainsi entre les barres de compétences et les interactions avec l'environnement d'une simple pression de touche pour ensuite gérer le placement des sorts à l'aide du stick gauche tandis que le droit gère une caméra désormais orientable à 360 degrés sans bugs de modélisation 3D. Si le combo clavier souris garantira un peu plus de rapidité d’exécution, Divinity s'adapte avec brio à ce nouveau mode de contrôle.

http://www.jeuxvideo.com/preview/430455/divinity-original-sin-enhanced-edition-on-y-a-joue-sur-consoles-e3-2015.htm

Rassurant donc, les joueurs consoles vont pouvoir profiter de cette pépite.

Gamekult a essayé la version console (extrait)

Loin d’être en reste, la prise en main à la manette hisse même cette Enhanced Edition au rang de modèle du genre, avec contrôle au stick gauche, actions rapides à la croix directionnelle et passage en barre d’aptitudes d’une touche. (...) La collecte massive de butin ainsi que sa répartition deviennent alors un jeu d’enfant et la fonction facilite même le dénichage de leviers minuscules pour les joueurs assis à quelques mètres de leur écran. Et si la disparition d’un pointeur - et donc d’une fonction de survol - pouvait inquiéter quant aux possibilités pour un joueur d’appréhender une situation de combat d’un coup d’oeil, les nombreux ajouts apportés à l’interface font un boulot de compensation admirable (avec même quelques indicateurs inédits, comme des repères directionnels pour mieux identifier un backstab, par exemple).

http://www.gamekult.com/actu/e3-on-a-essaye-divinity-original-sin-enhanced-edition-A149601.html

Les deux sites confirment donc la très bonne jouabilité, aucune excuse pour passer à côté !

Test de la Enhanced Edition (jeuxvideo.com)

Il serait bien trop long de vous dresser la liste complète des changements opérés dans cette Enhanced Edition. Ce qui reste sûr, c’est qu’avec cette nouvelle version, Divinity Original Sin frappe un grand et magistral coup pour son arrivée sur consoles de salon. Avec son interface améliorée, sa jouabilité au pad bien partie pour devenir un modèle du genre et ses multiples ajustements de gameplay, cette version ne trahit en rien son label d’édition améliorée. Déjà au panthéon des grands RPG au tour par tour, Original Sin gravit ici une marche supplémentaire. Une véritable preuve d’amour de Larian autant pour sa licence que pour ses joueurs. De quoi ne laisser présager que du bon pour sa suite en chantier depuis maintenant quelques mois. Une aventure divine, tout simplement.

http://www.jeuxvideo.com/test/447641/divinity-original-sin-enhanced-edition-la-version-sublimee.htm

Test de la Enhanced Edition (gamekult.com)

Il y a les éditions définitives qui se contentent de recycler, et les Enhanced Edition qui transcendent l’expérience originale. La liste des améliorations, des ajouts et des corrections font de ce Divinity Original Sin un nouveau jeu à part entière, en bonifiant la recette de base bien au-delà des ambitions initiales. Il s’agit là d’un exemple trop rare d’humilité de la part d’un studio qui a su se remettre en question et qui fait preuve d’une grande générosité envers les fans. A l’origine de la campagne Kickstarter, le fondateur de Larian entendait rendre hommage à des titres de légende comme Ultima ou Baldur’s Gate. Divinity Original Sin Enhanced Edition va plus loin et peut désormais sans rougir tutoyer les classiques du genre. Quand on sait que ces fondations serviront de base au projet Divinity II, on compte désormais les jours qui nous séparent de la suite d’un des meilleurs jeux de rôle de cette année.

http://www.gamekult.com/jeux/test-divinity-original-sin-enhanced-edition-SU3050467509t.html#ps4

Le deuxième opus est sorti en alpha, sur Steam.

Quelqu’un l’a Kickstarté ? (ou l’a acheté au prix fort de 40 € ? :smiley: )

Ayant quelques jeux de retard, je prendrais tranquillement quelques mois après la sortie.

Y a pas longtemps, j’avais eu envie de refaire le premier, mais ça représente 70h, c’est chaud

J’ai une save sur la première version (non enhanced donc) vers la fin du jeu. Je suis safe (sauf si je suis un golmon et je l’ai effacée, ce qui est fort probable).

Par contre, effectivement, j’ai voulu le faire en coop avec un pote, et au final ce tarba m’a pas attendu et l’a fait sans moi. Dommage j’aurais bien voulu faire la version Enhanced ( le premier jeu offert par un éditeur de ma vie, <3 à Larian Studios).

J’ai relancé hier, direct un combat hardcore d’une heure, qui a enchainé sur un deuxième combat aussi difficile.

Bordel ce jeu ! :heart:

Article gratuit chez CPC, l’article “En chantier” (où ils testent les early access) dédié à Divinity Original Sin 2

En état:

Comme disait mon grand-père, qui était danseuse du ventre, on ne va pas tortiller du cul pour chier droit : en dépit de quelques problèmes, Original Sin 2 sera l’un des meilleurs jeux de rôles de l’année. Reste une question : faut-il craquer maintenant ou attendre sa sortie ? Si vous êtes un rôliste pur et dur, mieux vaut temporiser. Ce premier acte recèle quelques surprises que vous ne voudrez sans doute pas découvrir trop tôt. Si en revanche vous êtes du genre bricoleur, amateur de bac à sable, que vous aimez tester toutes les combinaisons possibles dans les jeux et regarder leurs mondes réagir à vos expérimentations, n’hésitez pas : l’accès anticipé d’Original Sin 2 a de quoi vous tenir occupé pendant des heures.

https://www.canardpc.com/online/peche-mortel

Test de Divinity OS 2 dispo chez jeuxvideo.com

J’allais faire un sujet. :sac:

Bon j’ai commencé le second opus sans avoir touché au premier. C’est tout simplement fantastique. Je pensais vraiment que le système de combat allait me taper sur les nerfs, mais pas du tout, on dirait du très bon D&D bordel. Le fait que ça ne soit pas un tour par tour “hexagonal” mais que le mouvement soit libre, c’est tellement bon.

Pour continuer sur les combats, c’est tellement profond que c’est franchement pas simple d’y aller à poil comme j’ai pu le faire. :hoho: Faire gaffe aux éléments, aux combos, à l’élévation, à la position de tout le monde etc. C’est tellement bon. :heart:

Pour l’histoire, j’ai choisi de me lancer avec un personnage “origine”, Fane. C’est pas mal du tout pour l’instant, il y a des moments franchement fendard également. :hoho: (Je dois avoir ~10h de jeu)

Le nombre de classes et possibilité, c’est balaise. :hoho: J’ai gardé le coté inquisiteur/necro du coup, mais pour un prochain personnage, je pense que j’irai full-custom pour ce qui est de la classe.

Graphiquement, je m’attendais vraiment pas à quelque chose de si raffiné et travaillé non plus. Le seul bémol pour l’instant (a part cette police immonde qu’ils ont choisit pour les livres, notes etc), c’est vraiment ce journal de quête à la con. :hoho: C’est un peu trop old-school et ca manque de lisibilité je trouve.

1 J'aime

Ah c’est pour ça que t’as l’air moins présent, t’es sur DOS2 :hoho:

Je suis pareil mais sur Wasteland 2 :sac:

Le rôle des éléments et du décor c’est vraiment un gros plus je trouve, ça amène un degré de réflexion en plus qui colle bien avec le tour par tour.

Absolument. Hier j’ai lancé “une heure ou deux”, finalement le compteur est montée à 6h. :jorjor:
C’est tellement prenant cette merde. :hoho:

Ça fourmilles de détails partout, des endroits cachés, d’autres où l’accès est funky (pour ne pas spoiler), c’est bourré des quêtes secondaires etc. Je me régale vraiment. Beaucoup de choses à lire également et ces putains de combats avec une difficulté de taré pour un novice du jeu comme moi, ça n’aide pas à faire baisser le temps de jeu. :hoho:

En parlant de temps de jeu, dans le premier, on a une grande ville centrale et les zones autour pour les quêtes pendant une partie du jeu. J’ai passé plus de 2h à tester le système de vol. Je me cachais, je volais ce que je pouvais, je revendais, en boucle jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à voler sans se faire griller. Pour pouvoir acheter de gros objets direct.

1 J'aime

C’est exactement ce que je suis entrain de faire. :hoho:
Je n’ai jamais autant utilisé la fonction quicksave de ma vie d’ailleurs. Belle difficulté ce jeu.

Le test du jeu est dispo chez gamekult

C’est parfois en listant tout les péchés qu’on saurait pardonner à une oeuvre qu’on réalise sa valeur et Divinity Original Sin II est de celles-là. 90% du temps passé sur le titre vous garantira la délicieuse pleinitude d’avoir fait l’un de vos achats les plus sûrs depuis longtemps, alors que vous passerez les 10% restant à maudire Larian pour ce grand jeu sorti trop tôt, buggé dans les coins, mal équilibré et presque sacrifié dans ses derniers instants. Dans quelques patchs, ou après la sortie de l’Enhanced Edition qui ne manquera pas d’arriver dans quelques mois, l’amateur éclairé tiendra en revanche entre ses mains l’un des plus grands RPG occidentaux de son époque, infant d’une meute de passionnés prêts à tout pour dépoussiérer les codes. Un jeu presque violent de générosité, savamment écrit, réactif, malin, drôle sans oublier d’être prenant, qui croit dans le futur brillant du genre et le fait savoir, par le verbe et les armes. 8/10

1 J'aime