:esp: UCAM Murcia CF :esp:

Ca fait bien longtemps que je n’avais pas touché à Football Manager, et puis je suis tombé malade comme un chien il y a trois jours. Du coup, je me suis dit qu’il était temps de me lancer dans un dernier défi sur cet opus. Prendre un club dans les basses divisions espagnoles, et le faire grimper dans la hiérarchie nationale. J’ai jeté un coup d’oeil aux équipes et ai finalement choisi l’UCAM Murcia CF, notamment à cause de son logo que je trouvais sympa… et qui en fait n’était pas le bon. :no: Du coup, le logo que vous verrez sur les screens de la première saison, oubliez. Ce sera corrigé dès la saison 2.

Je ne connais pas grand chose du club, si ce n’est qu’il a été fondé en 1999. C’est donc un club tout jeune dont le meilleur classement jamais enregistré est une deuxième place au classement en troisième division. Chose que je compte changer très rapidement.

Les finances sont dans un sale état, notamment la masse salariale qui est trop élevé de presque 70K€/mois. Va falloir s’accrocher si on veut un jour concurrencer le Real ou le Barça.

3 J'aimes


SAISON I

Transferts :

Comme je le disais plus haut, j’ai récupéré un effectif dont la masse salariale était beaucoup trop élevée. J’ai tout essayé à mon arrivée, impossible de dégager le moindre joueur. Et vu que les trois joueurs prêtés dont j’aurais pu m’alléger étaient sans doute parmi mes tous meilleurs joueurs, je me suis dit qu’on allait assumer la bêtise de mes prédécesseurs pendant quelques temps.

J’ai réussi à me dégager d’un peu plus de 30K/mois au mercato hivernal, avec trois joueurs que j’ai blacklisté dès le début quasiment. Excepté Titi, un buteur dans lequel je croyais, mais qui était blessé les quatre premiers mois. Finalement quelconque à son retour, j’ai préféré me débarrasser de son salaire.

Evidemment, vu l’état des finances, je ne me suis permis aucune recrue.


Copa del rey :

On a réalisé un parcours plutôt satisfaisant, et on a eu l’honneur d’affronter l’immense Real Madrid au quatrième tour. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Zizou s’est pas foutu de nous. Il a envoyé l’artillerie lourde à chaque fois (Ronaldo, Bale, tous étaient là). On se fait laminer, mais c’est toujours un plaisir de voir de tels joueurs évoluer en face. On se permet même de marquer un but à chaque fois, pour sauver l’honneur.


Segunda Division B4


On a été beaucoup trop forts pour la concurrence. Notre formation en 4-4-2 avec des ailiers, très portée sur l’offensive, a été récompensée. On termine avec… 53 buts de plus que la deuxième meilleure attaque, rien que ça. Plus de 100pts, seulement trois défaites, saison immense de mon équipe. Mais qui ne suffit pas à valider la montée. Pour ça, direction les barrages, où nous retrouverons les trois autres vainqueurs de la division. Mais avant ça, un coup d’oeil au classement final pour voir que nous avions une marge conséquente sur nos adversaires. :stanley:

Nous retrouvons donc la réserve de Valence pour une demi-finale qui s’annonce bouillante. Une victoire, et la montée sera acquise, peu importe le résultat de la finale. Autant dire que pour la première fois de la saison peut-être, mes joueurs s’avançaient sur le terrain avec la boule au ventre.

Et ça s’est vu! D’entrée, Valence met la pression et ouvre le score par Arango. Cabrera, intenable, y ira aussi de son but. Heureusement pour nous, notre sérial buteur Álex Rubio marque juste avant la mi-temps et facilite mon discours à la pause. On revient galvanisé et on en plante deux d’entrée, prenant l’avantage. Valence égalisera, mais le plus dur est fait. On ramène un bon nul de chez eux, il faudra maintenant conclure à domicile.

Il nous a fallu 33 minutes pour plier le match, trois ensuite pour le relancer au terme d’une action assez incroyable, sur laquelle nous touchons deux fois les montants avant de concéder la réduction du score au terme de la contre-attaque. On calmera ensuite leurs ardeurs, puis Gutiérrez, jeune joueur du centre de formation, valide la montée en coupant de la tête un bon centre de Nono. Nous sommes promus en deuxième divison! :proud:

Place donc à la finale :

Gros craquage, après un tel résultat, il va être difficile d’aller chercher le titre. Pablo Carnero a été énorme, impliqué sur les quatre buts. :no: Du coup, on se déplace avec peu d’espoirs pour le retour. Allons-nous réaliser l’exploit?

Eh bah non! :arthur:

On a été meilleurs, j’avais demandé à mes joueurs de découper le Carnero dès qu’il s’approchait et je suis content de voir que ça a payé. Malheureusement, malgré un but rapide, on a jamais réussi à passer l’épaule et on a frôlé la correctionnelle plusieurs fois. Pontevedra mérite de gagner, bravo à eux.


Bilan effectif :

Dans les cages, aucune concurrence. Biel Ribas a joué la totalité des matches, malgré le fait que j’avais… quatre gardiens. Escalona va partir à coup sûr, Bouba et Guzman, plus jeunes, pourraient rester. Même Ribas pourrait partir, puisque son contrat arrive à terme. A voir à quel point il sera gourmand pour le renouvellement de celui-ci.

En défense, nous pouvons être satisfaits de nos couloirs. Tekio a été exceptionnel. Ca a été le premier joueur que j’ai prolongé pour une saison supplémentaire, afin de garantir sa présence dans l’effectif l’an prochain. Malheureusement, il bloque quelque peu celui qui est sans doute notre meilleur espoir, Karol Lebogang. Gongora a aussi été très bon, mais je ne sais pas encore si on le conservera l’an prochain. Je compte former Lebogang pour qu’il puisse jouer à gauche, ce qui lui permettrait de gagner en temps de jeu. Robles, Buesco et Fran Pérez ont été mes centraux les plus réguliers, alors que Dani Pérez a été un ton en-dessous.

Au milieu, on retrouve le premier Nono, excellent dans l’axe de notre jeu, mais prêté par Elche qui compte le conserver l’an prochain. Il nous aura rendu de précieux services. Son homonyme, toujours Nono donc, aura été le meilleur joueur de l’équipe. J’ai réussi à le faire prolonger, je compte m’appuyer sur lui à l’étage supérieur. Jésus Rubio également devrait poursuivre l’aventure avec nous, un joueur très complet et polyvalent.

Enfin, en attaque, c’est le jeune Álex Rubio qui a fait plus que ce que j’espérais de lui. Ailier de formation, il a brillé en pointe, accompagné le plus souvent de Ivan Aguilar, dont le contrat dans son club se termine et que j’hésite à faire signer. En fin de saison, le jeune Guttiérez a bénéficié d’un peu de temps de jeu. J’ai envie de voir quelques joueurs formés au club sur le terrain, et il est le premier à en bénéficier. Il ne m’a pas déçu.

Beaucoup de mouvements sont donc à prévoir pour l’an prochain, entre les fins de contrats et les retours de prêts… J’espère pouvoir conserver un effectif capable de se maintenir en D2, mais la tâche s’annonce difficile, tant l’équipe va être chamboulée.

4 J'aimes

T’es pas adepte du turn over ?

A la base, si. Mais là si tu regardes l’effectif, t’as Guzman, Escalona et Bouba qui sont gardiens (et à ce poste, non, je ne fais pas tourner en général, à moins d’avoir deux très bons gardiens ou un jeune espoir). César Remon m’a cassé les c*uilles d’entrée en refusant d’être transféré, puis en se plaignant de son temps de jeu. Gutiérrez fait partie de la première fournée de regens, arrivé en fin de saison donc. Le reste, je pense avoir fait tourné comme je pouvais, compte tenu du fait que t’as droit qu’à cinq remplaçants en troisième division.

Mais le fait est que le rythme était très loin d’être insoutenable, du coup j’ai préféré favoriser clairement un onze de départ qui ne me décevait pas.

J’ai rien compris à ton système de montée :hoho:

Je t’avoue que moi-même je suis pas au point :hoho:

En gros :

La troisième division espagnole se compose de trois groupes de 20 équipes. Les leaders de chaque groupe s’affrontent dans des demi-finales. Les deux finalistes sont promus. Les deux “perdants”, redescendent affronter les gagnants de ceux qui étaient entre la 2ème et 4ème place. Enfin, sur cette partie je suis plus flou puisque j’y suis pas passé. Mais en gros, en étant quatrième t’as une chance de monter, mais en étant premier t’en es pas assuré.

Le fait d’être leader t’offre une voie rapide à la montée, et même si tu perds en demi, t’as encore une chance. Typiquement, la Castilla a perdu sa demi, mais a ensuite gagné l’autre partie du tableau et est monté aussi.

M’enfin ouais, c’est le bordel :hoho:

1 J'aime


SAISON II - Pré-saison

Transferts :

Au niveau des départs, pas moins de trois gardiens de buts. Escalona n’a pas joué un match l’an dernier, n’a pas montré un bon esprit d’équipe, son départ est logique. Motifs différents pour Biel Ribas, lequel demandait un salaire bien trop élevé. Nous perdons notre titulaire dans les cages l’an dernier. Enfin, Ginés Guzman part lui gagner du temps de jeu. Nous quitte également César Remon, pas une grande perte tant son influence sur l’équipe l’an dernier était nul. Et c’est l’un des gros salaires du club qui part. Nous perdons également les trois joueurs qui étaient présents en prêts, dont Nono, notre meneur de jeu.


Parlons maintenant de nos nouvelles recrues. Nous avons perdu pas mal de joueurs, il nous fallait les remplacer et évidemment, le tout à moindre coup puisque notre solde est à -2M€…

Le premier joueur à signer est Seguin. Nous avons perdu notre ailier gauche de l’an dernier, je récupère un joueur bien meilleurs à mes yeux, qui nous offrira un joueur du niveau de Nono sur l’aile gauche. J’attends de lui qu’il distribue les caviers pour Alex Rubio.

Ensuite, comme vous pouviez vous y attendre, je me suis penché sur le cas d’un gardien de but. C’est Gil qui a été choisi. Espagnol, plutôt jeune et pas gourmand en salaire, il avait le profil idéal à mes yeux. Le fait de ne pas être trop gourmand en salaire a été un facteur non négligeable dans mes décisions, je le reconnais. C’est un élément qui concerne notamment le prometteur Quaye. Il remplace numériquement Nono, même s’il devrait plutôt commencer sur le banc et s’imposer ensuite progressivement.

J’ai investi un peu plus sur Santiago Vergara, son profil m’intéressant grandement. Nono part toujours avec mes faveurs sur l’aile droite, mais cela me fait désormais trois bons ailiers sur lesquels je peux compter. J’espère qu’il ne me décevra pas.

Juanjo Manresa est à mes yeux LA bonne pioche du mercato. C’est malheureusement en prêt, mais ce jeune défenseur central venu de Leeds a un salaire très bas, et un potentiel extrêmement intéressant. Il sera titulaire dans l’axe et pourra rendre des services sur le côté gauche. J’essaierai de le conserver à la fin de la saison s’il me donne satisfaction.

Enfin, la dernière recrue aurait pu être Aguillas, notre attaquant prêté l’an dernier, puisque son contrat arrivait à terme. Mais il demandait près de 20K€/mois. Il ne les mérite clairement pas. J’ai plutôt choisi l’option Juan Arcas. Ce jeune buteur espagnol me semble avoir un potentiel intéressant et j’ai hâte de l’associer à Alex en attaque.


News :

Une dernière petite nouvelle, c’est l’accord signé avec le FC Barcelone… qui ne nous a pas prêté un seul jeune malgré plusieurs demandes. J’espère que c’est uniquement parce que l’accord a été signé sur le tard, j’espère pouvoir récupérer quelques joueurs l’an prochain qui nous apporteront l’expérience d’un club de haut niveau.

2 J'aimes


SAISON II - Mi-saison

Liga Adelante :

On a connu trois premiers matches paradoxaux. On a été très bons dans le jeu, on s’est procuré de bonnes occasions, mais au final on n’avait qu’un seul point. Gros regrets contre Alavés, où on menait 5-2. Mais je ne me suis pas inquiété, et finalement on a trouvé notre équilibre. Et quand je parle d’équilibre, je parle de complet déséquilibre vers l’attaque. Portée par un Alex Rubio phénoménal, ma ligne offensive est intraitable.

Au classement, cela donne lieu à une immense surprise. Je pensais sincèrement cravacher pour me maintenir dans cette division. Finalement, mon groupe finalement pas si différent de l’an dernier se montre très impressionnant. On est très largement la meilleure attaque du championnat, sans surprise.


Copa del Rey :

Moins de réussite cette année. Ce match a eu lieu trop tôt dans la saison pour nous peut-être. On venait pourtant d’écraser Tenerife, mais j’ai fait tourner un peu et Llagostera, qu’on a battu 5-0 en décembre, nous sort de la Copa. Je ne suis pas trop déçu, ce n’était clairement pas mon objectif cette année (qui était avant tout le maintien à la base…).


Joueurs :

Dans les cages, David Gil fait très bien son travail. Je suis très content de son arrivée. Guzman joue aussi pas mal en prêt, c’est bien. En défense, notre quatuor de base se détache avec Gongora à gauche, Manresa et Dani Pérez dans l’axe et Tekio à droite. Mais Bueso et Lebogang ne sont pas en reste avec de belles apparitions. Au milieu de terrain, le jeune Quaye a connu une blessure malheureusement. Jésus Rubio et Julio de Dios font heureusement très bien leur travail. Sur les ailes, Nono est toujours au niveau, alors que Seguin est l’élément offensif que j’espérais. Un excellent ailier, qui distribue les centres à merveille. Devant, Alex, mon chouchou, en profite et a déjà marqué 18 buts en 18 matches. Arcas est un très bon second. J’essayerai de faire jouer un peu plus Gutiérrez lors de la deuxième partie de saison.

En somme, que des satisfactions. Je suis ravi de mon équipe. Seul Pallarés, qui râle depuis le début de la saison (alors qu’il était titulaire à ce moment, ce qui lui a coûté sa place) devrait faire ses valises. D’autant que si tout va bien d’un niveau sportif, on ne peut pas en dire autant des finances :

Gros cut dans notre masse salariale. J’étais largement dans le positif et je me retrouve maintenant dans le rouge à ce niveau là…

4 J'aimes

Je viens de lire les différents messages malheureusement je ne vois ni les images et ni les liens de tes joueurs :frowning:

1 J'aime

C’est super bizarre, j’ai aucun souci de mon côté, que ça soit sur l’ordinateur ou mon téléphone. D’autres rencontrent ce problème?

C’est peut-être parce que je suis au boulot suivant l’hébergeur que tu prends je dois être bloqué, je verrai depuis chez moi si ça passe

C’est bon pour moi :wink:

1 J'aime


SAISON II - Fin de saison

Liga Adelante :

On ne va pas faire durer le suspense. Nous avons été intraitables en deuxième partie de saison, roulant sur tous nos adversaires un par un, ou presque. Elche et Numancia, coup sur coup, nous ont remis les pieds sur terre. Mais nous terminons malgré tout largement leader après une saison fantastique pour le club.

Je dois reconnaître qu’en début de saison, ma réflexion était plutôt que, compte tenu de l’effectif, il faudrait se stabiliser sur deux ou trois ans avant d’envisager quoi que ce soit de plus. Finalement, avec un groupe quasiment inchangé, nous allons découvrir la Liga… Gare aux fessées, car notre budget sera encore une fois insignifiant. Et qu’à l’étage supérieur, ça risque de coûter cher.

Je n’avais pas fait durer le suspense, les résultats parlaient d’eux-mêmes. Avec l’une des plus mauvaises défenses de Liga Adelante, nous terminons larges leaders, le tout grâce à une attaque carburant à plein régime. Alex Rubio termine la saison avec 40 buts et 13 passes décisives au compteur. Tout simplement phénoménal.


Joueurs :

Petit souci de screens. Je pensais les avoir fait, j’ai donc continué ma partie, et en fait pas du tout. Je vais donc faire un petit bilan poste par poste des joueurs en m’appuyant sur mon ressenti et leurs stats.

Gardien de but : David Gil (23 ans) - 42 matches - 7.21
Certes, nous avons encaissé beaucoup de buts. Mais sans lui, la donne aurait été encore pire. Il a été largement au niveau, nous a sauvé quelques fois et a dégagé une grande sérénité. Il est encore jeune, je vois l’avenir avec lui. Il a mérité de découvrir la Liga.

Latéral droit : Tekio (26 ans) - 37 matches - 7.62
Notre capitaine a réalisé une saison de feu. Intraitable en défense, il a offert de nombreux bons ballons, même s’il ne termine qu’avec deux passes décisives au compteur. Un vrai leader. Le jeune Péruvien Karol Lebogang (19 ans), représente le futur à ce poste néanmoins. Il a également disputé 26 matches, dont la moitié comme titulaire, et s’en tire avec une moyenne très honorable (7.17).

Latéral gauche : Juan Francisco Gongora (28 ans) - 33(3) matches - 7.56
Solide, comme à son habitude, et décisif. Auteur de six buts (dont quatre pénalties) et cinq passes décisives, il a su se montrer dans son couloir gauche. Il risque d’être limité physiquement pour la Liga, mais son expérience nous sera utile.

Défenseur central droit : Dani Pérez (23 ans) - 25(2) matches - 7.04
Ce poste a été disputé entre Dani et Fran Pérez. C’est le plus jeune qui s’est montré au final le plus convaincant et a terminé dans la peau d’un titulaire, même si Fran a été plus souvent aligné. Globalement, ma défense centrale est le point faible de l’équipe.

Défenseur central gauche : Juanjo Manresa (21 ans) - 37 matches - 7.38
Excepté Manresa bien entendu, lequel ne pourra pas rester avec nous l’an prochain, Leeds voulant le conserver. C’est un déchirement, car il a été de loin notre meilleur défenseur central. Ses trois buts sont un plus. Il va nous manquer en Liga, c’est certain.

Milieu centre droit : Jésus Rubio (29 ans) - 37(3) matches - 12 buts, 10 passes, 7.66
Le patron au milieu de terrain. Offensivement important, il a surtout régulé tout le jeu de notre équipe. Un vrai pilier, qui saura je l’espère s’adapter au niveau de la Liga.

Milieu centre gauche : Julio De Dios (29 ans) - 34(1) matches - 4 buts, 5 passes, 7.48
Il avait moins joué en troisième division qu’en seconde, bloqué à l’époque par Nono, joueur prêté. Avec le départ de ce dernier, il a eu l’occasion de s’affirmer. Mais malgré une belle saison d’ensemble, je pense qu’il risque de galérer à l’étage supérieur. Le jeune Quaye, qui a moins joué (24 matches), mais qui semble avoir une plus grande marge de progression, devra petit à petit le suppléer.

Ailier droit : Nono (26 ans) - 38(1) matches - 16 buts, 13 passes, 7.57
Après une saison à 20 buts et 20 passes, il était difficile de faire aussi bien. Mais Nono a confirmé qu’il était un excellent ailier. Joueur clé des deux montées successives, il sera évidemment de la partie en Liga. Il le mérite cent fois et j’espère qu’il franchira encore un nouveau palier.

AIlier gauche : Aitor Seguin (22 ans) - 41(1) matches - 8 buts, 18 passes, 7.57
Quelle sublime première saison pour notre petit Basque. Il s’est mis au niveau de Nono et nous a enfin offert une aile gauche de qualité. Il a distribué les caviars à Alex devant et a été globalement très important dans notre jeu. Une magnifique recrue.

Attaquant de soutien : Juan Arcas (22 ans) - 38(3) matches - 16 buts, 15 passes, 7.31
Juan a fait une bonne première saison chez nous. Je pense qu’il a une belle marge et sa complémentarité avec Alex devant a été un régal. Reste à savoir si nous continuerons à jouer avec deux pointes l’an prochain. Si non, son temps de jeu risque d’en pâtir sérieusement.

Attaquant de point : Alex Rubio, dit “Alex” (23 ans) - 40(1) matches - 40 buts, 13 passes, 7.90
Ne cherchez pas plus loin : le joueur de la saison, c’est lui. Quarante buts, treize passes, il a été de tous les bons coups. Absolument intraitable, sa moyenne en championnat est même à 7.94. Je compte évidemment sur lui en Liga. C’est mon chouchou et j’aimerais le conserver le plus longtemps possible parmi nous.

Direction donc la Liga désormais, sans budget, avec un effectif ultra-limité en qualité et en quantité. Le challenge s’annonce passionnant.

3 J'aimes

Super saison, il faudra confirmer en Liga maintenant.