:Films: Critiques de films


#537

Putain… Lien suggéré en suivant de la bande annonce sur Youtube : SHARKTOPUS VS. WHALEWOLF !

Comment en est on arrivé là ? :hoho:


#538

La bande annonce est gênante. J’ai pas d’autre mot pour la décrire :aulas5:


#539

Je tuerai pour une critique de @SPOW3 sur ce genre de chef d’oeuvre :sac:


#540

Ce qui m’énerve dans cette économie, c’est qu’avant genre Ed Wood et des cinéastes comme ça, ils te pondaient des nanars en pensant réellement que c’était un chef-d’oeuvre, maintenant, y a un marché qui surfe sur ça et qui fait tout pour faire un truc bidon, personnellement je trouve pas ça drôle, God of Egypt sorti dernièrement par exemple, ça c’est un vrai nanar :hoho:, ça se disait peplum, blabla, au final une sombre merde mais un tel plaisir :hoho:.

EDIT : c’est quand même le réa d’I Robot et Dark City


#541

t’a pas lu ma critique toi :no:


#542

La suite a l’air bien meilleure, elle a 2.6/10


#543

Incompréhensible sachant que Lorenzo ne joue pas dedans. :eyeroll:


#544

Je conseille totalement ce genre de films avec une substance rigolote.
Et encore lui est une bouse mais écrite pour et les animations sont pas trop mal. Ça gâche un peu le plaisir.

Mais y a Megashark (ou juste shark je sais plus) à deux têtes. Là par exemple t’as tout : une histoire ratée, des mauvais acteurs, des mauvaises animations et au final ça peut être très très drôle. Ils passaient sur NT1 (je crois que c’était ça) y encore quelques temps.

Tiens celui la c’est du vrai : https://youtu.be/DX2SDCwAxq8

A l’américaine, nul, assumé, Nawak jusqu’au bout du bout. C’est cadeau.

Sinon y avait Little Miss Sunshine hier, je l’avais déjà vu mais je note après second visionnage :1: :1: :1: :1: :1: :1: :05: :0: :0: :0:

C’est attendu. C’est un peu tiré par les cheveux. Mais j’aime le traitement des personnages, plutôt sans concessions. Et les détails sont réussis, les petits plans réguliers sur les angoisses ou les déceptions des personnages en montrant une photo, de la drogue ou autre, c’est subtil et aussi intéressant que le film lui même. Et puis cette remise en cause de cette Amérique (et fe monde globalement) de faux, de strass et paillettes qui détruit les seuls innocents restants que sont les enfants, c’est bien fait. Les scènes faites pour la larme a l’oeil (pour les plus sensibles) sont globalement réussies, les scènes drôles le sont, aucun acteur ne fait tache et chacun maitrise son personnage. C’est pas un chef d’oeuvre mais il est bien fait partout et c’est une bouffée d’air agréable.


#545

Resident Evil : Chapitre Final :1: :1: :0: :0: :0:
Toujours la même histoire, ça enchaîne les scènes sans vraiment de transition. On se régale. Ruby Rose. :heart:

Vaiana : La Légende du bout du monde :1: :1: :05: :0: :0:
C’est vraiment beau, c’est marrant mais beaucoup trop de chansons pour moi.

Lion :1: :1: :1: :05: :0:
Moundir joue vraiment bien, belle histoire.


#546

Je viens de mater une bonne fournée de daubes.

Split :1::1::1::0::0:

Pas mal, des actrices avec de bons arguments.
Sans la prestation de James McAvoy le film vaut pas un pet de lapin.

Sleepless :1::0::0::0::0:

La bande-annonce laisse penser que c’est un film sur des flics ripous mal joué et mal écrit.
FAUX
C’est un film de merde sur un flic qui cherche son fils dans un casino pendant 1h30, mal joué et mal écrit.
Dialogues, dénouement, final, tout est à chier.
Ça devrait être interdit de faire jouer Michelle Monaghan dans des trucs moisis.

The girl on the train :1::1::0::0::0:

Le début est merdique.
Le milieu s’améliore.
La fin est meilleure.
Les actrices sont supra bonnes, sinon j’aurais mis 1.

The accountant :1::1::0::0::0:

Ça passe le temps, sans plus.


#547

Contract to Kill

La note : :05::0::0::0::0::0::0::0::0::0::0::0::0::0::0::0::0::0::0::0::0:

L’acteur : Steven “Muzafuking” Seagal

Les forces en présences :

  • les vilains mangeurs de couscous de Turquie
  • les méchants mangeurs de tacos du cartel Mexicain Sonora
  • John Harmon et son équipe à moitié CIA DEA, mais aussi ex-Forces spéciales

Le pitch : les arabes prennent contact avec les mexicains pour faire des trucs pas bien sur le territoire des Youessay. John Harmon accepte d’intervenir à condition qu’on le laisse choisir son équipe (une pute en robe rouge et un mangeur de riz spécialiste des drones), qu’on lui file un jet privé et qu’on fasse un gros virement sur son compte habituel. Accordé :hoho:
Une baston dans un bar plus tard le film est lancé.

La kritik :

Magnifique.

Les dialogues :
Entre l’ingénieur du son qui est en grève et Seagal qui murmure de sa voix grave, faut se concentrer.
Ou alors il avait encore faim après ses 115 cookies et du coup il a décidé de bouffer la moitié des dialogues (dommage, déjà que y’en avait peu).

Les scènes intéressantes :

  • la scène de l’interrogatoire où Seagal sait déjà tout avant que le mec en parle (parce qu’il étrofor)
  • la scène de la poursuite où Seagal est dans une voiture américaine jaune poussin et suit “discrètement” le grand méchant
  • la scène à 1h01 où Seagal tâte de la tétine sur un canapé (fallait bien que sa coéquipière serve à qqchose)

Ce fut long, tellement c’était mauvais.
Les effets spéciaux, les décors, tout est naze.

Je sais pas si je vais continuer sur ma lancée. :obama2:


#548

Tu trouves ? Alors certes, McAvoy est extraordinaire, mais je trouve que le film dans son ensemble est bon. C’est la fin qui t’as donné cette image ?


#549

J’ai eu exactement le même ressenti, j’en avais parlé plus haut. En fait tout est prévisible à crever sauf le twist tordu de la fin.


#550

En fait je vois pas ce qui est bon dans la film à part McAvoy.

La fin est moisie, la scène finale, j’en parle pas.

Y’a des trucs qui sortent de nulle part : le mouchoir dans la porte, le gardien qui passe opportunément récupérer la fillette.
Pourquoi le mec arrive à sortir de chez lui si facilement alors qu’il vit dans 25 km de galleries sous un zoo.

C’est du pinaillage, mais on met Orlando Bloom à la place de McAvoy, il reste plus que la petite métisse en culotte de vraiment bien.


#551

La métisse en petite culotte fait à elle seule que le film mérite un 4/5 :fap2:

Mais ça se défend ce que tu dis. Je sais pas pourquoi, ce film m’a plu outre mesure, surtout la référence à Incassable.

Mais les jeux de lumière, les dialogues, l’ambiance : dans l’ensemble ça m’a capté. Faudrait que je le revois.


#552

Sully :1::1::1::1::0:

Bien joué, juste, concis, ça part pas dans le mielleux dégueulasse.
En plus je connaissais pas l’histoire.
Très bien ça.


#553

The Lost City of Z :1: :1: :1: :1: :1: :1: :0: :0: :0: :0:

J’ai du mal à prendre du recul dessus au final. Je me suis pas fait chier avec ses 2h15, mais pourtant, ça se tire sur le noeud tout le long à ne pas prendre parti entre film historique et film d’aventures. La mise en scene est correcte, mais pas folle, pareil pour la photo, pour les dialogues. Les acteurs sont plutot convaincants (dedicace à Palpatine) mais finalement les sujets traités un peu trop rapidement (vision humaniste, droit des femmes) et finalement, même si on se laisse vraiment porter, on aurait pu en attendre bien plus.


#554

J’ai vu Split récemment au cinéma.

C’est pas mal mais bordel, la dernière scène qui rappelle le film Incassable elle sert à quoi ? À part finir sur une fausse note ?
:mutombo:


#555

Vu Get Out : INCROYABLE ! Foncez-y :no:

Sinon dans la lutte anti-racisme vous avez encore pour quelques jours (merci Arte) un excellent documentaire de Raoul Peck, voix-off de Samuel L. Jackson (VO) et JoeyStarr pour nous Français :


#556

Faire une suite


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible