Instances - FIFA et UEFA


#424

Le hic c’est que l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, c’est pas loin d’avoir zéro pouvoir, il y a quelques années ils ont sorti une résolution contre la circoncision non-médicale, on n’a vu aucun pays d’Europe avancer d’un iota sur le sujet (et encore heureux, mais ça c’est mon avis personnel).

Le Conseil de l’Europe, ça réunit tous les pays d’Europe sauf la Biélorussie, du coup c’est plus une instance de dialogue qu’une entité capable d’imposer sa politique comme l’UE. Le seul organe qui y a un grand poids c’est la Cour Européenne des Droits de l’Homme, comme son rôle est protégé la convention européenne des droits de l’Homme.


#425

Encore un rapport qui va tomber à l’eau donc ? :confused:


#426

Si la Commission Européenne ne s’en saisit pas, ce sera aussi utile que la culotte d’une actrice X.


#427

Tu sais à quel point ça se vend bien sur internet ? On parle de +250€ pour la culotte d’une actrice moyennement connu. #LesConnaissancesTrèsUtilesDuCerveauDeTyler


#428

Moi qui pensais que ça ne se vendait qu’au Japon ce genre de trucs :pasrire:


#429

La notoriété des deux patineurs de vitesse néerlandais Mark Tuitert et Niels Kerstholt n’était guère plus grande que celle de Jean-Marc Bosman en 1990 quand ils furent empêchés, en 2014, de prendre part à une course lucrative organisée à Dubai. L’Union Internationale de Patinage (UIP) avait « opportunément » adressé une note rappelant à ses membres que la participation à des concours privés pourrait être punie d’une interdiction de participer aux championnats du monde et aux Jeux Olympiques. Les deux champions néerlandais (respectivement champion olympique et ancien champion du monde), estomaqués de ne pas pouvoir concourir pour un prix de 130 000 $ (alors que la récompense dans le cadre d’une compétition ISU ne s’élevait qu’à 2 000 $) décidèrent d’engager une procédure. Avec l’aide d’un professeur de droit de l’université de Leiden, Ben Van Rompuy, ils présentèrent un simple document à la Direction Générale de la Concurrence de la Commission Européenne qui décida, après examen, d’ouvrir une enquête.Trois ans plus tard, la commissaire à la concurrence Margrethe Vestager a estimé que l’UIP est infondée à infliger des sanctions à des athlètes ayant participé à des compétitions non organisées sous l’égide de ladite UIP. En d’autres termes, aucune fédération sportive ne peut sanctionner des athlètes prenant part à des compétitions non officielles, c’est à dire organisées par des acteurs indépendants.

Très concrètement, si l’Association Européenne des Clubs (ECA) décidait d’organiser en 2018/2019 une super ligue européenne (concurrente de l’UEFA Champions League), les joueurs des clubs prenant part à cette compétition ne pourraient plus être menacés d’une possible exclusion de leurs équipes nationales et donc privés d’une participation à l’Euro ou à la coupe du monde de football. On fera justement remarquer que la situation des sports collectifs est plus complexe que celle des sports individuels (comme le patinage de vitesse), car il y a un acteur supplémentaire (le club) entre l’athlète et la fédération sportive. Mais, dans le cas d’espèce, le possible promoteur d’une compétition concurrente est un regroupement de clubs (à l’origine les plus riches), bien décidés à obtenir les sommes les plus élevées possibles des diffuseurs TV.

Intéressant, à voir si les “gros” clubs vont profiter de cette ouverture :huum:


#430

Après y’a peut être moyen de faire pression sur les sélectionneurs embauchés par les fédérations.


#431

C’est pas le genre de la maison, voyons :platini:


#432

#433

Le principe fondamental du fair-play reste le même, à savoir l’équilibre recettes-dépenses. Aucune limite de déficit annuel (30 millions d’euros dans la version actuelle) ne figure toutefois à ce jour dans le projet FPF 2.0. Certains grands clubs, dont le PSG, militeraient pour que ce plafond soit un pourcentage du chiffre d’affaires. Quant à la réforme phare, la plus emblématique et la plus spectaculaire, elle consiste à limiter le déficit de la balance des transferts de chaque club.

La différence entre les achats et les dépenses de joueurs au cours d’une saison serait ainsi fixée à -100 millions d’euros, un plafond actuellement envisagé par l’UEFA mais susceptible d’évoluer au fil des prochaines discussions. A titre d’exemple, le PSG ne serait plus autorisé à dépenser 420 millions d’euros sur le mercato comme l’été passé qu’à la condition de vendre de joueurs pendant la même saison pour au moins 320 millions d’euros.

Autres clubs visés par la réforme, l’AC Milan ou Manchester City ne pourraient plus afficher en fin de saison des balances déficitaires à hauteur de -160 et -150 millions d’euros comme c’est le cas aujourd’hui. Une manière de freiner, à tort ou à raison, les clubs les plus fortunés et les investisseurs les plus dépensiers, ce que la version actuelle du fair-play financier ne réussit plus à faire.


#434

A la base, j’étais moins dur avec le FPF que beaucoup d’entre vous, parce que le FPF à défaut d’être une bonne règle sportive, était une règle économique intéressante vu le nombre de faillites qu’il peut y avoir dans certains pays. La limite de déficit permettait à un club de survivre avec ses sponsors “normaux” si l’investisseur venait à retirer ses billes.

Mais là, on passe à une logique de protéger l’ordre établi coûte que coûte. L’UEFA est de plus en plus soumise au lobbying de Madrid, Barcelone et Munich.

En tout cas, j’espère que ce besoin de nouvelles règles veut dire qu’il n’y a pas grand chose pour sanctionner le PSG actuellement.


#435

Source: le parisien

#436

Le groupe qui a chanté pour l’ouverture du tirage au sort c’était SUBLIME !
Je me suis cru dans Final Fantasy 8.

Le travail de DA aussi sur l’habillage global est aussi super. :laporte:


#437

#438

Donc on doit jouer 2 fois l’Allemagne.
Ca change pas trop des amicaux du coup.


#439

Allemagne
France
Pays-Bas

DD à pas de chatte


#440

Pas de chatte à DD ce tirage.

Ca veut dire qu’il partira au sommet le 15 juillet et que Dieu prendra la suite après avoir été injustement viré du Real.


#441

Après vu le niveau des Pays-Bas on terminera pas dernier


#442

Si on veut, un jour, assumer le statut de grande nation il va falloir en battre d’autres. L’occasion est là, à nous de’ l’an saisir.


#443

On ne fera qu’une bouchée de l’Allemagne.

De toute façon, personne ne battra La France avant 2020.


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Mon Discourse - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible