Le Foot à la TV : Diffusion, droits TV et peau de zob

Je confirme aussi pour MyCanal, j’ai été obligé d’aller devant la TV alors que je voulais mater la F1 dessus à la base.

1 J'aime

J’avais prévu de me désinscrire de la salle de sport, et je vois que c’est le même prix, au mois que l’abonnement Téléfoot. Je risque de craquer à un moment ou un autre, mais je vais attendre un peu…

Comme tout le monde j’ai étudié l’option illégale en 4 lettres, mais en se renseignant un peu il semble que ça pue un peu quand même ce truc. Il y’en a pas mal qui sont gérées par des réseaux mafieux apparemment, qui utilisent cet argent pour leurs trafics divers et variés… ça donne moyen envie quand même…

1 J'aime

@Chaze

1 J'aime
1 J'aime

Ça a existé sur Foot + au début des années 2000, ça devait être 5€ le match un truc du genre.

1 J'aime

En France ce n’est pas légal le match à l’unité. J’étais tombé sur ça sous une vidéo récente de Molina traitant parfaitement le sujet. D’ailleurs dès la signature du contrat il avait annoncé la merde et avait annoncé les magouilles d’un certain Quillot au passage, ça a l’air de se confirmer.

Le commentaire en question :

Petite précision concernant les droits TV, on peut vendre les matchs que sous forme de lots (comme lors d’un appel d’offre classique), et le principe de vente à l’unité d’un match est impossible car cela revient à enfreindre l’article L333-3 du Code du Sport. Du coup, si la Ligue voudra revendre les droits des matchs avant le prochain appel d’offres, il devra les vendre sous forme de lots, et non à l’unité (pour pouvoir ensuite les répartir). Après si Mediapro ne paie plus, et que Téléfoot la chaîne disparaisse, y aura beaucoup de personnes qui va se retrouver au chômage, alors que la plupart des personnes travaillant pour Téléfoot avait un emploi « stable ». PS : Si vous voulez consulter l’article en question c’est ici : Legifrance

La c’est la vente de matchs par lot aupres d’un diffuseur. La question portait me semble-t-il sur la vente d’un match par le diffuseur au consommateur final. En gros au lieu de se taper 25€ d’abonnement mensuel, un petit 5/10€ pour un match qu’on choisit ponctuellement.

4 J'aime

Ah oui d’accord, je vois.

d1



Source: l’Equipe
1 J'aime

« Je suis très mal à l’aise , admet-il. C’est arrivé trop vite pour que ça soit uniquement un problème de solvabilité de Mediapro. Il faut être posé dans cette affaire-là. C’est celui qui est le plus serein qui va trouver la meilleure solution. Je ne crois pas que Mediapro ne puisse pas payer. Mediapro a un actionnaire chinois, un fond d’État de la région de Shanghai très puissant, important et sérieux. »

« Les temps changent, on n’est plus sur des ventes de droits TV d’exclusivité uniquement, mais aussi sur de la masse. […] L’idée que je veux défendre, c’est qu’il faut un Spotify du foot ou un Deezer du foot, il faut une offre unique avec un prix attractif et que le public n’ait plus à se poser la question sur quelle chaîne est le match. »

1 J'aime

Mes connaissances sont limitées sur le sujet mais Mediapro a pu avoir des protections juridiques pour geler sa dette.

Il semble que cela aurait deux avantages comme le fait de pouvoir continuer à diffuser sans payer, et se donner plusieurs mois de tranquilité.

Les présidents qui ont poussé ce dossier comme JHE doivent commencer à regretter :hoho:

les révélations du Canard enchaîné, mercredi matin, ne vont pas rassurer tout ce monde. Le quotidien révèle en effet que le groupe sino-espagnol a engagé, le 29 septembre, une procédure de médiation auprès du président du tribunal de commerce de Nanterre afin de geler sa dette de 172 millions d’euros. Une procédure réservée aux entreprises en difficulté et qui aurait pour but, sur trois mois, de trouver une solution arrangeant les deux camps : Mediapro et la LFP. Mais selon L’Equipe, la Ligue de football professionnel a refusé d’engager des négociations.

Pour venir à la rescousse du foot français, c’est l’Angleterre qui serait sur les rangs. Toujours selon le quotidien, une banque anglaise s’est positionnée pour prêter une somme importante à la Ligue, qui pourrait ainsi faire face au non paiement de l’échéance du 5 octobre, mais également se couvrir en vue de celle du 5 décembre, également de 172 millions d’euros. Un prêt qui s’ajouterait à celui de l’Etat, de 224,5 millions d’euros.

:funeral:

Et pendant ce temps là, Didier Quillot : :burns:

Bien que ce soit totalement impossible, quel serait le prix d’un tel abonnement, je suis assez d’accord avec Jean-Michel Aulas. La multiplication des acteurs ne fait que renforcer le marché Illégal.

2 J'aime

Et l’ironie, c’est qu’on (le consommateur et les clubs) a besoin de beaucoup d’acteurs pour ne pas se faire niquer… :confused:

Un petit league pass à la NBA sinon ? Mais faudra accepter de perdre au début pour que ça se pérennise et devienne une habitude

1 J'aime

Tous les matchs de l’OM sans commentateurs. :bave:

Un Spotify du foot se serait juste fou !

J’ai vu un commentaire un gars disait que si il regroupait tout les matchs sur 1 plateforme pour 15 € / mois , le nombre de client serait multiplié !

Mais non , mieux vaut dispatcher les appels d’offres et diviser les clients .