Le topic de l'écologie


#452

Tout ça pour dire que c’est plutôt de dire ça arrivera jamais qui te fait mettre ça de côté.

Un peu comme le Loto, tu sais que t’as peu de chances que ça arrive, mais tu joues quand même.


#453

Certes, mais est-ce que tu porteras plainte devant les autorités qui t’ont délivré l’acte d’achat ?
C’est de ces gens-là dont on parle. Enfin, moi en tout cas ^^

Après, porter plainte, ça peut aussi servir pour savoir si toutes les études de terrain ont bien été faites et les infos transmises. Car entre “oui, ça fait 250 ans que c’est arrivé” et “on a eu 3 mètres d’eau dans le grenier”, il y a de quoi se poser des questions sur le pourquoi du comment. Si c’est un événement exceptionnel et dans ce cas bah la fatalité ou s’il y a défaut quelque part qu’on aurait pu éventuellement corriger ou mieux prendre en compte.
Ou dans le cas de l’usine seveso, si le périmètre de sécurité établi a bien pris en compte tous les dangers potentiels, s’il y a eu changement dans le risque, etc.

Il n’y a pas forcément un appât du gain derrière les procédures, mais bien souvent une volonté d’éclaircissement qu’on ne peut que rarement avoir en temps normal, à cause du phénomène bien connu du “c’est pas moi, c’est lui”.


#454

Pour NDDL/Nantes Atlantique, plusieurs points:

  • L’urbanisation autour du site actuel est effectivement venue après le développement de l’aéroport et des activités de Airbus qui drainent énormément de monde dans le coin (2600 emplois)
  • Il y a eu aussi un jeu politique avec la promesse de NDDL que les terrains aujourd’hui dans le couloir aérien verraient leur valeur augmenter en cas de création de NDDL. Vinci (qui portait le projet) a ainsi achetés beaucoup de terrains à proximité de NA dans le but de les urbaniser (en rappelant que l’ancien préfet du département a fait un pantouflage remarqué dans cette même entreprise)
  • Pour le référendum, sa légitimité supposée est doublement défaite d’une part à cause du périmtre choisi (d’un côté un vend un aéroport “du grand ouest” et de l’autre on n’interroge que les habitants de Loire Atlantique), et d’autre part par la malhonnêteté de l’état sur la non divulgation de rapports compromettants et la formulation de la question (“transfert” alors que le mot approprié était “création”, Nantes Atlantique ne pouvant pas être fermé du fait des activités d’Airbus)

Sur la responsabilité sur l’urbanisation dans les périmètres à risques, pour moi très clairement les pouvoirs publics sont les grands responsables, en particulier laisser aux maires ces décisions là est complétement irresponsable.


#455

:trump3:


#456

#457

Les produits bio ptet :calm:


#458

Le bio n’est pas forcément la panacée non plus à ce que j’ai lu :huum:


#459

c’est un problème de labellisation je crois, les certifications n’ont pas grand sens et c’est dur de s’y retrouver pour les consommateurs.

Interviennent aussi les questions de proximité/saisonnalité des produits, et de juste rémunération du producteur, qui sont tout aussi importantes selon moi pour “acheter responsable”.

Enfin bref, j’ai vu que le légume le plus touché c’est le Céleri, et c’est bien fait, c’est le légume de satan ce truc.


#460

Il y a aussi que parmi ceux qui font du bio certains utilisent des produits certes naturels mais pas forcément sains pour l’être humain.
Je cherche depuis tout à l’heure, mais je retrouve pas la source :cringe:

En lien dans l’article il y a ça :

Le bio, hein.

Sinon, en légume de Satan tu as aussi le cardon, la blette et le rutabaga :no:
C’est tellement imbouffable que c’est même pas dans l’étude, c’est dire.


#461

Encore une fois, le “véritable” label BIO (je ne me souviens plus du tout du sigle, AB quelque chose ?) est beaucoup plus exigent je crois. Maintenant tout le monde fout BIO juste pour vendre à ceux qui utilise de l’homéopathie (oui c’est gratuit).


#462

Ah…

Depuis le 1er janvier 2009 ses critères sont alignés sur le label bio européen1, moins contraignant que le label AB initial2 ((il “suffit” désormais de 95 % de composants bio pour obtenir le label AB) et autorisant notamment la présence de traces accidentelles d’OGM (0,9 % d’OGM)).

:sadpup:

“traces accidentelles”. :hoho:


#463

Voilà, merci, au revoir.


#464

:sac:


#465

Après, oui, évidemment, le bio est globalement mieux pour la santé, s’il est pratiqué avec sérieux.


#466

Arrête de bégayer @douante, respire.


#467

ouais non c’est bon.


#468

:hoho:

Désolé si j’ai pu vexer :chirac:


#469

Non mais je vais me lancer pour 4h et j’ai pas le temps donc je lâche l’affaire :sac:


#470

Tu crois que je crache sur le bio ? :hoho:

Non, loin de là, mais il y a malheureusement du “mauvais” bio, qui se retrouve dans la plupart des circuits et les acheteurs ne sont pas suffisamment informés.
Ce n’est pas salir la pensée bio que de le reconnaître.


#471

y’a des bananes avec le label bio d’Amérique du Sud qui sont cultivées avec des produits interdits dans le cahier des charges bio en vigueur dans les Antilles françaises.


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible