đŸ‡«đŸ‡· Olympique de Marseille - 21/22

Euh, tu t’emportes un peu là mon ami

Excuse moi de ne pas voir la différence là ? Ce sont des origines corse comme asiatique.
Pour toi le racisme n’est qu’une histoire de couleur ? Tu iras expliquer ça aux juifs alors

Pas la peine de répondre en majuscules stp

:souffrir:

faudra pas s’étonner si ta maison est plastifiĂ©e demain @d0nald

(est-ce que j’ai tentĂ© une blague remplie de mauvais prĂ©jugĂ©s envers les Corses en plein dĂ©bat sur le racisme ? Tout Ă  fait. Vous avez bien Ă©videmment le droit de m’insulter. :sac: )

4 « J'aime »

Je la trouve trÚs bien placée moi en tout cas :sakai2:

1 « J'aime »

HonnĂȘtement ? Oui.

Je ne vois pas comment on peut faire de différence entre « bamboula », « pepito » ou autres.
D’ailleurs c’est pareil pour l’histoire de « sushi » ça rejoint la mĂȘme chose que ceux qui font des cris de singes ou mimes des bananes pour des personnes noires. Pourquoi l’un serait moins grave que l’autre ?

1 « J'aime »

Gerson (Payet) :soccer: 30

AprĂšs une premiĂšre MT plus que mĂ©diocre contre Troyes, on avait vu des choses plus positives par la suite, notamment dans la construction. L’OM mettait enfin du rythme et on est allĂ© cherchĂ© la victoire grĂące Ă  ça. Tout en changeant ses plans, pour reposer un peu Milik notamment, Sampaoli semble enfin avoir retenu quelque chose du match prĂ©cĂ©dent.

Tactiquement, l’OM se prĂ©sente en 3241 en phase offensive. Rongier se place Ă  cĂŽtĂ© de Kamara dans l’axe au milieu, Guendouzi, Gerson et Payet occupent (toujours dans l’axe) le reste du terrain jusqu’à la surface adverse, pendant que Konrad Ă  gauche et Harit Ă  droite mangent la ligne. Pour dĂ©velopper, Payet est censĂ© ĂȘtre la pointe, ou la fausse pointe mais Gerson venait souvent coller la dĂ©fense pour proposer un appui, et des appels croisĂ©s. Payet redescendant souvent d’un cran sur le terrain, pas mal sur le cĂŽtĂ© droit en premiĂšre pĂ©riode, plus Ă  gauche en seconde.

Autre chose Ă  noter, si contre Troyes, Rongier collait la ligne Ă  droite Ă  la relance, c’est ici Guendouzi qui se chargeait de ce rĂŽle. Cela a Ă©tĂ© gagnant pour les deux joueurs. Rongier Ă©tait clairement plus Ă  l’aise sans cette tĂąche supplĂ©mentaire, et Guendouzi avait toute la libertĂ© pour s’exprimer et prendre l’espace ensuite. De plus, l’entente de Guendouzi avec Harit a Ă©tĂ© plutĂŽt efficace.

En phase dĂ©fensive, on a eu un autre changement, on voyait souvent Kamara descendre d’un cran pour dĂ©fendre en position de libero. Je n’ai pas la capacitĂ© d’analyser les avantages, mais on a vu Saliba et Luan Peres beaucoup moins gĂȘnĂ©s pour couvrir les longs ballons dans le dos. L’OM faisait assez peu de pressing d’ailleurs, quand Nantes construisait, le bloc Ă©tait bas.

Si cela donnait beaucoup de terrain Ă  remonter, ça a sans doute permis de gĂ©rer le physique de tout le monde (ceux qui enchaĂźnent beaucoup, tout comme quelqu’un comme Harit qui ne jouait plus). Comme on construisait le jeu plutĂŽt bien sans prendre de risque inutile, ça n’a pas posĂ© de problĂšme.

Les occasions n’étaient pas en nombre dingue en premiĂšre MT, mais on a eu nos opportunitĂ©s naturellement, et ça a permis de faire la diffĂ©rence.

La deuxiĂšme MT est plus chiante dans tous les domaines. Il est possible que la rĂ©organisation nantaise (en 531) a gĂȘnĂ© l’occupation du terrain. Ce qui est sĂ»r c’est que l’OM mettait moins de rythme et a eu du mal Ă  construire des actions convaincantes. Le changement Konrad-Milik Ă©tait curieux. On s’est privĂ© d’une flĂšche pour jouer les contres, le cĂŽtĂ© gauche qui Ă©tait dĂ©jĂ  sous-exploitĂ© a tout simplement disparu. Je n’ai pas l’impression que ça a aidĂ© Milik, Gerson ou Payet par exemple. Les espaces pour eux se sont rĂ©duits.

Bref, on a eu l’impression que Sampaoli voulait garder avant tout la possession, sans se soucier de faire le break. C’est un peu frustrant.

La victoire est lĂ , ça fait du bien aprĂšs le vilain passage depuis la fin septembre. C’est essentiel. Mais ce genre de changements sĂšment le doute. Sampaoli a-t-il vraiment bien cernĂ© ce qui marchait et ce qui ne marchait pas offensivement ?

 

MATCH


:clock1: :clipboard: Commentaire
20 CF provoqué par Gerson, Payet se charge de le tirer, il parvient à passer le mur, le ballon semble prendre la direction du but, mais non, ça file juste à cÎté !
21 Construction rapide pour l’OM qui accĂ©lĂšre cĂŽtĂ© droit, Rongier lance Harit en profondeur, il centre Ă  ras de terre pour Gerson qui coupe, son tir est cadrĂ© mais Lafont repousse !
23 Kolo Muani passe en revue Gerson, Rongier puis Kamara, s’appuie sur Girotto qui lui redonne dans la course pour se retrouver en position de frappe Ă  l’entrĂ©e de la surface, son tir est sur Pau LĂłpez qui capte en deux temps.
30 :soccer: Servi à droite, Harit conserve bien le ballon et glisse en retrait à Guendouzi qui lance Payet dans la surface, le capitaine olympien accélÚre et centre pour Gerson qui enchaßne un contrÎle orienté du pied droit et frappe en pivot du gauche qui trompe Lafont ! 0-1
32 :red_square: DeuxiĂšme faute assez nette de Pallois sur Harit, l’arbitre lui adresse un second carton jaune. C’est sĂ©vĂšre

45+2 DerniĂšre offensive de la MT, Harit dĂ©cale Payet bien placĂ© dans l’axe, sans Ă©lan il parvient Ă  placer une belle frappe que Lafont repousse, Gerson a suivi mais il est repris par le dĂ©fenseur juste Ă  temps !
MT :stop_sign: L’OM a la maĂźtrise totale de la possession mais les occasions ont tardĂ© Ă  venir. Gerson a Ă©tĂ© efficace et l’exclusion sĂ©vĂšre de Pallois facilite le travail. Il faut vite se mettre Ă  l’abri maintenant !
52 :warning: Corner olympien prolongĂ© au premier poteau par Guendouzi ou le dĂ©fenseur nantais, le ballon arrive sur Kamara seul au second poteau, il a le temps d’ajuster son coup de tĂȘte mais ne cadre pas !
54 Nantes se montre menaçant, belle construction qui se conclut par un ballon en profondeur à gauche pour Merlin, il centre à ras de terre mais personne n’est là pour reprendre.
56 L’OM combine autour de la surface avec Payet qui sert Guendouzi dans l’axe, le milieu trouve immĂ©diatement Harit Ă  droite. Son centre trouve Kamara qui frappe, ça file au-dessus.
58 Bon appel latéral de Gerson dans la surface qui conserve le ballon face à Castelletto, il talonne pour Guendouzi lancé vers le but, mais sa tentative est repoussée par Lafont !
62 Ballon en profondeur pour Konrad qui fixe Appiah et frappe au premier poteau, c’est dans le petit filet.
65 CF excentré sur la gauche, Payet adresse un centre au second poteau, Saliba est tout proche de reprendre.
66 :arrows_counterclockwise: Milik remplace Konrad
75 L’OM s’endort et Sampaoli est figĂ© aussi. Il ne pense qu’à la possession et pas Ă  tuer le match, Nantes reste en vie

81 :arrows_counterclockwise: Gueye remplace Gerson.
81 :arrows_counterclockwise: Lirola remplace Harit.
85 :warning: AprÚs une premiÚre percée de Lirola contrée, Guendouzi récupÚre, lance un une-deux avec Milik et se présente face à Lafont, il tente la balle piquée, le gardien repousse !
88 Milik dĂ©croche pour aider Ă  la relance de Saliba et peut avancer avec le ballon, il dĂ©cale Lirola qui lui redonne devant la surface, l’attaquant choisit de glisser en retrait pour Gueye qui allume
 Ă  cĂŽtĂ©.
FIN :stop_sign: L’OM s’est contentĂ© de gĂ©rĂ©, ce qui peut dĂ©cevoir Ă  11 contre 10, mais l’essentiel est lĂ  avec la victoire.

JOUEURS


Joueur Note :clipboard: Commentaire
PAU LÓPEZ 6 Un arrĂȘt Ă  faire seulement, le tir Ă©tait sur lui. Il a surtout eu Ă  utiliser son pied et il a Ă©tĂ© rassurant.
SALIBA 6 L’assise dĂ©fensive Ă©tait renforcĂ©e, il n’a pas Ă©tĂ© trop sollicitĂ© derriĂšre. Dans les relances, il a Ă©tĂ© propre, sans faire de folie.
ÁLVARO 5 Son autoritĂ© a fait du bien en dĂ©but de match, ça a aidĂ© Ă  donner le ton. Mais il peut prendre un jaune en premiĂšre pĂ©riode et sa faute grossiĂšre juste devant la surface aurait pu coĂ»ter cher

LUAN PERES 6 Comme Saliba, il n’a pas Ă©tĂ© trop bousculĂ© et sur les relances il n’a pas pris de risque, mais a Ă©tĂ© serein malgrĂ© tout. Peu de pertes de balle.
RONGIER 6 Le plan a Ă©tĂ© revu, il pouvait retrouver un poste d’hybride sans bouffer constamment la ligne. S’il a eu du mal Ă  gĂ©rer Merlin Ă  2-3 reprises aprĂšs l’heure de jeu, il a bien fait le taf derriĂšre, et il a Ă©tĂ© adroit dans les relances. Un match plus que correct.
KAMARA 6 Quand il ne prend pas de risque inutile dans ses 30 mĂštres, il est intelligent et rassurant. Comme Rongier, il a amenĂ© de la fluiditĂ©, sans en faire trop. Il descendant souvent en dĂ©fense et a Ă©tĂ© juste, sauf peut-ĂȘtre sur l’action de Kolo Muani oĂč il se fait passer facilement.
GUENDOUZI 7 Il ne fait pas un match spectaculaire mais il est toujours aussi précieux pour proposer des solutions, presser sans faire de fautes et combiner sans un dribble de trop. Indispensable.
GERSON 7 Il a livré une trÚs bonne heure de jeu, il devait parfois fixer la défense en pointe et a bien rempli son rÎle, il marque un joli but et aurait pu signer une passe décisive sur une belle conservation dans la surface. Il a eu plus de mal ensuite, mais il fait une prestation convaincante.
HARIT 7 MĂȘme si on a retrouvĂ© son dĂ©faut principal (il garde trop la balle), il a beaucoup provoquĂ© et son entente avec Guendouzi a Ă©tĂ© bonne, les deux se sont bien trouvĂ©s sans se marcher dessus. Il provoque l’exclusion de Pallois, il a bien vendu les contacts, mais ça nous arrange bien.
KONRAD 4 Comme contre Troyes, on l’a senti en jambe, passant quelques dribbles et des appels tranchants. Mais le cĂŽtĂ© gauche n’est pas trop utilisĂ© Ă  l’OM, il a disparu. Sa sortie pour Milik reste cependant une Ă©nigme tactiquement car on pouvait avoir des contres.
PAYET 7 Ce n’était pas un Payet de gala certes, mais il est passeur dĂ©cisif, provoque pas mal de fautes et c’est vraiment le seul qui tente les passes qui cassent les lignes. Dans un rĂŽle trĂšs libre, il a Ă©tĂ© Ă  l’aise.
 
MILIK On va dire que l’OM a dĂ©jouĂ© quand il est entrĂ©, mais c’est le collectif qui a cessĂ© de mettre du rythme aprĂšs la pause, il n’a pas eu d’occasions, mais il fait les deux passes clĂ©s sur les occasions de la fin de match.
GUEYE Quand il a peu de minutes, il ne ménage pas ses efforts et ça permet de le mettre en valeur. Il a bien rempli son rÎle.
LIROLA Un peu gourmand sur une percĂ©e, il a bien servi Milik qui aboutira Ă  la tentative de Gueye. Sa vitesse a fait du bien pour redonner un coup de fouet aux contres, mais n’a pas eu un impact notable.

CONTEXTE


Adversaire (4) : Offensivement, mĂȘme avant l’exclusion, Nantes a eu du mal Ă  produire quelque chose, la possession acaparĂ©e par l’OM les a gĂȘnĂ©. Assez solides derriĂšre, ils n’ont toutefois pas pu rĂ©sister tout le match. Le 531 de la deuxiĂšme MT leur allait mieux, ils ont Ă©tĂ© plus dangereux, sans occasion nette toutefois.

Arbitrage (3) : On n’est pas malheureux sur l’arbitrage sur ce match, surtout sur la premiĂšre MT oĂč Rongier et Alvaro peuvent prendre un carton jaune. Le rouge pour Pallois est sĂ©vĂšre Ă  mon goĂ»t, les deux fautes ne mĂ©ritant probablement pas de carton. La suite a Ă©tĂ© plus Ă©quilibrĂ©e, ou en tout cas moins frustrante pour l’adversaire. Álvaro fait dĂ©bat avec son obstruction mais je ne vois pas comment ça peut faire rouge direct.


STATISTIQUES


FOOTBALL CLUB DE NANTES :bar_chart: OLYMPIQUE DE MARSEILLE
30 Possession 70
3 Tirs 15
1 Cadrés 9
4 Corners 6
13 Fautes 7
3 :cj: 1 :cr: Cartons 2 :cj: 0 :cr:
Cyprien (59) Ballons joués Kamara (129)

BUTS :soccer:   :bar_chart: TCC   :athletic_shoe: PASSES DÉCISIVES
Payet 7
6
Ünder 5
Milik 4 Payet
Dieng 3 Guendouzi - Konrad
Gerson - Guendouzi 2 Gerson
Harit - Kamara - Lirola - [CSC] 1 Gueye - Harit - Lirola - Luan Peres - Rongier

Image d’illustration : crĂ©ation de @Tyler
Statistiques : flashscore.fr et sofascore.com

4 « J'aime »

Si ça peut libĂ©rĂ© Gerson c’est parfait faut qu’il enchaine maintenant

Que va faire Sampaoli de Milik, c’est moi oĂč l’on joue mieux sans lui?

Je pense que c’est plutĂŽt compliquĂ© qu’un simple constat (mĂȘme si
).

Mais il faut enlever quelqu’un du milieu plus « dĂ©fensif » pour aider Milik, ou recruter un ailier gauche plus constant que Konrad ( Cyle Larin) pour l’aider (lui et Payet) Ă  jouer plus libre et avoir des ballons.

:sac:

4 « J'aime »

Pour faire sauter un huis clos. :sac:

1 « J'aime »
2 « J'aime »

Sans trop en dire ou accuser personne, ça semble confirmer Pancho/Grisoli, puisque ce n’est pas un joueur et que j’ai du mal Ă  imaginer un « simple physio » gueuler sur le banc.

Je trouverai ça bien que l’affaire reste en interne, mais que la dite personne soit tout de mĂȘme condamnĂ©e par le club.
L’idĂ©e de ne pas donner publiquement le nom me plait car, malgrĂ© le fait que ce soit raciste et hautement condamnable, on reste sur une conversation qui n’était pas censĂ©e passer Ă  l’antenne. Une mauvaise blague qui a mal tournĂ©, mais qui ne doit pas non plus placarder la personne comme Ă©tant raciste. D’autant que dans le climat actuel, il risquerait de se faire harceler fort alors qu’il y a de grandes chances qu’il ne soit pas du tout raciste. Cela pourrait aussi nuire au reste de sa carriĂšre.
Enfin bref, Longoria semble avoir bien géré la chose une fois de plus.

3 « J'aime »

29 :soccer: Gerson (Payet)
Faivre (pen) :soccer: 53
Honorat (Le Douaron) :soccer: 70

Comme contre Nantes, l’OM dĂ©marre bien la partie, on sent trĂšs vite que les ingrĂ©dients sont mis pour passer devant et contrĂŽler le match. La construction est fluide, l’équilibre est (Ă  quelques dĂ©tails prĂšs) prĂ©sent, l’OM prive les brestois du ballon et rĂ©ussira Ă  frapper. Cela rĂ©compense une premiĂšre demi-heure vraiment maĂźtrisĂ©e. On aurait aimĂ© voir plus d’occasions mais tant que le rĂ©sultat est lĂ , que reprocher Ă  l’équipe ?

Soucis, comme contre Nantes, une fois qu’on marque, tout passe au ralenti. Les efforts Ă  la construction sont moins faits, il y a des petites pertes de balle qui n’étaient pas commises avant et cela met l’équilibre en danger.

Lorsque Brest monte d’un cran dans l’intensitĂ© en deuxiĂšme pĂ©riode, l’équipe a plus de mal Ă  tenir le ballon et se voit bousculĂ©e. Le cĂŽtĂ© droit de la dĂ©fense devient friable car les transitions sont rapides en face, Rongier et Saliba ne peuvent pas sprinter 30m en permanence pour combler les trous.

C’est frustrant que la situation se dĂ©bloque comme ça. Une petite main sur un tir anecdotique qui n’allait pas mettre le gardien en danger. Mais c’est la rĂšgle.

Sampaoli rĂ©agira vite, pour une fois, mais pas forcĂ©ment de façon pertinente. Certes, Ünder et Lirola ont permis de redonner de la vivacitĂ© Ă  la ligne offensive mais les choix restent discutables, aucun des deux n’étant dans des conditions idĂ©ales. L’OM aura toutefois des occasions de revenir mais la rĂ©ussite se mĂ©rite aussi parfois. Et quand on se relĂąche autant, c’est dur de relancer la machine.

L’OM est puni dĂšs l’entrĂ©e de Milik. Cela est anecdotique mais symbolique d’une fin de match oĂč l’OM a plus d’élĂ©ments offensifs dans l’équipe mais a oubliĂ© tout le reste. C’est brouillon, prĂ©cipitĂ© et sans Ă©quilibre.

Le problĂšme majeur du match c’est l’état d’esprit. On ne peut pas se relĂącher autant aprĂšs un but. Pas quand tout repose autant sur la possession, et donc sur les mouvements et la disponibilitĂ© pour pouvoir tenir le ballon


On le sentait venir, l’OM ne sait pas tuer les matchs, Ă  11 contre 11 et encore moins Ă  11 contre 10, et cela se paie forcĂ©ment dans une saison. Une Ă©quipe en pleine forme comme Brest, qui n’a pas peur d’ĂȘtre privĂ©e de ballons, sait en profiter.

L’équipe va pouvoir souffler un peu plus que d’habitude et ne jouera que jeudi contre le Lokomotiv. Un match qu’on ne doit pas perdre, mais qu’on peut ne pas gagner. Une petite rotation serait la bienvenue.

 

MATCH


:clock1: :clipboard: Commentaire
06 L’OM construit autour de la surface brestoise pendant de longues secondes, ça accĂ©lĂšre avec Guendouzi servi Ă  droite, il centre Ă  ras de terre devant le but, le gardien repousse devant lui, la dĂ©fense rĂ©cupĂšre et Ă©loigne le danger.
07 :warning: Guendouzi lance Harit en profondeur sur la droite, il centre en retrait pour Gerson qui a le temps de contrĂŽler et ouvrir son pied pour la frappe
 c’est repoussĂ© par le gardien !
08 Sur un long ballon Pau LĂłpez sort loin de son but et se fait contrer par Le Douaron, heureusement il part vers l’extĂ©rieur et Saliba parvient Ă  l’empĂȘcher de progresser.
16 Brest est montĂ© d’un cran au niveau de son bloc dĂ©fensif, ce qui gĂȘne un peu plus la construction olympienne. La possession reste nettement en notre faveur.
19 Gerson est servi aprĂšs un bon appel croisĂ© dans la surface, il dĂ©cale Konrad qui perce dans la surface et tente sa chance du pied gauche, c’est trop Ă©crasĂ© et ça manque de puissance, le gardien capte.
29 :soccer: AprĂšs avoir rĂ©sistĂ© Ă  un dĂ©fnseur, Gerson parvient Ă  dĂ©caler Luan Peres qui transmet Ă  Konrad, il recherche le milieu olympien qui fonce vers le but, il lance un une-deux avec Payet qui lui remet dans la course et conclut d’une grosse frappe au premier poteau ! 1-0
MT :stop_sign: L’OM a vite mis les ingrĂ©dients pour prendre le contrĂŽle du jeu et de la marque. Attention Ă  ne pas trop gĂ©rer en deuxiĂšme MT.
52 Sur une volĂ©e sans grand danger de Faivre, Kamara dĂ©vie le tir du bras, l’arbitre indique le point de penalty. Le penalty sera confirmĂ© Ă  la VAR.
53 :soccer: Faivre se charge de la transformation, il prend Pau LĂłpez Ă  contre-pied ! 1-1
57 :arrows_counterclockwise: Lirola remplace Harit.
57 :arrows_counterclockwise: Ünder remplace Konrad.
66 :warning: Servi dos au but, Payet se retourne et lancement parfaitement Lirola sur la droite, l’espagnol temporise et glisse en retrait à Guendouzi totalement seul mais il ne cadre pas sur sa frappe !
69 :arrows_counterclockwise: Milik remplace Kamara.
70 :soccer: La punition brestoise. Honorat est servi Ă  gauche, il devance Alvaro et combine avec Le Douaron, l’ailier brestois dĂ©coche une mine qui trompe Pau LĂłpez
 1-2
78 :warning: Rongier lance Guendouzi sur le cĂŽtĂ© droit, il centre fort devant le but, le gardien et le dĂ©fenseurs se gĂȘnent, cela profite Ă  Gerson qui vient tacler pour tenter de mettre le ballon au fond, mais il ne cadre pas !
81 :warning: Cardona est servi dans le dos de la défense et se retrouve seul contre Pau López, il tire fort entre les jambes du portier, qui a un peu de chance que ça ne passe pas !
82 Nouveau contre brestois, Cardona lance Honorat qui a de l’espace à gauche, il centre pour Faivre qui tente sa chance, c’est sur López.
83 Payet sert Ünder qui s’emmĂšne le ballon et conclut d’un pointu du gauche, ça file juste Ă  cĂŽtĂ©.
FIN :stop_sign: BousculĂ©s dĂšs l’entame, les olympiens ont eu du mal Ă  relancer la machine, se pensant Ă  l’abri. Le dĂ©sĂ©quilibre enfonce ensuite l’équipe qui se fait surprendre Ă  la maison. DĂ©cevant


JOUEURS


Joueur Note :clipboard: Commentaire
PAU LÓPEZ 5 Il ne peut pas grand chose sur les buts et gagne un duel pour Ă©viter le 3-1. Hormis la frayeur en dĂ©but de match il reste rassurant. Pas de miracle sur ce match.
SALIBA 4 La premiÚre période a été appliquée et juste. Sur la seconde MT, tout a moins fonctionné, le cÎté gauche brestois a fait la différence et il semblait trop vite débordé.
ÁLVARO 4 TrĂšs concentrĂ© en premiĂšre pĂ©riode, il n’a rien laissĂ© passĂ©. Mais l’intensitĂ© est montĂ©e en face et il a eu du mal Ă  suivre, il a Ă©tĂ© en retard Ă  plusieurs reprises.
LUAN PERES 4 Son influence dans la construction a pas mal diminuĂ©, si les autres font les efforts ça passe, mais sinon
 Pas trop gĂȘnĂ© dĂ©fensivement jusqu’à ce que Cardona lui cause des soucis. Pas dominateur.
RONGIER 4 Comme les autres, la deuxiÚme MT a été difficile, les transitions ont été difficiles, il a souffert à la perte de balle. Dommage car avant ça, il a eu des passes qui cassaient bien la ligne.
KAMARA 5 Tactiquement il Ă©tait prĂ©cieux, il a jouĂ© simple mais efficace et il a grattĂ© pas mal de ballons. Son carton est logique et Ă©vitable, sa main nous pĂ©nalise durement, et elle Ă©tait, elle aussi Ă©vitable. Cela gĂąche son match intĂ©ressant en dehors de ça. Sa sortie a pĂ©tĂ© le peu d’équilibre de la deuxiĂšme MT.
GUENDOUZI 5 Sa disponibilitĂ© tout le match reste impressionnante et dĂ©cisive, il signe une premiĂšre MT trĂšs correcte. Lorsque l’OM est passĂ© en mode gestion, il a dĂ©jouĂ© comme les autres pour gĂ©rer le physique, et il a eu du mal Ă  relancer la machine. Il gĂąche une occasion aussi, mais ça on peut pardonner.
GERSON 6 S’il a eu moins d’influence au fil du match, il n’a pas mĂ©nagĂ© ses efforts et garde la tĂȘte hors de l’eau. Avant ça, il signe un joli but, a bien servi de relais au milieu. Plus mobile et sobre avec le ballon, il prend confiance.
HARIT 4 Ses premiĂšres minutes ont Ă©tĂ© intĂ©ressantes, dans les mouvements, la conservation de balle, mais il a quelque peu disparu ensuite et n’a plus eu d’influence sur le jeu. La fatigue sans doute.
KONRAD 4 Comme sur les derniĂšres sorties, il a des premiĂšres prises de balles prometteuses puis le jeu penche de l’autre cĂŽtĂ© donc on le voit peu, et il disparaĂźt petit Ă  petit.
PAYET 5 Encore passeur, il est aussi Ă  l’origine de la majoritĂ© de nos actions. Mais il a Ă©tĂ© moins adroit sur ce match, et il a Ă©tĂ© dans le dur en fin de partie.
 
LIROLA S’il peut finir avec une passe dĂ©cisive pour Guendouzi, il a eu quelques prises de balle maladroites qui l’ont privĂ© de plus de dĂ©bordements. Son entrĂ©e déçoit.
ÜNDER Il a redonnĂ© un coup de boost qui manquait clairement Ă  l’équipe, mais les dribbles importants ne sont pas passĂ©s, particuliĂšrement quand il est passĂ© Ă  droite.
MILIK Son Ă©quipe s’est attachĂ©e Ă  montrer qu’on ne jouait pas parfaitement sans lui si on ne met plus les intentions. Mais elle n’a pas mieux jouĂ© aprĂšs son entrĂ©e non plus. Son entrĂ©e Ă  titre personnel est manquĂ©e qui plus est.

CONTEXTE


Adversaire (6) : Ils n’ont pas cherchĂ© Ă  forcer le destin en premiĂšre pĂ©riode, mais l’OM a bien privĂ© l’équipe de ballon. Bien plus tranchants Ă  la reprise, ils ont fait les diffĂ©rences sur leur cĂŽtĂ© gauche et ça a payĂ©. Ils n’ont pas pliĂ© ensuite, restant trĂšs concentrĂ© derriĂšre, et dangereux en contre.

Arbitrage (7) : Le penalty fait peut-ĂȘtre dĂ©bat, il est sĂ©vĂšre, surtout vu le tir anodin, mais ce sont les rĂšgles. L’arbitrage a Ă©tĂ© serein et sans erreur majeure, mĂȘme quand la tension est montĂ©e d’un cran.


STATISTIQUES


OLYMPIQUE DE MARSEILLE :bar_chart: STADE BRESTOIS 29
74 Possession 26
16 Tirs 9
4 Cadrés 4
5 Corners 0
10 Fautes 7
1 :cj: 0 :cr: Cartons 2 :cj: 0 :cr:
Rongier (173) Ballons joués Duverne (60)

BUTS :soccer:   :bar_chart: TCC   :athletic_shoe: PASSES DÉCISIVES
Payet 7
6
Ünder 5 Payet
Milik 4
Dieng - Gerson 3 Guendouzi - Konrad
Guendouzi 2 Gerson
Harit - Kamara - Lirola - [CSC] 1 Gueye - Harit - Lirola - Luan Peres - Rongier

Image d’illustration : crĂ©ation de @Tyler
Statistiques : flashscore.fr et sofascore.com

2 « J'aime »

Il y a des mecs qui me rendent fou
 (Coucou Pokora de merde).
Sur twitter et les commentaires de sites, ça parle de « Gerson a encore merdé », « Lopez est pas bon on gagne ce match avec Mandanda » blablabla


Mais allez vous pendre putain. :hoho:
Gerson est de loin le meilleur joueur sur le terrain cet AM.
Le gars Ă©tait partout. Le nombre d’action offensives ET dĂ©fensives qu’il a posĂ©. :hoho:

image

On a de gros soucis


  • Milik est perdu sur le terrain
 je ne vais pas m’amuser Ă  dire que je sais pourquoi, mais il est paumĂ© dans ce systĂšme.
  • Payet ne peut pas enchainer deux matchs comme ça, le voir finir ce match c’est criminel il n’avait plus de jus aprĂšs la 60ù
 il n’a pas pu s’entrainer les deux derniers jours parce qu’il n’avait toujours pas rĂ©cupĂ©rĂ© du match dĂ  Nantes. → 90 minutes, merci Sampa.
  • Lirola si haut faut arrĂȘter de fumer bordel
 Surtout quand tu demandes Ă  Cengiz et lui de tourner sur les ailes

  • Milik qui entre À LA PLACE DE KAMARA GROS
 Si c’est pour repositionner Gerson dans l’axe, plus bas, pourquoi pas (mais Gerson en avait plein les chaussettes
 vu tout ce qu’il a fait lors du match). Mais mĂȘme pas, Gerson a Ă©tĂ© positionnĂ© Ă  gauche, lĂ  oĂč il a aucun impact.

Bref, ca m’a niquĂ© ma soirĂ©e. :hoho:

1 « J'aime »

Par rapport Ă  d’habitude, les changements de Sampaoli ne sont pas calamiteux mais faut avouer que mettre Lirola et Ünder d’un coup c’était un peu con, et le choix de sortir Kamara est stupide.

Ca commence aussi à me saouler qu’il ne fasse jamais tous ses changements, surtout si on utilise la fatigue et le calendrier comme excuse.

Je peux comprendre qu’il laisse Payet jusqu’au bout car on Ă©tait sans solution, mais le faire dĂ©buter, en l’empĂȘchant de tirer les CPA car il a un soucis musculaire, c’est n’importe quoi en terme de gestion.

J’ai rien dit sur la compo de dĂ©part car je m’y attendais, mais c’est de la facilitĂ© qu’il nous fait. « Ça a marchĂ© il y a deux jours, donc on met la mĂȘme », c’est feignant.

Milik joue Ă  l’envers mais sur ce genre de MT oĂč l’équipe n’a aucune organisation, je reproche pas trop, ça fait plus chier quand il dĂ©bute et ne fait pas la diffĂ©rence.

Sampaoli a enfin redressĂ© la barre sur certains Ă©lĂ©ments du jeu, mais il s’enfonce trĂšs vite. Il semble plus cramĂ© et frileux que les joueurs en fait.

2 « J'aime »

:hoho: