đŸ‡«đŸ‡· Olympique Lyonnais

france
club

#672

#673

Interview de Mapou, trĂšs souvent exemplaire au niveau du comportement, il vit une saison vide avec la CFA Ă  l’image des Nkoulou (heureusement il Ă©tĂ© prĂȘtĂ©) et autres bannis sans raison de ces derniĂšres annĂ©es.


#674

Lu sur Twitter qu’il dit des conneries
Il a eu des propositions mais c’est lui qui n’a pas voulu partir


#675



#676

Pour continuer dans les interviews :

« AprĂšs trois ans et presque 80 buts, l’entraĂźneur (RĂ©mi Garde) dĂ©cide de me faire jouer ailier gauche, avec Gomis en pointe, Lacazette Ă  droite et Grenier ou Gourcuff Ă  la crĂ©ation. Je n’étais pas d’accord. AprĂšs six mois comme ça, j’ai rendu le brassard et j’ai dit que je prĂ©fĂ©rais ĂȘtre remplaçant que jouer Ă  ce poste. A la fin de la saison, j’avais l’opportunitĂ© d’aller Ă  la Juventus. Le prĂ©sident de Lyon a refusĂ©. A une semaine de la fin du mercato, Villas-Boas m’appelle pour jouer Ă  Tottenham. Nous Ă©tions d’accord sur tout, et le prĂ©sident m’a encore fermĂ© la porte. J’ai appris Ă  ce moment-lĂ  que Villas-Boas avait fait une offre pour moi avec Chelsea, mais qu’on ne me l’avait jamais dit. J’étais tellement déçu que je me suis promis de ne plus jamais jouer en Europe .»

L’attaquant du Racing Club aujourd’hui ĂągĂ© de 35 ans poursuit son rĂ©cit :

« J’ai donc appelĂ© Ayala pour venir au Racing mais il m’a dit que Lyon demandait 6 ou 7M€. Je n’avais plus qu’un an de contrat. Lyon essayait de m’envoyer Ă  Monaco ou Ă  Naples. Mais comme je m’étais dit que je ne jouerais plus jamais en Europe, je suis parti au Qatar. »

Chaud quand mĂȘme 
 bizarre que ça ressorte que maintenant mais si c’est confirmĂ© c’est assez fou cet histoire. Ça fait pas mal de joueurs qui sortent du silence derniĂšrement, Aulas donne souvent sa version mais bizarrement c’est loin d’ĂȘtre celle des joueurs dans les cas particuliers. Surtout quand on entend des types comme Cris sur la fin, Gonalons, Grenier,
 et tant d’autres, tous forcĂ©s Ă  quitter le club.


#677

Je le crois
Franchement, JMA c’est une p*** 
 Faire çà Ă  Licha, c’est juste dĂ©gueulasse Un mec qui a tout donnĂ© pour le club et qui Ă©tait aimĂ© par quasi tt les supporters


#678

J’ai fix c’etait Suffisant :dsk:


#679

D’ailleurs j’ai trouvĂ© l’interview complĂšte en français !
Un rĂ©gal Ă  lire ce mec, un modĂšle de personne sur tellement de points. J’adore ce mec !

Le passage oĂč il parle des rĂ©seaux sociaux 
 coucou Aulas. :aulas4:


#680

Je serais au stade pour ma premiĂšre au Parc OL contre City.


#681

#682
RĂ©sumĂ© du match : OL 1 - 0 Saint-Étienne

Mon résumé :

AVANT MATCH : Pour ce derby aprĂšs la rĂȘve internationale GĂ©nĂ©sio dĂ©cide de ressortir le 3-4-3. Lopes dans les cages et un trio de dĂ©fenseurs axiaux avec Denayer, Marcelo et Marçal. En tant que latĂ©raux on trouve Rafael sur la droite et Mendy Ă  gauche. Dans l’axe du milieu le duo espoir NdombĂ©lĂ© & Aouar. Devant on a un trio composĂ© de FĂ©kir, Depay et DembĂ©lĂ© dans l’axe. Le coach se doit de faire sans Tete et Morel absents.
PREMIÈRE PÉRIODE: Les lyonnais subissent dĂšs l’entame de match, les joueurs de Saint-Étienne montrent beaucoup d’envie bousculant les joueurs Ă  domicile. A partir de 15 minutes de jeu, les lyonnais se mettent Ă  bien garder la possession du ballon mais sans ĂȘtre dangereux. Les stĂ©phanois se montrent malgrĂ© tout d’avantage au niveau des occasions mais Lopes se doit d’intervenir Ă  plusieurs reprises pour garder son invincibilitĂ©. DĂ©buchy et Khazri continuent de mettre la pression sur les cages lyonnaises mais ça tient jusqu’à la pause. On rentre au vestiaire avec un score nul malgrĂ© les occasions franches des verts et le mutisme lyonnais hormis dans sa possession du ballon !
DEUXIÈME PÉRIODE : Mauvaise nouvelle pour cette reprise avec FĂ©kir qui cĂšde sa place Ă  Cornet pour cause d’une douleur aux adducteurs. Les lyonnais se mettent enfin Ă  jouer et se rĂ©veillent, proposant un pressing bien plus important et une vraie motivation. Les stĂ©phanois subissent la pression lyonnaise et ça finit par payer Ă  la 61Ăšme minute sur un corner de Depay que le dĂ©fenseur belge Denayer reprendra bien au premier poteau, 1 Ă  0 ! Sur l’ensemble du match le score parait sĂ©vĂšre mais sur cette seconde pĂ©riode il est logique. Les Gones ne s’arrĂȘtent pas lĂ  et continuent Ă  ĂȘtre dangereux jusqu’à l’expulsion non rĂ©flĂ©chis de Rafael qui dĂ©colle les deux pieds sur une occasion pas inquiĂ©tante. Le dĂ©sĂ©quilibre est rĂ©el et les stĂ©phanois vont se procurer quelques occasions mais la dĂ©fense lyonnaise tient le coup Ă  l’image de son gardien encore une fois dĂ©cisif et en grande forme. Sur la fin de match Tousart prendra la place de DembĂ©lĂ© et TraorĂ© celle de Depay sans rĂ©el nouvel apport avant que l’arbitre ne siffle. Victoire 1 Ă  0 de l’OL !
DEBRIEF : On retombe sur le mĂȘme scĂ©nario, toujours et encore la mĂȘme chose. On subit tout une mi-temps et on s’en sort bien de ne pas encaisser de but. En seconde pĂ©riode on se rĂ©veille enfin, offrant une bonne prestation avant que Rafael ait un sursaut d’énervement qui nous remet dans la galĂšre pour la fin du match. C’est habituel mais au final les Gones s’en sorte avec les 3 points, encore une fois sans la maniĂšre et en jouant qu’une mi-temps sur deux. On peut remercier une bonne dĂ©fense et un Lopes encore une fois exemplaire et dĂ©cisif.

Le but en vidéo :

Les petites stats (by Opta & Stats Foot) :

  • Memphis Depay est impliquĂ© sur 8 des 9 derniers buts de Lyon en L1 (4 rĂ©alisations et 4 passes dĂ©cisives).

  • Lyon n’avait plus marquĂ© un but aprĂšs un corner lors d’un match de L1 au Groupama Stadium depuis le 7 mai 2017 face Ă  Nantes par Maxwel Cornet sur une passe de Memphis Depay.

  • Parmi les joueurs prĂ©sents sur la feuille de match, StĂ©phane Ruffier(15Ăšme) est le joueur qui a disputĂ© le plus de derby en compĂ©tition officielle.


#683


Tacle plus violent qu’hier :hehe:


#684

:heart_eyes::heart_eyes:


#685

:hoho:


#686

Magique, il l’a tuĂ©. :hoho:


#687

Putain :hoho:


#688

Magnifique :hoho:


#689
Résumé du match : OL 2 - 2 Man City

Mon résumé :

AVANT MATCH : Pour ce duel de Pep, GĂ©nĂ©sio dĂ©cide de ne pas reconduire le 4-4-1-1 victorieux du match aller mais prĂ©fĂšre ressortir le 3-4-3 du moment ! La compo est similaire Ă  d’habitude avec Lopes dans les buts. Une dĂ©fense axiale composĂ©e de Denayer, Marcelo et Marçal. Sur les cĂŽtĂ©s on retrouve Rafael Ă  droite et Mendy Ă  gauche. Un duo espoir dans l’axe du milieu avec NdombĂ©lĂ© et Aouar. Juste devant dans un rĂŽle de 9 et demi on a FĂ©kir. Et pour finir le duo de pointe avec Memphis & Cornet qui avait dĂ©jĂ  brillĂ© lors du match aller.
PREMIÈRE PÉRIODE: Les lyonnais rentrent trĂšs bien dans ce match ! Ils vont chercher Ă  faire le jeu et se crĂ©er des occasions pendant que les joueurs de Man City vont tenter de jouer les contres. DĂšs la 14Ăšme minute Depay avait l’occasion d’ouvrir la marque mais parvient Ă  rater ce qu’on appelle souvent un “but tout fait”. DerriĂšre, les Gones continuent de pousser et c’est Ă  la 30Ăšme minute au tour de Cornet de manquer son contrĂŽle dans la surface et laisser passer une trĂšs bonne occasion. Les lyonnais dĂ©fendent bien et son peu inquiĂ©tĂ©s en cette premiĂšre mi-temps. A la toute fin de pĂ©riode, juste avant la pause, Cornet voit sa balle finir sur la barre transversale du gardien brĂ©silien, quelle manque de chance. On rentre donc sur ce score nul au bout des 45 premiĂšres minutes malgrĂ© les belles occasions françaises !
DEUXIÈME PÉRIODE : Seulement 5 minutes aprĂšs le coup d’envoi mon lien stream a plantĂ©. J’en ai cherchĂ© plusieurs mais internet n’a Ă©galement pas suivi. J’ai donc dĂ» suivre le match par commentaire sur Twitter du coup je ne vais pas trop me prononcer sur ce sujet mais plutĂŽt sur le debrief de fin de match.
DEBRIEF : L’exemple confirme qu’on s’adapte une nouvelle fois Ă  notre adversaire, un gros club on joue nos vies et les petits clubs ça fait perdre des points bĂȘtement par manque d’envie. On confirme Ă©galement le fait qu’on a depuis tant d’annĂ©es du mal Ă  tenir un score, dĂšs qu’on mĂšne on a du mal Ă  gĂ©rer la pression, on finit par reculer, Lopes nous sauve Ă  plusieurs reprises avant de cĂ©der et prendre un but dans la plupart du temps. Ce qui est bien avec l’OL c’est que depuis que GĂ©nĂ©sio est entraĂźneur on ne change pas nos habitudes. Dans l’ensemble ce fĂ»t tout de mĂȘme un beau match, l’OL s’est mis au niveau de son adversaire et aurait pu rĂ©cupĂ©rer les 3 points et ainsi assurer la qualification, c’est dommage surtout de mettre de beaux buts dans le jeu et prendre deux buts sur coup de pieds arrĂȘtĂ©s ! Tout de mĂȘme on peut noter un trĂšs bon match de NdombĂ©lĂ©, Aouar et une nouvelle fois Cornet devenu le bourreau de Guardiola qui en a parlĂ© en confĂ©rence de presse derriĂšre.

Les buts en vidéo :

Les petites stats (by Opta & Stats Foot) :

  • (stat d’avant match) - Lyon est invaincu en Ligue des Champions cette saison (1 victoire, 3 nuls) – il faut remonter Ă  l’édition 2008/09 pour voir l’OL rester invaincu aprĂšs 5 matches de groupes dans la compĂ©tition.

  • Maxwel Cornet est le 1er joueur Ă  inscrire au moins 3 buts lors d’une mĂȘme saison de Ligue des Champions face Ă  Manchester City depuis Lionel Messi en 2016/17 (4 buts).

  • Memphis Depay est impliquĂ© sur les 7 derniers buts de l’OL toutes compĂ©titions confondues (2 rĂ©alisations et 5 passes dĂ©cisives).

  • 30% des buts encaissĂ©s par Manchester City (3/10) toutes compĂ©titions confondues cette saison ont Ă©tĂ© inscrits par Maxwell Cornet.


#690

La derniĂšre stat me tue :pasrire:


#691

Qui va se mettre 50 millions dans les fouilles grĂące a Cornet ?? :aulas2:


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Mon Discourse - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible