Parlons de la pluie et du beau temps (1)


#9915

Euh, non. Cette loi est + complexe que ça :


#9916

Et pour ce cas particulier tu autorises la police à faire usage de la force ? Tu sais que ce sont des méthodes de facho ? Ou alors il y a le bon facho et le mauvais facho ? :troll:


#9917

L’amander, mais certainement pas faire sauter la loi en entier qui est importante pour beaucoup de personne.


#9918

C’est pas avec des fruits à coques qu’on changera quelque chose.

tenor


#9919

T’entends ça @douante? Si c’est pas malheureux…


#9920

J’arrive jamais à retenir lequel s’écrit comment :sadboy:


#9921

J’aurais du préciser que je parlais de faire sauter la loi pour les squatteurs. My bad


#9922

Le nul.



:homerhide:


#9923

Quelle loi précisément ? Quel morceau du texte de la loi “Droit au Logement” ferais-tu sauter je veux dire. Car en l’état la loi ne dit pas qu’on peut librement squatter n’importe quel logement. Ce n’est écrit nulle part ça si j’ai bien compris.
Et comme tu l’as fait remarquer on ne peut pas forcer une porte, etc, et hop occuper tranquillement une propriété.


#9924

Amender la loi pour quelle ne s’applique pas à un certain type de biens ou de squatteurs. Par exemple. Après je suis pas juriste donc c’est pas moi qui décide. Mais honnêtement que des gens se réfugient derrière le droit alors qu’ils sont a 100% en tort ca me sidère


#9925

Ah mais je te rassure, je trouve ça sidérant aussi ^^
Squatter un logement vide et inoccupé depuis longtemps, je veux bien, j’ai aucun souci avec ça.
À la limite un logement secondaire, ça passe encore.
Mais le domicile principal, non.

Après, la Justice n’a malheureusement aucun moyen d’agir vite, et encore moins pour des affaires aussi socialement sensibles comme celle-ci.

Amender la loi, je ne sais pas, car je doute fortement que cette loi permette ce genre d’action de squattage.


#9926

Ben dans le cas d’un logement principal c’est de l’ordre de la vie ou de la mort si on exagère un poil, surtout par ce temps là. A un moment donné, donner plus de droits aux coupables qu’aux victimes, perso, ça me rend chaffouin.

Pour des logements secondaires ou inhabités, je comprends que ça prenne du temps, mais quand un mec se retrouve à la rue en revenant de vacances parce que des clodos sont rentrés chez lui, il devrait pouvoir les virer à coup de pied dans le derche et avec l’aide de la police.


#9927

C’est ce qui se passe, mais il faut d’abord qu’un juge donne son aval pour que la Police agisse, et ça prend du temps car la Justice n’a pas de moyens, il y a tellement de dossiers à traiter et peu de personnes pour le faire…
P’têt qu’en passant par le Préfet ou autre personne assermentée :huum:

Mais dans tous les cas la Police ne peut agir comme ça pour expulser des gens manu militari, heureusement d’ailleurs :obama2:


#9928

Pourquoi ?


#9929

Parce que c’est pas ta résidence principale, tu peux la laisser à disposition pour des gens dans le besoin. Mais je comprends que ce concept de charité puisse défriser.


#9930

Je te rejoins si l’endroit est genre inhabité pendant 3-4 ans, surtout dans les zones tendues au niveau du logement.


#9931

Novembre - Mars pour ma part ^^
Mais bon, c’est surtout à l’État d’agir pour trouver des logements, quitte à réquisitionner moyennant contrepartie.


#9932

Le vrai souci c’est aussi la spéculation immobilière dans certains quartiers de Paris où des entreprises gardent des locaux “sous le coude” pour faire grimper les prix.


#9933

Arrête, c’est pas si cher Paris. On trouve facilement des 12m² pour 900€ mensuels, ho.


#9934

La charité doit être volontaire, ceci dit. Qu’on te force la main ça ne me semble pas logique non plus. Après que l’état vienne réquisitionner un logement secondaire inhabité (et j’insiste sur le inhabité, donc pas une maison de campagne ou un appart où on passe les weekends) contre une certaine rémunération, même en dessous du prix du marché pourquoi pas.


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Mon Discourse - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible