💉 Dopage dans le sport


#101

Il ambiance depuis le début de la saison entre les équipes Françaises et Russes, mais depuis une semaine ca monte de plus en plus. Fourcade. :heart:


#102

Apparemment ça fait plus de 10 mois que l’agence anti-dopage Espagnole n’a pas fait un seul test. :lebron:


#103

Ah c’est donc pour ça que Nadal a pu faire finale à l’Open d’Australie

:sac:


#104

:pasrire:


#105

TL;DR : l’AMA est coincĂ©e par le dĂ©lai de prescription pour exercer une quelconque justice sur ces poches de sang et donc ne peut pour le moment ni divulguer les noms ni modifier les palmarĂšs :chirac:


#106

#107

L’officiel, le Turc Hasan Akkus, n’a pas applaudi. A l’ñge de 20 ans, Natalia Khlestkina a Ă©tĂ© contrĂŽlĂ©e positive Ă  la mĂ©tĂ©nolone. Un stĂ©roĂŻde anabolisant androgĂšne, dĂ©rivĂ© chimique de testostĂ©rone. Depuis son retour Ă  la compĂ©tition, en 2014, elle a Ă©tĂ© trois fois championne d’Europe en trois participations.

:hoho:

« Entre 2003 et 2016, 606 haltĂ©rophiles ont Ă©tĂ© suspendus pour dopage. Sur une population de 3 000 athlĂštes de haut niveau, cela reprĂ©sente plus d’un sur cinq. »

:singe1:


#108

Quelqu’un a lu sinon que les poches de sang conservĂ©es au dossier Puerto allaient ĂȘtre dĂ©truites suite au rendu du parquet de Madrid ? J’ai vu passĂ© ça nulle part alors que c’est assez grave.


#109

C’était pas fait dĂ©jĂ  ?


#110

Il y avait eu un recours et un appel, ça a était décidé il y a quoi, deux semaines.

En mĂȘme temps, quand tu vois les noms anciens et plus rĂ©cents, et surtout les espagnols qui peuvent ĂȘtre impliquĂ© dans le scandale, on comprend que le parquet soit aveugle



#111

Juste quand Nadal gagne un RG ? :fillon1:


#112

Pourquoi ils les détruisent ?


#113

Soit-disant parce que pour le docteur Ferrari, ça viole le droit Ă  la confidentialitĂ© qui dĂ©coule de la relation patient-mĂ©decin. Et pour le parquet, ça n’avait pas pour but de dĂ©couvrir de possibles sportifs afin d’ouvrir des procĂ©dures disciplinaires Ă  leur encontre.

:platini:


#114

N’importe quoi


#115

#116

#117

Un bien beau gouvernement.


#118

L’information paraĂźt folle et pourtant : au moins 30 % des participants aux Mondiaux 2011 d’athlĂ©tisme, interrogĂ©es dans le cadre d’une enquĂȘte menĂ©e Ă  l’époque par une universitĂ© allemande et une Ă©cole de mĂ©decine amĂ©ricaine, ont reconnu avoir eu recours au dopage pendant leur carriĂšre.

L’universitĂ© allemande de Tuebingen et l’école de mĂ©decine de Harvard aux États-Unis, qui ont menĂ© cette enquĂȘte en 2011, en avaient rendu les conclusions il y a plusieurs annĂ©es dĂ©jĂ , mais leur rapport n’a Ă©tĂ© rendu public que tout rĂ©cemment pour des raisons juridiques.

L’équipe de l’universitĂ© allemande prĂ©cise que la publication du rapport a tardĂ© en raison de discussions entre l’Agence mondiale antidopage (WADA), qui a demandĂ© cette enquĂȘte, et la FĂ©dĂ©ration internationale d’athlĂ©tisme (IAAF) sur la maniĂšre dont il devait ĂȘtre publiĂ©.

0,5 % des tests antidopage positifs


Cette Ă©tude Ă©value qu’au moins 30 % des participants aux Mondiaux 2011 interrogĂ©s ont eu recours Ă  des produits dopants pendant leur carriĂšre, mais laisse entendre que ce chiffre pourrait ĂȘtre encore supĂ©rieur.Les rĂ©sultats de cette Ă©tude ont stupĂ©fait, dans la mesure oĂč seulement 0,5 % des tests antidopage effectuĂ©s dans le cadre des Mondiaux 2011 se sont avĂ©rĂ© positifs.

« Cela fait longtemps que j’ai demandĂ© que ce rapport soit publiĂ© », a dĂ©clarĂ© Clemens Prokop, le prĂ©sident de la FĂ©dĂ©ration allemande d’athlĂ©tisme.

En matiĂšre de lutte antidopage, il n’y a qu’une philosophie : la totale transparence. Les chiffres sont clairs.« Je connais les questions que les enquĂȘteurs ont posĂ©es et le sĂ©rieux des donnĂ©es, et les rĂ©sultats sont terrifiants », a commentĂ© Clemens Prokop.

45 % ont eu recours au dopage aux Jeux Panarabes

Cette mĂȘme Ă©quipe a posĂ© les mĂȘmes questions aux athlĂštes ayant participĂ© aux Jeux Panarabes de 2011 au Qatar, et lĂ , ce sont plus de 45 % des sportifs interrogĂ©s qui ont avouĂ© avoir eu recours Ă  des pratiques dopantes durant leur carriĂšre.

Sur les plus de 5.000 athlĂštes ayant participĂ© aux deux compĂ©titions en 2011, 2167 ont Ă©tĂ© interrogĂ©s, sous couvert de l’anonymat.

« Son rĂŽle n’est pas de commenter les rĂ©sultats ni l’exactitude de cette enquĂȘte, mais l’AIU (Athletics Integrity Unit, commission d’éthique de l’IAAF) se fĂ©licite Ă  chaque fois de toute Ă©tude sur la prĂ©valence du dopage », a rĂ©agi l’AIU dans un communiquĂ© publiĂ© mardi.

Et, selon l’AIU dans son communiquĂ©, « il ne fait aucun doute que le nombre d’athlĂštes dopĂ©s dans l’athlĂ©tisme est significativement supĂ©rieur Ă  celui de ceux convaincus de dopage lors de tests ».

Soure : Ouest-France

La derniĂšre phrase :obama:


#119

Punaise 

Comment l’athlĂ©tisme devient le nouveau cyclisme en termes de dopage 



#120

Ça l’a toujours Ă©tĂ©, la diffĂ©rence c’est qu’en cyclisme il y a une vraie volontĂ© de contrĂŽler. L’athlĂ©tisme ça vient petit Ă  petit



Suivre @iunctisFR sur Twitter - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible