['18] Team Dimension Data :afs:

partie
pcm18

#1

Team Dimension Data

Informations :

32Cqo2P
Nom : Team Dimension Data
Fondation : 2007
Code UCI : DDD
Statut : UCI World Tour
Pays : Afrique du Sud
Réserve : Dimension Data-Qhubeka
Territoire : Afrique du Sud, Royaume-Uni, Australie
Budget : 14.5 M€
Cycles : Cervélo
Managers : Douglas Ryder, Rolf Aldag, Roger Hammond
Directeurs Sportifs : Bingen Fernandez, Alex Sans Vega
Directeurs Sportifs : J-P Heynderickx, Gino van Oudenhove
Coachs : Mattia Michelusi, Trevor Court, Dave Nichols
Coureur
Course
Étape
Résultat
Ben O’Connor
Australian Championships
Routes
Vainqueur
Ben O’Connor
Santos Tour Down Under
Routes
Classement des Jeunes
Mark Cavendish
Santos Tour Down Under
Troisième
Vainqueur
Mark Cavendish
Santos Tour Down Under
Routes
Classement par Points

#2

Team Dimension Data

Leader :

Cavendish
Prénom : Mark
Nom : Cavendish
Surnom : The Man of Man, The Man Express, Cav’
Naissance : 21.05.1985
Lieu : Douglas (Île de Man)
Nationalité : Britannique
Taille : 175 centimètres
Poids : 70 kilos
Professionnel : Depuis 2006
Spécialité : Sprints

:or: 30 victoires d’étapes sur le Tour de France.
:or: 15 victoires d’étapes sur le Tour d’Italie.
:or: 3 victoires d’étapes sur le Tour d’Espagne.

:mvert: Classement par Points du Tour de France 2011.
:mvert: Classement par Points du Tour d’Espagne 2010.
:mvert: Classement par Points du Tour d’Italie 2013.

:or: Vainqueur de Milan - San Remo 2009.
:or: Champion de Grande-Bretagne sur routes en 2013.
:1st_place_medal: Champion du Monde sur Routes en 2011.

Objectifs :

:or: Être le coureur ayant le plus de victoires d’étapes sur le Tour de France (cf Merckx avec 34 succès).
:or: Remporter au minimum quatre étapes sur le Tour de France.
:mvert: Remporter le classement par points du Tour de France.


#3

Team Dimension Data

Leader :

Cummings
Prénom : Steve
Nom : Cummings
Surnom : /
Naissance : 19.03.1981
Lieu : Clatterbridge (Angleterre)
Nationalité : Britannique
Taille : 190 centimètres
Poids : 73 kilos
Professionnel : Depuis 2005
Spécialité : Rouleur

:or: 2 victoires d’étapes sur le Tour de France.
:or: 1 victoire d’étape sur le Tour d’Espagne.

:or: Champion de Grande-Bretagne sur routes en 2017.
:or: Champion de Grande-Bretagne du contre-la-montre en 2017.

Objectifs :

:or: Conserver un des deux titres nationaux de Grande-Bretagne, surtout le contre-la-montre.
:or: Briller sur les courses par étapes d’une semaine qui s’offriront à ses qualités.
:1st_place_medal: Briller sur les championnats du monde du contre-la-montre et briguer une bonne place.


#4

Team Dimension Data

Leader :

EBH
Prénom : Edvald
Nom : Boasson Hagen
Surnom : Eddy The Boss
Naissance : 17.05.1987
Lieu : Rudsbygd (Norvège)
Nationalité : Norvégien
Taille : 181 centimètres
Poids : 74 kilos
Professionnel : Depuis 2008
Spécialité : Rouleur

:or: 3 victoires d’étapes sur le Tour de France.
:or: 1 victoire d’étape sur le Tour d’Italie.

:or: Vainqueur de l’Eneco Tour en 2009 et 2011.
:or: Vainqueur du Tour de Grande-Bretagne en 2009 et 2015.
:or: Vainqueur du Tour de Norvège en 2012, 2013 et 2017.
:or: Vainqueur du Tour des Fjords en 2017.

:or: Champion de Norvège sur Routes en 2012, 2015 et 2016.
:or: Champion de Norvège du Contre-la-Montre en 2007, 2008, 2009, 2010 2011, 2013, et 2015 à 2018.

:or: Vainqueur de Gent-Wevelgem en 2009.
:or: Vainqueur de la Vattenfall Cyclassics en 2011.
:or: Vainqueur du GP Ouest-France en 2012.

Objectifs :

:or: Briller sur les classiques du calendrier World Tour.
:or: Répondre présent durant toute la saison ou presque et remporter des courses.
:1st_place_medal: Reconquérir les titres nationaux en Norvège.


#5

Team Dimension Data

Leader :

Meintjes
Prénom : Louis
Nom : Meintjes
Surnom : /
Naissance : 21.02.1992
Lieu : Pretoria (Afrique du Sud)
Nationalité : Sud-Africain
Taille : 173 centimètres
Poids : 61 kilos
Professionnel : Depuis 2013
Spécialité : Courses par Étapes

:or: Vainqueur de la Settimana Internazionale Coppi & Bartali en 2015.

:or: Champion d’Afrique du Sud sur Routes en 2014.

Objectifs :

:or: Faire un bon classement général sur un des trois grands tours du calendrier UCI World Tour.
:or: Répondre présent sur les courses par étapes d’une semaine et sur les championnats du monde.
:1st_place_medal: Éventuellement, si possible, redevenir champion national d’Afrique du Sud.


#6

Australian Championships (ITT)

La Course :

Dennis
Lorsqu’on parle de contre-la-montre en Australie, on pense de suite à un homme, Rohan Dennis. Le coureur de la BMC Racing Team est double tenant du titre de ce maillot national, et on voit mal qui pourrait, à part Luke Durbridge, venait contrarier ses plans d’ajouter un troisième sacre national consécutif sur cette épreuve du chrono.
Conformément à ce qu’on pensait, le suspense fut de courte durée, Dennis écrasant la concurrence ne serait-ce qu’au premier point intermédiaire avec une quarantaine de secondes d’avance sur Durbridge. Ne faiblissant pas, au contraire même, il boucla les 43,3 kilomètres du contre-la-montre avec 1’36’’ d’avance sur Durbridge et 1’46’’ sur un autre Mitchelton-Scott, Michael Hepburn.
Un sacre assez logique, tant la supériorité du coureur d’Ashford est saisissante depuis quelques années. Armé d’un nouveau maillot de champion national de la discipline, il se pose déjà comme un grandissime favori des prochains championnats du monde, qui se tiendront en septembre à Innsbruck. Petit focus rapide sur les coureurs de Dimension Data qui ont répondu aux attentes d’un top 10 puisque Ben O’Connor boucle le parcours à la dixième position en cinquante-neuf minutes et quarante-sept secondes, distancé de 3’41’’ par le coureur de la BMC. Concernant les deux autres engagés, Mark Renshaw et Lachlan Morton, ils terminent très loin et n’apparaissent pas dans les vingt premiers finaux.

La Galerie :


#7

Australian Championships (Road)

La Course :

Chute
Une course d’attente sur un circuit exigeant pour couronner le nouveau roi du pays sur routes. Sans surprise, une échappée de six coureurs prend le large avec notamment David Tanner (Israël Cycling) et Adam Hansen (Lotto-Soudal) pour ne citer qu’eux, et ces hommes compteront au maximum jusqu’à trois minutes et trente secondes d’avance, les hommes de Michael Matthews et Caleb Ewan contrôlant le peloton derrière.
C’est à deux tours de l’arrivée que les choses se décantent puisque la Mitchelton-Scott imprime un tempo ahurissant, qui a pour conséquence de condamner plusieurs dizaine de coureurs, les plus notables étant Richie Porte, Rohan Dennis et Miles Scotson, les trois de la BMC Racing Team. Seulement, en imprimant un tel rythme dans les différentes côtes du parcours, Jack Haig, Alexander Edmondson ou Caleb Ewan ne furent pas non plus en mesure de porter une accélération décisive, et le peloton s’est neutralisé jusque dans les derniers kilomètres. Finalement, c’est Ben O’Connor qui déclencha les hostilités en portant une première attaque franche aidé par Lachlan Morton. Derrière, les favoris suivirent avec quelques difficultés pour certains, notamment pour Jay McCarthy (Bora-Hansgrohe).
Au final, au sommet de la dernière bosse du parcours, Ben O’Connor accéléra à nouveau et emmena cette fois-ci avec lui Caleb Ewan, Michael Matthews et Simon Gerrans. Handicapé en cas de sprint massif, le leader de la Dimension Data porta une dernière attaque dans les faux-plats précédant la ligne d’arrivée et distança les trois autres coureurs. Ne se retournant pas, il écrasa les pédales pour franchir en vainqueur la ligne de ce championnat d’Australie sur routes ! Pour compléter le podium final, Caleb Ewan a disposé de Michael Matthews, une maigre consolation pour les deux grandissimes favoris.

La Galerie :


#8

La gueule de Cavendish sur la photo. :hoho:


#9

Santos Tour Down Under

:aus: UCI World Tour | 16/01 au 21/01
:uk: Mark Cavendish :aus: Ben O’Connor :aus: Mark Renshaw :aus: Lachlan Morton :usa: Ben King :eri: Merhawi Kudus :afs: Jacques Janse Van Rensburg
1ère Étape (Profil) | 2ème Étape (Profil) | 3ème Étape (Profil)

La Course (1/2) :

TDU
Fernando Gaviria (Quick-Step Floors), André Greipel (Lotto-Soudal), Arnaud Démare (Groupama-FDJ), Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) et Mark Cavendish (Dimension Data), les organisateurs ne pouvaient rêver mieux pour lancer la saison australienne, cette course de reprise présentant quatre étapes dessinées pour les sprinteurs.
Sur la première, sous une chaleur accablante, trois courageux prennent le large (Aleksejs Saramotins, Alexis Gougeard et Carlos Barbero), mais ils ne compteront jamais plus de trois minutes d’avance, la faute, déjà, aux équipes de sprinteurs qui travaillent et ne prennent aucun risque pour assister à une arrivée groupée. Reprise à une trentaine de kilomètres de la ligne, l’échappée cède la place à la nervosité dans ce peloton, ou tous les coureurs souhaitent se placer idéalement et ne pas manquer cette première occasion de lever les bras. Caché dans le sillage de son train, Fernando Gaviria ne laisse aucune chance à la concurrence et s’impose devant André Greipel et Phil Bauhaus pour se parer du maillot orange de leader.
La seconde étape verra une situation nerveuse encore une fois et surtout beaucoup de tentatives infructueuses pour prendre la bonne échappée. Bien que six hommes sortent du paquet, ils ne prendront pas une minute de marge, le peloton contrôlant excessivement toutes tentatives. Dans cette excitation inhabituelle, Mark Cavendish en profite pour grappiller six points sur les deux sprints intermédiaires du parcours et caracoler en tête du classement par points. Dans le dernier tour de circuit, sous un rythme écœurant, un groupe d’une trentaine de coureurs se détachent pour se disputer la victoire. Déposé par son poisson-pilote de toujours, Mark Cavendish produit son effort un peu trop tôt et se fait déposer par Fernando Gaviria qui s’offre une seconde victoire consécutive en devançant Matteo Trentin et Sacha Modolo, le tout en confortant bien entendu son maillot de leader.
La dernière étape de plaine avant le début des choses sérieuses a vu une échappée de cinq costauds contrarier les plans des sprinteurs. Tony Martin (Katusha-Alpecin), Jonathan Castroviejo (Team Sky), Olivier Le Gac (Groupama-FDJ), Francisco Ventoso (BMC Racing Team) et Oscar Gatto (Astana Pro Team) ont résisté jusqu’à la flamme rouge, la tentative étant anéantie par le train de sénateur imposé par Dimension Data. Tout au long de l’étape, les coéquipiers de Mark Cavendish ont contrôlé la course pour limiter les écarts, non aidé il est vrai par les autres équipes de sprinteurs, étonnamment passive sur ce profil pourtant avantageux pour les hommes rapides. Idéalement lancé par son train (Van Rensburg, King, Renshaw), le coureur de l’Île de Man lève enfin les bras et dispose facilement de Oscar Gatto et Danny Van Poppel. Impressionnant de facilité jusqu’ici, Fernando Gaviria échoue à une décevante huitième place.

Général : F. Gaviria | Points : M. Cavendish | Grimpeur : T. Martin | Jeunes : F. Gaviria | Équipes : Dimension Data


La Galerie :


#10

Santos Tour Down Under

:aus: UCI World Tour | 16/01 au 21/01
:uk: Mark Cavendish :aus: Ben O’Connor :aus: Mark Renshaw :aus: Lachlan Morton :usa: Ben King :eri: Merhawi Kudus :afs: Jacques Janse Van Rensburg
4ème Étape (Profil) | 5ème Étape (Profil) | 6ème Étape (Profil)

La Course (2/2) :

TDU
La bataille pour le maillot orange de leader, elle allait donc avoir lieue sur les pentes de Urailda et du Willunga Hill, ce dernier col étant souvent le juge de paix du Santos Tour Down Under, la côte qui récompense d’une victoire au classement général celui qui lève les bras en son sommet. Vérifions si le dicton s’avèrera vrai cette année également.
Sur la quatrième étape, bien qu’une échappée tente de fausser compagnie au peloton, rien de sérieux ne sera à signaler avant l’approche de l’ultime difficulté du jour. Encore une fois, beaucoup de nervosité chez les coureurs pour un placement idéal afin d’aborder au mieux la montée de Teringie. Au pied, c’est la UAE Team Emirates qui imprime un gros tempo pour Daniel Martin, annihilant ainsi toutes offensives adverses. Une fois le grimpeur passé, le coureur irlandais porte une offensive tranchante en emmenant avec lui Julian Alaphilippe et Michael Woods, les trois favoris du jour. Derrière, c’est Merhawi Kudus qui fait un gros travail pour permettre à Ben O’Connor de garder le contact avec les trois fuyards, un travail récompensé puisque tout le monde se regroupe sous la flamme rouge. Fatigué des efforts consentis, le peloton se contente de gérer et laisse la victoire à Alaphilippe, victorieux du sprint devant Martin et Woods.
Nous voici enfin sur l’étape reine de ce Down Under, la montée courte mais éreintante du Willunga Hill. Un groupe de six hommes (Francisco Ventoso, Thomas De Gendt, Truls Korsaeth, Simon Spilak, Tony Martin et Johannes Frölhinger) prennent la poudre d’escampette mais ne compteront jamais plus de trois minutes d’avance, la faute à la relative inquiétude que génère le coureur de la Lotto-Soudal, qui pointe à seulement deux minutes au classement général. Sur un premier aspect de course bien calme, la course s’est subitement animée lors du premier passage au sommet. Sous l’impulsion de Lachlan Morton (Dimension Data), le peloton explose et c’est un groupe d’une trentaine de coureurs qui basculent au sommet pour se disputer la gagne. Au pied du mur, pour la montée finale, Ben King et Merhawi Kudus succèdent au coureur australien et mettent Ben O’Connor dans un fauteuil ! Ce dernier porte une offensive sèche à laquelle Julian Alaphilippe seul peut répondre, et les deux s’envolent sur les pentes sous les regards des battus. Au final, sur un sprint en duo, le français dispose du champion d’Australie sur routes et engrange une seconde victoire d’étape en plus du maillot de leader. Ben O’Connor, de son côté, réalise une montée impressionnante et s’habille du maillot blanc de meilleur jeune en plus d’une seconde place au général.
Nous terminons par la parade dans les rues d’Adélaïde sur quatre-vingt dix kilomètres, une parade avant une ultime explication entre sprinteurs. Lars Boom (LottoNL-Jumbo) et Silvan Dillier (AG2R La Mondiale) ont tenté d’animer la course, en vain puisque les équipes de sprinteurs avaient décidé d’en découdre. Lâché un peu tôt par son poisson-pilote, Mark Cavendish s’incline et laisse la victoire à Danny Van Poppel qui s’impose devant André Greipel et Phil Bauhaus. Se contentant sur la fin de contrôler Fernando Gaviria, le coureur de la Dimension Data termine septième et remporte le maillot vert du classement par points.

Général : J. Alaphilippe | Points : M. Cavendish | Grimpeur : J. Alaphilippe | Jeunes : B. O’Connor | Équipes : DDD


La Galerie :


#11

Team Dimension Data

:aus: Cadel Evans Great Ocean Road Race | 28/01
:uk: Mark Cavendish :aus: Ben O’Connor :aus: Mark Renshaw :aus: Lachlan Morton :afs: Johan Van Zyl :eri: Amanuel Gebreigzabhier :afs: Nicholas Dlamini
:or: 04h17’07’’ | 1. Phil Bauhaus (Team Sunweb)
:argent: 00h00’00’’ | 2. Mark Cavendish (Team Dimension Data)
:bronze: 00h00’00’’ | 3. Daniel McLay (Team Education-First Drapac-Cannondale)

:fra: GP Cycliste La Marseillaise | 28/01
:uk: Scott Davies :afs: Jacques Janse Van Rensburg :usa: Ben King :afs: Nicolas Dougall :eri: Natnael Berhane :eri: Merhawi Kudus :afs: Jay Thomson
:or: 03h36’42’’ | 1. Krists Neilands (Israël Cycling Academy)
:argent: 00h00’00’’ | 2. Arthur Vichot (Groupama-FDJ)
:bronze: 00h00’00’’ | 3. Justin Jules (WB Aqua Protect Veranclassic)
:label: 00h02’35’’ | 17. Jay Thomson (Team Dimension Data)


Jayco Herald Sun Tour

:aus: Oceania 2.1 | 31/01 au 04/02
:afs: Louis Meintjes :bel: Serge Pauwels :afs: Reinardt Janse Van Rensburg :uk: Scott Davies :uk: Scott Thwaites :eri: Mekseb Debesay :eri: Natnael Berhane

La Course :

HST
Seconde course à étapes australienne de la saison, placée entre le Santos Tour Down Under et le Dubai Tour, cette édition du Jayco Herald Sun Tour attire du beau monde avec Rohan Dennis et Stefan Küng (BMC), Rudy Molard (FDJ) ou bien encore Louis Meintjes (Dimension Data).
Un prologue long de deux kilomètres et demi pour débuter avec un succès de Gediminas Bagdonas (AG2R La Mondiale) au nez et à la barbe des favoris, Rohan Dennis échouant à quelques centièmes de secondes et Stefan Küng lui, terminant à seulement une seconde. Première surprise donc avec ce maillot de leader pour la formation française alors que du côté de Dimension Data, le mieux placé est Reinardt Janse Van Rensburg, quatorzième à deux secondes.
Les trois étapes suivantes ont eu un contenu et une conclusion similaire, à savoir des échappées courageuses mais reprises avant trois explications sur des sprints massifs. Jérémy Lecrocq (Vital-Concept Cycling Club), Adam Blythe (Aqua Blue Sport) et Marco Haller (Team Katusha-Alpecin) furent les plus rapides et les plus malins sur les trois étapes réservées aux sprinteurs, alors que la principale chance de la Dimension Data, à savoir Reinardt Janse Van Rensburg, échoua à chaque fois à la quatrième, cinquième et dixième place.
Le classement général de ce Jayco Hérald Sun Tour allait donc se décider sur la montée Arthur’s Seet, à gravir trois fois. Épuisante, elle effectua une sélection naturelle par l’arrière pour ne laisser que les hommes forts au dernier passage. Idéalement emmené par son équipe, Rohan Dennis triompha au sommet devant son équipier Stefan Küng et Louis Vervaeke. Bien qu’en phase de reprise, Louis Meintjes termina à la huitième place au sommet et dans le même temps que le vainqueur. Bien qu’à la limite sur toute la montée, le coureur sud-africain, Jan Van Rensburg, s’accrocha pour terminer avec les meilleurs et termina finalement à la cinquième place du classement général, au milieu de grimpeurs solides.

Général : R. Dennis | Points : M. Haller | Grimpeur : S.A. Higuita | Jeunes : S. Küng | Équipes : Dimension Data


La Galerie :


#12

Des vainqueurs d’étape surprenants sur cet Herald Sun Tour. Tu arrives malgré tout à accrocher un bon classement général. :+1:


#13

Bon début de saison :clarkson: je ne saurai pas trop jouer avec ce profil de coureurs.

T’es en difficile ou extrême ? J’hésite a passer en extrême perso mais j’ai peut d’en baver ma race


#14

Merci les gars.
En extrême. J’aime en chier :bertrand1:


#15

Dubaï Tour

:western_sahara: Asia 2.HC | 06/02 au 10/02
:uk: Mark Cavendish :aus: Mark Renshaw :aut: Bernhardt Eisel :netherlands: T.J. Slagter :afs: Nicholas Dlamini :eri: Merhawi Kudus :eri: Mekseb Debesay

La Course :

Dubai
Nous poursuivons ce début de saison avec notre première course asiatique, le Dubaï Tour avec, en têtes d’affiches, Fernando Gaviria, Mark Cavendish ou bien encore Diego Ulissi. Il y a peu d’étape(s) sélective(s) puisque seule la troisième comporte une arrivée au sommet, à Hatta Dam, capable de contrecarrer les plans des sprinteurs, généralement habitué à remporter le général de cette course.
Au niveau du suspense par contre, il fallait repasser un peu plus tard, Mark Cavendish laissant uniquement des miettes à ses adversaires. Le sprinteur britannique remporta en effet trois étapes, la première, la seconde et la dernière, cédant simplement un succès sur la quatrième en faveur de Fernando Gaviria, qui sauva ainsi sa semaine et sur la troisième, Diego Ulissi se montrant intraitable sur les pentes finales du Hatta Dam. Sans ça, avec un train composé de Eisel et Renshaw, le coureur de l’Île de Man fut imprenable sur les arrivées groupées et bien qu’en troisième position au classement général avant le défilé final, il est tout de même parvenu à repartir avec le maillot de leader et le maillot du classement par points. Explications.
Leader du général après les deux premières étapes et les deux succès, Mark Cavendish céda le maillot de leader sur la troisième étape, à la faveur de Diego Ulissi, vainqueur en costaud. En profitant ensuite des bonifications sur la quatrième étape, il effectua un rapproché au général et ce, malgré le succès de Gaviria. Le renversement eu lieu sur la dernière étape, puisqu’une chute entraîna la majeure partie du peloton à terre, dont Ulissi et Gaviria, visiblement amoché et qui perdirent plus de deux minutes. Débarrassé des deux menaces pour le général, il ajouta un dernier succès facile pour triompher au général ainsi que sur le maillot vert des points. Un début de saison fort intéressant, qui sera à confirmer prochainement avec une concurrence qui sera de plus en plus féroce.

Général : M. Cavendish | Points : M. Cavendish | Grimpeur : D. Ulissi | Jeunes : S. Küng | Équipes : BMC


La Galerie :


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Mon Discourse - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible