BoJack Horseman

BoJack Horseman


Genre : Animé, comédie
Diffuseur : Netflix
Date de sortie : 2014-2020 (6 saisons - 76 épisodes + 1 spécial)

Série créée par Raphael Bob-Waksberg

Avec Will Arnett (BoJack Horseman), Aaron Paul (Todd Chavez), Alison Brie (Diane Nguyen), Amy Sedaris (Princess Carolyn), Paul F. Tompkins (Mr. Peanutbutter), Patton Oswalt (Pinky Pingouin), Kristen Schaal (Sarah Lynn), Stanley Tucci (Herb Kazzaz)

BoJack Horseman, c’est quoi ?


Vingt ans après avoir crevé le petit écran dans la sitcom culte Horsin’ Around, l’étalon le plus célèbre des années 1990 a perdu de sa superbe. Alcoolique et déprimé, BoJack vit dans une garçonnière à Hollywood et traîne son amertume dans des pulls bigarrés. Heureusement (ou malheureusement ?), le bourrin peut compter sur des amis parfois un brin encombrants : Diane NGuyen, nègre littéraire chargé d’écrire son autobiographie, Princess Carolyn, tour à tour ex-petite amie et agent attitrée, Todd Chavez, colocataire autoproclamé et même le cabotin Mr. Peanutbutter, rival et héros toujours populaire d’une sitcom analogue. À Los Angeles où humains et animaux de tout poil cohabitent, BoJack essaie tant bien que mal de raviver sa gloire passée.

Je dois avouer que j’y suis allé à reculons. À cela, plusieurs raisons :

  • une certaine lassitude des comédies animées
  • le mélange animaux/humains qui me branchait pas,
  • le design qui n’est pas très attirant à première vue.

Puis un article sur pErDUSA a attisé un peu ma curiosité :

J’ai donc tenté, après le premier épisode, “meh”. J’ai hésité à poursuivre mais j’ai laissé sa chance à la série et au fil des épisodes, une sorte de fil rouge se créé. C’est pas révolutionnaire, ça va pas changer ma vie, mais dans ce genre, ça amène une certaine fraîcheur et ça devenait frustrant d’arrêter le visionnage. C’est ça, plus que les raisons évoquées dans l’article qui m’ont intéressé.

Dans sa première saison, la série a cherché ses repères au début, et à partir du 6ème épisode, elle semble avoir trouvé sa formule et exploité au mieux le système Netflix (on peut voir toute la saison le même soir si on veut).

Le casting est excellent, les personnages secondaires sont attachants. Character Actress Margo Martindale fait bien marrer, Vincent aussi. Sarah Lynn est assez touchante à sa façon aussi.

Bref, une vraie bonne surprise.

A noter aussi qu’un Christmas Special a été fait entre la première et la deuxième saison, sur Netflix il n’est pas dans le catalogue de la série, c’est un titre à part BoJack Horseman Christmas Special (2014)

Je suis assez mitigé sur cette série, j’ai envie d’aimer mais y plein de petit détails qui me frustrent.

Le truc qui me gène le plus c’est les voix, le cast a été survendu alors que franchement il n’apporte pas grand chose( à part Aaron Paul qui est énorme).

Je rejoins @Steven sur les persos secondaires mais il y a une manie à en introduire 300 par épisode, ce qui est une peu énervant.

Après, la série est assez différente de ce qui se fait habituellement que se soit au niveau du scénario où de l’univers dans lequel les personnages évoluent et à mon sens c’est plus une comédie dramatique qu’un vraie comédie ce qui change agréablement du reste.

C’est pas la série que j’ai regardé d’une traite mais un épisode de temps en temps, ça passe. Et puis j’adore la musique de fin qui m’est restée dans la tête pendant un bout de temps

J’ai fini la saison 2 il y a 2-3 jours. Un peu moins accroché au fil rouge, l’aspect “drama”. Mais c’était quand même très sympa. La série arrive à bien amener ses moments de mélancolie.

Je te rejoins sur le générique de fin, que j’écoute à chaque fois et que j’ai dans mes favoris depuis 10 jours.

Terminé la saison 3 ce soir.

La série ne se cache plus et la mélancolie est le thème principal, il y a des épisodes vraiment très forts et la fin de l’un d’eux en particulier est déchirante.

Dans un autre style, l’épisode sous-marin est brillant et celui sur l’avortement est excellent.

Après une saison 2 aux thèmes moins inspirés, cette saison 3 a un bon fil rouge et le système Netflix est utilisé à merveille, chaque fin d’épisode est forte et pousse à enchaîner.

Le top 3 de la saison :

  • 3.04 - Fish Out of Water
  • 3.06 - Brrap Brrap Pew Pew
  • 3.11 - That’s too Much, Man!
1 J'aime

Ça me rassure, j’avais bien aimé la saison 1 mais la deuxième m’avait un peu refroidi. Du coup, je vais surement me mater ça ce week-end

On parle assez peu de la série, comme Orange is the New Black c’était un peu la madeleine de l’été. J’ai démarré la saison 5 un peu tardivement (c’est sorti mi-septembre), mais à nouveau, ça se bouffe très vite sans le moindre problème.

L’aspect comédie comme souvent est mis de côté mais cette série sur un cheval dépressive arrive encore à nous foutre des claques.

L’épisode sur le discourse à l’enterrement, un monologue de Will Arnett est franchement excellent, et une scène dans l’avant dernier épisode où BoJack étrangle Gina même après le “Coupez” est glaçante.

J’aurais oublié les 3/4 des évènements de la saison avant la prochaine, mais je reviendrais avec plaisir, comme d’hab.

Saison 5

Au cas où, je note quelques évènements pour m’en souvenir :

BoJack est le lead de Philbert, une série noire assez prétentieuse. Il se tape la co star et vivent même ensemble avant que les anti douleurs le rendent très instable. La série est un succès et est renouvelée pour une saison 2 mais il étrangle Gina pendant une scène et ne s’arrête pas. Il évite le shitstorm public mais Todd et son robot sexuel font couler la boite et la série est annulée. BoJack va en rehab.

Diane et Peanutbutter ont divorcé, il s’est trouvé une nouvelle copine, une serveuse. Mais se tape Diane deux fois en cours de route. Voulant annoncer la nouvelle à Pickles, il se défile et la demande en mariage.

Princess Carolyn adopte une fille en fin de saison.

1 J'aime

Il y aura une saison 6

2 J'aimes

J’ai binge watché ça jusqu’à la saison 5, que j’ai eu du mal à finir. Le caractère de Bojack commence un peu à tourner en rond. J’espère que la 6 va amener un truc un peu nouveau à sa personnalité, rapport à sa cure etc.

Le reste de la série c’est une pepite, notamment la saison 3 et des passages de la 4.

Ouais je pense qu’une saison se binge super bien mais toute la série ça peut être raide.

Je pense qu’on n’est pas loin de la fin, donc c’est possible qu’on évolue un peu plus vite

Bon bah c’est fini, et la fin est magnifique.

A mes yeux la meilleure série animée de l’histoire.

J’ai fini hier aussi. La fin du 15ème épisode fout une énorme claque. Si bien que le final a un peu de mal à tenir la distance, mais la dernière scène est excellente, à la fois sobre et terriblement nostalgique.

C’est vraiment un bon animé, avec un propos adulte. Je ne sais pas si la série vaut le coup d’être binge totalement en un coup, car les saisons peuvent se ressembler un peu sur la fin, mais régulièrement on a des épisodes qui mettent une claque terrible dans la tronche.

Et une série qui parle de dépression, d’alcoolisme sans être chiant, c’est plutôt rare