🚴 Cyclisme (2020)

He suis mitigé, j’ai trouvé certaines étapes très bien tracées qui ont permis un final très intéressant (Nice, Lyon, l’étape où Pogacar reprend du temps). Pour le reste rien de palpitant au général mais j’ai envie de dire que c’est logique vu la tête du parcours. Sans CLM et avec peu de haute montagne, les écarts sont très resserrés donc tout le monde se contente de suivre. Aussi, voir Van Aert écraser les pédales sur du 8% avec le train jaune derrière lui ne doit pas donner beaucoup envie aux favoris de se découvrir …

D’ailleurs je trouve nul, qu’il y ait tellement de point pour le classement de la montagne :no:

On se fout souvent de la gueule de Landa, mais au moins il se cache jamais. Sans son équipe on serait arrivé groupé dans le 15%

1 J'aime

Virenque est un terrible commentateurs faut pas chercher plus loin.

J’ai vu Landa tirer la langue, imaginez si le train de ses coéquipiers le fait sauter à 10km du but :hoho:

1 J'aime

Grosse perf’ de Landa :hoho:

Au moins ils ont tenté, pas de regrets !

1 J'aime

:fellaini:

J’avoue que la Jumbo, va falloir qu’on en parle à un moment.
Kuss qui finit 4eme de l’étape reine en se retournant pour chercher son leader, c’était Froomesque :hoho:

3 J'aimes
1 J'aime

À noter que hier, Jens Debusschere a attendu Bryan Coquard des le pied du premier col, s’est sacrifié dans la descente et la vallée après le Col de la Madeleine et que notre sprinteur français est arrivé pour 1’49’’ dans les délais alors que son équipier belge lui, est hors-délais après son sacrifice.

Beau geste et le prix de la combativité était sans doute entre ces deux-là hier.
C’est aussi ça le vélo !

3 J'aimes

Ça a toujours existé les délais d’arrivée ?

Je m’intéresse au vélo plus ou moins attentivement depuis les années 2000 environ et j’en ai toujours entendu parlé. Mais je me demandais qu’elle est l’origine de ces délais ?

Avec des coureurs pro dans les pelotons y a quand même peu de risques qu’un mec arrive plusieurs heures après les premiers.
Du coup quel est l’intérêt d’éliminer en fonction de ses délais ?

Je pense que tu es un peu obligé sinon tu aurais des mecs qui font l’etape plus que tranquille pour se preserver pour la suite. Les sprinters ou baroudeurs qui preparent une etapes du lendemain par exemple.

Alors que la ils ont pas trop le temps de niaisé non plus. Et donc ne partirons pas forcement avec un gros avamtage de fraicheur comparé a des mecs qui se sont sortis les doigts pour finir plus vite.

Apres pour certains cas (chutes ou bris mecanique etc…) ils peuvent etre repechés par le jury des commissaire

2 J'aimes

Il y a aussi le repêchage si il y a trop de coureurs hors délais, d’où le principe du grupetto : on se met à 40 à faire l’étape tranquille, et l’organisation osera pas nous mettre dehors.

1 J'aime

à noter que dans ce cas-là, en cas de repêchage massif, j’ai appris ça hier, tu perds tous les points que tu as obtenu sur les classements du maillot vert et du maillot à pois.

Donc pour un mec comme Bennett hier, même arriver à 40 hors délai ce n’était pas intéressant.

1 J'aime

La Jumbo toujours aussi pépouze. On a enfin perdu Van Aert et ses 80kg dans le 4eme col du jour sur la fin d’un HC :hoho:

Tout va bien on me dit que Bruynnel nie tout lien avec la Jumbo :dsk:

Ça commence à se voir quand même les gars :sadpup:

Même mon chat est d’accord :sadboy:

Quand je lui demande si la Jumbo est propre :

2 J'aimes

:trump8: On a perdu Van Aert pour les retrouver dans la descente et prendre la 3eme place de l’étape devant tous les favoris.

Le mètre 90 de Hincapie avait au moins la décence d’exploser après avoir imprimé un gros tempo dans la pente.

1 J'aime

Ineos est décidé à taper fort pour 2021 avec les recrutements suivants :

Adam Yates (Mitchelton Scott)
Laurens De Plus (Jumbo Visma)
Daniel Felipe Martinez (EF Pro Cycling)
Richie Porte (Trek)

Ils perdent qui en dehors de Froome ?


Ah je savais pas ça, tu sais depuis quand c’est en place ? Car il y a quelques années je suis sûr que le maillot vert était arrivé bien hors délais mais avait été repêché sans soucis, ce qui avait fait grincer quelques suiveurs car le rythme de l’étape n’avait pas été incroyable.