💉 Dopage dans le sport


#121

#122

http://spe15.fr/dopage-108-controles-positifs-a-posteriori-sur-les-jo-2008-et-2012/

C’est un travail minutieux qu’a effectuĂ© le site « olympstats.com », avec le dĂ©compte des contrĂŽles positifs constatĂ©s aprĂšs les JO de PĂ©kin et de Londres. Et ce n’est pas facile, tant les informations tombent de maniĂšre parcellaire, et que les cas positifs se succĂšdent.

Mais Bill Mallon, rĂŽdĂ© au travail de statistiques depuis prĂšs de 50 ans, et animateur de ce site avec d’autres statisticiens du monde entier, a utilisĂ© toute son expĂ©rience pour compiler ces Ă©lĂ©ments et livrer une image trĂšs sombre des dĂ©rives dopantes aux JO avec le chiffre de 190 contrĂŽles positifs dĂ©tectĂ©s APRES les JO de 2008 et 2012, dans le travail dit de « retesting ». Et ce sont les JO de Londres qui ont livrĂ© le plus de cas positifs, dĂ©passant la centaine.


#123

Alexandre Legkov, l’un des meilleurs fondeurs du monde depuis dix ans, a Ă©tĂ© convaincu de dopage par la commission Oswald, chargĂ©e d’étudier les cas dĂ©noncĂ©s en 2016 dans le rapport McLaren sur la base des rĂ©vĂ©lations de Grigory Rodchenkov, ancien directeur du laboratoire antidopage de Moscou.

Ces derniers mois, la commission mise en place par le CIO, dirigĂ©e par le Suisse Denis Oswald – membre influent de l’instance olympique, a rĂ©pĂ©tĂ©, de maniĂšre plus approfondie, le travail des enquĂȘteurs de l’Agence mondiale antidopage (AMA) afin de le rendre dĂ©fendable devant la justice. Il s’agissait analyser les Ă©chantillons restants des JO de Sotchi pour vĂ©rifier s’ils contenaient des substances dopantes et, surtout, s’ils avaient Ă©tĂ© manipulĂ©s afin d’échanger l’urine ou de rendre impossible son analyse.

Selon toute vraisemblance, elle devrait arriver aux mĂȘmes conclusions et suspendre la majeure partie des 28 sportifs russes dĂ©jĂ  identifiĂ©s dans le rapport McLaren. Legkov et l’anonyme Evgueni Belov, lui aussi suspendu par le CIO ce mercredi (mais non mĂ©daillĂ© Ă  Sotchi), avaient Ă©tĂ© auditionnĂ©s ces derniers jours par la commission, en compagnie d’autres skieurs russes. Des dĂ©cisions sont Ă  attendre d’ici la fin du mois, notamment concernant Maxime Vylegzhanin, deuxiĂšme du 50 km de Sotchi.

Dans un courrier remis aux deux dirigeants de l’AMA, le prĂ©sident Craig Reedie et le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral Olivier Niggli, la vice-prĂ©sidente de l’agence Linda Helleland, ministre norvĂ©gienne de la Culture, a plaidĂ© pour que l’AMA n’élude pas, Ă  cette occasion, la question de la participation russe aux Jeux de Pyeongchang.


#124

:proud:


#125

Jusqu’à six mois : c’est la durĂ©e envisagĂ©e par l’Agence mondiale antidopage (AMA), vendredi 3 novembre, pour la suspension de l’accrĂ©ditation de l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) de ChĂątenay-Malabry (Hauts-de-Seine). L’instance basĂ©e Ă  MontrĂ©al (Canada) avait annoncĂ© le 24 septembre la suspension provisoire du laboratoire français pour une durĂ©e illimitĂ©e.

Le 28 aoĂ»t, l’AFLD avait signalĂ© une contamination d’échantillons par des prĂ©lĂšvements effectuĂ©s sur des bodybuilders particuliĂšrement concentrĂ©s en stĂ©roĂŻdes, provoquant la suspension des analyses des Ă©chantillons au sein de l’unique laboratoire antidopage français.

Oups :chirac:

L’AMA devra rĂ©aliser un audit du laboratoire, attendu par l’Agence française de lutte contre le dopage courant dĂ©cembre, prĂ©alable Ă  une Ă©ventuelle levĂ©e de la suspension du laboratoire français. La suspension « peut ĂȘtre levĂ©e de maniĂšre anticipĂ©e, dĂšs lors qu’ils auront constatĂ© que l’on a pris les mesures suffisantes », a prĂ©cisĂ© Ă  l’Agence France-Presse le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’AFLD, Mathieu Teoran.


#126

dop1
dop2
dop3
dop4

Source: l’Equipe magazine

#127

Il est soupçonnĂ© de plusieurs infractions au code de la santĂ© publique. L’enquĂȘte vise des faits d’« exercice illĂ©gal de la mĂ©decine, incitation Ă  l’usage de substances interdites aux sportifs dans le cadre d’une manifestation sportive, aide Ă  l’utilisation de substances interdites aux sportifs dans le cadre d’une manifestation sportive et complicitĂ© d’acquisition et de dĂ©tention illicite de substances vĂ©nĂ©neuses », a dĂ©taillĂ© Ă  l’Agence France-Presse une source judiciaire.


#128

#129

La Russie virĂ©e des JO ? :bave: (CotĂ© Kremlin, ça annonce que les athlĂštes pourront y aller sous drapeau neutre s’il y a bannissement)


#130

Et ça crie au complot des USA en représailles des élections :

Il y a moins de trois mois, le sentiment dominant, pourtant, Ă©tait que la Russie Ă©chapperait Ă  des sanctions. Le CIO avait mĂȘme modifiĂ© son rĂšglement pour pouvoir imposer des amendes en cas d’infraction « collective », dĂ©cision alors interprĂ©tĂ©e comme une porte de sortie offerte Ă  Moscou. Mais le vent a tournĂ©. D’une part, l’Agence mondiale antidopage (AMA) a rĂ©cupĂ©rĂ© un prĂ©cieux document contenant les rĂ©sultats authentiques des analyses d’échantillons rĂ©alisĂ©es au laboratoire de Moscou de janvier 2012 Ă  aoĂ»t 2015, que la Russie avait mis sous scellĂ©s. L’AMA a ainsi pu vĂ©rifier que des sportifs russes contrĂŽlĂ©s positifs avaient Ă©tĂ©, par la suite, annoncĂ©s nĂ©gatifs.

:clooney2:


#131

#132

Au passage, Billou en a déjà parlé, mais foncez voir Icarus, ça vaut vraiement le détour :stanley:


#133

Ça a un peu niquĂ© le sport pour moi par contre. :sac:
Mais c’est trùs bon.


#134

Les Russes qui vont oser aller aux JO sous drapeau neutre. :frogvin:


#135

La liste devrait ĂȘtre longue, compte tenu du peu de restrictions posĂ©es par la dĂ©cision de la commission exĂ©cutive. InterrogĂ© par la chaĂźne allemande ARD, un responsable du CIO a dit, sous couvert d’anonymat, qu’il s’agirait « non pas d’une petite sĂ©lection d’athlĂštes russes mais d’une Ă©quipe olympique quasi totale ».

Selon la consigne du CIO, tous les Russes qualifiĂ©s via les critĂšres sportifs habituels pourront se rendre Ă  Pyeongchang s’ils n’ont jamais Ă©tĂ© suspendus pour dopage et s’ils ont Ă©tĂ© correctement suivis par l’intermĂ©diaire du systĂšme de contrĂŽles prĂ©-olympiques.

En comparaison, les critĂšres Ă©dictĂ©s en janvier par la FĂ©dĂ©ration internationale d’athlĂ©tisme (IAAF) pour l’inscription d’athlĂštes russes aux championnats du monde Ă©taient bien plus drastiques. Parmi les critĂšres figuraient l’absence d’implication dans une affaire de dopage des membres de l’entourage, la rĂ©gularitĂ© des contrĂŽles subis par les athlĂštes et le nombre d’échantillons prĂ©levĂ©s, ainsi que l’absence de rĂ©sultats douteux dans le passeport biologique. Seulement 19 Russes avaient obtenu de se prĂ©senter aux championnats du monde. Plusieurs athlĂštes, certains au palmarĂšs bien garni, s’étaient vu refuser l’entrĂ©e par l’IAAF.


#136

Dopage avéré = bannissement a vie.

On va autoriser des ex dopés à se présenter. Magnifique.


#137

Donc, normalement, non, les ex-dopés ne pourront participer.


#138

Je ne vois pas en quoi les athlĂštes sains ne pourraient pas concourir. On n’est pas tous responsables du comportement de ses compatriotes, si certains sont cleans (ou pas chopĂ©s en tout cas), pourquoi on devrait leur interdire ? PrĂ©somption de culpabilitĂ© ?


#139

Sauf que les athlĂštes qui ont bĂ©nĂ©ficiĂ© de la tricherie Ă  Sochi n’ont pas Ă©tĂ© suspendu, pourtant ils Ă©taient dopĂ©s, sinon les les autoritĂ©s russes n’auraient mis autant d’efforts pour changer les Ă©chantillons

Ils ont bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une tricherie gĂ©nĂ©ralisĂ©e pour empĂȘcher tout contrĂŽle positif, ça devrait ĂȘtre puni. A partir du moment ou ils fournissent des Ă©chantillons d’urine qui peuvent leur permettre de tricher, ils sont complices


#140

Je pense que ceux-lĂ  ne viendront pas si c’est prouvĂ© via les documents qu’ils ont bĂ©nĂ©ficiĂ© de largesses lors des contrĂŽles Ă  Sotchi.
Ça ne concerne tout de mĂȘme pas tous les athlĂštes qui y ont participĂ©, si ? J’ai pas suivi de prĂšs j’avoue ^^


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Mon Discourse - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible