Entourage


Genre : Comedie, Drama
Diffuseur : HBO

Créée par : Doug Ellin
Année : 2004 - 2011
Nationalité : USA
Format : 28 min.


Entourage, c’est quoi ?


Vincent Chase est un jeune acteur prometteur d’Hollywood. Il vit avec Johnny « Drama », son demi-frère ainé dont la carrière cinématographique est au plus mal, avec son manager Eric Murphy et avec son « homme à tout faire » Turtle. Les quatre hommes partagent tout le luxe apporté par la carrière de Vince. Vince est également suivi par Ari Gold, son agent, qui se bat pour lui décrocher les meilleurs contrats et pour lui faire rencontrer les personnes influentes du milieu.

Entourage, c’est bien ?


En 2004, Mark Wahlberg initia sa première production, qui ressemblait à s’y méprendre à un Vanity Project, dans la mesure où Entourage est une série largement inspirée de son parcours de jeune acteur à ses débuts à Hollywood (desquels on enlève étrangement tous ses ennuis avec la justice AVANT sa carrière). Et pourtant…

Entourage dura 8 saisons, accumula une bonne centaine de guests, une bande-son exceptionnelle et révéla au monde entier une belle bande d’acteurs ultra-talentueux qui n’eurent pas le succès dont on pouvait s’attendre après l’arrêt de la série. En effet, contant l’histoire d’une jeune star hollywoodienne et de son entourage, plus sympathiques que pique-assiettes, la série plongeait dans les arcanes, fantasmées, de Tinseltown, en abreuvant le spectateur de situations toutes plus hédonistes les unes que les autres. Alors qu’elle avait tout pour être détestable, la série s’en sort grâce à une écriture pour le moins étonnante : au lieu d’appuyer sur la richesse et la qualité de vie de nos héros, la série se concentre clairement sur l’amitié de ces quatre personnages : Vincent Chase, Johnny Drama, Turtle & Eric. Même si elle ajoute plusieurs autres personnages comme Billy Walsh ou Scott Lavin (excellent Scott Caan), seul un autre aura la chance de faire partir du 5 majeur de la série : Ari Gold. Clairement le meilleur personnage de la série, Ari Gold est le rôle de la vie de Jeremy Piven, enchaînant les punchlines, les gags visuels (le Blackberry vissé à la main, quand il ne tombe pas dans les toilettes d’un grand restaurant) et les scènes d’anthologie, il est l’âme de la série. Le personnage a beau l’air détestable et répétitif, il est écrit avec tant de coeur de la part des scènaristes qu’il en devient sympathique et incroyablement touchant dans sa relation avec sa femme, fil rouge de l’oeuvre. Bien sûr, Entourage a eu ses trous d’air, comme la saison 6, passable, ou même la première saison, pas au niveau des autres mais elle a su se relever avec une saison 7 étonnamment dramatique, qui allait vraiment au bout de son propos. Deux ou trois épisodes sortent clairement du lot, comme le making-of de Medellin (un Vanity Project de Vincent Chase), “The Sundance Kids” avec nos amis qui vont à Sundance et surtout l’épisode fabuleux des champignons hallucinogènes et du trek dans le désert.

Pour tout cela, Entourage vaut le détour. Doug Ellin et Mark Wahlberg peuvent être fiers de leur bébé, c’est un milestone dans le monde de la série TV.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10

0 votant

2 J'aimes

Entourage me manque :emo:

1 J'aime