:jap: Desarullo visita el mundo

Hola Todos, Mon nom est Carles Desarullo. Je suis Español et j’ai 27 ans, je suis né dans la banlieue de Madrid. Passionné depuis tout petit par la pelota, j’ai d’abord évolué dans un petit club de banlieue avant de rejoindre Getafe. J’y ai joué 6 ans jusqu’a ce que le Real Madrid et l’Atletico me remarque. J’avais alors 13 ans et des rêves plein les yeux.

Sur les conseils de mon père je rejoint ainsi l’Atletico de Madrid car le Real c’est pour les riches et nous étions loin de l’être donc autant representé ses valeurs. Je suis resté au club jusqu’a mes 23 ans, évoluant au mieux en equipe B. J’ai vu passer des joueurs fabuleux comme El Cholo Simeone, Radamael Falcao, Diego Costa et El Kun Aguero notamment.

A la fin de mon contrat, le président m’annonce que je ne serais pas prolongé, le début de la fin pour moi, un exil en Suisse aux Grasshioppers, je réalise une belle saison dans les cages et le Benfica me recrute, officiellement pour être la doublure du titulaire. Seulement à mon arrivée, le coach change et je ne joue qu’avec la réserve.

Je retourne alors en Espagne à Léganès en D3 et ma carrière s’arrête il ya deux ans, à 26 ans contre Pueblo ou un défenseur me brise la jambe et une complication m’empêche de pouvoir rechausser les crampons. C’est alors que le président de l’Atleti me rouvre les portes du club. Le club me soigne et m’héberge pendant que je tente une formation pour devenir coach. Seulement je rate l’examen théorique. Je me suis mis à la recherche d’un poste mais sans diplôme et sans palmarès long comme le bras impossible de trouver un poste.

A l’heure actuelle je ne sais pas si je pourrais rester dans le monde du foot mais je sui ouvert à tout même entrainer en troisième division de Mongolie.
4 J'aimes

Après des mois de refus en tout genre, trois offres se sont dégagé :
:est: JK Villjandi Tulevik – dernier du championnat estonien
:tha: Sukhothai FC – Avant dernier du championnat Thailandais
:cor: Daegu FC – 4ème de deuxième division coréeene

Après avoir hésité j’ai choisit de rester en Europe, mais bon l’Estonie devrait déjà être très destabilisant Toutefois le defi est intéressant culturellement parlant. Par contre sportivement parlant ce sera super dur, le club est à trois points de l’avant dernier du championnat et six du précédent encore. Et il reste six journées pour réaliser ce miracle
2 J'aimes

Nous y voila donc, après avoir visité Barcelone avec ma copine me voici à Viljandi en Estonie, le changement de décor est plutôt rude on va pas se mentir. Après 6h de vol dans un Jet privé affrété par le club, j’arrive à Talinn la capitale de ce petit pays.

Un chauffeur m’attend et m’installe confortablement dans une Mercedes grand luxe bien que daté de quelques années toutefois. Il m’explique que le pays est sympa et que les femmes y sont très belle. Deux heures plus tard on arrive à Viljandi. Je suis alors acceuilli par le président qui me fait un topo sur le club.

104 ans d’existence, le club n’a jamais remporté le titre, ni la coupe. Toutefois il a fini une fois vice champion et deux fois finaliste. Cette saison c’est plus dur, bon dernier la mission est simple. 7 matchs, six points sur le premier relégable. Un effectif bien en dessous du niveau de la ligue, car les meilleurs éléments partent chaque années pour Talinn

On débuta notre mission commando contre Flora, le second du championnat. Très vite mes joueurs passent devant grâce à deux buts inscrit par Zenjov, un ailier gauche que j’ai fait revenir de prêt de Ostrava. Seulement la défense est faible et alors qu’on se dirige vers une victoire, on perd pied et on prend 4 buts en 10 minutes… Lors du second match on s’impose contre un club de seconde division et on se qualifie en quart de finale. Un match sans histoire. Les deux journées suivantes furent difficile une raclée infligé par le champion en titre. et une défaite décevante contre l’avant dernier au classement.

Après cette nouvelle défaite le président m’annonce que mon contrat est fini, le club est relégué sportivement et ne peux me conserver. Cette carrière de coach commence vraiment mal. Il m’as sorti un beau baratin que notre jeu fut intéréssant mais qu’il ne pouvais continuer ainsi. Que malgré des qualités évidentes, un coach plus expérimenté serait peut être mieux pour le club. Alors c’etait déjà pas facile de se dire que seul un club estonien s’intéréssé à moi mais en plus qu’il me vire au bout de deux mois…
1 J'aime

CarlEs et né à Madrid ?

A Barcelone plutôt non ? :arghh:

dude je suis fan de Madrid mais je lui ai bien mis le Barça comme club favori. Sinon pour la petite histoire Carles est né d’un père madrilène et d’une mère catalane. :heart:

1 J'aime

Après cette échec en Estonie, il a fallu retrouver la passion et se remettre en question, je suis ainsi rentré en Espagne, plus particulièrement chez ma mère en Catalogne. Elle vit à Bégur non loin de Barcelone. J’ai été expliqué mon expérience à un formateur que j’ai connu plus jeune lors de vacances en Catalogne. Pep (non pas Guardiola) m’a ainsi proposé de venir dans son club, participant en cinquième division espagnole. Sur ce stage de 4 semaines j’ai beaucoup appris notamment en technique. Si un nouveau club me donne ma chance je pourrais même passer mon premier diplôme de coach !!!


Pendant cette période j’ai pu m’entretenir avec plusieurs club et j’ai ainsi choisit de rejoindre le Japon. Si au début j’ai failli tenter un pari en Irlande du Nord mais le côté semi pro voire amateur m’a refroidi. Lorsque le président du Shimizu S Pulse m’a contacté j’ai foncé. Le Japon c’est d’abord une culture à part et un dépaysement assuré.

De plus le club m’a promis que si je remplissais les objectifs ils s’occuperais de me former. C’est un plus non négligeable. De plus le club compte quelques très grands joueurs Japonais ainsi juste avant ce début de saison Eiji Kawashima, illustre gardien japonais reviens dans son pays après 5 ans d’exil en Belgique. Makoto Hasebe milieu de terrain au 95 selections avec le pays du soleil levant revient lui aussi dans son pays après 10 saisons en Allemagne.

Enfin c’est Simao Sabrosa Demi-finaliste d’Allemagne 2006, finaliste de l’UEFA EURO 2004, il est passé par le Sporting du Portugal, Benfica, Barcelone, l’Atlético de Madrid, Besiktas, l’Espanyol Barcelona et plus récemment en Inde. A 36 ans, le président lui a proposé le challenge japonais. Aussi surprenant soit il, il a accepté.
5 J'aimes

Après deux mois de Mercato, nous sommes arrivés en Février 2016, ainsi j’ai pu travailler mon japonais qui était on va pas se mentir plutôt rudimentaire. J’ai aussi découvert la délicieuse cuisine de l’archipel. On pourra dire ce qu’on veut mais même un maître qui travaille en France ne fera pas d’aussi bon sushi qu’ici.

Il a aussi fallu se pencher sur le système de jeu. J’ai choisit au vue de l’effectif a disposition de faire évoluer le club dans un 4-5-1 résolument offensif. Dans les cages ont retrouvera Kawashima. La défense sera composé de Miura, Nakanishi, Kudo et Mastuoka. Au milieu on alignera Hasebe et Alexandre. La ligne de milieux offensif comptera sur Simao, Tatsuta et Jorge Wagner. Enfin en pointe on retrouvera Tanaka.

Notre saison commença par une serie de matchs amicaux contre des clubs locaux de division inférieure. L’attaque s’est relativement bien mises en place. La compétition commença avec un déplacement à Urawa pour défier les Red Diamonds en J-League. Pour ce premier match on a eu beaucoup de mal à mettre en place notre jeu. Sur un contre en fin de match on aura toutefois vu Tanaka ouvrir le score sur un service de Simao.

La semaine suivante on recevait pour notre premier match à la maison le club de Vegalta Sendai, et pour cette première sortie on leur a mis une belle piquette. Sur un centre de Jorge, Tanaka propulsais une reprise en pleine lucarne d’entrée de match. Presque dans la foulée notre latéral gauche Mastuoka doublais la mise grâce à une belle boulette du gardien adverse. En seconde période Simao décidément bien fringuant inscrivé un doublé pour porter le score à 4-0.

On recevais ensuite le club de Kofu qui s’inclina lui aussi sur un gros score avec des buts de Simao puis Tanaka avant que Kudo ne reprenne un corner de Jorge. Jorge puis Nakanishi ne complètent le score.

On termina contre Bellmare avec un nouveau score flatteur, Miura puis Tastuta lancèrent les débats dans une défense amorphe avant que Tanaka n’y aille avec un doublé bien senti. Enfin pour notre entrée en lice en Nabisco Cup on signa un nul assez décevant contre Yamaka.

L’affiche du moment

Pour notre premier gros test on recevait les Yokohama Marinors, On est vite rentré dans le match et on abien contenu les assauts de nos adversaires avec un grand Kawashima. C’est Miura qui ouvra le score d’un subtil centre direct venu de la gauche qui pris de cours notre adversaire. A peine 6 minutes plus tard, Tatsuta grand espoir du club combina sur le côté droit pour doubler la mise après avoir dribblé trois défenseurs. Le match baissa d’intensité comme souvent au Japon avant que Tanaka n’ajoute un troisième but avec un coup de casque digne des plus grands. Avec ce bon début de saison on est pour le moment en tête du classement. Inespéré en arrivant au club ainsi.

2 J'aimes

T’aimes bien la nouvelle présentation des matchs de Liga toi.

C’est surtout une présentation que j’avais deja fait et que j’ai adapté aux couleurs de bein :hoho:

Bilan de mi-saison

Nous voilà donc arriver en Juin 2016, Cela fait donc 4 mois que je suis arrivé au pays du soleil levant. Mon expérience se déroule plutôt bien, mes bases de japonais s’améliore de jour en jour. Le championnat japonais s’avère au final plutôt hétérogènes avec des fortunes diverses. Durant cette période on a bien déroulé avec une organisation offensive à l’espagnol qui a pas mal destabilisé les japonais dans leurs approche tactiques. On a quand même réussi a perdre un match contre le Cerezo Osaka. On compte au final 15 victoires en 17 matchs de J-League ou l’on finit premier de la phase 1 de ce championnat. On a aussi débuté la Nabisco Cup (Coupe de la Ligue Japonaise) avec 4 victoires et deux nuls durant la phase de poule. Celle ci ne nous as pas opposé à des grands clubs pour le moment et on rejoint ainsi assez facilement les quarts de finale ou l’on affrontera les Urawa Red Diamonds.

Calendrier Coupe de la Ligue
Calendrier Phase 1 - JLeague

L’affiche de la période

Sanfrecce Hiroshima - Shimizu S Pulse - J-League - 9ème Journée

Ce match est arrivé en pleine fin de mois d’Avril contre le favori pour le classement final en J-League les Sanfrecce Hiroshima. Durant leur histoire ils ont remporté 8 fois le championnat et 3 fois la Coupe de la Ligue. Ils ont remporté 3 des cinq derniers championnat et font figure de favori ultime. A ce moment la de la saison ils nous talonnent même au classement. Pour ce match nous etions privé de notre buteur Tanaka bléssé.

Le match fut terne et Kawashima nous sauva durant toute la première période. Ce n’est qu’en toute fin de celle ci que le score s’ouvrit. La frappe d’Okugawa repoussé en corner et Simao en profita pour déposer le ballon sur le crâne de Nakashimi qui catapulta le ballon dans les filets adverses. En début de seconde période on doubla la mise d’entrée. Alexandre récupérais le ballon dans les pieds de son adversaire direct pour transmettre a Hasebe qui déclencha une frappe soudaine très violente. Le gardien d’Hiroshima ne pu que constater les dégats. Ce but eu le mérite de calmer complétement les joueurs du Sanfrecce. Avec plus de réussite de Okagawa on aurait pu s’imposer largement encore. Mais cette victoire reste énorme pour notre club.

Les joueurs en vue

Pour cette période j’ai choisit de mettre en valeur deux joueurs finalement, il s’agit de Simao, véritable star du championnat qui malgré ses 36 ans pèse de toute son expérience sur les défenses japonaises. Il a déja inscrit 9 buts et délivré 9 passes décisives en cette demi saison et même si le niveau n’est pas le même qu’en Europe ça reste assez extraordinaire.

Le second est Junya Tanaka, international japonais de 29 ans. Celui qui a découvert l’Europe à 26 ans au Sporting Portugal a bien su rebondir pour son retour au pays. Pour le moment Junya a inscrit deja 28 buts entre la J-League et la Nabisco Cup. C’est la révélation au Japon ou personne ne l’en pensait capable. Il est en train de devenir une vraie star, de quoi peut être lui permettre de retrouver la sélection japonaise qui sait.

Le Mercato

Durant le mercato de fin de première phase on a réussi à ne perdre aucun joueur, et on s’est même renforcé, notre latéral Yuta Mastuoka blessé pour 4 mois il a fallu trouver un remplaçant crédible et c’est le vétéran Roberto Carlos qui avais deja rechaussé les crampons en Inde qui nous rejoint. Il signe un contrat d’un an pour ce qui devrait être son ultime expérience. Son talent devrait nous aidé même s’il ne pourra pas jouer tout les matchs.

Sa popularité en Asie n’étant plus à faire, il sera un très bon coup marketing en plus d’avoir un apport sportif incommensurable. Il faut d’ailleurs remercier son agent d’avoir rendu cela possible. Il parait que le brésilien se verrais bien entraîner en J-League dans un futur plus ou moins proche afin de parfaire ses connaissances tout en profitant de son aura.

Son ami Hulk qui a évolué au Japon ne lui a dit que du bien d’un championnat qu’il a lui même bien martyrisais.

Le Classement

  • 1 - Shimizu S Pulse - 17M - 15V - 1N - 1D - 46 pts
  • 2 - Kashima Antiers - 17M - 12V - 2N - 3D - 38 pts
  • 3 - Cerezo Osaka - 17M - 11V - 4N - 2D - 37 pts
  • 4 - Sagan Tosu - 17M - 10V - 3N - 4D - 33 pts
4 J'aimes

Tu gère plûtot bien

Y’a moyen d’avoir un screen de Tanaka ?

Pas de soucis

Voici : Tanaka

et si tu en veux d’autres voici mon effectif : Effectif

Bilan de fin de saison

On a donc fini cette première saison japonaise. La deuxième phase de la saison de J-League fut plu compliquée à gérer avec des équipes en bien meilleure forme que durant la première partie. Les clubs d’Osaka nous ont notamment fait très mal que ce soit le Gamba ou le Cerezo. Au final on finit premier de cette deuxième phase mais de justesse, à la différence de but avec les Kashima Antiers. Sur l’ensemble de la saison on est premier grâce à notre magnifique première partie de saison ou on avait finit premier avec 7 points d’avance. On se qualifie ainsi en Finale du championnat. En finale on a retrouvé Kashima Antiers que l’on a battu 3-0 à l’aller et un nul au retour nous a permis de remporter le titre de champion du Japon.
En Nabisco Cup on est entré dans la phase finale. On a affronté les Urawa Red Warrior en quart de finale que l’on a pu eliminer grâce à un gros match aller. En demi finale, on a fait tomber les Sanfrecces Hiroshima avec un match retour dantesque. En finale ce fut dur et ce n’est qu’au bout du temps additionnels que l’on a réussi a faire tomber le Cerezo Osaka sur un joli but de Tastuta.
Il y a aussi eu le Tennohai, alias la Coupe de l’Empereur. Dans cette coupe on a joué contre des clubs de division inférieure. On a commencé au second tour contre les JL, beaucoup plus combattif que certains club de JLeague. On s’est ensuite aisément défait des Albirex Niigatta. Ce fut ensuite au tour de JEF United de s’incliner contre nous. Après deux autres tours du même acabit, on a fait tomber les Urawa Red Warrior en finale pour signer un triplé unique dans l’histoire japonaise.

Calendrier J-League : Seconde Partie
Calendrier Nabisco Cup
Calendrier Coupe de l’Empereur

L’affiche de la période

Shimizu S Pulse - Kashima Antiers - J-League - Finale Retour

12 Okuyama

34 Noma

45 Tanaka
66 Matsuoka
Ce match s’est intercalé juste avant la vraie phase finale de la Coupe de l’Empereur. La semaine précedente on avait pris une belle avance dans cette finale en nous imposant 3-0 grâce à un triplé de Junya Tanaka. dans ce match retour on a souffert d’entrée. Nos adversaires etait remonté et très vite ont pu ouvert le score sur une erreur de Miura, qui d’une passe trop molle a permis à Okuyama de venir ajusté tranquillement Kawashima. Dans la foulée les salves des visiteurs ont déferlé sur notre but et leur insistance paya juste après la demi heure de jeu lorsque Noma repris un corner avec une tête pleine d’opportunisme. Les visiteurs continuaient leurs entreprises et nous etions pas loin du chaos lorsque Okugawa trouva la barre sur coup franc. L’arbitre siffla la pause dans la foulée.
On est revenu à la pause plus conquérent, d’entrée Simao, entré a la pause, lança Tanaka qui dribbla le gardien adverse avant de venir marquer dans le but vide. Tout le stade exulta comprenant que ce but venait surement de nous offrir le titre de champion. La deuxième mi-temps continua ensuite sur les bases de la première nous faisant stresser a chaque occasion. Durant les dix dernières minutes le pressing s’intensifia, Sur un contre Matsuoka se retrouva en face à face avec le portier adverse et le fusilla anhilliant définitivement les chances de notre adversaire. Avec ce nul nous fumes officiellement champion du Japon
Les joueurs en vue

Les mois passent les impressions reste. Simao a signe au final une grande saison avec 25 buts et 22 passes décisives. Il a été déterminant en championnat quand ça allais moins bien mais aussi en Coupe portant l’équipe vers le sacre.
Le second est Junya Tanaka, sur la lignée de sa saison formidable il a fini avec 58 buts au compteur dont 42 en championnat. Avec le président on a pas hesité et on l’a prolongé pour deux ans de plus. On aura besoin de lui pour disputer la Champion’s league asiatique.
Le Classement

  • 1 - Shimizu S Pulse - 34M - 27V - 3N - 4D - 84 pts
  • 2 - Kashima Antiers - 34M - 24V - 4N - 6D - 76 pts
  • 3 - Cerezo Osaka - 34M - 21V - 7N - 6D - 70 pts
  • 4 - Sagan Tosu - 34M - 17V - 10N - 7D - 61 pts
4 J'aimes