John Wick

Genre : Action
Réalisateurs : Chad Stahelski (Chapters 1 à 5) / David Leitch (Chapter 1)
Scénaristes : Derek Kolstad (Chapters 1 à 5), Shay Hatten (Chapters 3 à 5), Chris Collins et Marc Abrams (Chapter 3)
Casting récurrent : Keanu Reeves, Bridget Moynahan, Ian McShane, Lance Reddick, Laurence Fishburne, John Leguizamo, Thomas Sadoski.
Nationalité : :usa: Americain
Lieux de tournages principaux : :usa: New York (tous) / :can: Montréal + :ita: Rome (Chapter 2) / :mar: Casablanca (Chapter 3)


John Wick (2014)

John Wick 2014
Après la mort de sa femme des suites d’une longue maladie, John Wick reçoit d’elle un ultime cadeau, un petit chiot pour qu’il garde en lui le désir d’aimer. Lorsqu’il refuse de vendre sa voiture à des mafieux russes de la famille Tarasov croisés dans une station service, John Wick se fait agresser chez lui, les assaillants tuent également son chien. N’ayant plus rien qui le retienne, John se lance dans une vengeance sanglante.
 

John Wick: Chapter 2 (2017)

John Wick Chapter 2
Après avoir récupéré sa Mustang des mains de l’oncle Tarasov, John Wick pense pouvoir ranger les armes et prendre sa retraite. Malheureusement un pacte de sang passé avec Santino D’Antonio le rattrape et John n’a d’autre choix que d’accepter la mission. Il part pour Rome en Italie pour assassiner la sœur de Santino.
 

John Wick: Chapter 3 - Parabellum (2019)

John Wick Parabellum
John Wick a transgressé une règle fondamentale : il a tué à l’intérieur même de l’Hôtel Continental. « Excommunié », tous les services liés au Continental lui sont fermés et sa tête mise à prix. John se retrouve sans soutien, traqué par tous les plus dangereux tueurs du monde. (allocine)
 

John Wick: Chapter 4 et 5 (2022-2023)

Prévu pour une sortie en 2021, le chapitre 4 a du être repoussé en raison de la pandémie mondiale du Coronavirus et ne sortira qu’en 2022. Le chapitre 5 a été annoncé et sera tourné immédiatement après le quatrième chapitre. La sortie serait prévue en 2023.

Hôtel Continental

« Deux règles ne doivent pas être enfreintes :
Pas d’effusion de sang au Continental
et tout Serment doit être honoré. »
L’élément principal de l’univers John Wick est l’Hôtel Continental. Repère de tueurs professionnels, c’est un lieu sacré régit par des règles strictes. L’hôtel dispose de sa propre monnaie, des jetons en or qui donnent accès à tout un panel de services : soins médicaux, vente d’armes et de munitions, protections pare-balles, etc.
Il est interdit de remplir un contrat dans l’hôtel, les tueurs sont dans un sanctuaire et toute infraction à cette règle se paie très cher. L’accès à ce sanctuaire est coûteux mais la tranquillité n’a pas de prix quand on est un tueur professionnel.
Lorsqu’un tueur fait un serment sous la forme d’un pacte de sang, il se doit de l’honorer sous peine d’être sévèrement puni.
4 J'aimes
John Wick (2014)

J’ai mis un peu de temps à entrer dans ce film, je dois avouer que la succession de clichés (sa femme meurt, il se fait agresser, il va péter un câble) m’a perturbé. Le film semblait se prendre très au sérieux mais le contenu était grotesque.

Le série reste plus ou moins présent, mais on comprend que ces clichés là étaient juste un moyen d’expédier les motivations avant de passer à la BAGARRE.

Les scènes d’action s’enchaînent alors très vite, ce qui est très bien, les premiers passages sont excellents, comme l’attaque chez lui ou tout le passage au club. Ce dernier est spectaculaire en terme de chorégraphie, soigné en terme de lisibilité (j’ai du mal avec les shaky cam abusives ou changements de plans toutes les centièmes de secondes) et l’utilisation de la musique qui prend le dessus sur le bruit des balles ou des coups est pertinent.

Entre deux séquences, on a un peu d’humour comme cette interaction surréaliste avec Jimmy, le flic qui ne réagit pas en voyant des corps par terre :hoho:
« You’re… working again? »

Ou la présentation de son univers, avec évidemment les règles de Continental. Cet hôtel qui réunit des tueurs mais où les attaques dans son enceinte sont interdites et représentent un risque.

La suite du film garde son enchaînement de séquences d’action mais c’était un peu moins surprenant. J’aime bien l’idée qu’ils en soient restés aux flingues sur 98% du film, ils sont parvenus à varier les gunfights ce qui n’est pas mince affaire je pense.

En gros, le scénario comme prévu n’est pas fou, j’ai eu très peur au début tant je trouvais ça mal amené, mais c’est assumé. L’intérêt se tient aux scènes d’action. Même si l’univers avec cet hôtel Continental un peu fou est assez amusant et accrocheur finalement. À voir si ça a le potentiel pour tenir 5 films sans lasser.

1 J'aime
John Wick: Chapter 2

Dans le premier film, la mise en place m’avait laissé de marbre, on ne perd pas de temps ici, on est en terrain connu : le scenario est minimal, on est là pour l’action. On ferme l’arc Tarasov avec John qui doit encore terminer un projet : récupérer sa mustang. C’est ni trop court ni trop long, ça fait une introduction sympathique au film.

Ce film a pour but de développer un peu plus les codes des tueurs et du Continental. Le pacte de sang est sacré et le renier entraine de graves conséquences, John doit donc exécuter sa mission. L’occasion de voyager, de découvrir la présence du Continental à travers le monde et de nouveaux services qu’ils proposent (armes, munitions, partage d’infos comme des cartes, mais je suis moins fan du truc James Bondien à base de costume pare balles).

La séquence pendant le concert est un des meilleurs moments du film, comme le club dans le premier, ces scènes où la musique du lieu a le dessus sur les sons du combat ça marche vraiment bien et je suis content qu’ils aient gardé cette idée là.

La mort de la soeur de Santino amène deux conséquences qui sont bonnes aussi :

  • John a une prime sur sa tête et il doit échapper à tous les tueurs qui se trouvent à proximité. Les tueurs sont pas très doués par contre, une petite facilité qu’on peut pardonner.

  • Le combat en deux parties contre Cassian propose des pauses amusantes, dans le bar car ils sont entrés dans le Continental et doivent mettre la bataille entre parenthèse… La scène où ils se tirent dessus au milieu de la foule sans se faire remarquer était pas mal aussi.

La partie sur les SDF tueurs et qui servent de réseau de connaissances n’était pas le meilleur passage du film, mais ça explore un peu plus cet univers totalement exagéré mais qui passe bien.

La fin m’a semblé plus habile que celle du premier. Pas de combat de boss final décevant, cela se fait à bout portant dans le Continental. Ce sont plus les conséquences que l’acte qui sont marquants et c’est une bonne idée. La fin du film sert de teaser pour le prochain, et c’est prometteur. À l’image de la prime sur lui qui attirait les tueurs du coin dans ce film qui a duré quelques minutes, dans le prochain, il aura la High Table et le Continental contre lui, sans un allié vers qui se tourner sur toute la durée du film. Ce qui devrait être cool.

En points forts, je dirais que les scènes d’actions sont mieux maîtrisées, pas de passage faible, pas de lassitude. Le rythme est bon également. Ça remplit bien le rôle de sequel : tout est… « plus ». Plus de moyens, plus de morts, plus de risques. Sans être fantastiques les dialogues m’ont paru moins ridicules aussi.

Il y a des côtés « trop » parfois. Comme j’ai écris plus haut, l’idée du costume pare-balle ne me semble pas pertinent. Sans dire que le film se veut réalise, il y avait un semblant de risque pour John au milieu des ennemis dans le premier film, ses blessures étaient brutales et le gênaient (un peu). Là il se fait renverser au moins deux fois, se prend 50 balles dans le costume. Personne ne pense à viser la tête (pour des tueurs professionnels, c’est bof).

Je ne vais pas dire que ça gâche le film car clairement le but est simplement de s’éclater, mais le héros doit être un minimum vulnérable si on veut que ça marche à fond.

En résumé, je suis plus vite entré dans le film, le rythme est vraiment bon, les scènes d’action sont meilleures, mais il faudrait calmer un peu sur l’invincibilité de Wick pour que ce soit très bon à mon goût.

« John Wick, excommunicado »

1 J'aime

Le sujet qui tombe à pic!! Je viens de regarder les 2 premiers épisodes avec madame le week end dernier et vu le temps dehors, on se fera certainement le 3eme ce week end !
Je te rejoins sur pas mal de trucs, c’est un très bon divertissement. Pour moi faut pas chercher plus loin. On mise clairement sur des scènes de bastons où je trouve que mine de rien, Keanu Reeves est très bon! Le revoir d’ailleurs dans le second avec Lawrence Fishburne est un clin d’oeil très sympa à l’univers Matrix.
Autant le costume pare-balle ne me gène pas trop, rien ne devient étonnant au sein du Continental au final…Autant ce qui me gène, comme tu l’as mentionné, c’est la résistance du héro. Parce que mine de rien, dans le second volet il se prend une ou deux fois une voiture lancée à pleine allure dans les jambes mais se relève et enchaine les combats comme si de rien n’était..

John Wick: Chapter 3 - Parabellum

« And you Jonathan, do what you do best. Hunt. »

Après un deuxième volet plus réussi que le premier, je classerai celui-ci un cran plus bas. Le début était bon avec un John Wick en difficulté, en fuite et sans une minute de repos. On a des scènes de combats assez courtes mais inspirées (celle avec Boban est moyenne, mais la succession dans la boutique d’antiquités, puis autour des chevaux puis John à cheval face à des motards était bonne).

Mais la suite galère un peu. L’introduction de The Adjudicator, l’inquisitrice, est assez lente, même si l’idée du personnage est bonne. Ses scènes viennent couper celles de John Wick avant puis au Maroc. Elle a 4-5 scènes et c’est pas toujours passionnant. Le début est pas mal car on comprend que Winston est dans la merde, mais avec Bowery King, Zero et l’Opera c’est pas génial.

Au Maroc, c’est « meh » aussi. Une mise en place un peu trop longue, un Barrada (Bronn de GoT) qui n’est pas génial. La baston après qu’il tire sur le chien de Sofia est bonne, et le mega gunfight avec les chiens aussi, mais y a 5 minutes de trop au Maroc à mon goût. La mission donnée par The Elder lance une seconde partie de film plus cool.

Le passage à la gare donne le ton. Zero est clairement habile mais les combats avec John vont surtout être l’occasion de parler. La pause en arrivant au Continental marche bien niveau humour et c’est un truc qui va suivre jusqu’au bout avec ce petit arc. On devine qu’il admire John et souhaite devenir son pote. Cela va donner une scène post-combat finale qui est excellente avec Zero qui dit qu’il doit juste reprendre son souffle et le rejoint tout de suite, malgré une épée plantée dans le torse. On avait le combat (moyen) contre les deux indonésiens avec des pauses et des dialogues qui changent un peu. Leurs vannes sur le John Wick rouillé ça m’a bien plu. Mais les combats en eux-mêmes marchent pas trop, la faute à une chorégraphie pas assez soignée je trouve. On voit trop les acteurs s’arrêter en attendant que le coup suivant puisse se mettre en place, on sort totalement du film du coup.

Au milieu de tout ça on a un gros passage au Continental avec Winston qui tient tête à la High Table, on a un gunfight qui change grâce à l’équipement plus développé des adversaires. J’aime bien le fait qu’il doive beaucoup lutté pour tuer un seul soldat. Après des combats où 50 types se font exploser la tête, c’est varié. Quand John et Charon viennent chercher des fusils plus puissants, ça revient à des bases plus brutales, mais j’ai apprécié tout ce passage.

Après les fusils, on a donc toute la troupe de Zero, où l’humour est clairement meilleur que les combats en eux-mêmes.

La fin du film est plutôt cool, même si on élève encore d’un cran le niveau d’invincibilité de John. Winston le trahit (j’imagine qu’il pensait que John allait survivre, mais bon, c’est présenté comme une trahison pour l’instant), lui tire dessus et John tombe d’un immeuble de xx étages. Tick Tock Man le ramasse et l’amène vers Bowery King qui est « énervé » et tient à avoir sa revanche contre la High Table.


Si je devais donner des notes et un mini avis

Chapter 1 : 6/10
Début déroutant par son scenario et les dialogues foireux, mais l’action est efficace et le rythme est la force du film.

Chapter 2 : 7/10
Les motivations de Wick sont encore plus pétées mais le film n’a quasiment aucun temps faible. C’est plus spectaculaire encore.

Chapter 3 : 6/10
Après un bon début, le film s’enlise un peu au Maroc avant un retour à New York plus intéressant. On a probablement les scènes d’action les plus inégales : du très très haut niveau sur certains passages, mais d’autres combats qui sont mal exécutés.