Mad Max

Genre : Action, Science-Fiction post-apocalyptique
Réalisateur : George Miller
Nationalité : Australo-américain


Mad Max (1979)


Flowers

Dans un futur proche, Max Rockatansky est un policier de la route, chargé de faire régner l’ordre et de chasser les criminels. Mais Les Aigles de la Route, une dangereuse bande de motards, veulent venger l’un des leurs, notamment en s’en prenant au collègue et meilleur ami du policier, Jim Goose. Prenant peur, Max décide de démissionner et part en vacances avec sa famille au Nord, loin de la violence routière. Cependant les motards retrouvent sa trace et s’en prennent à sa femme et à son fils, finissant par les tuer.

Fou de rage, Max ré-endosse son uniforme et part traquer les meurtriers de sa famille, dans le seul but de les éliminer un par un.

Avec Mel Gibson (« Mad » Max Rockatansky) Steve Bisley (Jim « Mother » Goose), Joanne Samuel (Jessie Rockatansky, la femme de Max), Hugh Keays-Byrne ( Toecutter), Tim Burns (Johnny the Boy), Sheila Florence (May Swaisey)…


Mad Max 2 : The Road Warrior (1981)


Flowers

Vivant en marge après le massacre de sa famille et de son collègue, Max sillonne les routes d’un pays livré à la violence dont le pétrole est devenu une ressource rare. Alors qu’il cherchait de l’essence et après avoir maîtrisé un homme en autogire qui l’a attaqué, ce dernier lui révèle qu’il peut trouver autant de carburant qu’il veut dans une raffinerie gérée par une poignée de personnes, constamment assiégée par une bande cherchant à en prendre le contrôle.

Max décide d’aider les gens de la raffinerie : en échange de quelques litres, il leur fournit un camion capable de tirer la citerne qui contient le précieux carburant.

Avec Mel Gibson (« Mad » Max Rockatansky), Bruce Spence (Jedediah), Mike Preston (Pappagallo), Max Phipps (Toadie), Vernon Wells (Wez), Kjell Nilsson (le seigneur Humungus)…


Mad Max: Beyond Thunderdome (1985)


Flowers

Après une guerre nucléaire, la société a été presque entièrement décimée. Les survivants s’organisent pour recréer un monde nouveau. Alors qu’il traverse le désert à bord de son véhicule attelé à un troupeau de dromadaires, Max se fait dépouiller de ses biens par un étrange aviateur. Il poursuit donc son chemin à pied et arrive à Bartertown, une ville où le troc aide à relancer le commerce. Il demande à y entrer afin de retrouver l’homme qui l’a volé. Il y rencontre Entité, la créatrice de cette ville. Celle-ci est en conflit avec Maître-Bombe, petit homme perché sur les épaule d’un géant, qui est responsable de la production de l’énergie servant à faire fonctionner la ville.

Elle propose une affaire à Max : elle le ré-équipe s’il affronte Bombe dans un combat à la loyale sous le Dôme du Tonnerre.

Avec Mel Gibson (« Mad » Max Rockatansky), Tina Turner (Aunty Entity), Bruce Spence (Jedediah), Adam Cockburn (Jedediah Jr), Angelo Rossitto (Master), Paul Larsson (Blaster)…


Mad Max: Fury Road (2015)


Flowers

Ancien policier de la route, Max Rockatansky erre désormais seul au volant de son bolide dans un monde dévasté où les clans de cannibales, les sectes et les gangs de motards s’affrontent dans des déserts sans fin pour l’essence et l’eau. L’un de ces clans est aux ordres de « Immortan Joe », un ancien militaire devenu leader tyrannique. L’une de ses plus fidèles partisanes, l’ imperator (générale) Furiosa, le trahit et s’enfuit avec un bien d’une importance capitale pour le chef de guerre : ses « épouses », un groupe de jeunes femmes lui servant d’esclaves et de « ventres ».

Immortan Joe se lance à la poursuite de Furiosa avec toute son armée motorisée à travers le désert. Max est embarqué malgré lui dans cette traque délirante, ayant été capturé et enchaîné à l’avant du véhicule de Nux. Il n’a pas le choix s’il veut survivre à cet enfer : il devra s’associer avec Furiosa…

Avec Tom Hardy (« Mad » Max Rockatansky) Charlize Theron (Furiosa), Nicolas Hoult (Nux), Hugh Keays-Byrne (Immortan Joe), Nathan Jones (Rictus Erectus), Rosie Huntington-Whiteley (Splendid Angharad)…


Mad Max, c’est bien ?


Bien que la première trilogie de Mad Max ait un peu mal vieillie, le propos et la réalisation restent toujours au top. C’est également cette saga qui a propulsé le tout jeune Mel Gibson au sommet d’Hollywood.

Près de 30 ans plus tard, après un travail de longue haleine, Miller réalise Mad Max : Fury Road, supposé remplacer dans la trilogie Mad Max 3 (Beyond Thundersome), estimé comme le moins bon de la Saga. Fury Road, quelques semaines seulement après sa sortie, est un succès critique, plébiscité par la presse comme le public. Une suite serait même déjà à l’étude.

Pour la petite anecdote, Miller bosse également sur une adaptation graphique avec Vertigo, filliale de DC Comics, qui se centrera sur les personnages de Fury Road.

Ah, et j’oubliais le plus important : Oui, Mad Max, ça déboite.


Quel est votre opus préféré ?


  •   Mad Max
  •   Mad Max 2 : The Road Warrior
  •   Mad Max: Beyond Thunderdome
  •   Mad Max: Fury Road

0 votant

1 J'aime

Ah oui quand même :obama3:

N&B muet. :platini3:

Sinon, pour ceux que ça intéresse : “Mad Max”, retour sur une saga de furie et sang.

Mouais, j’ai preferé la rousse perso.

Car oui, je sors de la salle. Et c’était très cool. J’ai vu aucun des films de la saga, j’ai peur que ca ait mal vécu. Mais là, bonne claque. Enorme travail de Miller sur la lumière, super ambiance et personnages pas trop caricaturaux. Vraiment un putain de bon divertissement.

J’vais le voir ce soir, assez impatient, ça à l’air d’envoyer du très lourd !

Fury Road dispo sur Netflix

J’ai enfin vu Mad Max Fury Road. Je savais que c’était du lourd niveau action, mais j’ai quand même été surpris, la première demi-heure a l’effet d’une claque dans la gueule, c’est beau, c’est impressionnant, c’est speed.

Rarement j’ai vu un film installer aussi bien son univers, ce n’est jamais forcé, tu n’as pas de dialogue à la con pour tenter de te faire comprendre les choses, c’est fait avec naturel. Les rares moments plus faibles sont vite oubliés et on ne voit pas le temps passer (tout en ayant un film bien dense).

Niveau réal, c’est pété de trouvailles et bonnes séquences, je n’ai pas vu aussi frais depuis Matrix peut-être (bon, je ne suis pas un grand cinéphile non plus). Ce ballet de voitures too much est vraiment spectaculaire. Et même en sachant à quoi m’attendre, les passages avec le mec qui joue de la guitare, les types qui se balancent sur une longue perche, c’est complètement malade.

Bref, c’est vraiment du lourd.

Par contre le bilan carbone du film doit être bien dégueulasse.

3 J'aimes

Ah bah doit y avoir 3 dialogues dans le film au max, ça aide pas mal au rythme de dingue du film. :hoho:

J’imagine Tom Hardy recevoir son script avec ses 18 mots à tout péter, ça a pas du être compliqué à retenir xD

Mais effectivement, vu et revu déjà 2/3 fois depuis sa sortie, c’est une claque à tout les niveaux.

Quelques extraits sans les effets spéciaux post prod