Netflix

Les campagnes promos de Netflix sont un peu bizarres parfois, Maid est sorti dans l’anonymat le plus complet ce weekend alors que son premier épisode que je viens de voir est l’un des trucs les plus touchants que j’ai vu depuis un moment.

Si la mini-série tient le truc sur les 10 épisodes, c’est une très bonne surprise de l’année.

1 « J'aime »

Du coup par curiosité je me le suis maté. Je ne peux pas passé à côté d’un FF ou Resident Evil. ^^

Et au final ça confirme ce que je pensais, j’ai beaucoup de mal avec cet univers. Pour moi il se laisse regarder mais j’arrive tellement pas à accrocher. On est si loin des premiers Final Fantasy que j’arrive pas à me dire que c’est la suite de la série.

Pourtant j’avais vraiment bien aimé Advent Children à l’époque. Mais à chaque fois je retrouve le principe que la licence a totalement abandonné le côté « poésie » et très attachant des premiers opus.

2 « J'aime »

Je comprend totalement ce que tu veux dire.
Je crois que je l’avais dis ici, mais FF15 j’étais totalement passé à côté de ma première fois avec lui. Il m’avait laissé de marbre. C’est seulement l’an dernier, quand je l’ai refais sur la serie X (merci le game pass), qu’il a su me toucher. Je ne saurai pas dire pourquoi (peut être l’effet « nouvelle console » ?), mais j’ai été transporter dans l’univers comme rarement je l’ai été.
J’ai adoré prendre la voiture et faire des distances pas possibles, juste pour entendre parler les 4 potes. Finalement, je crois que le jeu m’a fait voyager, façon road trip, et je me suis super attaché aux persos et à la bande son qui joue beaucoup dans l’appréciation du jeu.

2 « J'aime »

J’ai regardé 1 épisode et demi de Squid Game

Il y a quoi de bien en fait ? Ça commence après ? Je me suis ennuyé j’ai coupé direct

1 « J'aime »

Et pourtant la hype autour de cette série est juste énorme, ça en parle de partout ! J’ai pas commencé encore mais les retours ne sont pas si incroyables que ça en plus. D’autres ont bien aimé ?

Ça se regarde mais c’est loin d’être la série coréenne que je préfère. Et pour une série du genre, j’ai préféré Alice in Borderland qui avait plus de charme.

Ceci dit, les épreuves sont bonnes dans l’ensemble et les coréens sont assez bons pour mettre en scène la cruauté des gens. Ça m’a suffit à passer outre les défauts, mais c’est clairement pas la série de l’année.

On en parle un peu ici : 🇰🇷 Culture coréenne - #6 par Steven

2 « J'aime »

J’ai pensé la même chose à propos de la hype autour de la série (on a maté 2 épisodes avec ma meuf) et j’ai pensé la même chose à propos de AIB dont j’ai vu très peu de retours et que j’ai bien aimé

Après faut reconnaître que la série tombe à un moment parfait. Les trucs à la Battle Royale (c’est un peu grossier de comparer les deux, mais on peut voir quelques petites similitudes) cartonnent, l’actualité des séries est assez plate actuellement, l’univers visuel de la série est marquant aussi, le trailer claquait surtout pour ça. Il n’y a pas de très très gros morceau en terme de série en ce moment. Le fait que ce soit sans limite en terme de violence graphique doit être un plus aussi, l’originalité avec une série coréenne qui change des trucs US… C’est un combo qui a pris médiatiquement. La série n’est pas cheap ou pas très nulle pour que ça tourne mal au niveau des critiques, donc ça a fait un peu l’avalanche.

Le truc chiant c’est quand on aura plein de clones pourris dans 1 an ou 2

On a regardé un épisode ce soir.
Ça m’a foutu un cafard …

Mais sinon bien bien. À voir les suivants.

1 « J'aime »

J’aime bien le fait qu’on nous plonge tout de suite dans l’histoire sans faire 30 minutes d’exposition. C’est tellement plus efficace.

J’ai avancé un peu (je suis au 5è), les autres épisodes n’arrivent pas à être aussi percutants, mais ça reste bien.

Je me suis lancé ce soir dans « Octobre », série danoise par le réalisateur de l’excellente série The Killing.
Vu le premier épisode donc, les bases sont posées : on est clairement dans du The Killing.
J’ai bien aimé.

J’ai fini Maid

Bonne surprise confirmée :valide:

Tout n’était pas parfait, mais le voyage est vraiment chargé en émotions, et j’ai eu ce que j’espérais avec des moments plus forts que dans le premier épisode. Cela se passe dans la première moitié de l’épisode 9, et ça m’a foutu les larmes.

La série arrive à surprendre en te montrant un petit détail ou un élément qui semble sans conséquence majeure, on pense qu’on n’y reviendra pas, mais c’est bien pensé (là à chaud, je pense à la cliente qu’elle pique quand elle a déjà fait le voyage en ferry, ou Hank qui ne défend pas sa fille quand Sean la menace avant un repas). C’est tiré de mémoires donc ça aide, mais ce n’est pas manichéen, ou en tout cas les personnages ne sont pas caricaturaux. On comprend certaines actions, même si elles sont cruelles ou stupides. On est loin de la série débile ou avec des facilités agaçantes.

Le casting est excellent, Margaret Qualley brille, mais c’est impossible de ne pas citer la petite Rylea Nevaeh Whittet qui joue une Maddy lumineuse et touchante.

Bon, c’est une série assez difficile. Dans un autre style qu’une autre mini-série Netflix comme Unbelievable, mais ça te reste en tête pendant un moment après.

En ce moment je regarde le docu sur R.Kelly, c’est vraiment difficile d’entendre ces témoignages.

Du coup j’ai fini le docu, c’est vraiment un sombre fils de pute et encore je pense que l’insulte n’est pas assez forte.

1 « J'aime »

ALERTE ROUGE !

ALERTE ROUGE !

SEINFIELD IS ON NETFLIX !

1 « J'aime »

J’avais (re)vu la série il y a quelques années. La réputation reste très surfaite, mais il y a en effet des épisodes cultes qui ont, je pense, influencé énormément les comédies depuis la fin des années 90.

C’est très convenu mais les épisodes du parking, l’attente dans le restaurant chinois sont ceux qui restent en tête pour la performance d’écriture

1 « J'aime »

Seinfield c’est 1989, humour précurseur des Gad Elmaleh et cie.

Je concois ça a mal vieilli.

Je suis quand même jouasse de voir cette série d’humour juif précurseur sur Netflix

Saison finale de Business Family est dispo.

3 « J'aime »

Vu The Guilty

Alors …

Disons pour être gentil que le seul intérêt du film c’est qu’il peut être écouté en podcast audio de bout en bout. D’ailleurs je me demande si l’expérience ne serait pas plus interessante de cette façon.
On est sur un huit clos et ça raconte l’histoire d’un flic dans un centre d’appel.
Je trouve que le film commence bien, mais que très vite ça s’étire en longueur et quelques incohérences dans le comportement du flic font que je suis sorti du film.

Tiens c’est marrant je regarde rarement des films et je l’ai vu hier soir aussi.

J’ai pensé pareil, le début est sympa, mais ça devient un peu long même si y’a un joli cliffhanger.