🇫🇷 Olympique de Marseille - 21/22

(Gerson)

Un peu dur là, c’est lui qui fait deux trois retour en fin de match. (Un peu à l’arrache, mais quand même :sac:)

J’aurais mis 4 donc on est pas si loin. :calm:

La mise au placard avait déjà été utilisée l’année dernière. Sampaoli est quand même pas le meilleur pour gérer un groupe. :pls:

1 « J'aime »

like a boss GIF

om

Source: l’Equipe

Gerson au repos peut-etre, comme pour Luan ?

Il sera surement remplacé au pire par Rongier ou Gueye pour préserver le score xD
Ca serait pas une mauvaise idée de gagner ce match après la défaite de Nice.

Rongier pas dans le groupe. Konrad non plus. Luan non plus.

EDIT : Rongier finalement présent.

@Steven la balise <pre></pre> est vachement pratique pour faire des compo. :laporte:


Milik
Bakambu                   Ünder
Payet Gerson Guendouzi Kamara
Luan Balerdi Saliba
Pau Lopez

Milik « Il y a des choses que je ne comprends pas, mais je fais mon boulot… »

Tu n’es pas le seul mon beau Arkadiusz… :pls:

2 « J'aime »

J’aurais oublié ça dans trois jours, mais en effet plus propre que ma méthode des tirets.

  • :house: Qarabag le 17 février (4j)
  • :house: Clermont le 20 février (3j)
  • :airplane: Qarabag le 24 février (4j)
  • :airplane: Troyes le 27 février (3j)
  • :house: Monaco le 6 mars (7j)
  • Europa Conf si on est qualifié, le 10 mars (4j)
  • :airplane: Brest le 13 mars (3j)
  • Europa Conf si on est qualifié, le 17 mars (4j)
  • :house: Nice le 20 mars (3j)

LOL. Et Sampaoli fait pas tourner et fait des changements à la +70è.
Je pense qu’on va vite utiliser nos 4 points d’avance en L1…

Bakambu :soccer: 26
52 :soccer: Maïga (Cande)
Milik (Kolašinac) :soccer: 82

Je disais après le match contre Angers que l’annonce d’une compo originale amenait une curiosité qui était parfois grisante. Mais depuis, Sampaoli nous offre le sentiment inverse. Après la défense à 4 centraux digne d’un Rudi Garcia, il nous sort une compo sans latéral gauche. On se demande quel sera le schéma… C’est finalement un plus classique 433 avec Payet en faux 9, Dieng et Bakambu plongeant dans l’axe pour finir les actions. En phase défensive (sur actions construites) c’est un 541 avec Kamara qui passe en défense. L’oririginalité vient donc du choix du latéral gauche.

Sampaoli voulait un latéral pour ne l’aligner qu’une fois dans le 11 et y titulariser Gueye. La surprise du chef a surpris Metz sans aucun doute, mais ça a surpris l’équipe aussi qui a mis une bonne vingtaine de minutes avant de faire quelque chose de potable avec le ballon. On avait la possession oui, mais comme trop souvent ça se passe dans notre camp sans créer une once de danger.

Heureusement le réveil sera efficace assez vite. Après une série de corners et une main douteuse, l’OM trouve la faille. Et là se présente un scenario idéal, qui (là je veux bien le croire) avait été pensé par le coach. Si on avait le bonheur de marquer, avoir Dieng et Bakambu en mouvement vers le but adverse, ça peut être sympa en contre.

L’OM finira bien la MT d’ailleurs sans parvenir à faire le break. La reprise sera, et ça devient une petite habitude, plus compliquée. Metz a sans doute peaufiné des réglages et devient plus dangereux. Et comme si le karma en voulait à Sampaoli, c’est Lirola un de ses souffre-douleur cette saison qui perd la balle (sur une passe risquée en contre, donc on ne peut pas trop lui jeter la pierre non plus), et Gueye, son expérimentation du jour, qui lâche le marquage du buteur.

Après le but, Metz reprend confiance et bloque bien l’OM qui ne sait trop quoi foutre avec le ballon. Il faudra attendre les changements, basiques mais pas trop cons (ce qui est positif du coup) pour que les choses reviennent dans l’ordre. L’OM remet le pied sur le ballons, retrouve des mouvements et Milik sort un retourné magique pour mettre tout le monde d’accord.

L’OM a livré un match médiocre, mais surtout frustrant. On sent qu’on se complique beaucoup trop la vie. On créé de la fatigue physique et mentale bêtement. Juste parce que le coach a eu une idée à la con aux chiottes. C’est usant pour tout le monde.

 

MATCH


:clock1: :clipboard: Commentaire
20 Boulaya semble isolé à 25m du but mais il se retourne et adresse un centre plongeant dans le dos de la défense, Mafouta est tout proche de couper son centre devant Pau López qui passe au travers !
21 Combinaison messine aux abords de la surface, Traoré placé plein axe enroule du pied droit, c’est cadré mais Pau López capte.
25 Payet manque son corner et écrase sa tentative mais le ballon perturbe la défense qui ne parvient pas à se dégager, le ballon revient sur Gerson aux 20m, il frappe fort, c’est du bras par un messin. L’arbitre n’accorde pas de penalty mais un corner. Avec les règles, ça pouvait se siffler, mais dans l’esprit rien de scandaleux.
26 :soccer: Nouveau corner donc, Payet trouve la tête de Saliba au second poteau, c’est à nouveau dévié par une main adverse mais Bakambu est à la réception et marque à quelques mètres du but ! 0-1
29 L’OM trouve des espaces en sortant d’un pressing messin légèrement plus agressif, Lirola conclut par un tir de 20-25m, c’est capté par le gardien.
33 Contre pour l’OM, Lirola lance Guendouzi à droite, il temporise et glisse à Dieng dans le dos de la défense, il frappe, le gardien repousse ! Bakambu est sur la trajectoire de la balle pour reprendre mais il est lobé par le ballon.
38 Corner pour Metz, Amadou est au milieu de 3-4 olympiens et parvient à couper de la tête, c’est sur Pau López heureusement !
45 Belle interception de Gueye qui lance le contre, il sert Bakambu sur son appel croisé, le congolais centre et trouve le sénégalais qui dévie le ballon en taclant, mais ça file à côté !
MT :stop_sign: Après une vingtaine de minutes de mise en route, l’OM a su faire la différence et le scenario peut très bien convenir à nos contre-attaquants. À condition d’être un peu plus concentré derrière !
52 :soccer: Lirola se fait intercepter sur une combinaison à droite et c’est le contre messin, Candé est lancé sur la gauche, il centre pour Maïga dans le dos de la défense, Gueye a arrêté son mouvement et laisse son adversaire filer, le messin ne laisse pas passer sa chance et conclut devant Pau López… 1-1
66 Contre olympien, Payet lance Dieng en profondeur, l’attaquant olympien tente sa chance mais le gardien repousse. Le ballon revient sur Lirola qui frappe en force, ça s’envole !
76 :arrows_counterclockwise: Kolašinac remplace Gueye.
76 :arrows_counterclockwise: Milik remplace Bakambu.
80 :arrows_counterclockwise: Ünder remplace Dieng.
80 Contre messin Nguette est lancé sur la droite, il a de l’espace et peut frapper sans opposition mais c’est écrasé, Pau López capte tranquillement.
82 :soccer: Lirola mène un nouvel assaut sur la droite, il centre devant le but, c’est repoussé par la défense en deux temps mais le ballon arrive sur Kolašinac qui envoie le ballon de la tête vers Milik qui contrôle et enchaîne d’un retourné qui trompe le gardien !!! 1-2
90+1 :arrows_counterclockwise: Balerdi remplace Payet.
90+3 CF lointain pour Metz, Candé tente sa chance directement, ça file à côté.
FIN :stop_sign: Sans briller ni rassurer, l’OM arrache une victoire grâce à son buteur tellement sous-estimé.

JOUEURS


Joueur Note :clipboard: Commentaire
PAU LÓPEZ 6 On le sent un peu moins lucide par moments mais il capte bien les ballons qui viennent, qu’ils soient plus ou moins abordables et ne fait pas d’erreur balle au pied, malgré des cadeaux empoisonnés parfois.
LIROLA 4 Frustrant. On a toujours du mal à le trouver en mouvement, les torts sont partagés dans son cas et il peine à exploiter au mieux ses capacités. Après 70 minutes moyennes, il a mieux fini, les mouvements autour de lui étaient plus tranchants.
SALIBA 5 Pas toujours intraitable dans les duels et parfois maladroit, il reste néanmoins un pilier de la défense quand les autres sont à la peine, sans un Saliba moins concentré aux abords de la défense, on aurait plus souffert.
ĆALETA-CAR 3 Il est plutôt vigilant sur son placement mais je l’ai trouvé mou dans les duels, et pas très rassurant avec le ballon. J’ai vraiment eu du mal à apprécier son match.
GUEYE 3 Sampaoli ne dort pas s’il ne nique pas un schéma ou un joueur. Là c’est Gueye placé latéral gauche. Peu à l’aise avec le ballon en première mais correct défensivement, il a fait l’inverse en deuxième, fautif sur le but encaissé.
KAMARA 5 Impression mitigée sur son match. Il est toujours précieux dans son rôle et a su monter d’un cran dans l’agressivité quand ça sortait les tacles en face, mais il n’a pas vraiment apporté la sérénité espérée derrière et a semblé plus nerveux avec le ballon.
GUENDOUZI 6 Il perd un peu plus de ballons que d’habitude et son influence dans les 25 derniers mètres a été moins forte, mais il reste tout simplement indispensable, il apporte une fluidité folle même quand l’équipe est brouillonne. Il bonifie même les ballons merdiques.
GERSON 7 Parfois je peux passer à côté de ses matchs, parfois je ne vois que le positif avec lui. Ce soir, je l’ai trouvé extrêmement serein, curieusement à l’aise avec Gueye, il a perdu un minimum de ballons et a parfaitement orienté le jeu. Il a su apporter la sérénité quand les autres en manquaient.
PAYET 4 C’était un Payet au service minimum. Il lui faut beaucoup trop de corners pour être dangereux, il a raté pas mal de combinaisons. Quand les messins l’ont charclé il a retrouvé quelques couleurs avant de trop s’énerver face à un arbitre bizarre. La déception l’emporte mais on s’en fout, on l’aime comme ça notre Dim.
BAKAMBU 6 Buteur, mobile avec de bons appels croisés, on aurait pu le trouver un peu plus, mieux le servir, mais il fait son match, sans briller toutefois.
DIENG 6 Lui aussi n’a pas ménagé ses efforts dans le jeu sans ballon, il a été une bonne menace, a tiré à plusieurs reprises. Un poil gourmand parfois, mais on ne peut pas trop le lui reprocher, l’apport offensif s’est vu.
 
KOLAŠINAC Les retours défensifs sur les contres ont été parfois difficiles mais il repart avec une passe décisive. On sent que la reprise est plus lente pour lui.
MILIK Oui c’est sûr, il ne peut pas jouer latéral gauche un match et milieu droit au suivant, ce qui rend fou Sampaoli, mais il marque. Et cet OM en a besoin…
ÜNDER On a peu vu Ünder au final mais le match était haché après son entrée.
BALERDI Une poignée de minutes pour (essayer de) renforcer la défense et éviter un rouge à Payet.

CONTEXTE


Adversaire (4) : C’était une équipe de Metz très inégale, plutôt brouillonne mais ils ont su être dangereux et avoir des opportunités. Nerveuse, parfois virulente mais l’équipe n’a pas franchi les limites. Ils n’ont jamais vraiment semblé dans le match ceci dit.

Arbitrage (3) : Je suis incapable de dire s’il a eu quelconque influence sur le résultat ou le score, mais je pense que les deux équipes s’accorderont à dire que ce n’était pas très bon. Pendant longtemps il siffle pas mal de contacts mineurs, ensuite il ne siffle plus rien, le ton est monté d’un coup sans qu’il s’en soucie vraiment. Je ne peux pas dire que ce soit mal intentionné, mais il n’a clairement pas senti le match.


STATISTIQUES


FOOTBALL CLUB DE METZ :bar_chart: OLYMPIQUE DE MARSEILLE
45 Possession 55
11 Tirs 13
4 Cadrés 5
3 Corners 8
11 Fautes 6
2 :cj: 0 :cr: Cartons 2 :cj: 0 :cr:
Kouyaté (66) Ballons joués Saliba (92)

BUTS :soccer:   :bar_chart: TCC   :athletic_shoe: PASSES DÉCISIVES
Milik 14
13
12
11
10
Payet - Ünder 9
8 Guendouzi - Payet
7
6
5 Gerson
Dieng - Gerson 4
Guendouzi 3 Konrad
Bakambu - Harit - [CSC] 2 Lirola - Luan Peres - Ünder
Ćaleta-Car - Kamara - Lirola - Luis Henrique 1 Gueye - Harit - Kolašinac - Luis Henrique - Rongier

Image d’illustration : création de @Tyler
Statistiques : flashscore.fr et sofascore.com

2 « J'aime »

Alors pour le coup j’étais au stade hier soir, et c’est vraiment un sentiment un peu différent qui m’est venu. J’ai trouvé un Marseille très brouillon et qui a gagné tout le temps possible et qui a vraiment amplifié chaque contact. L’arbitre a été mauvais pour les 2 équipes par contre c’est clair, et il a commencé à agacer les joueurs en sifflant tout et n’importe quoi sur la première mi-temps et rien sur la seconde.
Metz a été assez impuissant concrètement, et clairement pas au niveau.
Et Gerson bordel ça a été compliqué j’ai trouvé, il perd notamment une balle assez tôt dans le match qui a mené une grosse contre attaque, je l’ai trouvé encore bien perdu. Lirola aussi c’était vraiment chaud, il jouait quasiment attaquant à des moments, c’est incompréhensible a des moments le placement. Payet excellent, Dieng et Bakambu pleins d’allant, Guendouz extra.

Gerson n’a pas perdu de ballon hier. :calm: (Selon les stats, je veux dire :sac:)
Tu l’as pas confondu avec un autre ? Je l’ai trouvé ultra précieux et très bon.

Hein ?:hoho:

Peut-être confondu avec Gueye ? Mais il me semblait avoir vu le 8…

Payet quand il a pu se recentrer oui c’était fou de le voir IRL balle au pied et sur les passes. C’est d’autant plus rageant qu’il ne joue pas au cœur du jeu

Il y a tellement de gens pour défendre Sampaoli putain…
On a lutté pour battre METZ, mais c’est un génie tactique. OK.

Vous avez un truc qui me fascine à Marseille, c’est cet engouement de fou dès que vous avez un nouveau président, un nouveau coach (ou un nouvel attaquant) pour un an à peine après vouloir vous en débarrasser. J’ai l’impression que c’est systématique :hoho:

7 « J'aime »

Bha en même temps, les mecs craquent complétement. :hoho:

C’est probablement à cause de la pression, mais il y a une cassure net après 12 mois. Garcia, AVB, Sampaoli actuellement. Les gars deviennent fadas.

La hype sur les PowerPoint de JHE j’ai mis du temps à m’en remettre