Parlons de la pluie et du beau temps


#9570

Ils ont été bien polis, j’aurai employé d’autres termes je crois :poutou1:


#9571

Pour aller plus loin sur la décision canadienne:



#9572

Merci, je me mets ça de côté, je lirai à tête reposée.

(il y a surtout les playoffs de la NFL, c’est vachement plus important :sac: )


#9573

Le gouvernement cherche avant tout à limiter ses dépenses. Il n’est pas dans une logique entrepreneuriale où il cherche des façons de générer des revenus et de rentabiliser ses activités, seulement à limiter ses coûts. Et pour y arriver, il impose des limites et des contingentements de toute sorte. Tout notre système de santé est basé sur cette logique.

Le cas du Spinraza devrait faire réfléchir ceux qui plaident pour un monopole public sur l’assurance médicaments. À moins qu’ils ne préfèrent que ce soit l’État qui décide qui vit et qui meurt.

Attends, je ne suis pas sûr de bien saisir là. L’auteur reproche au gouvernement canadien de ne pas avoir pris la décision de rembourser le médicament ?


#9574

Oui (après c’était pour l’info je ne partage pas son avis. Bien sûr qu’il peut reprocher ça au gvt Mais le problème numéro un reste le labo)


#9575

Déjà un peu avant avec ce paragraphe j’avais tiqué :

Je récapitule. Une « méchante » compagnie pharmaceutique s’est entendue avec des « méchants » assureurs, tous des « méchants » capitalistes, pour que des malades soient soignés avec un médicament très coûteux, d’abord aux États-Unis, et maintenant au Canada.

Mais notre « bon » gouvernement a dit non.

Mais heureusement que le gouvernement a refusé, trop facile sinon après.
“Oui, cette aspirine révolutionnaire peut guérir des maux de tête en moins de 10 minutes, ça nous a demandé des années de recherche, nous allons donc pratiquer un tarif de 50000 (cinquante mille) $ le cachet, charge à vous de rembourser les patients” :trump3:


#9576

Bordel dans le 2è article les parents sont pas mieux :moquette:

Bon, c’est efficace, chapeau au labo d’avoir trouvé le remède. Dommage de faire les cyniques avec de tels tarifs.


#9577

J’avais vu un documentaire là dessus y a quelques temps qui montrait comment les labos passaient par des agences de com’ pour aller démarcher les familles des clients pour que ça soit ensuite repris par la presse et pousser les gouvernements à passer des accords pour lâcher le fric. (exactement comme le 2ème article de Matthe)

On est bien au dela du cynisme à ce niveau là.


#9578

Bordel :jeanf:

Encore un effort et ils rattraperont les cigarettiers. On y croit.


#9579

J’ai retrouvé le doc en question


#9580

Bon la semaine dernière, j’avais pas envie, y avait personne au taf, bref, je me suis dit, remets toi bien, va pas te claquer mon grand tu donneras tout à partir de la semaine prochaine :kidyay:

Moi aujourd’hui :hillary4:

Mais le taf continue de pleuvoir, bientôt la charrette :dowant:

Je me hais. :sadpup:


#9581

Ton salaire est issu des impôts des concitoyens français, va donc bosser feignasse :macron4:

:sac:


#9582

Les spécialités chez vous http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b52504043q


#9583

Aux USA il y’a un vrai problème au niveau des prix des médicaments, les prix ne sont pas du tout encadrés comme en Europe (surtout en France), du coup on assiste à du grand n’importe quoi, surtout sur les maladies rares. En plus il y’a pas de système d’assurance social comme en France, ce sont des assurances privés qui prennent en charge le cout des traitements et elles se retrouvent de plus en plus à refuser de prendre en charge certains traitement trop onéreux.
Et ce n’est pas une mauvaise chose, ça oblige les labos à baisser le prix des médocs, car sinon c’est une catastrophe pour eux.

Heureusement en France on a une commission de transparence en charge de déterminer le taux remboursement des médicament et les négociations de prix sont difficiles. C’est pas parfait mais c’est quand même beaucoup plus régulé qu’aux US.

Les labos c’est pas tout noir non plus, même si il y’a des abus, surtout aux US, où les labos profitent du capitalisme au maximum.


#9584

J’ai du mal à accepter la comparaison avec l’industrie du tabac, ce serait quand même vite oublier les millions de patients soignés / sauvés grâce aux médicaments développés par les labos pharmaceutiques (encore une fois tout est loin d’être parfait, j’en suis le premier conscient)


#9585

Pour le coup, aller manipuler la population en instrumentalisant des enfants malades à des fins de profit sur le dos de cette même population, sans aller dans la manipulation scientifique de l’industrie du tabac ou du sucre, c’est quand même bien sale.


#9586

:tapie:

Oui, les médocs sauvent des vies et la majorité des chercheurs n’ont pas en tête l’idée de s’enrichir sur le dos des patients.
Cependant la méthode décrite dans le document se rapproche du cynisme de l’industrie du tabac qui payait des médecins dans les années 50 à 80 pour dire que c’était super de fumer, que ça n’était pas du tout une cause de cancer, etc. Attention, j’ai dit “se rapproche”, pas que c’est pareil, on parle d’un truc qui soigne là tout de même, c’est le côté rapace de profiter de la détresse d’une famille d’enfant malade pour faire passer un message qui me débecte.


#9587

J’ai l’étude complète sous le nez.

Lien ici : https://jean-jaures.org/nos-productions/le-conspirationnisme-dans-l-opinion-publique-francaise

La question sur le rôle des médias traditionnels était extérieure à celles sur les complots.

Pour être plus précis :

25 % estiment qu’ils restituent correctement l’information
30 % estiment qu’ils travaillent dans l’urgence et laissent passer des erreurs
36 % estiment qu’ils sont largement soumis à des pressions politiques et financières
9 % y voient une officine de propagande à la solde du système (même pourcentage que la terre plate :stuck_out_tongue: )

Répondre autre chose que “restituent correctement l’information” ne valait pas comme adhésion à un complot.

Du coup, je maintiens ma position, sur tous ceux avancés, seul celui sur l’assassinat de JFK me semble avoir un début de vraisemblance.


#9588

Benous… :sadpup:


#9589

C’est fou quand même comme cet événement fait jaser encore aujourd’hui malgré les très nombreuses explications :obama2:
Pareil pour la mission Apollon sur la Lune.
Par contre le 9/11 s’essouffle, à voir toutefois dans 20 ou 30 ans.


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible