Politique (hors US)


#462

Je ne saurais que chaudement vous recommander la lecture du dossier du monde diplomatique sur les bouleversements démographiques en Europe. (monde diplo du mois de juin).

Où on devine que la plus grande immigration vers l’Europe Occidentale tient plus du fait du dépeuplement de l’Europe orientale (balkans, anciens territoires soviétiques) pour des raisons économiques. La Croatie pourrait perdre un quart de sa population dans les 10 ans (et oui), les bosniaques, serbes et autres filent depuis belle lurette vers l’Allemagne.

A l’échelle nationale, on constate un dépeuplement des campagnes vers les villes (métropolisation), on peut faire ce même constat à l’échelle européenne (dépeuplement des territoires pas économiquement attractifs, qui induit un départ des jeunes diplômés vers les territoires attractifs, et par conséquent un vieillissement et une paupérisation des populations restant sur place).

Ce constat est flagrant depuis la chute du mur et la mise en place du capitalisme dans les pays anciennement communistes : plutôt que d’aider les populations à se développer, le capitalisme a polarisé et accentué les différences de niveau de vie et généré une fuite des forces vives des pays.

Si rien ne se passe, ces migrations seront toujours plus grandes et une “binarisation” du monde finira de s’opérer : celui des villes avec des personnes plutôt instruites, riches, en bonne santé et celui des champs, plutôt vieux, pauvres et à l’espérance de vie faiblarde.

Bien sur, ce qui se passe à l’échelle de la France (métropolisation) et de l’Europe (dépeuplement de l’Europe de l’Est) se passe aussi à l’échelle mondiale pour les même raisons (migration Africaine pour ce qui nous concerne).

résultat de tout cela : plutôt que de critiquer la finance dérégulée et organiser un meilleur équilibre économique entre les territoires qui permettrait à chacun de vivre là ou il nait dans des conditions décentes. Nous faisons plutôt monter en flèche les nationalismes en voulant empêcher les flux migratoires vers les territoires attractifs. Le problème : plus nous serons attentistes et plus les gens seront dans la merde. Et plus ils seront dans la merde, et plus ils voudront venir. Et plus ils voudront venir, plus on les repoussera jusqu’à la guerre.

Et si on partageait un bout du gateau plutôt que de se foutre sur la gueule. Juste une idée comme ça.

(voilà ce que j’en ai compris). :sac:


Actualités - France et Monde
#463

Pour m’énerver un peu plus aujourd’hui


#464

Me semble avoir lu quelques rapports sur l’impact absolument désastreux que les parc éoliens en mer ont sur l’eco-systeme, mais impossible de me souvenir des détails…

Il me semble que les dégâts se confinaient “uniquement” à la pose du parc de jenesaisplusquelpays, qui avait totalement ravagé le sol marin.

@BigBillou tu as pas une idée ? :huum:


#465

Au début il était surtout question de pollution visuelle avec les lumières et tout.

J’avais lu quelques inquiétudes :

  • la question des nuisances sonores que pouvaient provoquer les éoliennes sur les poissons
  • savoir où seraient implantés les éoliennes : si c’était dans des espaces fragiles où on pourrait soit fracasser des espaces de refuges pour certaines espèces ou éventuellement l’impact que ça pourrait avoir sur des zones de pêche.

Je me rappelle pas avoir lu un truc tranché avec les impacts réels par contre, hormis le témoignage d’un maire qui voulait pas son littoral défiguré.

Ce que je me demandais c’était plus l’entretien. Les coûts d’entretien sachant l’usure hallucinante que vont subir les bestioles + le coût d’envoyer un bâteau pour les entretenir.

Déjà que quand on envoyait des mecs pour entretenir des éoliennes sur terre ca coute cher alors en mer …


#466

Tu bosses dans les énergies ?

A quand l’utilisation des courants marins ?


#467

Je bosse dans le gaz. C’est bien le gaz.

Du coup je peux pas t’aider sur la question des usines marémotrices.


#468

J’avais lu que la France disposait du plus grand territoire maritime de la planète (DROM inclus). Ce serait bête de se priver d’une source infinie et propre d’énergie…


#469

N’oublions pas que sur ce territoire maritime y’a énormément de zone protégées notamment côté antilles et polynésie. Pas sûr que tu puisses y installer des centrales ou des usines.


#470

Ah très bonne remarque en effet, je n’y avais pas pensé !
Mais malgré ça on dispose quand même d’un beau potentiel à exploiter non ?


#471

Je connais pas trop ce business très honnêtement. De loin ça me semble une bonne idée intéréssante toutefois ça semble voué à rester marginal. La puissance des courants sur les côtes françaises (du moins en métropole) me semble pas assez puissant pour produire en quantité. A voir aussi le ROI éventuel.


#472

On l’exploite déjà à +80% si je ne m’abuse, mais je crois que je me souviens seulement de la métropole. @Bubaji en avait parlé. #BalanceTonHulot


#473

On montera peut-être à 16-17% mais guère plus. Les différents projets envisageables sont systématiquement contestés du fait de leur conflits potentiels avec les autres usages de l’eau (agriculture, pêche, loisirs…) ou de leur impact sur l’environnement (continuité biologique, transit sédimentaire.) Il faut à chaque fois s’employer à rechercher le compromis entre tous ces intérêts souvent contradictoires, sans que l’aménageur que nous sommes ait la légitimité de faire les arbitrages inévitables.


#474

Y a un potentiel immense avec les courants marins, mais y a aussi un challenge immense pour pondre quelque chose de durable et fonctionnel (cf les raisons évoquées par BIllou et l’article de 20 minutes)


#475

Chaud !
Il me semblait que c’était un item du programme de Mélenchon le fait de se mettre à utiliser les courants.
En mode, on le fait pas j’entends.


#476

Ce que j’avais entendu sur les usines marémotrices, un des gros problèmes c’était la corrosion.

Les barrages sinon quand on voit ce qu’ils ont fait au Brésil ou en Chine j’ai vraiment pas envie de voir ça en France.


#477

Les routes solaires en Normandie c’est l’avenir


#478

EDF je crois s’est retiré du projet pilote qui avait immergé deux turbines dans la Manche (ou en Bretagne) faudrait que je retrouve le nom de projet.
Les rendements étaient catastrophiques, il fallait sortir les turbines souvent pour maintenance non prévue etc. A l’époque je m’étais fait la réflexion qu’un EDF qui sort d’un projet de turbine Marine, c’est que vraiment la technologie pue la merde en l’état actuel.


#479

Y’a le barrage de la Rance qui a des turbines qui produisent.

Me semble que ça fonctionne. Mais c’est de l’eau saumâtre.


#480

c’est pas le même principe celui de la rance c’est avec les marées


#481

Oui effectivement vous parliez des courants et moi des marées.

L’incompréhension :trump4:


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Mon Discourse - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible