Story - Società Sportiva Lazio :ita:

Società Sportiva Lazio
Introduction

Après avoir hésite avec l’Udinese, j’ai finalement décidé de prendre la Lazio. J’avais déjà fait une partie avec cette équipe à l’époque de Manager-Online, à mes débuts sur le forum. Pour cette partie, je vais partir sur un format unplus écrit et avec plus de graphismes que de screens, les stories me manquaient un peu. Je posterais les résultats mois par mois.

1 J'aime

La Società Sportiva Lazio, est l’un des clubs les plus connus en Italie. Pourtant, ces dernières saisons n’ont pas été exceptionnelles du côté de Rome.

Tandis que du côté du rival, l’AS Roma, tout va pour le mieux avec de très bon résultats sportifs et des recrutements intelligents, le club de la Lazio peine à retrouver le haut de l’affiche. Le dernier titre du club est un trophée relativement mineur, puisqu’il s’agit de la Coupe d’Italie. Une victoire qui aura tout de même permis aux supporters de faire la fête pendant de longues heures, surtout lorsqu’on sait que cette victoire a été acquise aux dépends de l’éternel rival de la Roma. Mais à part ce trophée, c’est le néant absolu. Le club ne fait plus couler d’encre, et est tombé dans l’indifférence la plus totale à travers l’Europe. La faute a des résultats irréguliers, et prés de huit saisons sans qualification européenne.

Mais cette année, le président a décidé de faire son possible pour permettre à son club de revenir sur le devant de la scéne. En effet, Claudio Lotito a décidé de mettre la main à la poche et d’offrir quelque chose de beau aux supporters laziale. Pour le poste d’entraîneur, on parle de l’arrivée de Marcelo Bielsa. Libre depuis son départ de l’Olympique de Marseille, l’entraîneur argentin semble être emballé par le projet du club de la capitale italienne. Il compte également mettre, un minimum, la main à la poche pour satisfaire les demandes de transferts de l’entraîneur à la glacière, qui exige de nombreux renforts.

6 J'aimes

Une fois encore, Marcelo Bielsa porte son surnom, El Loco, à merveille. Alors que l’entraîneur argentin devait prendre la tête de la Lazio Rome, et que le contrat n’attendait que sa signature, il a finalement refusé le poste. Le technicien de 60 ans a annoncé sa décision à Claudio Lotito, le président romain. La Lazio dénonce dans un communiqué une «violation flagrante des engagements pris avec les contrats signés la semaine dernière déposés auprès de la Ligue et de la Fédération». Le club se réserver le droit d’attaquer Bielsa en justice.

Alors qu’il était annoncé comme entraîneur à Salernitana, Simone Inzaghi, conservera la place d’entraîneur qu’il occupe en intérim depuis le départ de Pioli, et devient officiellement l’entraîneur de la Società Sportiva Lazio. Frère du célèbre Filippo Inzaghi, l’italien de 39 ans a fait une grande partie de sa carrière de joueur professionnel chez les Biancocelesti, où il était arrivé en 1999. Durant son passage, il aura remporté une fois la Série A ainsi que trois Coupes d’Italie. Il aura maintenant à coeur de mener son club au sommet en Italie, ce qui ne sera pas une mince affaire.

2 J'aimes

Le club du Latium semble profiter du mercato pour se renforcer au mieux, dans l’objectif de trouver enfin une certaine stabilité et de faire oublier sa décevante saison 2015-2016.

Sans coupe d’Europe à disputer cette saison, beaucoup s’attendaient à de nombreux départs du côté de la Lazio. Cependant, les Biancocelesti n’ont toujours pas connu le grand pillage tant attendu. Bien au contraire, l’écurie romaine n’a cessé de se renforcer, qui plus est de manière assez intelligente. En effet, les dirigeants avaient tout d’abord acté l’arrivée de Marcelo Bielsa pour remplacer un Simone Inzaghi qui avait jusqu’alors assuré l’intérim depuis le milieu de saison. Mais retournement de situation rocambolesque à la capitale, après un désaccord avec les dirigeants, El Loco a finalement renoncé à sa tâche, et c’est bien Inzaghi qui dirigera, sauf changement de dernière minute, l’équipe cette saison.

Qu’importe, la Lazio se veut tout de même ambitieuse et semble se donner les moyens de le devenir. Les trois arrivées majeures sont , à première vue, réjouissantes pour un club qui ne jouera pas l’Europe puisque les nouveaux venus sont tous des internationaux. Jordan Lukaku, international belge et Wallace, international brésilien des moins de 20 ans, viennent renforcer un secteur défensif vieillissant, alors que Abdoulaye Konko et Milan Bisevac semblent sur le départ. En attaque, c’est Ciro Immobile qui aura la lourde tâche de remplacer un certain Miroslav Klose, parti en quête d’un dernier défi. Toutefois, et bien que préparée depuis quelque temps déjà à ce départ, la Lazio n’a pu retenir sa star Antonio Candreva, qui a rejoint l’Inter Milan. Mais que les supporters se rassurent, ce départ sera bel et bien compensé, des noms plus ou moins surprenants comme Ryad Boudebouz ou Adnan Januzaj sont d’ailleurs d’ores et déjà évoqués.

Aucun doute là-dessus, le mercato de la Lazio parait déjà satisfaisant, et semble même faire de l’ombre à celui de son rival de l’AS Rome. Désormais, le club du Latium a pour objectif de garder ses cadres comme Lucas Biglia ou encore Baldé Keita, tous deux très convoités, pour se tourner ensuite vers un objectif particulier… Ainsi, les prometteuses recrues et celles à venir s’inscrivent d’ores et déjà dans un projet professionnel précis, qui semble tendre vers une stabilité dans le haut du classement, alors que le club reste très irrégulier ces dernières saisons. D’ailleurs, au lendemain d’une troisième place en 2014-2015, l’équipe n’avait pas su confirmer et a enchaîné sur une saison décevante, que les joueurs auront sans doute à cœur de faire oublier au plus vite.

C’est donc en s’appuyant tout particulièrement sur ses nouvelles recrues que la Lazio de Rome, en quête de stabilité sur le plan des résultats, se pose en tant qu’ambitieux outsider pour la saison à venir. Si le mercato n’est pas encore fini, le club semble en passe de conserver bon nombre de ses joueurs-clés et peut véritablement bâtir une équipe conquérante autour de ces derniers, pour espérer pourquoi pas être à nouveau la surprise du championnat cette année. Après tout, à force d’irrégularité, et dénuée de coupe d’Europe, la Lazio n’a finalement rien à perdre mais tout à gagner, et le prouve dès maintenant à travers son ambitieux recrutement.

1 J'aime

La Lazio, qui s’est bien renforcé cet été, vient de perdre deux de ses joueurs clés au profit de clubs anglais. Mais ce ne sont pas les seuls départs actés.

Il est international hollandais, et n’aura disputé qu’une saison sous le maillot des Biancocelesti. Il s’agit de Stefan De Vrij. Après une belle première saison en Série A, le défenseur central de 23 ans s’est offert le luxe d’attirer de nombreux clubs de prestige qui souhaitaient s’attacher ses services. Après avoir reçu des offres de la part de Manchester United, Liverpool, l’Atlético Madrid et Chelsea, le joueur a décidé de rejoindre l’Angleterre. En effet, Stefan De Vrij s’est engagé avec Chelsea jusqu’en 2020. Une grosse perte pour le club de la capitale, qui voit son meilleur élément en défense centrale s’en aller vers le championnat anglais. Il rapporte tout de même la somme de 40M € à son club, de quoi rechercher un remplaçant de taille.

Le second cadre a quitté le club n’est autre que Felipe Anderson. L’international brésilien (1 sélection), était arrivé au club en 2013/2014 contre la somme de 8.25M €. Après deux saisons intéressantes, il quitte la Lazio pour rejoindre Manchester United. Son départ a provoqué quelques débats au sein des groupes de supporters Biancocelesti, qui pensent que la somme récoltée (20M €) est dérisoire et que le club aurait pu en tirer plus. Cependant, ces 20M€ viennent s’ajouter au 40M€ de la vente de Stefan De Vrij, et devrait permettre au club de lui trouver un remplaçant digne de ce nom. On parle déjà d’Adnan Janujaz ou encore de Ryad Boudebouz.

Le club enregistre également les départs d’Etrit Berisha (Celta Vigo), Vinicius (Carpi) et Brayan Perea (Atalanta). Des transferts qui rapportent, au total, 65M € pour l’enveloppe transfert de la Lazio.

1 J'aime

:murphy:

3 J'aimes

Hate de voir les résultats :smiley:

Alors que la Lazio a perdue deux de ses meilleurs éléments, le club vient d’enregistrer quatre arrivées. De quoi donner de bons espoirs aux supporters du club ?

Le premier a rejoindre le club est un gardien italien. Ferdinando Coppola remplace numériquement Etrit Berisha. Du haut de ses 37 ans, il va pouvoir apporter toute son expérience aux jeunes joueurs du club. Il arrive pour intégrer la rotation, et devrait être titulaire en attendant le retour de blessure de Federico Marchetti. Il signe pour une saison, avec prolongation de contrat obligatoire si il joue 25 matchs. Le club dispose également d’une option de prolongation d’un an.

La seconde recrue du club vient de l’AS Monaco. Il s’agit de l’expérimenté Andrea Raggi. Lui aussi remplace numériquement un autre joueur, Stefan De Vrij. Il n’est clairement pas au niveau de l’international hollandais, mais Andrea sera dans la rotation et permettra aux jeunes du club d’avoir une chance en tant que titulaire. Il rejoint le club contre un chèque de 2.8M€, et est sous contrat jusqu’en 2017.

La troisième recrue est un coup d’Igli Tare. Le directeur sportif a flashé sur ce jeune milieu de terrain de Brescia, Fabio Bertoli. Milieu polyvalent, il dispose d’une grande marge de progression. Sous contrat avec la Lazio jusqu’en 2019, il vient cependant d’être prêté au club de Lecce pour une saison.

Passons maintenant au plus gros coup du mercato de Série A, jusqu’à maintenant. Les Biancocelesti ont réussi à obtenir la signature du grand espoir italien, international U21, Federico Bernardeschi. Un transfert assez coûteux puisqu’il a dû faire débourser 21.5M€ aux dirigeants de la Lazio. Il remplace Felipe Anderson, et sera directement titulaire sur le côté droit de l’attaque.

Malgré ces quatres arrivées, le club n’en a pas terminé. En effet, l’entraîneur Simone Inzaghi espère pouvoir attirer un buteur pour suppléer Ciro Immobile.

1 J'aime

Très bonne recrue Bernadeschi, par contre bizarre d’avoir vendu De Vrij, il est parti au clash ou tu l’aimes pas ? :no:

1 J'aime

Alors, je hais la Lazio, mais je vois que tu remplaces De Vrij par Raggi et que tu brades Felipe Anderson, et que donc tu les hais aussi :sac:

3 J'aimes

Il est parti au clash après mon refus d’une offre de 25M € du Real. Du coup ça a foutu le bordel dans les vestiaires, donc j’ai décidé de le lâcher.

J’ai bradé Felipe Anderson pour avoir la crème de la crème en terme d’ailier italien :aulas2: IRL j’ai vraiment aucune attache avec la Lazio, mais j’aime bien ce club sur FM par contre.

1 J'aime

La campagne amicale s’est terminée pour la Socità Sportiva Lazio. Avec Simone Inzaghi à sa tête, le club a t-il réussi à engranger un maximum de confiance, dans l’optique de bien débuter le championnat de Série A, qui démarre dans quelques semaines ?

Simone Inzaghi a concocté une série de match face à des équipes plus faibles, afin de bien tester son groupe et de voir ses limites dans l’effort. La plupart sont face à des clubs nationaux, mais les deux derniers se joueront face à des clubs espagnols. Ces matchs amicaux devraient permettre à Simone Inzaghi d’expérimenté son 4-3-3.

Lazio 4 - 0 Lazio U20

Victoire relativement tranquille, face à notre équipe de jeunes. Je ne m’attendais pas à autre chose qu’une victoire de toute façon. Ce match marque également la fin du parcours de Stefan De Vrij parmi nous.

Buteur(s) : Stefan De Vrij (38), Ciro Immobile (58, 70, 87)
Carton(s) jaune(s) : Marco Parolo (18)
Homme du match : Ciro Immobile

Siena 0 - 2 Lazio

Deuxième match, deuxième victoire. Cette fois-ci nous venons à bout de Siena, récemment promu en Série C/B italienne. Ciro Immobile a, une fois de plus, été décisif en inscrivant un nouveau but. Le jeune Baldé Keita ouvre également son compteur but sur cette préparation.

Buteur(s) : Baldé Keita (22), Ciro Immobile (24)
Carton(s) jaune(s) : Wesley Hoedt (69), Mauricio (80), Lucas Biglia (90)
Homme du match : Senad Lulic

Albinoleffe 1 - 3 Lazio

Troisième victoire pour les joueurs de la Lazio, qui n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires du jour. A noter l’énorme match de Baldé Keikta, auteur d’un triplé, qui a raté le peu le quadruplé suite à un penalty manqué.

Buteur(s) : Omar Fabrizi (90+1) - Baldé Keita (28, 32, 78)
Carton(s) jaune(s) : Roberto Cortellini (85), Marco Guerriera (90)
Homme du match : Baldé Keita

Lazio 2 - 2 Alcoron

Premier match sans victoire. Nous avons dominé tout au long de la partie, mais notre incapacité devant le but nous a coûté cher, tandis que les joueurs d’Alcoron ont été plutôt réalistes. On ne passe pas loin de la victoire, mais Mariano Pillado nous crucifie en toute fin de match pour offrir le nul à son équipe.

Buteur(s) : Senad Lulic (35), Ravel Morrison (73) - José Ràmon (18), Mariano Pillado (83)
Carton(s) jaune(s) : /
Homme du match : José Ràmon (Alcoron)

Burgos 0 - 3 Lazio

Dernier match amical de la saison, et nouvelle victoire. On s’impose très facilement contre une faible équipe espagnole, de quoi faire le plein de confiance avant le début du championnat dans quelques jours.

Buteur(s) : Alvaro Gonzàlez (5), Mamadou Tounkara (47), Federico Bernardeschi (56)
Carton(s) jaune(s) : Alejandro Férriz (16), Aaron Varela (49) - Lucas Biglia (58), Senad Lulic (77)
Homme du match : José Ràmon (Alcoron)

L’équipe, sur de bons rails ?

La préparation s’est très bien passée pour les hommes de Simone Inzaghi. L’entraîneur italien déclare : « Cette expérience a permise de souder mes hommes, et devoir les limite de chacun » avant d’ajouter « il y a encore beaucoup de travail, mais ce que j’ai vu lors de ces matchs amicaux m’a rassuré. J’ai de bons espoirs concernant cette équipe ». De quoi rassurer les supporters Biancocelesti, qui avaient de nombreuses craintes suite aux départs de Stefan De Vrij et de Felipe Anderson. La Lazio semble prête à lancer les hostilités.

1 J'aime

Le marché des transferts touchent à sa fin. Le club de la Lazio en a profité pour réaliser deux nouvelles transactions.

Alors que tout le monde s’attendait à ce que le mercato Biancocelesti soit terminé, le club présidé par Claudio Lotito s’est débarrassé d’un joueur sur lequel Simone Inzaghi ne comptait visiblement pas. En effet, Filip Djordjevic s’est engagé en faveur du FC Séville, et ce jusqu’en 2020. L’entraîneur italien a déclaré que le profil d’attaquant pivot de l’avant-centre serbe ne lui plaisait pas. Son départ rapporte 13M€ au club de la capitale.

Ce départ a entraîné le recrutement d’un jeune buteur italien. Formé à l’AC Milan, Kingsley Boateng signe pour deux saisons à la Lazio. Bien entendu, il ne devrait être qu’une solution de remplacement en cas de pépin, ou de blessure, de l’un des buteurs actuels du club.

Cet achat met un terme au mercato de la Lazio, ainsi qu’au mercato italien. Le club de Simone Inzaghi a été très actif sur le marché des transferts, avec pas moins de cinq recrues. L’entraîneur italien est resté dans sa ligne de conduite, en recrutant uniquement des joueurs italiens. D’après ses paroles, il compte faire de son club, l’un des principaux serviteurs en talent de la Nazionale, et cela passe forcément par le recrutement de joueurs nationaux. Il n’y a plus qu’à espérer que cette nouvelle politique joue en faveur du club.

Pour revenir assez rapidement sur le mercato des clubs de Série A, il y a eu assez peu de mouvements. La Lazio est le club qui a le plus dépensé sur un seul joueur, et même sur le mercato complet. La Juventus s’est encore renforcé, après les arrivées de Gonzalo Higuain ou encore de Miralem Pjanic, avec le recrutement du jeune Hakim Ziyech. Les autres “gros” clubs du championnat ont été relativement calmes, le Milan AC recrutant uniquement Daniel Osvaldo, libre de tout contrat.

2 J'aimes