The Bear

The Bear


Genre : drama /comédie
Diffuseur : FX et Disney + (05/10/22)
Date de sortie : 23/06/22

Série créée par Christopher Storer

Avec Jeremy Allen White (Carmen « Carmy » Berzatto), Ebon Moss-Bachrach (Richard « Richie » Jerimovich), Ayo Edebiri (Sydney Adamu), Lionel Boyce (Marcus), Liza Colón-Zayas (Tina), Abby Elliott (Nathalie « Sugar » Berzatto).


The Bear, c’est quoi ?


Retour au bercail pour Carmen « Carmy » Berzatto (Jeremy Allen White), surnommé «The Bear », qui a quitté son poste dans un restaurant étoilé pour prendre les commandes du deli familial, après le suicide de son grand frère. Il va tenter, avec l’aide d’une nouvelle employée inexpérimentée mais ambitieuse (Ayo Edebiri), de rembourser les dettes et de redorer le blason de l’établissement.


The Bear, votre avis ?


The Bear n’est, a priori, pas une série novatrice. C’est une histoire classique de lendemain de catastrophe et de reconstruction, un récit au bord du gouffre où les tensions existentielles jettent de l’huile sur le feu d’une situation matérielle désespérante. Le cauchemar en cuisine est bien réel devant les fourneaux du Original Beef of Chicagoland, dont on ne quitte quasiment jamais les cuisines : problèmes sanitaires, coupures de courant, impacts de balles dans la vitrine… Filmée caméra à l’épaule et au ras des casseroles, ce tourbillon dramatique quasi sans temps morts (bombardement de répliques cinglantes, de cris, de rires, de larmes…)

L’authenticité de The Bear, supervisée par le chef canadien Matty Matheson – qui, ironiquement, incarne l’homme à tout faire du restaurant –, n’éclipse pas le véritable enjeu humain de la série. Ses personnages principaux sont des passionnés, des bourreaux de travail à vif, pour qui la bonne cuisson d’une viande est d’autant plus une question de vie ou de mort qu’elle cache une situation tragique.

Le réalisateur Christopher Storer (Ramy), dont c’est le premier scénario, semble avoir laissé ses acteurs improviser tant leurs interactions sont brutes, tendues, crispantes et drôles. Le succès de cette série coup de poêle repose donc aussi sur une troupe de comédiens méconnus, à l’exception d’Ebon Moss-Bachrach (Girls), parfait en gestionnaire intenable, et de Jeremy Allen White (Shameless), impressionnant de fragilité retenue. Huis clos cocotte-minute, The Bear finit par exploser dans un avant-dernier épisode d’une nervosité rarement atteinte sur le petit écran.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10

0 votant

Jérémy Allen White a reçu le prix du meilleur acteur Golden Globes 2023

Jeremy Allen White GIF by Golden Globes

1 « J'aime »

J’ai regardé la série cette semaine, ça se binge très facilement, les épisodes sont assez courts (20-30 minutes en moyenne, un de 42 min)

J’aime bien le côté hyper simple de la réalisation et des scripts, les décors minimalistes. Le cast est très bon.

Il faut se faire au chaos ambiant, au sabotage qui a parfois lieu, ça frustre un peu par moments mais ça a finalement son charme et quand on approche la fin de saison on finit par apprécier tous les personnages.

Bonne surprise pour moi.

1 « J'aime »

Cet acteur c’est l’argument premier qui va me pousser à regarder. Intéressant qu’il ait eu cette récompense, je deviens de plus en plus curieux de découvrir pourquoi.

Au début on pense vraiment retrouver Lip. Le fait que ça se passe à Chicago n’aide pas à se sortir ça de la tête.

Mais il a vraiment des moments d’éclats, surtout dans les deux derniers épisodes.

De retour en juin et Bob Odenkirk apparaîtra en tant que guest dans la saison 2

Saison 2 22/06/23

L’épisode 6 (l’épisode de Noël) est loué comme le meilleur de la saison. Mais perso c’est l’épisode 7 sur Richie est mon favori. Ce personnage arrive à être agaçant 90% du temps mais absolument déchirant par moments. Son stage dans un grand restaurant lui donne un nouveau but, un nouvel amour pour le métier, le canalise et aide à lui trouver sa place dans le futur restaurant, chose qu’il n’avait pas encore trouvé jusque là

Épisode vraiment touchant et super habile.

bear

Source: le parisien

D+ a confirmé la saision 3

Cette saision 2 est encore meilleur que la première, un petit bijou

2 « J'aime »

Vu la saison 1 la semaine dernière, j’enchaîne ce soir sur la saison 2.
Avec madame on a trouvé ça excellent de bout en bout. Le rythme est génial (faut s’accrocher à l’épisode 1 mais ça se calme après :) ), les acteurs au top, la BO très cool, l’histoire simple mais efficace. C’est pas loin d’être la série de l’année pour moi.

1 « J'aime »

Prochainement mais pas de date

1 « J'aime »