Tom Clancy's Rainbow Six: Siege

Rainbow Six: Siege


  • Éditeur : Ubisoft
  • Développeur : Ubisoft Montréal
  • Concepteur : Andrew Witts
  • Date de sortie : 13 octobre 2015
  • Genre : Tir tactique
  • Plate-forme : Windows, PlayStation 4, Xbox One

Rainbow Six: Siege, c’est quoi ?


Tom Clancy’s Rainbow Six: Siege est un jeu vidéo de tir tactique développé par Ubisoft Montréal et édité par Ubisoft. Le joueur incarne différents opérateurs de six forces spéciales : le SWAT américain, le SAS anglais, le GSG-9 allemand, les Spetsnaz russe,le GIGN français, et enfin le JTF-2 canadien dans des parties mettant l’accent sur la tactique et la coopération.

Tom Clancy’s Rainbow Six: Siege , c’est bien ?


[poll type=number min=1 max=10][/poll]



1 J'aime

La config mini doit être costaud, mais par rapport aux standards actuels, la config recommandée est pas trop balèze, le jeu doit être assez bien optimisé.

http://www.gamekult.com/actu/les-specifications-pc-de-rainbow-six-siege-devoilees-A155619.html

Rainbow six trois était mon jeu préféré sur la première Xbox

Ca gardait une crédibilité et l’infiltration était bien faite

Depuis Vegas, c’est un peu folklo :clooney:

Test de Rainbow Six Siege par jeuxvideo.com

Ubisoft l’avait annoncé, Rainbow Six Siege serait un jeu dédié au multijoueur. Racé dans son approche, percutant dans les déploiements de ses dispositifs de jeu, tactique par essence et faisant la part belle au teamplay et à la communication ingame, Siege arrive dans le même temps à introduire avec discretion les mécaniques de jeu des MOBA dans son arborescence de propositions asymétriques. Avec ses Opérateurs, ces avatars aux talents particuliers et aux armes originales, le jeu irrigue ses intentions sans le déséquilibrer. Organique, grâce à son moteur physique autorisant destructions et utilisations du cadre de ses décors pour servir ses fins, le gameplay du soft se voit doper d’une profondeur intéressante. Entre urgence et temporisation, R6 Siege ne met pas sur la touche les joueurs occasionnels pour autant, lesquels auront très peu de mal à manier les armes du jeu tant elles restent précises et fun à manipuler. Reste à définir désormais ce qui fera le socle du jeu : son netcode. Nous avons constaté quelques bugs durant nos sessions de jeu, les développeurs d’Ubisoft Montréal ont très vite été confiants sur leur correction, réaffirmant leur volonté de suivre leur jeu sur la durée. Si le contenu du jeu est correct au lancement, son prix est un poil excessif. Ubisoft promet du contenu additionnel gratuit durant un an aux utilisateurs. Gare aux promesses non tenues. Rainbow Six Siege offre en tous les cas une expérience de jeu convaincante, en mettant en place des idées assez intéressantes pour le genre. Une bonne livrée.

15/20

Test complet :
http://www.jeuxvideo.com/test/451417/rainbow-six-siege-un-fps-entre-tactique-et-arcade.htm

J’ai été un peu surpris de voir des twitch, je trouve que ça retrouve un peu l’essence de la série

C’est cool

Certains ont testé ? :huum:

Test de Rainbow Six Siege par Gamekult.com

Avec Rainbow Six Siege, Ubisoft tenait une occasion de pondre un bon petit FPS tactique sans avoir à l’engluer dans l’une de ses licences mastodontes. Mais le studio livre finalement un titre moyen, la faute à une multiplication superflue de mécaniques parasites. Avec son système d’Opérateurs raté, ses menus lourdingues et son code réseau proprement intolérable pour un jeu du genre, Siege ne parvient jamais vraiment à décoller. C’est d’autant plus dommage que le jeu possède un coeur qui fonctionne et peut accoucher de bons moments entre potes, à condition de rester sur les rails et de se bricoler tout seul un roleplay flics et voyous.

Si l’emballage ne les décourage pas, les habitués du genre qui tenteront de bousculer le décorum ne feront que révéler les limites du titre, mais surtout la manière de les exploiter. Finalement, Siege va piocher du côté des vieux FPS tactiques (Rainbow Six, Swat), mais aussi du côté de CS:GO ou encore de CoD. Mais au lieu de proposer la quintessence de ces jeux, il n’offre qu’un ersatz de ces différentes expériences, sans jamais en atteindre ni le fun, ni la profondeur, ni la simplicité qui en font des incontournables.
5/10

http://www.gamekult.com/jeux/test-tom-clancys-rainbow-six-siege-SU3010010109t.html#pc

Rainbow Six Siege : un premier patch à la sauce Ultra HD

C’est suite à un AMA sur Reddit qu’Ubisoft a dévoilé ce à quoi il fallait s’attendre dans le premier patch 1.1 de Rainbow Six Siege qui doit être déployé aujourd’hui. Malgré son report de 2 mois, le FPS tactique est sorti comme beaucoup de gros jeux online handicapé par des bugs plus ou moins gênants et les développeurs s’y sont penchés.

Je viens de m’y mettre sur PS4.

Première partie assez compliquée, je me suis fais atomisé. Seconde partie un peu mieux, j’ai fait du 3-3.
Pour le moment j’aime bien. Je me demande encore pourquoi j’y ai pas joué avant.

Mes impressions après un mois de jeu (assez intensif) :

C’est vraiment un excellent jeu. A ma grande surprise je prends beaucoup plus mon pied sur ce jeu, que sur Battlefield 1. Il y a quand même un moment d’adaptation assez conséquent, car c’est un jeu plutôt complexe. C’est vraiment très stratégique, impossible de vraiment jouer comme un bourrin (sauf en connaissant parfaitement les cartes, et encore). Ce jeu demande beaucoup de réflexion, il faut barricader les bons endroits, poser des pièges, anticiper les mouvements des ennemis…

Contrairement à ce que pense beaucoup de joueurs, on peut largement y jouer seul (c’est d’ailleurs mon cas), que ce soit en simple ou en classé. Après oui, c’est sûr que c’est toujours mieux de jouer à plusieurs afin de pouvoir communiquer. Il faut également absolument jouer au casque, car les bruits sont ultra important et peuvent parfois sauver la mise, ou même permettre de gagner une partie.