:US: Le Tour de France avec Cannondale

Envoie Navardauskas dans les échappées si tu veux gagner le maillot vert. Cette Etape t’assurait le vert à coup sur. Profite de la montagne pour gagner des points.

1 « J'aime »

SI t’arrives à gagner des sprints alors Navardauskas alors oui c’est légèrement trop simple :sac:

1 « J'aime »

étape 8 : Pau - Cauterets (187 km)


Alors là, ça blague plus.

Première grosse grosse étape. J’envoie Navardauskas devant en début d’étape pour gagner le sprint intermédiaire. Il le fait devant ses copains d’échappés Devenyns et Offredo.

Cavendish terminant 2ème du sprint du peloton, il empêche Ramunas de prendre le maillot vert. Revenons en favoris, avec un joli +5, Andrew Talansky se cache au chaud avant de tenter sa chance. Le peloton revient sur tout le monde avant l’avant dernière bosse et la sky gère tout ce petit monde à un rythme moyen/élevé.

A 1 km du sommet de l’avant dernière difficulté, Talansky est le premier à saisir sa chance, et il y parvient ! Il bascule avec 32 secondes au sommet et 35 bornes à parcourir.

Dans la descente, il augmentera son avance jusqu’à 2 minutes, avant d’achever un succès énorme sur la ligne. 3min08 dans la gueule à tous ces cons :clooney2:


Coucou

Le général (Talansky remonte 25ème à 3min environ)


VIctoire : Andrew Talansky (Cannondale)
Maillot Yaune : Rui Costa (Lampre)
Maillot vert : Mark Cavendish (Dimension Data)
Maillot blanc : Bob Jungels (Etixx)
Maillot à pois : Dries Devenyns (IAM)

8 « J'aime »

##

étape 9 : Val d’Aran - Andorre Arcalis (187 km)

Nouvelle étape difficile avec une arrivée au sommet ce coup-ci.

Avec un sprint intermédiaire après un col, j’envoie Navardauskas devant et ce coup-ci, aucun sprinteur n’est là dans le peloton pour ramasser des points : Ramunas prendra le meillot vert à l’issue de l’étape !

Les 6 échappés dont Riblon et Devenyns vont compter jusqu’à 15 minutes d’avance. Mais malheureusement, le profil est trop montagneux pour Navardauskas qui préfère lâcher plutôt que d’exploser.

C’est Tim Wellens qui gagne l’étape en solo après s’être débarrassé de Riblon dans la dernière ascension. Pour les favoris, la bagarre se déclenche que lors de la montée vers Arcalis.

Rolland, à bloc, lâche dans les 2 derniers kilomètres et doit concéder une 50 aine de secondes sur les favoris. Ce qui n’est pas sans conséquence au général, Rolland recule d’une place et c’est Purito Rodriguez qui 'empare du maillot Yaune.


VIctoire : Tim Wellens (Lotto)
Maillot Yaune : Joaquim Rodriguez (Katusha)
Maillot vert : Ramunas Navardauskas (Cannondale)
Maillot blanc : Bob Jungels (Etixx)
Maillot à pois : Tim Wellens (Lotto)

5 « J'aime »

étape 10 : Engordany - Revel (196 km)


FIn des Pyrénées avec cette étape qui va à Revel. Un dernier col en début d’étape et ciao.

Comme vous devez vous en douter, j’envoie encore Ramunas devant mais comme j’avais peur qu’il s’ennuie, Moser Focker est parti avec lui. Au final, ils sont 6 devant et coopèrent bien. Ramunas conforte sa place au maillot vert en gagnant le sprint intermédiaire.

Ensuite, le peloton se fâche et revient fort. L’échappée s’entendait mal, Moser roulant fort et Navardauskas ne roulant presque pas. Au final, le peloton rentre à 30 km de l’arrivée et c’est Kristoff qui gagne l’étape !

Navardauskas fait 4, Clarke 9 (sans que je le gère) confirmant que les sprints c’est pas très difficile en mode moyen :nwachukwu:

Statu Quo dans tous les classements.


VIctoire : Alexander Kristoff (Katusha)
Maillot Yaune : Joaquim Rodriguez (Katusha)
Maillot vert : Ramunas Navardauskas (Cannondale)
Maillot blanc : Bob Jungels (Etixx)
Maillot à pois : Tim Wellens (Lotto)

5 « J'aime »

étape 11 : Carcassonne - Montpellier (165 km)


Petite étape de transition entre les Pyrénéens de Lindt et le Mont Ventoux. Mes coureurs étant en méforme (des -1 pour quasi tout le monde) sauf Slagter qui est coincé au fond du peloton, je décide de rester au chaud sur cette étape. Je joue juste les sprints intermédiaires avec Navardauskas mais je galère. Je conserve le maillot vert pour une vaingtaine de points.

Les 6 échappés font un beau rapproché au général en mettant près de 25 minutes au peloton en mode touriste.


Les touristes

Au final c’est Devenyns qui gagne sa première étape après avoir tenté beaucoup d’échappées infructueuse jusqu’ici.

Statu quo dans tous les classements encore une fois.


VIctoire : Dries Devenyns (IAM)
Maillot Yaune : Joaquim Rodriguez (Katusha)
Maillot vert : Ramunas Navardauskas (Cannondale)
Maillot blanc : Bob Jungels (Etixx)
Maillot à pois : Tim Wellens (Lotto)

2 « J'aime »

étape 12 : Montpellier - Mont Ventoux (196 km)


Qui dit arrivée mythique, dit dicton : « Au mont Ventoux, tu remballes tout ». Fin des espoirs de Top 10, de victoire d’étape, de gloire de putes et de champagne.

Au départ de l’étape, Ramunas (je vais l’appeler RaRa pour gagner du temps tellement je l’écris) part devant avec 6 copains dont Wellens le maillot à pois. Rara lui c’est pour le sprint intermédiaire, vous connaissez désormais bien la tactique de la Cannondale :sac:

Du côté des leaders de mon équipe, c’est pas la grosse patate, Rolland (-2), Talansky (0) et les coéquipiers sont pas au top non plus. De plus, la forme générale de l’équipe redescend (on est entre 50 et 75%, le demi cercle orange/jaune (précision pour les joueurs de PCM), bref, on se dit qu’on va serrer les fesses :

Bref, pour faire court, au pied du col, Astana et Sky ont appuyé sur le champignon, j’ai tenté de suivre (ne faites jamais ça chez vous), j’ai explosé avec tout le monde au bout de 4 km et j’ai fini dans une lente agonie.

Au final Wellens encore lui l’emporte en solitaire. Froome met tout le monde d’accord dans le groupe des favoris. Talansky prend 6 minutes sur Froome et ROlland presque 8.

Au général, Froome prend le jaune devant Quintana et Nibali donc.

Rolland est 17ème à 9’13. Talansky 23ème. Bref, le Top 10, ça sera pour 2017 :aulas3: A moins de faire des étapes alpestres de fou. Dans les Alpes l’objectif sera clairement une victoire d’étape et plus le général. Trop dur.


VIctoire : Tim Wellens (Lotto)
Maillot Yaune : Chris Froome (Sky)
Maillot vert : Ramunas Navardauskas (Cannondale)
Maillot blanc : Bob Jungels (Etixx)
Maillot à pois : Tim Wellens (Lotto)

5 « J'aime »

J’ai toiletté un peu le premier post pour faire plus joli :trump3:

La suite des aventures très vite :race_car: frooom frooom :motorcycle:

1 « J'aime »

étape 13 : Bourg Saint Andéol - La Caverne du Pont d’Arc (37 km)


Contre la Montre un peu valonné de près de 40 km.

Aucun coureur de la Cannondale ne pète le feu. Je le joue avec Clarke, Craddock, Navardauskas et Tanlansky et je laisse les 5 autres en automatique.

Au final, Talansky s’en sort le mieux et finit 17ème à 1’44 de Froome. Rolland prend plus de 3 minutes dans les chicots…

Au général, après la catastrophe Mont Ventoux, là c’est le coup de couteau suisse qu’on retourne dans la plaie. Rolland descent à la 20ème place du général. Froome conforte sa première place.


Victoire : Chris Froome (Sky)
Maillot Yaune : Chris Froome (Sky)
Maillot vert : Ramunas Navardauskas (Cannondale)
Maillot blanc : Bob Jungels (Etixx)
Maillot à pois : Tim Wellens (Lotto)

2 « J'aime »

Tente une échappé avec au moins deux coureurs de ton équipe genre Clarke + Rolland dans les Alpes. Tu fais rouler Clarke sur toute l’étape et arrivée au moment de vérité tu finis le boulot avec Rolland.

1 « J'aime »

Recrute les soigneurs de Sky… je m’égards

Faut tenter un coup mais je ne vois pas Rolland faire mieux que 15ème, il aime bien les Alpes IRL, je sais pas si c’est pris en compte dans le jeu

Je ne connais pas le jeu, juste une précision, j’ai cru comprendre que tu pouvais gérer que quelques coureurs au vu de ton récit. Tu choisis ceux que tu veux juste avant l’étape?

1 « J'aime »

Je viens de me lever, Je viens de voir irl que Cannondale a fait la même chose.

1 « J'aime »

OK je vais voir ce que je peux faire :sac:

1 « J'aime »

Tu choisis en fait qui tu contrôles. Soit tu fais tout en manuel, soit tu mets des coureurs en mode automatique et c’est l’IA qui gère tout ! assez pratique pour pas tout gérer et jouer les étapes assez rapidement (par exemple pas contrôler les rouleurs perdus dans le grupetto).

étape 14 : Montélimar - Villars les Dombes (208 km)


Après les déceptions de l’étape du Ventoux et du Contre la montre qui a suivi, le directeur sportif (moi :sac:) a plutôt motivé ses troupes à aller gagner des étapes et tenter de ramener le maillot vert sur les champs.

Lors de cette étape de transition, je décide d’écouter mon directeur sportif adjoint @Dilan983 et je décide d’envoyer Rara (pour les intimes) et Craddock devant. Le peloton ne cherche pas à nous rejoindre et l’échappée prend forme.

L’échappée prend jusqu’à 30 minutes d’avance et Craddock se replace presque pour la lutte pour le maillot blanc. Les 3 autres lascars jouent le jeu malgré la présence de deux Cannondale.

Dans les bosses, vers la fin de l’étape, Hermans et Lindeman tentent de partir du groupe mais Craddock contient tout le monde.

lorsqu’il est cuit, Navardauskas (Rara), décide de contre-attaquer et met tout le monde d’accord, il finit en solitaire et consolide son maillot vert avec presque 100 points d’avance sur Cavendish.

Victoire d’étape et maillot vert, Rara fait plaisir à doudou. Statu Quo au général et dans les classements.


Victoire : Ramunas Navardauskas (Cannondale)
Maillot Yaune : Chris Froome (Sky)
Maillot vert : Ramunas Navardauskas (Cannondale)
Maillot blanc : Bob Jungels (Etixx)
Maillot à pois : Tim Wellens (Lotto)

ps : je l’ai jamais présenté mais je prends la tête du classement par équipe :sac:

9 « J'aime »

Derien Doudou, j’aime ta partie en tous cas.

J’étais dans la voiture derrière l’échappée et a un moment j’ai eu peur, RadioTour avait annoncé une chute de Slagter mais en faite y’avais rien. Et en venant vers la voiture Craddock
ma demander ou es sa bouteille spéciale, j’ai pas compris ? :jose: Il m’a dit que c’était entre lui et toi. :calm:
Vous faites des choses derrière moi chez Drapac. :eey:
Sinon essaye de faire la même dans la montagne, avec le retard de Rolland tu devrais avoir un bon de sortie. Plus un Slagter ou Clarke, tu devrais géré.

Moi sur le 14, pas en carrière mais avec une équipe perso, j’ai fait perdre a Majka 18 min dans la première étape puis dans les étape de montagne avec 3 longue monté et des descente, avec équipier l’échappée est assuré.

2 « J'aime »

T’en fais pas il est juste superstitieux. Par contre j’ai oublié de te prévenir, sous le siège passager, y a une valise, un vieil ami bosniaque viendra la récupérer dans la matinée. Donne lui, en échange, il te donnera une autre valise. T’inquiète, il est juste superstitieux :sac:

1 « J'aime »

étape 15 : Bourg-en-Bresse - Culoz (164 km)


Pour cette étape courte mais très dure, je tente la gagne dans une échappée, j’envoie Talansky devant dès le début de l’étape en imaginant la possibilité qu’il serve de point d’appui à Rolland plus tard ou qu’il puisse aller au bout tout seul.

En tout cas, j’étais pas le seul à avoir cette idée, on se retrouve à 9 devant et pas des moindres !

Sanchez, Kreujkouique, Kreuziger, Wellens… Bref, la belle équipe quoi.

Tout se passe à peu près bien jusque dans le Colombier mais derrière la bagarre fait rage parmi les favoris et ça bouge de partout. Si bien qu’au pied de la dernière ascension, Talansky s’est fait lâché par Kreuziger et GrosQuick et Rolland s’est fait lâché par le groupe des favoris. En clair, j’ai tout perdu avant la dernière montée.

Au final Kreuziger est le seul à résister au retour du peloton. Seuls Bardet et Contador reprennent du temps à Froome.

Bardet (+2 places) et Contador (+3 places) se replacent un peu au général. Sinon statu Quo ! Les Cannondale ont eux arrêté de regarder le classement :sac:


Victoire : Roman Kreuziger (Tinkoff)
Maillot Yaune : Chris Froome (Sky)
Maillot vert : Ramunas Navardauskas (Cannondale)
Maillot blanc : Bob Jungels (Etixx)
Maillot à pois : Tim Wellens (Lotto)

6 « J'aime »

étape 16 : Moirans en montagne - Bern (204 km)


Pout cette étape, petit zoom sur :

Et ils ont bien fait car comme d’hab, Rara part devant gratter des points pour le maillot vert :sac:

Il se retrouve avec Moser Focker et d’autres bons gars comme Adam Hansen, Chavanel ou Bodnar.

A quelques 45 km de la ligne, la bagarre pour la victoire d’étape se lance, Moser tente aussi sa chance avec Rara en couverture pour jouer le sprint. Mais c’est Hansen qui met l’attaque la plus franche, il es rejoint par Chavanel, Mertens et Ladagnous et filent à la victoire.

Derrière la poursuite se met difficilement en place, Moser, usé, donne tout, les autres compagnons d’échappés jouent moyennement le jeu mais au prix d’un terrible effort Rara arrive à retrouver un trio délesté de Ladagnous qui a craqué. A bout de force, il doit laisser la victoire à Adam Hansen. Rara finit 4ème et conforte un peu plus son avance au maillot vert avec environ 130 points d’avance et plus beaucoup de points à prendre.

Statu Quo au général. Cannondale reprend la tête du général par équipe.

Encore un bel écart avec le peloton ! 31 minutes. Abusé.


Victoire : Adam Hansen (Lotto)
Maillot Yaune : Chris Froome (Sky)
Maillot vert : Ramunas Navardauskas (Cannondale)
Maillot blanc : Bob Jungels (Etixx)
Maillot à pois : Tim Wellens (Lotto)

6 « J'aime »

étape 17 : Bab-el-Oued - Tataouine* (188 km)


.* : en vrai c’est pas ça :rabbit: ais j’ai pas fait de screen de l’étape et j’ai la flemme de relancer le jeu juste pour ça :clooney: Je sais juste que c’est en Suisse et que ça rime avec Alain Finkelkraut.

Tout d’abord le profil de l’étape.

Une bonne grosse étape de bâtard.
Avec une forme toujours au top depuis une semaine (big up au jeu au passage de laisser lancer une partie avec des coureurs hors de forme :clooney:). Bref.

Bon du coup, je me démoralise pas, et je pars à l’attaque avec non pas 1, non pas 2, mais 3 Cannondale devant. Cette grosse feignasse de Rolland qui a rien branlé depuis le début part avec Joe Drombovski alias Joe la daube, et… ben Rara bien sûr. Putain vous suivez ou quoi.

Toute l’étape se passe bien, tout le monde collabore équitablement (les cons :pasrire:) sauf Rolland qui en garde un peu sous la semelle et Rara qui en met un peu plus pour le sprint intermédiaire. Si bien qu’on arrive au pied de l’avant dernier col avec 11 minutes d’avance sur le peloton. Rara use ses dernières forces pour emmener Rolland le plus loin possible. Dans le groupe c’est Sanchez qui semble le plus dangereux.

Rara épuisé, c’est Joe la daube qui imprime un tempo soutenu pour son leader en espérant en décramponner un maximum et ce avant que le peloton s’excite.

Et à moins de 2 bornes du Col, Joe, épuisé mais heureux a lâché tout le monde. Rolland décide de sortir seul et file tel le phoenix vers Alain Finkelkraut 25 km plus loin.

Derrière comme prévu le peloton s’excite et reprendra tout le monde. Tout le monde sauf Pierre Rolland qui met… 9 minutes à tout le monde :aulas2: Excusez du peu.

Ce qui fait qu’au général, je remonte à une très inespérée 8ème place à 5 minutes et quelques de Froome :trump3: A peine croyable cette étape.


Victoire : Pierre Rolland (Cannondale)
Maillot Yaune : Chris Froome (Sky)
Maillot vert : Ramunas Navardauskas (Cannondale)
Maillot blanc : Bob Jungels (Etixx)
Maillot à pois : Tim Wellens (Lotto)

Quasi tous les maillots semblent joués.

9 « J'aime »