Alien

Genre : Science-Fiction
Réalisateurs : George Miller, James Cameron, David Fincher, Jean-Pierre Jeunet.
Nationalité : Américaine


Alien (1979)


En 2122, le remorqueur interstellaire Nostromo retourne vers la Terre lorsqu’à mi-chemin, un signal venant d’un planétoïde inconnu interrompt sa course et réveille l’équipage par l’intermédiaire de l’ordinateur de bord (appelé « Maman »). Les sept astronautes apprennent qu’ils sont tenus par la société qui les emploie d’enquêter sur toute possibilité de vie extraterrestre et décident d’atterrir avec une navette sur la petite planète, endommageant au passage ses systèmes de navigation.
Pendant que le lieutenant Ripley, l’officier scientifique Ash et les ingénieurs Brett et Parker restent sur le vaisseau pour faire les réparations et guider leurs coéquipiers, le capitaine Dallas, le second officier Kane et le navigateur Lambert s’aventurent au dehors droit vers la source du signal.

Réalisé par Ridley Scott.
Avec Tom Skerritt (Capitaine A.J Douglas), Sigourney Weaver (Lieutenant Ellen L. Ripley), Veronica Cartwright (J.M Lambert), Harry Dean Stanton (S.E Brett), John Hurt (G.W Kane), Ian Holm (Officier Ash)…


Aliens (1986)


2179. À la suite des événements du premier film, Ellen Ripley, réfugiée dans une navette de sauvetage du Nostromo, le vaisseau spatial du premier film qu’elle avait du faire exploser pour parer la menace de l’alien, se met en hibernation biostase et dérive pendant cinquante-sept ans dans l’espace. Sa navette est finalement retrouvée et rapatriée sur une station orbitale, Ripley récupérant de sa biostase dans l’unité médicale de la station. La compagnie Weyland-Yutani — son ancien employeur — lui demande de justifier la perte du Nostromo. Ripley décrit alors la lutte qu’elle a dû mener avec son équipage contre une créature extraterrestre inconnue et dont elle est la seule survivante. Cependant, son récit est mis en doute par la compagnie. La planète LV-426, où l’équipage du Nostromo est entré en contact avec l’alien, a été colonisée depuis plusieurs dizaines d’années sans que personne ne se soit jamais plaint de la présence d’un organisme hostile. Sanctionnée pour la perte du Nostromo, Ripley voit sa licence de vol annulée, et n’ayant plus de famille depuis le décès de sa fille lors de sa cryostase, elle se retrouve contrainte à trouver un emploi de seconde zone pour vivre.

Réalisé par James Cameron.
Avec Sigourney Weaver (Lieutenant Ellen L. Ripley), Michael Biehn (Caporal Dwayne Hicks), Carrie Henn (Rebecca « Newt » Jorden), Lance Henriksen (Bishop), Paul Reiser (Carter J. Burke), Bill Paxton (William Hudson)…


Alien³ (1992)


2179. Alors qu’ils sont en hyper-sommeil à bord de l’USS Sulaco, Ellen Ripley et ses compagnons rescapés : Newt, le caporal Hicks, et l’androïde Bishop, sont éjectés par l’ordinateur de bord dans une capsule de secours « EEV » (Emergency Escape Vehicle). Un incendie s’est en effet déclaré à bord du vaisseau, et la capsule vient s’écraser sur Fiorina 16, une planète-prison peuplée de criminels atteint du syndrome XYY (ayant succombé à leurs pires instincts masculins).
Ripley est réveillée peu de temps après par Clemens, le médecin de la prison, qui lui apprend qu’une fois de plus, elle est la seule survivante de son équipage (lors du crash, Hicks s’est empalé sur un vérin de sécurité et Newt s’est noyée dans son cryotube). Obligée de cohabiter avec des détenus pour lesquels elle constitue une tentation, Ripley doit en outre éclaircir un mystère qui la poursuit depuis la mort de Newt : l’incendie à bord de l’USS Sulaco a t-il ou non été causé par un alien ?

Réalisé par David Fincher
Avec Sigourney Weaver (Lieutenant Ellen L. Ripley), Charles S. Dutton (Leonard Dillon), Charles Dance (Jonathan Clemens), Paul McGann (Walter Golic), Brian Glover (Harold Andrews), Ralph Brown (85)…


Alien Resurrection (1997)


Deux cents ans après les événements relatés dans Alien 3, des scientifiques militaires parviennent à recréer un clone d’Ellen Ripley (Sigourney Weaver) à partir d’échantillons de sang collectés avant sa mort. Après que la reine alien ait été extraite du ventre de Ripley et placée en captivité, le clone de Ripley est maintenu en vie sur le vaisseau spatial USM Auriga pour complément d’étude.
Son ADN s’étant mélangé avec celui de l’alien pendant le processus de clonage, la nouvelle Ripley a développé une force accrue et des réflexes surhumains, du sang acidifié, et un lien empathique avec les aliens.
Peu de temps après, un groupe de pirates de l’espace s’amarre à l’Auriga avec leur vaisseau, le Betty, et débarque une cargaison d’êtres humains mis en stase…

Réalisé par Jean-Pierre Jeunet.
Avec Sigourney Weaver (Lieutenant Ellen L. Ripley), Winona Ryder (Annalee Call), Ron Perlman (Johner), Dominique Pinon (Vriess), Raymond Cruz (Vincent Distephano), J.E Freeman (Dr Mason Wren)…


Alien, c’est bien ?


Considéré comme l’une des plus grosses sagas SF américaine, difficile de passer à côté d’Alien. Les scénarios sont généralement très bons et le personnage d’Ellen Ripley est si charismatique qu’elle en est rentrée dans la culture populaire.
Plusieurs autres films font également partie de cet univers : les Alien vs Predator par exemple ou plus récemment Prometheus (2012), dirigé par Ridley Scott, sorte de prequel d’Alien (avec une suite prévue pour 2016).
Le seul bémol que l’on peut trouver à cette saga selon moi se trouve dans la continuité. En effet, chaque film ayant son propre réalisateur et donc sa propre vision, il est rare que les éléments d’un film soient gardés pour le suivant. C’est ainsi que dans Aliens, Cameron introduit le personnage de Newt, une petite fille que Ripley prend sous son aile, mais que Fincher ne gardera pas.
3 J'aimes

Le préféré. Bordel. Pas simple. Le premier pour le principe ?
Sigourney Weaver… Mon “crush” pendant des années.

Pas simple, en effet. J’ai voté pour le deuxième, j’avais bien aimé la relation de Ripley avec la gamine.

A contrario, Ressurection est celui que j’ai peut-être le moins apprécié.

J’ai pas revu depuis longtemps, le 4 est clairement le moins apprécié, en tout cas c’est ce que j’entends régulièrement. Il me semble que j’en avais gardé un bon souvenir. Il changeait un peu la relation alien/humain de mémoire, ça renouvelait pas mal le concept

Tiens, le 2 est celui que j’ai le moins aimé, trop action et Ripley quasi invincible.
Le 1er est le + glauque, intimiste, c’est pour moi le meilleur, celui où tu sens vraiment la peur. Viennent ensuite le 3 et le 4. Malgré les soucis pour Fincher, j’ai trouvé le 3 d’un bon niveau avec quelques jolis moments de flippe ^^ Quant au 4, il y a eu un certain parti-pris de Jeunet de s’orienter vers une sorte de comique, risqué, perso j’ai bien aimé ; même si la fin est un peu nawak (le “maman”, sérieux…) elle s’intègre bien avec la volonté de rendre la relation Ripley/Alien très forte.

Pour Prometheus, la fin c’était quand même vraiment dommage. J’ai trouvé le film excellent pendant 1h, puis s’est retombé comme un soufflé.

Alien vs Predator, jamais accroché.

Je suis d’accord avec ça. Et on débarque pour la première fois dans cet univers de fou. C’était excitant.

Y a du meme potentiel sur cette photo