Black Mirror

netflix
drama

#1

Black Mirror


Genre : Thriller, drama, science-fiction, horreur
Diffuseur : Channel 4 / Netflix
Date de sortie : :uk: 2011
Création : Charlie Brooker


Nombre d’épisodes


En raison d’un rythme de diffusion très aléatoire, voici les épisodes disponibles par saison ou évènements :

  • Saison 1 (2011 - 3 épisodes)
  • Saison 2 (2013 - 3 épisodes)
  • White Christmas (2014)
  • Saison 3 (2016 - 6 épisodes)
  • Saison 4 (2017 - 6 épisodes)

Black Mirror, c’est quoi ?


Le Black Mirror est ce miroir sombre et froid de nos écrans : celui de notre télévision ou notre téléphone. Cette anthologie (chaque épisode possède son propre casting, et une histoire différente à la manière des Contes de la Crypte) développe plusieurs intrigues sur le thème des écrans, de la technologie, de ses effets secondaires.

Black Mirror, c’est bien ?


Les anthologies sont plus que jamais aléatoires, des épisodes pourraient plus vous parler que d’autres. Les univers sont très variés, le récit, le rythme et l’ambiance diffèrent tant d’un épisode à l’autre que votre attachement à chacun d’entre eux sera différent. Ce qui est sûr c’est que beaucoup d’épisodes amènent une réflexion sur la technologie ou notre rapport à celle-ci avec des histoires inventives, un bon casting et un format idéal pour approfondir chaque idée.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10

0 votant


Recapitulatif des séries
#2
J'ai lu/entendu beaucoup de bonnes choses à une époque, mais sans trop creuser. Je savais juste que c'était une anthologie, et que le thème était souvent lié à la technologie.

J’ai vu la première saison pour l’instant, et je dois dire que c’est une grosse réussite. Chaque épisode a son propre ton, son univers, son ambiance. On est forcément plus sensible à l’un ou à l’autre, mais je trouve la construction excellente dans chacun d’entre eux.

Et en allant sur AV Club, j’ai vu que les épisodes faisaient débat, particulièrement le 2 et 3 de la première saison.


**Saison 1**

Le premier interroge sur notre voyeurisme. En ayant les deux points de vue du Prime Minister et des médias,je n’ai pas pu m’empêcher de repenser aux attentats de Charlie et ce qui a suivi. J’ai été pris dans ce voyeurisme. En partant d’une idée assez grotesque (niquer un cochon en live), l’épisode n’en est pas moins juste er pertinent et offre un twist final assez cynique. J’ai trouvé la tension très bonne. Sans avoir vu régulièrement 24, il semble que l’épisode s’en approchait un peu par son rythme.

Le second n’est pas le plus subtil mais son univers très futuriste accroche directement. Je ne vais pas refaire tout l’épisode, mais j’y ai vu de gros clins d’oeils aux jeux free-to-play qui nous gavent de pubs pour avoir des bonus. Sauf que c’est du free-to-play en live où tu dois gagner des points pour te nourrir, te brosser les dents. Assez fascinant. Mais l’image la plus forte est la dernière, cette image de la forêt derrière les vitres. Il y a eu des théories, disant que c’était juste un écran de plus mais qui montrait autre chose que des pubs. Des petits indices me faisaient penser à une évolution de l’humanité, qui s’enfermait dans ces bâtiments, qui s’auto-alimentent (les vélos fournissent l’énergie par exemple), pour redonner à la planète sa pureté. Le mélange entre le cynisme de la fin et cette belle image pleine d’espoir était déroutante.

Le troisième est celui qui m’a le moins plu. Mais il était intéressant au niveau de la réflexion qu’on peut en avoir. Quels effets pourraient avoir le fait de conserver en vidéo tout ce qu’on voit ? Ne serait-ce que sur le plan d’un couple en difficulté. J’ai trouvé très habile le fait de donner des torts à chacun, c’est pas binaire. Le mec est clairement parano, jaloux, et c’est pas la première fois. Mais il a eu raison. Bref, y avait de très bonnes choses à en tirer.

Je regarderai la saison 2 assez vite. Apparemment le 2.02 est le meilleur de la série. Le 2.03 et le Special sont en-deçà, mais on sait jamais, suffit que le thème plaise…


#3
Hayley Atwell dans le 2.01


Sinon sur l’épisode : j’ai trouvé la première partie très belle, les échanges par téléphone, sa détresse, ça passe super bien. Le côté chelou du Ash-bot derrière est bien retranscrit, le plaisir de le retrouver puis les défauts qui finissent par être trop gênants pour elle. C’est sans doute l’épisode le moins pesant sur le message, c’est délivré subtilement, avec le texte publié sur les réseaux sociaux, puis les vidéos permettant de retranscrire la voix. Mais ce n’est pas le truc principal de l’épisode, qui se “contente” de raconter une belle histoire.


News et discussions
#4

Bon… plus qu’a me lancer dedans. :ztfwhy:


#5

Sur le blabla tout le monde s’en tape mais quand y a du tété par contre… :no:


#6

Ma passion, c’est la gougoute. :ztfgenius:

Pour être plus sérieux, elle est sur ma liste à regarder depuis un bail, mais volontairement, je n’ai ABSOLUMENT RIEN lu sur le thème de la série, l’ambiance etc. :hoho:


#7

J’ai découvert sur le moment aussi, c’est cool comme série, pourtant j’suis pas méga fan des anthologies.


#8

2.02 - White Bear


Cette ambiance de malade :berlusconi2:

La mise en place est vraiment géniale, on est tout de suite pris dans la folie du truc, le mélange des Observer qui paraissent “vides” et les Hunter déguisés, ça marche immédiatement. La forêt c’est aussi un truc de malade, à ce niveau là c’est un sans faute. Le twist que j’ai pas vu venir change tout, la “victime” est en fait une coupable. Mais à la fois victime aussi, victime d’une torture assez spécial. Cela interroge sur la loi du talion et bien sûr ce côté voyeurisme dans ce parc assez spécial. Est-ce une justice efficace si on efface sa mémoire et qu’on se sert d’elle pour un show ? Tout le passage des crédits quand on voit les coulisses du show est à la fois amusant et effrayant. Mais de bout en bout, l’univers est parfait.


En plus y a Tuppence Middleton :heart:


#9

Black Mirror White Christmas

Diffusé à Noël 2014, le spécial rappelait à tout le monde que la série n’est pas morte. Et ça tombe bien, ça permet de patienter avant que Netflix reprenne le show.

Un bon casting avec Jon Hamm, Rafe Spall, Oona Chaplin, Natalia Tena et Janet Montgomery.

C’est marrant comment le cerveau fonctionne, je me suis mis en condition pour Black Mirror, dès les premières images je cherche à savoir ce qu’ils font là. Expédition au Pôle Nord ? Expérience ? Bref, ça c’est juste la mise en jambe.

[Spoiler épisode] Vient l'aspect technologique... le début avec l'histoire de Matt est plus légère que ce qu'on voit d'habitude, c'est un coach séduction, ça tourne mal à cause de lui, mais on retient le côté léger du truc. On sait que ça va s'assombrir, même si on vient de voir un mec mourir d'empoisonnement. La deuxième histoire avec les copies est plus cruelle.

Et quand il commence à questionner Potter j’ai compris que c’était un interrogatoire et j’ai pensé qu’il utilisait ce genre de technologie. Ça ne m’a pas empêcher de vivre son histoire pleinement. Le twist de la gamine par contre je l’ai pas du tout vu venir, et ça explique bien des choses, c’était très bien vu. Quand on voit l’insistance avec la boule, j’ai compris que c’était plus ou moins le lieu où ils étaient. La série était trop fraiche dans ma tête, j’étais à l’affût. du coup l’effet cruel, avec cet espèce d’enfer personnel a moins marché, mais ça ne m’a pas gâché l’épisode, loin de là.

Disons qu’après l’épisode 2.02, c’est une surprise moins forte. J’ai trouvé plus rigolo le clin d’oeil à l’épisode 1.02 avec le karaoké.

Reste un dernier twist avec un châtiment pour Matt, il ne l’a pas volé.


#10

Quelques petites infos sur la saison 3 (21 octobre 2016)

Niveau casting, j’aime bien Kelly MacDonald (Boardwalk Empire), Jerome Flynn (Game of Thrones), Bryce Dallas Howard (Jurassic World), Alice Eve (Entourage)

Seul les têtes d’affiches de 6 des 12 épisodes ont été annoncées.

edit : l’épisode Nosedrive est écrit par Mike Schur (The Office, Parks and Rec) et Rashida Jones


#11

Toujours pas commencé. :kimk:


#12

Une saison de 12 épisodes ? Ca va être tellement lourd :fap2:

Avec un gros casting en plus :clarkson:


#13

Trailer pour la partie 1 de la saison 3 (6 épisodes)


#14
3.01 - Nosedrive (7/10)

Black Mirror revient sur une satire des réseaux sociaux avec une pointe de Yelp dans ce monde où les gens se notent selon leurs actions et une ségrégation se fait pour les moins bien notés.

Si l’univers très coloré et le casting s’imposent vite, cet épisode m’a semblé parfois manquer de subtilité, la critique était assez convenue et des éléments sont prévisibles.

Malgré cela, le voyage de cette obsédée de la note est plaisant, divertissant et la fin est réussie.


3.02 - Playtest (7/10)

Jusqu’aux dernières minutes, c’était un excellent épisode, qui m’a plu de bout en bout. Les longueurs ne m’ont pas gêné, toute la construction de la tension est une franche réussite. La construction du personnage en une vingtaine de minutes fonctionne bien. Le concept était intéressant aussi.

J’allais dire que dès le coup du tableau, je serai rentré chez moi, et l’expérience se serait terminée là. Mais tout ça, tout le jeu de caméra, de dialogue à l’oreillette, ne sert en fait à rien. Son cerveau a grillé longtemps avant tout ça, rien n’a existé…

C’est vraiment con car ça gâche totalement l’expérience.


3.03 - Shut Up and Dance (8/10)

Après deux expériences intéressantes mais imparfaites, on retrouve là toute la complexité de Black Mirror. Un thriller sous fond de ransomware avec des surprises et un propos beaucoup plus nuancé qui pousse à l’interrogation.

Je n’ai rien vu venir à la révélation finale sur la nature de sa 'branlette". L’épisode 2 a multiplié les mind fuck au point de ruiner la fin de son récit, là on avait des éléments concrets pour le voir venir, mais happés par le récit on oublie. Et quand la discussion porte sur les photos pédos, ça change complètement le sens du troll. Je me suis bien fait avoir, et c’est ça que j’aime voir dans la série.

Tout le voyage a été réussi à mon goût en tout cas. Rythmé, sous tension et un casting efficace.


#15
3.04 - San Junipero (7/10)

C’est un bel épisode qui change un peu de la noirceur de l’ensemble. On a eu des épisodes intimistes, jouant plus sur la sensibilité que sur la technologie ou le message.

Mais c’est aussi un épisode qui a mis du temps à démarrer, tant pour installer ses personnages que pour dévoiler ses intentions. Dans la seconde partie, quand l’intrigue se met en marche, l’intérêt remonte en flèche.

C’est le plus dur à juger du lot je trouve, mais grâce à son duo principal et à la beauté de l’ensemble, on va avoir des avis variant du “mignon mais chiant” à “génialissime”. Je tranche un peu au milieu.


3.05 - Men Against Fire (7/10)

On a vu des épisodes jouant sur un dilemme moral, des épisodes nuancés. Celui-ci me paraît le plus manichéen du lot. Il n’en est pas moins déplaisant, car il vise juste à sa façon. Et il peut être une piste inquiétante pour l’avenir (ne montrez pas cet épisode à Trump quoi) militaire.

Le trait peut sembler exagéré mais il met juste au premier degré des choses déjà vues dans l’histoire et qu’on continuera sans doute de voir. Cette façon de déshumaniser un ennemi (ici pour des raisons de génétique) en utilisant une technologie qui le met en pratique, c’est assez effrayant et c’est une idée assez brillante de Charlie Brooker.

J’ai aimé le côté action, le rythme, la “torture morale”. Pour le reste, dans l’exécution, ce n’est peut-être pas le plus dingue du lot.


3.06 - Hated in the Nation (8/10)

« Okay, the government’s a cunt, we knew that already »

Malgré la longueur de l’épisode (1h30), il n’y a pas une seconde d’ennui. L’épisode parvient à installer une ambiance captivante autour de l’enquête.

L’épisode révèle ses éléments régulièrement, tout en posant des questions sur la social media justice, sur des pistes écologiques, le tout dans une ambiance à la X-Files loin d’être déplaisante.

On peut se dire par moments que ça aurait pu être mieux, que le choix des “armes” était risqué et pouvait être totalement cheap (façon téléfilm de Syfy), mais au final le récit se tient, l’épisode est réussi, le casting s’en tire bien. C’était un risque calculé.


Correctif sur des éléments donnés plus haut. 12 épisodes ont été commandé par Netflix, mais cette fournée de 6 épisodes constitue la saison 3 complète. Les 6 autres épisodes en préparation composeront la saison 4.


#17

J’ai commencé ce soir avec les deux premiers épisodes de la saison 1, du très bon.


#18

J’ai dit que c’était bien, donc fais pas l’étonné


#19

J’attendais la confirmation de @Tyler mais bon… :sac:


#20

Pas encore commencé. :homerhide:


#21

J’ai enfin terminé la dernière saison. Du très lourd encore. Tout particulièrement le dernier épisode :laporte:


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible