👟 Course à pieds (au pluriel)

@Genzo est-ce que t’as déjà fait un periostite ? Car avec le froid c’est typiquement le genre de blessure qui pourrait arriver si les chaussures ne sont pas assez efficace pour l’amorti et le surentraînement.

Parce qu’avoir mal au tibia c’est très particulier. Et puis une articulation (cheville/tibia) est relié ostéologiquement par des ligaments et non des tendons (qui fixe les muscles aux os). Ca m’etonnerait très fortement que ce soit une tendinite si t’as mal à ces deux endroits et que ce soit lié.

J’ai un doute aussi aprés avoir vu ca sur internet. J’aurais plus de précision lundi en esperant que ca se soigne rapidement^^

Bonne chance à @Potaval et @Val pour demain. On croit en vous les gars

2 J'aimes

Je me suis remis au vélo pour éviter les douleurs au tibia et à la cheville (plutôt efficace puisque aucune douleur). Ca faisait trés longtemps que je n’avais pas fait du vélo et ca fait plaisir mais c’est quand même dur^^

Bon par contre je n’avais pas de frein arriere donc pour les descentes, c’était un peu la galére (:hehe:). Et les montées sont plus facile en courant, par moment j’étais à l’arrêt^^

1 J'aime

Pour te rassurer c’est un mois minimum et surtout après une extrême attention pendant quelques mois/une vraie hygiene pour soigner et éviter que ça revienne. C’est du vécu ^^

Un petit mot sur ma course de ce matin.

Déjà, ils appellent ça un trail. 16m de dénivelé. :ztfpff:

Sinon, c’était une patinoire. Les pluies incessantes sur Bordeaux ont rendu le parcours en sous-bois extrêmement dégueulasse, n’ayons pas peur des mots. C’était donc un gros cross avec un départ totalement freestyle : un mec qui nous double en vélo sur le côté en gueulant “C’EST PARTIIIIIIII”. Pas de ligne de départ, pas de coup de feu, ça fait tout drôle !

Je pars comme un tocard aux alentours des 4’20 au kilo avant de baisser un peu pour faire les deux premiers kilos vers les 4’35 puis c’est le drame : l’arrivée dans les bois avec une bonne descente bien casse-gueule où personne n’a d’appuis. Je vais finir la course en tournant aux alentours des 4’50-5’/km mais en n’en chiant vraiment que sur les kilomètres 8 et 9.

50’30 au final, assez partagé entre la déception (mine de rien, c’est bête, mais moins de 50 aurait été cool et je n’ai pas fini super mal) et la satisfaction car je ne pouvais vraiment pas faire mieux vu les conditions. Le bizutage de @Potaval s’est très bien passé en tout cas. Pour une première course, on ne pouvait pas faire pire je pense. :hoho:

Ça m’a permis de voir que je manquais un peu de vitesse (variation d’allures plutôt) lors de mes entraînements donc je vais essayer de corriger un peu ça en février. Prochain rendez-vous : 28 février à Mérignac en théorie pour un 10 de préparation pour le semi. En espérant passer en moins de 47’ !

4 J'aimes

:mais:

Les bourrins. :hoho:

Moins de 47 au semi? :obama2:

on a pas de nouvelles de @Potaval il est décédé?

Au 10 km.

#teampremierdegré ?

Le début de la course te flingue pour la suite, sinon c’était easy les moins de 50.

Ha ha ! Et pourtant j’ai globalement aimé, ça doit vouloir dire que je suis un peu maso sur les bords !
Plus que ma course -au vu de ma performance je vais pas avoir grand chose à raconter- c’est les à côtés de la course que je vais relater de mon côté. On saluera juste notre autre pote qui claque ça en 42 minutes et finit 4ème. Une machine.
Comme l’a dit @Val, déjà le départ… Je joue un peu des épaules pour essayer de le suivre, mais je lâche vite l’affaire en me disant que le garenne est trop bien monté. Je l’avais déjà senti bien vif à l’échauffement avec la taupe au guichet, je sais dès lors que ce sera pas encore sur cette courses qu’on partagera un bout de route.
Je tape les deux premiers km à une allure qui me va pas mal, 6:00 environ, je le sens pas mal ! Ca joue l’accordéon dans le peloton mais je tiens ma cadence et j’ai bon espoir. Puis vient la fameuse descente casse gueule. Une horreur. On est comme les sardines au fond de leur boite et je regarde pas trop mes chevilles mais je sens que c’est à deux doigts d’être le drame avec tous les gens qui changent de direction et glissent. D’ailleurs un petit paquet monstrueux se casse la gueule un peu plus loin devant moi, ça donne le ton ! :hoho:
2.5km et les organisateurs ont eu la fabuleuse idée de nous faire traverser une rivière sur un tout petit pont où on passe pas à deux de front. Du coup, on s’agglutine comme des bourrins et ça fait la queue deux minutes avant de passer. Pour la performance niveau temps, on repassera ! :no:
Après, parcours de croix… Des racines de partout, ça glisse comme pas deux, je manque de me casser la gueule X fois comme en atteste mon profil de Course sur Strava… Mais c’est sympa ! Je me cale dans le rythme d’un mec qui s’est calé dans le rythme d’un autre mec. Il le regarde, me regarde, on se regarde puis ça commence à rigoler à échanger. « On est mieux là qu’en ville quand même ! » pas certain, j’ai pas signé pour de la balnéo à la boue perso ! On se fait un bon bout de chemin ensemble, on passe le ravitaillement puis sans trop savoir comment on se sépare. C’était cool les mecs !
8km et je commence à bien en chier mais je reviens sur un petit vieux à la traine. Ca me change de tous les mecs qui me doublent depuis le début ! Assez sympa le papy, je me cale avec lui pour essayer de récupérer un peu, je commençait à en chier des ronds de cuir. « Ah c’est ta première course ? Tu vas voir, ça fait un bien fou ! » mes jambes confirment ce soir ! « 47 ans que je cours moi, je suis un doyen ! » vraiment sympa le papy mais passe deux paires de fesses de l’espace. J’ai trouvé mon nouveau lièvre les gars ! :michy:
Du coup, je fini avec une blonde, une brune frisée et leur copain payday -enfin je suppute vu sa foulée- qui ont l’air d’en chier autant que moi. Ça se motive pour avancer, on a jamais été aussi proche et tout et tout… Arrive la fameuse descente mais en mode montée maintenant. Bordel, t’as l’impression qu’elle a été ravagée par le passage d’un troupeau de sanglier quand on arrive… J’en chie pour monter, au ralenti et c’est la même pour tout le monde. Une MILF me balance « t’arrêtes pas maintenant » d’où je vais m’arrêter Josiane ? ! ?
On aborde les derniers virages, je sens l’odeur de l’arrivée pas loin. Enfin j’imagine. « plus que 1.5km ! » Putain ! J’ai beuglé comme un âne, je pensais qu’on y était presque ! Aller mon petit Potaval, t’as jamais été aussi proche et t’as bientôt un peu de béton pour finir. Du velours ! Ca serpente entre les bois, je me dis que @Val et tout la Iunctis Team voudrait me voir finir au sprint. Un petit hurlement primaire qui fait glousser la frisée et j’allonge un peu, bien décidé à jouer les étalons. Je tiens 50m. :ztfpff:
Dernière ligne droite, ça sent l’écurie. Putain ça fait du bien de retrouver le dur et je me relâche un brin. C’est le moment que choisi la blonde pour débouler sur la gauche en chambrant. Je grogne, je grince, je relance, je lui chatouille presque les chevilles mais je fini derrière son joli petit cul. Ca pointe le dossard à l’arrivée -il parait- petit câlin avec la blonde derrière la tente, la speaker et son micro déconnant l’alpaguent pour ses impression, moi je rejoins Val et notre pote qui m’attendent depuis beaucoup trop de temps…
Bon bah voilà… C’était dur mais fun, 10.5km en 1h07, un brin dégueulasse sur le papier… Mais j’ai bien kiffé l’ambiance et on a gagné une bouteille de vin en plus alors bon :clarkson: Prochain rendez-vous à Mérignac avec le collègue pour se tester avant le semi où j’espère retrouver ce coquin de @douante !
Ca serait bien que j’ai un peu plus de jambes d’ici là quand même :aulas4:

10 J'aimes

C’est surtout la boue je pense car j’arrive à bien terminer sur le dur. A force de glisser, de relancer, d’en avoir plein les pompes, à la fin ça devient lourd et le terrain était de pire en pire. Après, c’était surtout une course pour se faire plaisir et ce fut le cas donc c’est cool.

Ce résumé épique sinon. Quel talent ! :norris:

En lisant vos résumés je filppe pour l’année prochaine, je sens que je vais faire les 11 kms en 4 jours

Vous me donnez envie de me lancer là-dedans mais j’ai pas le temps :no:

On a tous connu ça je pense. :hoho: En tout cas, ça me parle carrément. :obama: Le cerveau qui se sent chaud d’un coup. « Tu peux le faire mon petit, c’est 99% mental gamin, termine en sprint il reste pas grand chose »

Toi, un peu con et fatigué sur le moment…

20 secondes après avoir commencé le sprint
« J’ai envie de crever »

1 J'aime

Bravo à @val et @Potaval

1 J'aime

Tu t’en fous de ça ! L’essentiel, c’est que tu te fixes un objectif et que tu t’y tiennes.
30’, 40’, 50’, 1h, 2h ; que tu remplisses ton objectif ou pas, peu importe j’ai envie de te dire. C’est sûr qu’un beau chrono c’est toujours sympa mais le plus important, c’est le plaisir, la progression et tout ce que ça va t’apporter à côté.
Continue sur ta lancée avec la salle et si tu le veux vraiment, tu y arriveras, je n’en ai aucun doute.

Excuse en bois. Si t’as vraiment envie, tu vas le trouver le temps. :no:
Si tu veux en gagner d’ailleurs, achète une Garmin et inscrit toi sur Strava. Tu ne pourras plus reculer ensuite !

Entre les cours et les entraînements ça va être chaud :hoho:
Faut que je vois, j’ai un bac sport en plus moi :no:

Oui mais la nuit il fait froid donc si je fais ça en 4 jours je vais avoir froid :bubbles: