🎬 Critiques de films

Quelle est la place du Liban dans les films de Scorcese ? :zemmour:

4 « J'aime »

:mais:

Bon vu que je suis en vacances, j’enquille quelques films. Trop long de dĂ©tailler mes avis, je les laisse en quelque mots, je detaillerai si nĂ©cessaire.

Jay et bob reboot:
Pour les nostalgiques de Kevin smith, je renvoi à l’avis de @Steven que je partage.

Jojo rabbit:
Peur que ça tourne en rond rapidement tant le dĂ©but est drĂŽle mais vite rĂ©pĂ©titif, mais au final un vrai beau film sur cette pĂ©riode avec un regard d’enfant.
A regarder.

Les miserables:
Je ne savais qu’en attendre et j’ai passĂ© un bon moment. Pas si manichĂ©en que ça. Il y a un cĂŽtĂ© tranining day Ă  la française. Pas dĂ©plaisant mais un scĂ©nario du coup convenu.

Bienvenue chez les malawas:
Uniquement pour se dĂ©tendre en dĂ©branchant le cerveau quand on a vraiment rien d’autre a voir. Imaginez une parodie d’1h30 de rendez-vous en terre inconnue. Ça peut etre marrant 5 minutes mais pas tout ce temps.

Joker:
Beau film, bien filmĂ© belles scĂšnes mais un poil long, comme de l’avis d’ @Hoshi mĂȘme si j’ai dans doute moins apprĂ©ciĂ©. Pas dit que je le remattes rapidement.

Knives out:
J’ai bien aimĂ©, bon divertissement, bien jouĂ©, assez drĂŽle. Ça casse un peu les codes, notamment du Ă  l’absence de huis clos et le dĂ©roulement de la trame. Je suis restĂ© scotchĂ© jusqu’à la fin pour connaĂźtre le vrai dĂ©nouement de tout cela.

The dead don’t die:
Postulat de base sympa, casting de folie. RĂ©sultat un peu mitigĂ© tant le film se regarde le nombril ou celui de Jarmush avec une fausse autodĂ©rision qui ne m’a pas franchement sĂ©duit et un final un peu hors sol. Mais des scĂšnes bien sympathiques entre adam driver et bill murray.

Suicide squad:
Je n’ai apprĂ©ciĂ© ni le montage (musiques de radio trp mises en avant, un gros contrat avec une major Ă  honorer?) ni l’absence / l’indigence du scĂ©nario. Je ne connais pas la BD mais si c’est l’histoire telle que prĂ©vue aucune chance que j’y jette un oeil. Ah et Leto mĂ©rite 30 ans de chĂŽmage pour cette prestation, bien aidĂ© par le real semble-t-il.

Harley quinn:
Dans la lancĂ©e du prĂ©cĂ©dent, j’ai serrĂ© les dents et enchaĂźnĂ© histoire de pouvoir passer Ă  autre chose. Je me suis ennuyĂ©, rien d’intĂ©ressant ni dans le jeu de margot robbie (qui sauvait suicide squad) ni dans la real (trop d’effet de dynamisme tue) et encore moins dans l’histoire. Heureusement que je me suis endormi au milieu ça m’a fait une pause.

3 « J'aime »

Suite des critiques de l’étĂ©. Un peu moins de films du Ă  la reprise de la LDC:

LUCKY: film avec Alban Ivanov, Florence Foresti et Mickael Youn. On a l’impressiin de la volontĂ© d’un dikkenek Ă  la française. C’est un bon divertissement. Des creux dans le rythme mais une bonne idĂ©e au dĂ©part. Des personnages sous exploitĂ©s mais se regarde bien.

PARASITE: palme d’or et oscar, un pitch qui me tentait bien. Un peu déçu d’en savoir trop avant le film, ça m’a gĂąchĂ© la dĂ©couverte de cette famille. Un trĂšs bon film, un dĂ©roulement un peu classique mais bien amenĂ©. Des sĂ©quences absurdes mais jouĂ©e dans le plus grand sĂ©rieux. Une fin que j’ai beaucoup aimĂ©. MĂȘme si on la voit venir mais rien de dĂ©connant pour l’histoire de cette famille. J’ai passĂ© un bon moment et je reverrai volontiers ce film.

Jim and Andy: Docu sur les coulisses du tournage de Man on the Moon avec Jim Carrey, biopic sur Andy Kaufman, un comique compliquĂ© des annĂ©es 70. Un bon film de Milos Forman que j’ai toujours plaisir a revoir. Il est interessant de voir ici le regard critique de Jim sur lui et le cinĂ©ma d’une maniĂšre gĂ©nĂ©rale ainsi que l’investissement qu’il a eu pour ce rĂŽle. Il a vĂ©cu dans la peau du personnage, ce qui ne fut pas toujours simple. Pour les curieux des coulisses.

Barry Lyndon: Je l’avais vu il y a plusieurs annĂ©es, j’avais envie de le revoir et j’ai bien fait. Un grand film de Kubrick. Bien jouĂ©, captivant. De mĂ©moire, l’éclairage utilisĂ© dans le film est de l’époque du film (bougies et lumiere naturelle) ce qui a rendu les conditions de tournage compliquĂ©es mais un rĂ©sultat superbe et immersif. J’adore Kubrick, je ne suis pas objectif mais ça reste un grand film qu’il m’a fallu du temps avant de le lancer mais j’y retournes toujours avec un grand plaisir.

Source: le jdd

:cor: Tunnel (터널 - 2016)

image
Un employĂ© rentre chez lui en voiture et emprunte un tunnel flambant neuf. En le traversant, il entend un bruit curieux, ressent des secousses et trĂšs vite le tunnel s’effondre autour de lui. CoincĂ© dans sa voiture, il doit attendre les secours avec des ressources limitĂ©es.

J’avais le titre de ce film en tĂȘte depuis un moment sans ĂȘtre sĂ»r de la raison (probablement parce que Doona Bae joue dedans) et je profite d’une pause entre deux saisons de Bosch pour regarder un film et me changer les idĂ©es. Je savais de quoi ça parlait, je savais que ça avait Ă©tĂ© un gros succĂšs en CorĂ©e du Sud (sorti la mĂȘme annĂ©e que Train to Busan) et je savais que c’était tirĂ© de faits rĂ©els.

Il s’avĂšre que ce n’est pas du tout tirĂ© de faits rĂ©els. C’est une adaptation d’un roman :boris:

Bon c’est un dĂ©tail mais ça rend la capacitĂ© de survie de Lee Jung-Soo moins impressionnante. Cela permet nĂ©anmoins au rĂ©alisateur de se lĂącher totalement dans la critique des mĂ©dias, des politiques et de l’égoĂŻsme de la sociĂ©tĂ©.

La premiĂšre heure du film est vraiment intĂ©ressante, l’histoire accroche, il y a un cĂŽtĂ© fascinant Ă  voir la survie d’une personne dans un lieu trĂšs fermĂ©, la claustrophobie naturelle qu’on ressent doit jouer lĂ  dedans. Il y a des moments assez fort, un cynisme qui fonctionne bien (quand il se demande s’il doit partager Ă©quitablement son eau avec Mi-Na par exemple :hoho:). Il y a de petites baisses de rythme ensuite, et je trouve le cynisme, en particulier les reproches des gens envers Se-Hyun un peu trop poussĂ© par moments.

D’autres passages comme les mecs qui rigolent presque de voir que les Ă©quipes ont creusĂ© au mauvais endroit, la ministre qui fait patienter l’hĂ©lico de secours ou les journalistes qui demandent aux sauveteurs de se baisser pour avoir un meilleur angle avant de lancer les drones, c’était marrant.

Une scĂšne m’a bien fait rire nĂ©anmoins, quand il discute avec le chien, partage les croquettes et teste le collier anti-aboiement :hoho: Mais cet acte trĂšs con lui ouvre un espace un peu plus grand qui offrira un peu d’eau.

AprĂšs un lĂ©ger coup de mou (pas gĂȘnant du tout, c’est juste moins captivant), le film finit avec une certaine intensitĂ©, on finit sur une note plus qu’honorable.

Un bon film, qui change un peu.

Le film est dispo sur Prime Video mais seulement en VF

Si je devais donner une note, ce serait un solide 7/10

 

C’est la version corĂ©enne de Daylight avec Stallone :huum:

Alors Tenet ?

Pas encore vu.
D’ailleurs pour ceux qui hĂ©siteraient Ă  aller le voir, ci-dessous une critique sans spoiler.

J’ai rarement lu une critique aussi pompeuse et peu comprĂ©hensible :boris2:

Ah, et Tenet est mieux notĂ© en critiques spectateurs sur AllocinĂ©, que Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu.

Si ça c’est pas une indication de qualitĂ© immĂ©diate.

2 « J'aime »

J’ai bien kiffĂ©, par contre trĂšs peu de pause, et plus avance le film plus faut s’accrocher pour comprendre quelque chose aux scĂšnes d’action.

2 « J'aime »

Je sors de Tenet. J’ai adorĂ©, il a rĂ©ussi Ă  depasser Memento et Inception en un seul film pour moi. Je me suis eclatĂ©. HĂąte du deuxiĂšme visionnage pour trouver les indices tout le long.

Allez le voir.

1 « J'aime »

J’y suis allĂ© la semaine passĂ©e, j’ai adorĂ© aussi !

Guns Akimbo (2019)

C’est un film Prime VidĂ©o avec Daniel Radcliffe et Samara Weaving oĂč Radcliffe joue Miles un codeur qui s’amuse Ă  troller des types en ligne. En tombant sur un stream de Skizm, un jeu rĂ©el oĂč des psychopathes s’entretuent (façon Manhunt le jeu) il fait la provoc de trop. Le leader de Skizm le trouve et lui greffe des flingues dans la main et l’intĂšgre au jeu, il doit tuer Nix, la meilleure participante dans les 24 prochaines heures.

Le film ne se cache pas des rĂ©fĂ©rences aux jeux vidĂ©o, avec Manhunt, un peu de GTA, ou Mortal Kombat et le rĂ©alisateur amĂšne un style trĂšs spĂ©cial au film. Des effets trĂšs accentuĂ©s, beaucoup de mouvements, de ralentis, de gros plans. C’est foutraque, ça en fait parfois trop, il y a une ou deux scĂšnes moches (quand les voitures se rentrent dedans notamment). Le scĂ©nario est dans le mĂȘme ton, c’est too much. Et on devine facilement quelques Ă©lĂ©ments de l’histoire.

Mais c’était cool :hoho:

Je me suis marrĂ© franchement trĂšs rĂ©guliĂšrement, dĂ©jĂ  le simple fait de le voir courir en boxer, robe de chambre et chausson tigrou, c’était direct mon dĂ©lire :pasrire:

Dans les dialogues (comme les personnages secondaires), tout ne fonctionne pas, mais le SDF qui lui donne des conseils pour bien se suicider jouĂ© par Rhys Darby m’a tuĂ©.

Et le dialogue oĂč il la supplie d’arrĂȘter de tirer dans les bites des mĂ©chants :hoho:

Really, another dick shot? Oh, God damn it, please. Why do you have to keep doing that? It just seems a little excessive. You know, you could go dick shot, then head shot, then dick shot. Just mix it up a little, something.

Bref, faut surement ĂȘtre dans le dĂ©lire, je savais que c’était un film assez spĂ©cial, et j’ai totalement accrochĂ©, mĂȘme si je vois clairement des dĂ©fauts et des tentatives foirĂ©es Ă  plusieurs niveaux.

Mais ça se prend pas la tĂȘte. MĂȘme en fin de film. Quand je me disais que les 20 derniĂšres minutes faiblissaient, en grande partie Ă  cause de Riktor qui Ă©tait chiant, ils sortent quelques petites scĂšnes trĂšs cool comme la conclusion de la romance qui ne peut que foirer car elle est traumatisĂ©e et lui se vide de son sang et je n’ai pas pu finir sur une mauvaise note.

Samara Weaving a Ă©tĂ© dans deux films trĂšs sous cotĂ©s je trouve entre ce film lĂ  et The Babysitter qui m’avait bien branchĂ© aussi. Elle est trĂšs bien dans ce rĂŽle de coke head dĂ©rangĂ©e.

Je conseille donc fortement d’essayer, mais aprùs 30 minutes, si vous n’accrochez pas, n’insistez pas du tout, ça passera pas plus aprùs.

 

1 « J'aime »

Brutus vs CĂ©sar (2020)


Face Ă  la tyrannie de CĂ©sar qui agit en maĂźtre absolu sur Rome, les deux sĂ©nateurs Rufus et Cassius fomentent un complot pour l’assassiner. Pour avoir le soutien du peuple, ils proposent Ă  Brutus, le fils reniĂ© de CĂ©sar, d’ĂȘtre celui qui lui portera le coup de grĂące. Seul problĂšme : Brutus est un marginal qui n’a pas du tout les Ă©paules taillĂ©es pour le costume


MalgrĂ© un Ă©norme casting, qu’est-ce que c’est mauvais :blanquer:
Au mieux, j’ai eu un timide rictus sur la totalitĂ© du film :no:

TAXI 4 5/5 EXCELLENT

AprĂšs avoir vu l’excellent premier opus, l’excellent deuxiĂšme opus, et le chef d’oeuvre du troisiĂšme opus, ce quatriĂšme opus de la trĂšs bonne saga Taxi est pour ma part aussi rĂ©ussit que le troisiĂšme opus, et c’est aussi le meilleur de la saga avec le trois bien sur. La musique de cet opus est toujours la mĂȘme que dans les autres comme d’habitude, Samy Naceri et FrĂ©dĂ©ric Diefenthal sont toujours au top dans leurs rĂŽles. spoiler: Il y a de l’humours, un peu moins d’action que dans les autres, des tirs
 L’un des meilleurs de la saga avec le trois. Un Chef d’Oeuvre, 5/5.

2 « J'aime »

Ca y est, je crois qu’on a dĂ©finitivement perdu @SeanConnery.

3 « J'aime »

Ah oui 5/5 pour Taxi 4 fallait oser :hoho:

J’ai peur de voir la note du 5 :dsk:

#Team1erdegré

2 « J'aime »

Je pense que c’était plutĂŽt ironique non ? Fin, du genre de films qu’il a pu commenter jusque lĂ , c’est ce que ça me laisse penser.
Ou alors c’est p’tet juste un appel à l’aide.

1 « J'aime »

Il y a eu un post sur John Wick que j’ai virĂ©. Je pense que c’était une moquerie vis Ă  vis de ce genre de films

1 « J'aime »