🎬 Critiques de films

La dernière fois que je l’ai kiffé c’était Dallas Buyers Club

1 « J'aime »

Je regarde interstellar pour la première fois

quel film bordel

6 « J'aime »

Mise à jour avec les épisodes 4 et 5 vus cette semaine

  • Mission Impossible: Ghost Protocol, pour vous aider à vous situer c’est l’épisode où on passe par le Kremlin, Dubai, l’Inde. Grosse déception pour moi, la fameuse séquence à l’extérieur d’un gratte ciel à Dubai ou la tempête de sable étaient prometteuses, mais ça tombe un peu à plat. Le scenario n’est pas fou, les enjeux non plus. Reste Paula Patton :sego:

  • Mission Impossible: Rogue Nation. Pour situer, on a un opéra à Vienne, un voyage au Maroc, et un dernier axe en Angleterre. Après un épisode un peu en-dedans, la saga retrouve des couleurs. Une réalisation plus inspirée, un scenario plus intéressant, des touches d’humour légères mais qui marchent mieux. Malgré la présence de Baldwin on passe un bon moment. La course poursuite à moto est cool. Et même si dans l’ensemble ça se renouvelle pas vraiment, le fait de donner plus de place aux personnages secondaires permet de garder un peu de fraicheur. C’est un peu longuet sur la fin par contre.

Paraît que le Fallout est bien, je verrais quand ça viendra sur Netflix ou Prime

1 « J'aime »

Oui c’est nimpe c’est rigolo Fallout.

Sinon j’ai enfin maté Hereditary après avoir surkiffé Midsommar

Et ben… un peu déçu, j’aurai du le voir avant en fait, y a un truc logique crescendo entre les deux je pense. Ca reste un excellent film, Ari Aster est un malade, on en revient à un cinema d’épouvante qui se pose lentement, qui monte en pression et qui se veut imprévisible, c’est vraiment bien vu. Mais Midsommar c’etait vraiment la grosse gilfe.

Ah et j’ai vu Dark Phoenix aussi et c’etait chiant.

J’ai maté tout ça l’été dernier. J’ai pas vu Fallout non plus.
Moins emballé par les nombreuses suites. Le premier est interessant dans la structure et le suspense meme si c’est assez prévisible. Le 2 a des longueurs. Et pourtant j’aime beaucoup John Woo, j’avais été le voir au cinoche à l’époque et j’avais beaucoup aimé. Mais entre les longueurs et les dialogues…
Pour le 3 je n’ai pas aimé la réalisation. Trop brouillon, une image pas toujours claire. Et l’histoire ne rattrappe rien…

Je te suis sur les personnages secondaires. Quand ils prennnent plus de place c’est plus interessant.

Longtemps après tout le monde, j’ai enfin pu voir Parasite (Gisaengchung)

Je savais à peu près de quoi ça parlait, mais j’aime pas trop me renseigner, donc j’ai pu avoir plein de surprises.

La première partie du film est fantastique. La façon dont ils tissent leur toile autour de la maison est vraiment incroyable, c’est du Shameless démultiplié. Quand on comprend que le plan est de TOUS travailler pour la famille Park, ça prend une tournure presque sadique énorme. En particulier pour virer la gouvernante en place depuis 30 piges. La tuberculose bordel :hoho:


 - C’est un chimpanzé?
 - Un autoportrait

(Ce passage m’a tué, j’ai du mettre pause :hoho:)


J’ai eu peur d’un ventre mou une fois implanté, mais le film a plein d’autres bonnes surprises avec le mari de la gouvernante qui vit dans le bunker

La façon dont le film shift aussi pour changer de parasites avec le focus sur l’odeur notamment amène des moments d’humiliations terribles. C’est tellement intelligent :exploding_head:

La réalisation est « discrète » on va dire, c’est pas un film qui permet des folies, mais le décors de la maison est parfaitement utilisé. Il reprend beaucoup de codes de films horrifiques je pense (je suis loin d’être un spécialiste, mais entre ça et la musique, ça m’y a beaucoup fait penser). Quand il peut tout faire exploser dans le final, c’est très réussi.

Bong Joon Ho était surpris que son film résonne autant partout dans le monde, il pensait faire un film sur la culture coréenne. C’est un film mondialisé. D’où le succès critique incroyable (mais un peu hypocrite quand tu vois tout le monde aux Oscars célébrer cette oeuvre sans savoir qu’une partie d’entre eux sont des Park :hoho:).

C’est très métaphorique

Les éloges sont méritées. En regardant des films qui font l’unanimité, j’ai peur que ce soit pompeux et surcoté. Là non.

Madame Park et ki-jung :bertrand:

2 « J'aime »

Je l’ai vu aussi (y’a 1 mois offert Canal en ce moment, j’avais pris pour le derby…) j’ai beaucoup aimé aussi. Quelques ficelles un peu grosses malgré tout, et pas toujours très fin dans la manière de dénoncer, mais ça reste excellent.

J’en profite pour refaire mon retard du coup avec les films dispos sur Canal :
Le chant du loup : très immersif, mais c’est tout. Scénario nul, ultra technicité des dialogues, acteurs moyens… assez décevant.
La suite des petits mouchoirs : sans surprise nul à chier. Mais encore pire que le premier, ça reste une belle perf. Film totalement inutile.

1 « J'aime »

J’adore ce film, mais sincèrement ça m’a fait chier qu’il gagne les oscars alors qu’en face il y avait 1917 qui a pris de vrais risques au niveau de la réalisation. Le premier est un excellent film, le deuxième est une expérience.

Je l’avais sûrement déjà dit parce que en tant que géographe averti je ne peux pas laisser passer ça, mais tout le réalisme de 1917 part à vau-l’eau quand le réalisateur veut nous faire croire qu’il existe des cascades de 20 mètres de haut dans le Nord Est de la France :no:

2 « J'aime »

D’ailleurs ce bled est à 15min de chez moi, au Sud d’Arras. Et y’a même pas de rivière en vrai :sac:

À la fin aussi ça se voit que ça n’a pas été tourné en France.
On ne me l’a fait pas à moi !

J’ai bien aimé la real mais niveau scénario… J’étais gamin je regardais band of brothers, c’était exactement le même scénario. Après 5min tu peux déjà prévoir la fin du film, un happy ending avec le « hero » désigne qui y passe"

Ouais mais c’est au-delà de ça ! Comme disait le Fossoyeur de films, toutes les histoires ont été racontées, ce qui compte c’est comment on les raconte.

J’ai habité dans le coin où le film se déroule ( Ecoust St Mein ) , d’ailleurs ma soeur y habite .

Certes , il n’y a pas de rivière aussi grande que celle dans le film ( bien qu’il y en ai une a 5/10km de là ) . Pas de rapide non plus avec leurs lots de rocher .
Pis Ecoust St Mein , soit avant la guerre c’etait une grande ville , et elle a bien morflé , car maintenant , ya a peine 300 habitants . C’est vraiment un village pommé .

Par contre , pour le paysage , c’est clairement celui de la région sud-est d’Arras , de grande prairies .

À la fin j’ai des doutes, ça fait très valloné à l’horizon. Je connais les paysages du Nord la France, et ça m’a fait tiquer. Voilà pour mon analyse.

Au sud d’Arras c’est vallonné.

image

Le mémorial canadien de Beaumont-Hamel justement, ça ressemble pas mal :no:

1 « J'aime »

Lien Google street view de l’entrée du viillage

Parasite : très bien, j’ai passé un bon moment, ce contraste entre le côté « comique » du début et la tension de la fin !

Vivarium : interminable, trop prévisible, le concept avait l’air sympa mais ça tourne trop vite en rond.

Problemos : j’adore l’humour d’Eric Judor et ce film ne déroge pas à la règle puis Blanche Gardin est excellente aussi, c’est d’actualité en plus comme film.

Les misérables : j’ai été scotché du début à la fin mais je n’ai pas trouvé ça non plus comme le film à voir à tout prix de la décennie.

Jumanji : next level : grand fan de l’original, j’avais déjà été agréablement surpris par le nouveau. Ce 2e volet est dans la continuité : sans être fou, ça fait le taf.

2 « J'aime »

Tout pareil. La fin ca part complétement en cacahuète :hollande2:

Je l’ai regardé y a quelques jours aussi. C’est pas ouf quand même, certains passages sont très drôles cela dit.

1 « J'aime »