🎬 Critiques de films

Critiquer un film c’est aussi alerter et informer. Si c’est une fiction autant utiliser des personnages
fictifs.

Sauf que lĂ , ce n’est pas ce qui se passe. Ce qui se passe, c’est qu’une poignĂ©e d’historiens parmi les plus rĂ©acs ne supportent pas qu’on ne servent pas le roman national. La majoritĂ© va faire comme d’habitude : se servir lĂ  oĂč il y a Ă  prendre et utiliser le reste pour justement dĂ©monter Ă  leurs Ă©tudiants ce qui ne colle pas.

Si c’est une fiction, autant laisser un crĂ©ateur crĂ©er ce qu’il veut surtout. La censure ça va cinq minutes. Il y a deux ans, dans le cadre du CNRD (Concours National de la RĂ©sistance Ă  la DĂ©portation), j’ai suivi deux formations, et un historien spĂ©cialiste de la Shoah nous expliquait justement qu’il prĂ©fĂ©rait toujours les films complĂštement fictifs pour enseigner, parce qu’une fois le tri fait, c’est un excellent matĂ©riau pour enseigner l’histoire. Bien plus qu’un documentaire qui va toujours prendre un parti pris, ou mĂȘme carrĂ©ment raconter n’importe quoi en prĂ©tendant ĂȘtre la vĂ©ritĂ©.

LĂ , Scott fait une histoire d’ascension et de chute Ă  partir de NapolĂ©on. On le sait. Pourquoi s’en plaindre ?

1 « J'aime »

C’est nul Gladiator :no:

Disons que tant que x’est romancĂ©, why not. AprĂšs faut que ca garde une certaine coherence avec la vie de la personne donc on tourne le biopic. Sinon ca devient inglorious bastards

Oui mais les classifications, ce sont les studios qui les placent. Je suis prĂȘt Ă  parier que si on demande Ă  Scott s’il a fait un biopic ou un film d’aventure, il rĂ©pondra qu’il a fait un film, point barre.

Par contre il est con quand il dit qu’un historien ne peut pas savoir ce qu’il s’est passĂ© vu qu’il n’était pas lĂ , on est d’accord.

2 « J'aime »

Et ben moi j’ai vu Fumer Fait Tousser (8/10, trĂšs drĂŽle), Incendies (7/10, trĂšs beau mais pas assez crĂ©dible), Incroyable Mais Vrai (8/10, je m’attendais pas Ă  un film aussi sĂ©rieux et consistant de Dupieux, un de ses meilleurs), Chien de la Casse (8/10, qu’est-ce que ça joue bien bordel, quel film magnifique) et The Killer (4/10, on peut nous rendre Fincher svp ?)

Mes derniers films au ciné :

  • ÉlĂ©mentaire :1: :1: :1: :05: :0:
  • Le manoir hantĂ© :1: :1: :1: :0: :0:
  • MystĂšre Ă  Venise :1: :1: :1: :05: :0:
  • Slam Dunk :1: :1: :1: :1: :05:
  • Barbie :1: :1: :1: :1: :05:
  • Spider-Man: Across the spider-verse :1: :1: :1: :1: :1:
  • Hunger Games: la Ballade du serpent et de l’oiseau chanteur :1: :1: :1: :05: :0:

Pour Hunger Games tu as lu le livre avant ?

Non, je suis simplet.
Lire c’est pas mon truc.

Enfin vu Barbie, et beh

Je ne serai pas quoi en dire tellement je suis passé totalement à cÎté du film.
Et je ne parle pas de la cause fĂ©ministe qui est plus ou moins bien dĂ©fendue (ça se dĂ©bat) mais vraiment l’humour m’a trĂšs vite complĂštement sorti du film. Il y avait tellement moyen de mieux faire. J’suis assez deg car j’étais persuadĂ© d’aimer ce film et de passer un bon moment avec madame (qui a voulu ragequit Ă  la moitiĂ© c’est dire).
L’histoire est nulle Ă  chier, on sent que ça a Ă©tĂ© Ă©crit dans le mauvais sens : dĂ©fendre la cause fĂ©minine puis Ă©crire un pseudo script par dessus. C’est dommage, il y avait tellement mieux Ă  faire. L’univers Barbie est dĂ©jĂ  complĂštement wtf il n’y avait pas besoin d’en rajouter des caisses. J’aurai aimĂ© un parti pris artistique tant sur l’écriture que sur la photographie.
Bref pas grand chose Ă  sauver Ă  part la prestation des 2 acteurs principaux qui est OK.

1 « J'aime »

Toujours su que t’avais des goĂ»ts de chiotte :no:

1 « J'aime »

J’ai pas aimĂ© non plus :eac:

Moi toute la partie sur Ken qui dĂ©couvre le patriarcat m’a bien fait rire. Franchement j’ai passĂ© un trĂšs bon moment devant le film, je te trouve dur :no:

Clairement la seule partie que je sauverai du film :hoho: je t’accorde ce point.

Tu le vois aprùs la hype, c’est bien normal. Le succùs et ce qui en fait un bon film, pour celui ci en tout cas, c’est vraiment qu’il y a eu une attente folle et pour beaucoup enormement d’interrogations sur ce que ça allait donner.
Le voir aprĂšs 3 mois comme tu l’as fait aprĂšs en avoir autant entendu parler, lire les avis Ă  droite et Ă  gauche, je pense que ça t’a enlevĂ© toute la surprise. AprĂšs c’est comme ça hein, tu pouvais pas faire autrement.
Ca m’a fait pareil avec pas mal de films tout au long de l’histoire : le 5e Ă©lĂ©ment, Titanic, The Batman.

Barbie on verra avec le temps comment il va vieillir, ça peut rester un film culte et charniĂšre autant qu’un truc datĂ©, mais ça on saura dans 10 ans.

AprĂšs sur le concret dont tu parles : l’histoire du film reste un prĂ©texte, le but Ă©tant de faire un film Ă  immense audience dont le sujet principal est l’émancipation, et ça tu peux pas l’enlever, que ce soit cucul par moments ou pas. Niveau parti pris artistique franchement, tout le monde de Barbie est super bien foutu et bien vu, et la photo va bien avec j’ai trouvĂ© !

1 « J'aime »

Ouais c’est possible.
Je m’étais gardĂ© le film de cĂŽtĂ© pour justement zapper le climat politique hostile qu’il y avait autour de lui. Franchement en le lançant, je ne m’attendais pas du tout Ă  ĂȘtre déçu. Je suis convaincu que le sujet dont il traite est essentiel, encore aujourd’hui, mais c’est + l’enrobage qui ne ma pas plus. Ce n’est pas mon style d’humour je pense.

Bah ça tu vois typiquement, je n’ai pas trouvĂ©. C’était trop lisse, trop « attendu Â», 0 parti pris artistique. Vraiment déçu de ce point de vu lĂ  aussi.

1 « J'aime »

Comme un chef (2012) :1: :1: :1: :1: :0:
Sage-homme :1: :1: :1: :1: :0:

Je verrai toujours vos visages

Dix sur dix.

Regardez ce film, il vaut le coup.
Lellouche quand il ne joue pas dans des navets il est terriblement bon.

1 « J'aime »

Je viens d’aller voir NapolĂ©on et
 je suis déçu.
Il est temps que Ridley Scott prenne une retraite bien mĂ©ritĂ©e. Le film est dĂ©cousu, clairement Ă  charge (ou plutĂŽt uniquement basĂ© sur la propagande anglaise anti NapolĂ©on de l’époque). Joaquin Phoenix campe un NapolĂ©on peu crĂ©dible et monolithique. Les batailles sont soit ratĂ©es, soit bĂąclĂ©es. Les personnages secondaires sont inexistants ou presque. Les marĂ©chaux de l’Empire sont rĂ©duits Ă  des caricatures anonymes.

DĂ©tails

La durée du film joue un peu sur les raccourcis, mais il aurait suffit de supprimer certaines scÚnes inutiles avec Joséphine. cette derniÚre est dépeint comme une enfant gùtée et parait avoir 10 ans de moins que Napoléon. Celui-ci est tout sauf charismatique et passe pour un obsédé sexuel. Les quatre batailles représentées sont ignobles:

  • Celle des pyramides est rĂ©duite Ă  tirer sur les pyramides (ce qui est dĂ©jĂ  un non-sens)
  • Celle d’Austerlitz a un cĂŽtĂ© Ă©pique, mais les positions ont Ă©tĂ© inversĂ©es.
  • Celle de Borodino est rĂ©sumĂ©e par une charge gĂ©nĂ©rale avec NapolĂ©on en tĂȘte :sac:
  • Celle de Waterloo est un peu plus dĂ©veloppĂ©, mais avec un champ de bataille simplifiĂ© Ă  l’extrĂȘme (et sans Grouchy) avec de nouveau NapolĂ©on qui charge avec la cavalerie et un seul marĂ©chal, avant de quitter lĂąchement le champ de bataille Ă  l’arrivĂ©e des Prussiens
    Et comme toutes les batailles Ă  l’amĂ©ricaine, on charge dans le tas, les formations, c’est pour faire joli (sauf les carrĂ©s anglais)
1 « J'aime »

Quand bien mĂȘme Napoleon serait ratĂ© (encore une fois, 4/5 des reproches que tu lui fais peuvent ĂȘtre gommĂ©s dans la version de 4h qu’on lui a commandĂ© au dĂ©part), l’envoyer Ă  la retraite alors que les deux films prĂ©cĂ©dents Ă©taient House of Gucci et Le Dernier Duel et qu’ils Ă©taient excellents, mouais. Toujours plus quoi.

1 « J'aime »