Instances - FIFA et UEFA

:hoho:

5 J'aime

Bah ouais, y a un Barça à reconstruire les gars.

3 J'aime

Tu m’étonnes que Laporta fait des gang bang avec Raiola pour transférer Haaland :dsk:

Goal détaille légèrement plus :


Le fair-play financier va disparaître, un système plus permissif le remplacera

Selon les informations de Tancredi Palmeri, journaliste à BeIN Sports, l’UEFA s’apprête à mettre fin au fair-play financier.

Le changement, c’est maintenant. Selon les informations de Tancredi Palmeri, journaliste à BeIN Sports, le fair-play financier serait sur le point de disparaître. Le président de l’instance, Aleksandr Ceferin, pourrait en faire l’annonce dès jeudi.

Un nouvel outil de contrôle plus permissif

Le FPF, c’est quoi ? Un système de contrôle des finances des clubs européens mis en place par l’UEFA en 2011, avec un principe simple : ne pas dépenser plus que l’on gagne, sous peine de s’exposer à certaines sanctions financières et sportives. La recherche de l’équilibre financier, donc, rendu impossible par la pandémie.

En effet, les comptes des clubs européens se trouvent dans le rouge, et davantage de restrictions n’arrangeront certainement pas les choses. D’après notre confrère, l’UEFA devrait tout de même remplacer le FPF par un autre outil de contrôle, mais celui-ci sera bien plus permissif.

La Gazzetta confirme

D’après La Gazzetta dello Sport, qui confirme les informations de BeIN, le principe du « dépenser autant que l’on gagne » sera abandonné pour « dépenser le nécessaire, sans gaspiller ». À priori, il ne faut donc pas s’attendre à voir des transferts trop extravagants à l’avenir, même si tout cela reste flou à l’heure actuelle.

Il convient d’ailleurs de rappeler que le fair-play financier a été « assoupli » de manière significative au début de la pandémie, sans oublier la défaite symbolique de l’UEFA face à Manchester City devant le TAS. Tant d’éléments qui ont poussé l’instance à mettre fin au FPF pour imposer un nouveau modèle, en attendant l’accord des autorités politiques européennes.

Encore plus flou, encore plus d’inconstance, encore plus de favoritisme. Choquant. :pika2:

3 J'aime

:hibou:

Il n’est pas fiable ? :hoho:

« J’aurais pas mieux écrit la loi climat » :macron5:

1 J'aime

Ps : pour expliquer le fond de ma pensée, remplacer un principe evaluable par un vœu pieux revient effectivement à enterrer le dispositif puisqui’autant on peux vite juger si on claque plus qu’on gagne, autant ne pas gaspiller c’est un vaste sujet :jlm3:

Y a quelques années sur twitter c’était une des pires sources pour les transferts, je l’ai toujours considéré comme un guignol.

Après peut etre qu’il est devenu sérieux depuis, je sais pas :darmanin3:

Un système automatisé de hors-jeu à partir du Mondial 2022 ?

Selon Arsène Wenger, la FIFA réfléchit sérieusement à mettre en place un système automatisé de hors-jeu à partir de la Coupe du Monde au Qatar.

L’ancien manager d’Arsenal, Arsene Wenger, a affirmé que les appels hors-jeu pourraient être automatisés lors de la Coupe du monde 2022 au Qatar, avec de nouvelles avancées technologiques prévues suite aux critiques continues contre la VAR.

L’ancien manager des Gunners occupe actuellement un poste de chef du développement du football mondial pour la FIFA. Avec une position de premier plan au sein de l’instance dirigeante du jeu, le Français est bien placé pour évoquer les changements en cours qui visent à faciliter la vie des officiels de match et à éradiquer les erreurs causées par l’homme.

Qu’est-ce qui a été dit?

Wenger a déclaré à l’émission Living Football de la FIFA: « Je pense que le hors-jeu automatisé sera prêt pour 2022. Automatisé signifie qu’il va directement du signal au juge de touche et que le juge de touche a sur sa montre un voyant rouge qui lui indique hors-jeu ou non. En ce moment, nous avons des situations où les joueurs sont en ligne pour voir s’ils sont hors-jeu ou non. En moyenne, le temps d’attente est d’environ 70 secondes, parfois une minute 20 secondes, parfois un peu plus lorsque la situation est très difficile à apprécier. »

"C’est tellement important parce que nous voyons de nombreuses célébrations sont annulées par la suite pour des situations marginales et c’est pourquoi je pense que c’est une étape très importante, a poursuivi le technicien français. Le semi-automatisé va d’abord au VAR, qui le signale au juge de touche. Je m’efforce très fort d’avoir les hors-jeu automatisés, ce qui signifie que le signal va tout de suite au juge de touche."

Comment ce projet évolue ?

Le système semi-automatisé a été testé par la FIFA lors de la Coupe du monde des clubs 2019 et des progrès positifs ont été accomplis depuis.

L’International Football Association Board (IFAB), qui supervise et régit le règlement du football, a déclaré qu’il continuerait de plancher sur la loi sur le hors-jeu et la technologie mise en place pour faciliter la prise de décisions.

Wenger a ajouté: «La FIFA et l’IFAB ont toujours soutenu que la décision finale reviendrait à l’arbitre, la technologie étant introduite pour fournir aux officiels le meilleur soutien disponible.»

Est-ce la fin de la VAR ?

La FIFA a déjà introduit les arbitres assistants vidéo au football au plus haut niveau à travers l’Europe, avec des divisions nationales de premier plan et des tournois internationaux majeurs utilisant désormais la VAR.

Ce système n’a pas été universellement bien accueilli, de nombreux appels importants étant toujours remis en question, tandis que la controverse n’est jamais loin en ce qui concerne les décisions de hors-jeu qui peuvent être déterminées par une question de millimètres.

L’utilisation de moniteurs sur le terrain a également fait l’objet de critiques, l’incohérence des officiels étant toujours présente, tandis que beaucoup demandent que la vitesse des décisions VAR soit augmentée, car les matches peuvent devenir faussés après de longs retards de jeu.