🏀 NBA : news, résultats (2015/16)

Résultats et news sur la grande ligue de basket nord-américaine





















Palmarès


1947 : Philadelphia Warriors
1948 : Baltimore Bullets
1949 : Minneapolis Lakers
1950 : Minneapolis Lakers
1951 : Rochester Royals
1952 : Minneapolis Lakers
1953 : Minneapolis Lakers
1954 : Minneapolis Lakers
1955 : Syracuse Nationals
1956 : Philadelphia Warriors
1957 : Boston Celtics
1958 : St. Louis Hawks
1959 : Boston Celtics
1960 : Boston Celtics
1961 : Boston Celtics
1962 : Boston Celtics
1963 : Boston Celtics
1964 : Boston Celtics
1965 : Boston Celtics
1966 : Boston Celtics
1967 : Philadelphia 76ers
1968 : Boston Celtics
1969 : Boston Celtics
1970 : New York Knicks
1971 : Milwaukee Bucks
1972 : Los Angeles Lakers
1973 : New York Knicks
1974 : Boston Celtics
1975 : Golden State Warriors
1976 : Boston Celtics
1977 : Portland Trail Blazers
1978 : Washington Bullets
1979 : Seattle SuperSonics
1980 : Los Angeles Lakers
1981 : Boston Celtics
1982 : Los Angeles Lakers
1983 : Philadelphia 76ers
1984 : Boston Celtics
1985 : Los Angeles Lakers
1986 : Boston Celtics
1987 : Los Angeles Lakers
1988 : Los Angeles Lakers
1989 : Detroit Pistons
1990 : Detroit Pistons
1991 : Chicago Bulls
1992 : Chicago Bulls
1993 : Chicago Bulls
1994 : Houston Rockets
1995 : Houston Rockets
1996 : Chicago Bulls
1997 : Chicago Bulls
1998 : Chicago Bulls
1999 : San Antonio Spurs
2000 : Los Angeles Lakers
2001 : Los Angeles Lakers
2002 : Los Angeles Lakers
2003 : San Antonio Spurs
2004 : Detroit Pistons
2005 : San Antonio Spurs
2006 : Miami Heat
2007 : San Antonio Spurs
2008 : Boston Celtics
2009 : Los Angeles Lakers
2010 : Los Angeles Lakers
2011 : Dallas Mavericks
2012 : Miami Heat
2013 : Miami Heat
2014 : San Antonio Spurs
2015 : Golden State Warriors

3 J'aimes
Hoiberg nouveau coach des Bulls


Favori pour le poste depuis des mois, l’entraîneur d’Iowa State devrait parapher un contrat 25 millions de dollars sur cinq ans. L’ancien shooteur entretient ainsi de très bonnes relations avec les dirigeants de la franchise, qui espèrent qu’il arrivera à mettre en place un jeu offensif plus dynamique que celui de son prédécesseur.

En cinq ans en NCAA, Fred Hoiberg possède un bilan de 115 victoires pour 56 défaites (67.3% de succès) avec une qualification pour le « Sweet Sixteen » en 2014.


Pas de surprise ouaip.






Cleveland Cavaliers 100 - 108 a.p. Golden State Warriors
(GSW mène la série 1-0)


Points : LeBron James (44) - Kyrie Irving (23) - Timofey Mozgov (16) - J. R. Smith (9) - Iman Shumpert (6).
Rebonds : Tristan Thompson (15) - LeBron James (8) - Kyrie Irving - Timofey Mozgov (7).
Assists : LeBron James - Kyrie Irving (6) - Matthew Dellavedova (3).
Blocks : Kyrie Irving (2).
Steals : Kyrie Irving - Iman Shumpert (4).
Turnovers : LeBron James (4).


Points : Stephen Curry (26) - Klay Thompson (21) - Andre Iguodala (15) - Draymond Green (12) - Harrison Barnes (11) - Marreese Speights (8).
Rebonds : Andrew Bogut (7) - Klay Thompson - Draymond Green - Harrison Barnes (6) - Shaun Livingston - Festus Ezeli (5).
Assists : Stephen Curry (8) - Draymond Green - Andrew Bogut - Shaun Livingston (3).
Blocks : Klay Thompson - Andrew Bogut (2).
Steals : Stephen Curry - Draymond Green (2).
Turnovers : Stephen Curry (4).

Malgré les 44 points de LeBron James, les Warriors ont remporté (108-100) le Game 1 de ces Finales 2015 en prolongation. Longtemps dominateurs au rebond, les Cavaliers s’étaient beaucoup appuyés sur le King pour prendre les devants.

La présence d’un excellent Andre Iguodala a néanmoins fini par peser sur l’ailier de l’Ohio, moins fringant en fin de match et surtout en prolongation, où le petit cinq de Steve Kerr a fait la différence. Cleveland a-t-il laissé passer sa chance ? En voyant Kyrie Irving rejoindre le vestiaire après s’être à nouveau blessé au genou, on se dit en effet que la quête du Graal sera sans doute très compliquée pour les Cavaliers.

Les Cavaliers totalement dominateurs au rebond

Après plus d’une semaine sans jouer, les deux équipes rentrent sur le terrain un peu rouillées. Andrew Bogut lance parfaitement son match en contrant LeBron James mais les Warriors ne trouvent pas de rythme offensif.

Même si Steve Kerr avait mis l’accent sur le rebond défensif cette semaine, l’activité folle de Tristan Thompson fait mal à Golden State alors que JR Smith joue parfaitement son rôle de dynamiteur en sortie de banc. Quant à Kyrie Irving, qu’on annonçait à 50% ou 60%, il fait des efforts défensifs qu’on ne lui connaissait pas et permet de maintenir les Californiens à 6/21 dans ce premier acte.

Avec un ratio de 17 rebonds à 9, les Cavaliers sont ainsi logiquement devant (29-19) après 12 minutes.

Les remplaçants relancent Golden State

C’est avec son banc que Steve Kerr relance sa formation. Tandis que LeBron James se repose, Andre Iguodala, Leandro Barbosa et Mo Speights ramènent leur équipe. Golden State trouve enfin du rythme alors que Cleveland joue beaucoup trop d’isolations pour LeBron James, revenu en jeu et chambré par les spectateurs après deux airballs.

Stephen Curry trouve enfin des positions (14 points) en réussissant deux tirs extérieurs et les Warriors font le show à l’image de cette séquence où Andrew Bogut, lancé au alley-oop, préfère servir Klay Thompson de loin, puis à nouveau après avoir récupéré le rebond offensif. LeBron James (19 points) veille tout de même au grain et un dernier trois points de JR Smith permet encore à Cleveland de virer en tête (51-48) à la pause.

Le « one-man-show » de LeBron James

Kyrie Irving prend un temps le relais offensif de LeBron James en inscrivant deux paniers puis en servant Timofey Mozgov pour un dunk tonitruant. Comme au premier quart-temps, les Warriors laissent trop de rebonds offensifs Ă  leurs adversaires et notamment Tristan Thompson, toujours aussi incontrĂ´lable.

Après Stephen Curry, c’est Klay Thompson qui se réveille pour planter quelques banderilles extérieures mais LeBron James continue de poster dès qu’il en a l’occasion, convertissant le travail près du cercle ou récoltant des lancers. Mais alors que les hommes de Steve Kerr multiplient les écrans dans le dos et les coupes le long de la ligne de fond, Cleveland s’en remet perpétuellement à LeBron James (31 points), qui finit par être gêné par Andre Iguodala.

L’ancien Sixer vole la balle au King, va dunker et voilà les deux équipes à égalité (73-73) à la fin du troisième quart-temps.

Le contre décisif de Kyrie Irving sur Stephen Curry

Les Warriors profitent du repos de LeBron James en début de quatrième quart pour passer devant mais dès que le King repose le pied sur le terrain, il joue de nouveau en post-up après un simple pick-and-roll pour attaquer Klay Thompson.

C’est encore Andre Iguodala qui relance les siens d’un trois points… avec une seule chaussure. Klay Thompson l’imite et Stephen Curry se prend pour Hakeem Olajuwon face à LeBron James pour redonner l’avantage (94-93) à Golden State à trois minutes de la fin ! Après deux lancers de Klay Thompson, LeBron James égalise encore une fois à trois points.

Deux lancers de Timofey Mozgov, très servi par LeBron James, suivent un panier de Stephen Curry et à 32 secondes de la fin, tout le monde est encore à égalité (98-98). Balle Golden State. Les Warriors trouvent bien Stephen Curry qui attaque Kyrie Irving mais ce dernier arrive à dévier la balle au dernier moment. C’est évidemment LeBron James qui prend le dernier tir mais celui-ci est trop long. Iman Shumpert tente de reprendre le ballon en l’air mais son shoot rebondit aussi sur le cercle. Prolongation !

Golden State fait la différence face à des Cavaliers (presque) muets

Mais alors que s’ouvre un concours de maladresse, Stephen Curry va chercher ses points sur la ligne des lancers francs et ne tremble pas (102-98). L’Oracle Arena crie des « MVP ! » à tout rompre avant de hurler de bonheur sur un trois points d’Harrison Barnes. Golden State a fait l’écart (106-98) tandis que Kyrie Irving doit rejoindre les vestiaires après s’être re-blessé au genou sur un choc avec Klay Thompson…

Les Cavaliers ne marqueront qu’un tout petit panier dans cette prolongation et perdent ce Game 1 (108-100) malgré les 44 points de LeBron James. La suite risque d’être encore plus compliquée.



http://www.dailymotion.com/video/x2sr3vg_cavaliers-vs-warriors-game-1_sport?start=66

1 J'aime
Fracture de la rotule : Kyrie Irving absent trois Ă  quatre mois !

Pour les Cavaliers, déjà privés de Kevin Love, c’est évidemment une terrible nouvelle car Kyrie Irving ne pourra pas jouer le reste des Finals. Sans lui, c’est la deuxième menace offensive de l’équipe qui disparait.

Les Bucks présentent leurs nouveaux maillots

Ils sont vraiment beaux.

J’aime beaucoup le vert, il y a juste la petite touche de bleue qui me dérange.

C’est vrai que le Bleu :jose:

Mais pour moi les Bucks c’est ça

Le meilleur maillot du monde :titi:

DĂ©gueulasse ce maillot :smiley:

Quand tu vois le nombre de maillots pourris qu’il y a eu en NBA, celui-ci est pas le pire.

J’attends que quelqu’un poste les nouveautés des Clippers pour vomir t’inquiètes.

J’ai un maillot des Vancouver Grizzlies d’Abdur-Rahim qui peut confirmer ça. :sac:

Celui-ci est plus moche quand mĂŞme avec Big Country Reeves

Et celui la ?

Si on commence a mettre toutes les images de maillots moche on a pas fini :hoho:

NOLA a quand même de très bons arguments avec le bi-gout. :wutno:

On peut rajouter tout les maillots Ă  manches aussi :killfire:

1 J'aime





Cleveland Cavaliers 95 - 93 a.p. Golden State Warriors
(La série est à égalité 1-1)


Points : LeBron James (39) - Timofey Mozgov (17) - J. R. Smith (13) - Matthew Dellavedova (9) - James Jones (8) - Iman Shumpert (7).
Rebonds : LeBron James (16) - Tristan Thompson (14) - Timofey Mozgov (11) - Matthew Dellavedova (5).
Assists : LeBron James (11).
Blocks : 3 joueurs (1).
Steals : Iman Shumpert - Matthew Dellavedova (3).
Turnovers : Matthew Dellavedova (6) - LeBron James (3).


Points : Klay Thompson (34) - Stephen Curry (19) - Harrison Barnes (11) - Draymond Green (10) - Andre Iguodala (7).
Rebonds : Draymond Green - Andrew Bogut (10) - Stephen Curry - Harrison Barnes - Andre Iguodala (6) - Klay Thompson (5).
Assists : Stephen Curry - Andre Iguodala (5).
Blocks : Draymond Green (4).
Steals : Draymond Green (5).
Turnovers : Stephen Curry (6) - Draymond Green - Andre Iguodala (4)…

Quel scénario ! Privés de Kevin Love et de Kyrie Irving, les Cavaliers se sont encore resserrés autour de LeBron James, auteur d’un nouveau triple (38 points, 15 rebonds et 11 passes), pour s’imposer (95-93) à l’Oracle Arena lors du Game 2.

Enormes en défense, les hommes de David Blatt ont mené une bonne partie du match avant que les « Splash Brothers » ne se réveillent en fin de rencontre pour arracher la prolongation. Mais la maladresse de Stephen Curry (5/23 aux tirs dont 2/15 à trois points) et ses pertes de balle ont finalement eu raison des Californiens. Les deux équipes sont désormais à égalité dans ces Finals pleines de rebondissements, et on a vécu cette nuit l’un des plus beaux exploits de l’histoire des playoffs.

Cleveland décide de pilonner la peinture

Le rythme est rapide en ce début de match mais Andrew Bogut est monumental dans la peinture. Le pivot australien protège le cercle, dissuade et prend les rebonds pour permettre à son équipe de rapidement prendre les devants.

En attaque, Klay Thompson commence fort (9 points) mais doit vite sortir à cause de deux fautes rapides. Le jeu de Golden State se brouille alors et les Cavaliers passent un 8-0 qui leur permet de revenir à égalité (20-20) à la fin du premier quart-temps. LeBron James (10 points à 5/10 aux tirs) et ses camarades ont décidé de pilonner près du cercle.

Ils ont ainsi marqué 18 points dans la peinture, contre seulement 6 pour les Californiens.

Klay Thompson garde Golden State au contact

Le retour de Klay Thompson fait beaucoup de bien à des Warriors qui semblent à court de solutions offensives. Bien gêné par Matthew Dellavedova et Iman Shumpert, Stephen Curry ne trouve pas de bons tirs et se complique la vie.

Heureusement pour lui, son compère est là et Golden State revient au contact. Sauf que LeBron James trouve un peu de soutien avec James Jones, qui trouve plusieurs fois la mire de loin, et Timofey Mozgov, très actif dans les coupes et qui profite des duels favorables pour marquer près du cercle.

Grâce à l’unique tir extérieur de Stephen Curry en première mi-temps (2/10 dont 1/7 à trois points) et quelques accélérations, les Warriors limitent la casse et ne sont qu’à deux points à la mi-temps (47-45).

Les Warriors piégés dans la toile d’araignée de l’Ohio

LeBron James s’éloigne du cercle et ça ne lui réussit pas vraiment. Le King rate cinq tirs consécutifs en étant contré deux fois sur la même action par Andrew Bogut puis Draymond Green. Golden State n’arrive néanmoins pas à en profiter. Cherchant du rythme, les Warriors artillent beaucoup trop à trois points mais rien ne rentre et les Cavaliers restent devant.

Timofey Mozgov fait un énorme travail dans la peinture tandis que LeBron James continue de maîtriser le tempo de son équipe de main de maître. Englués dans la défense très agressive des Cavaliers, les hommes de Steve Kerr cogitent.

C’est encore Klay Thompson qui s’arrache pour à nouveau ramener les siens alors que Mo Speights rate l’immanquable en contre-attaque pour conclure le troisième quart-temps (62-59). Avec une énorme défense et un LeBron James à deux passes (26 points, 10 rebonds, 8 passes) du triple-double, les Cavaliers se rapprochent de l’exploit lors de ce Game 2.

Les « Splash Brothers » se précipitent… puis organisent un réveil fou !

Surtout qu’il n’y toujours guère que Klay Thompson pour alimenter la marque côté californien. Si l’arrière égalise, Matthew Dellavedova et LeBron James recréent un petit écart alors que les arbitres sanctionnent beaucoup Golden State pour le combat physique dans la raquette.

Mais le vrai problème de Golden State, c’est son impatience offensive avec notamment un Stephen Curry maladroit et qui force quasiment tous ses tirs. JR Smith offre même dix points d’avance aux siens alors que les Warriors ne trouvent toujours pas leur rythme. Même les positions ouvertes ressortent, à l’image de ce tir dans le corner gauche de Stephen Curry, son spot préféré, qui fait le tour du cercle avant de s’enfuir.

En face, LeBron James se sert des coups de sifflet et de son sang-froid pour maintenir le matelas de son équipe avec un trois points (83-72) qui fait mal. Tentant le tout pour le tout, les Warriors se mettent alors au « Hack-a-Tristan Thompson » et recollent (85-80) derrière des trois points d’Andre Iguodala puis Stephen Curry.

Profitant de fautes idiotes de JR Smith et de l’énergie du désespoir, ils passent un 13-4 à Cleveland et ne sont plus qu’à deux points (87-85) à 40 secondes de la fin ! Ils égalisent même sur une pénétration de Stephen Curry. LeBron James a pourtant la balle de match mais le King, en triple double (36 points, 14 rebonds, 10 passes), rate son tir après avoir voulu pénétrer.

Prolongation !

Matthew Dellavedova fait l’ultime différence

C’est Iman Shumpert qui débloque le compteur des deux équipes en overtime. Néanmoins, Draymond Green profite de l’absence de Timofey Mozgov pour aller chercher deux paniers sur rebond offensif. C’est extrêmement tendu alors que les arbitres oublient désormais des fautes énormes sur LeBron James.

Stephen Curry profite de la dernière errance de JR Smith pour redonner l’avantage à son équipe (93-92) alors que Draymond Green va contrer le King en pénétration ! Mais c’est Matthew Dellavedova qui va plier le match en allant chercher des lancers sur le rebond puis en les convertissant. Défensivement, l’Australien gêne Stephen Curry qui fait un airball sur son dernier tir avant de lâcher une très mauvaise passe pour Klay Thompson sur la dernière chance de son équipe…

Cleveland réalise l’exploit et s’impose (95-93) pour revenir à une victoire partout dans ces Finals de feu. Une certitude : cette finale retournera à Oakland pour un Game 5.



http://www.dailymotion.com/video/x2t4ekk_cavaliers-vs-warriors-game-2_sport#from=embediframe