Netflix

Écrite par Bénabar, c’est un peu comme la carte Vincent Delerme, t’es intouchable par les SJW avec ça.

1 « J'aime »

J’ai fini Alice in Borderland hier, j’ai vu ça en deux sessions je crois, ça se bouffe vite.

Y a des petits agaçants au début, comme Chota qui passe son temps à pleurer avec une voix agaçante, mais on comprend où la série voulait en venir dans l’épisode 3 :sac: L’épisode est objectivement le plus mauvais, mais son impact est fort au final.

Ensuite, ça prend de sacrés risques, ça passe forcément mieux dans un manga que dans une série live mais une fois qu’on se fait au délire, on met de côté certains personnages hyper caricaturaux, des intrigues complètement nawak.

L’épisode 2 était vraiment pas mal, l’ambiance avant et pendant l’épreuve c’était hardcore. La série franchit des limites (avec l’épreuve du 10 de coeur notamment) qu’on ne peut plus voir aux US (à cause des tueries de masse) voire en Angleterre (Utopia a été censuré avant d’être exporté pour ce genre de raisons), c’est parfois gratuit, et ça met mal à l’aise, mais c’est aussi le but.

La plage était sympa sinon, il y a des actrices fort sympathiques :obama2:


J’ai vu deux épisodes de Sweet Home, comme vous me lisez avec attention, vous savez que j’ai aimé le comic. Le premier épisode est un peu hard visuellement :hoho:

C’est laid, parfois volontairement comme l’appartement miteux (il était plus chic dans le comic, mais ils ont sans doute leurs raisons), mais parfois non comme toutes les scènes avec le brouillard, les apparitions de monstre. Le plus gênant est la scène épique du premier épisode où ils repoussent le monstre est complètement foirée.

Le deuxième épisode est un peu mieux, le monstre sans tête, un de mes préférés, passe mieux et donne 2-3 scènes assez cool.

Quelques personnages sont différents du comic, il semble y avoir des ajouts aussi. Pas sûr que j’aille au bout si j’accroche pas plus que ça, je savais que c’était casse-gueule d’adapter en série un truc avec des monstres aussi particuliers et sans un gros budget, mais s’ils arrivent à rendre intéressante toute l’introspection et les évolutions des personnages, pourquoi pas.

1 « J'aime »

Vu le pilote de Lupin.

Alors … :sac:

Bon, si on met de côté le truc déjà vu revu rererererevu du jeune de banlieue qui se venge des riches, c’est bien filmé, les acteurs sont bons.
Je vais continuer histoire de.

1 « J'aime »

J’ai maté les 5 épisodes hier.
C’est pas mal filmé, la photo est belle et l’histoire tient bien. C’est un peu moins bien sur les 2 derniers épisodes (je crois que c’est pas les mêmes réal ?).
Quelques persos clichés (le vieux riche raciste, le flic qui a tout bon mais que personne ne croit, la journaliste déchue dépressive…), mais honnêtement, c’est divertissant.
Pas la série de l’année, mais à voir pour l’intrigue.

Naruto, Boruto…

Super, j’ai envie de me bouffer des burritos en me sifflant des mojitos.

Vive la culture Mexico-japonaise :kaamelott4:

5 « J'aime »

J’ai démarré :cor: Extracurricular

J’ai vu une partie du trailer (regardant pas mal de séries asiatiques, du coup ils me l’ont matraqué) et ça avait l’air bien foutu. Je suis resté prudent en lançant malgré tout, mais j’ai beaucoup aimé les deux premiers épisodes. Ça baisse un tout petit peu après, mais ça reste prenant. Je suis à 6 épisodes sur 10 et je compte avaler la suite demain si je peux.

L’histoire est spéciale :

Jisoo est un élève modèle au lycée, il a d’excellentes notes, il est très discret, tellement que le conseiller lui conseille de créer des petits problèmes pour exister. En dehors du lycée, Jisoo vit seul car ses parents l’ont abandonné et pour payer les factures et financer son rêve d’université prestigieuse il dirige un réseau de protections de prostitués

Faut pas chercher un truc hyper crédible, mais l’univers me plaît bien, l’acteur qui joue Jisoo est génial, il fait parfaitement le type complètement lambda, effacé. Il y a des moments d’humour très cons qui marchent sur moi.

Et l’intrigue se développe petit à petit, le sujet est super glauque et parfois on se pose des questions sur la moralité de la série (il y a une prostitué mineure dans le réseau), mais le côté dark arrive assez vite.

Concernant le style, on est dans une formule qui marche assez bien : le type est discret, tout va bien mais une erreur amène une série d’emmerdes…

Extracurricular (fin de saison 1)

La qualité n’a pas baissé, ce qui pourrait gêner c’est plus les choix des personnages, des choses peuvent frustrer voire agacer, mais c’est un rollercoaster, on fait avec ces deux lycéens qui sont dépassés par les évènements.

J’ai pas osé faire le parallèle avec Breaking Bad dans mon post précédent, mais jusqu’au bout, il y a eu un (tout petit) parallèle. Avec un personnage central auquel on s’attache mais qui petit à petit devient de plus en plus dur à aimer.

A un détail près (la famille de Gyuri qui a un rôle, mais pas si important que le reste) chaque élément de l’intrigue a un rôle et j’aime bien la façon dont on nous mène sur des fausses pistes, quand on pense deviner la trame qui arrive, on est pris par surprise.

C’est spécial, sombre, parfois un peu frustrant et les personnages ne sont pas les gens intelligents qu’on pourrait penser, mais la série m’a plu. Ce sera pas pour tout le monde par contre. Les deux premiers épisodes sont un bon moyen de tester, si les personnages ou l’histoire ne plaisent pas, ça ne vaut pas le coup de poursuivre, il y a un virage plus dark après 5-6 épisodes qui peut déranger, mais ça se binge bien après.

C’est une série qui va me trotter dans la tête quelques jours, mais pas de la même façon qu’un Tales from the Loop, The OA ou Dispatches où j’avais un amour total pour l’univers. Là c’est plus pour digérer ce cher Jisoo que j’ai adoré au début… et un peu moins à la fin :balkany3:

J’ai vu plein de monde appeler à une saison 2, mais je vois pas comment c’est faisable :hoho:

1 « J'aime »
1 « J'aime »
1 « J'aime »

Ça va faire beaucoup de matches amicaux à regarder :sac:

3 « J'aime »

De « reconstitutions » de matchs amicaux meme.
La plupart n’ayant jamais été filmés.

1 « J'aime »

Vu le documentaire sur l’Affaire DSK

Le premier épisode est un peu long mais utile pour l’international, présenter qui il est, le contexte. Mais la suite s’enchaîne très facilement, c’est intéressant, sans être LE docu Netflix.

Je me suis rendu compte que je me rappelais que peu de choses de l’affaire. Mais les rumeurs, les théories de complot me sont revenus au fur et à mesure de leur évocation dans le documentaire.

Il y a de vraies zones d’ombre dont on n’a pas de réponses, comme les agents de sécurité qui célèbrent l’appel à la police, le chambre supposément vide qui ne l’était pas.

Le documentaire expose à peu près tous les éléments de l’affaire sans donner l’impression de prendre parti, on voit que les mensonges pour la demande d’asile pose soucis à Nafissatou Diallo. Mais un avocat évoque aussi un élément clé : DSK n’a jamais eu à s’exprimer sur les actes et ça aurait changé beaucoup de choses. Comment justifier ce rapport brutal pendant une rencontre si courte, pour un rapport prétendument consenti.

L’affaire du Cartlon est aussi évoquée et témoigne quand même d’un rapport trèèèèès problématique avec les femmes. Il se sentait clairement intouchable depuis des années, prenant les femmes comme des objets (il parle même de « matériel » pour parler de prostitués)

Son sourire arrogant dans les images d’archives m’a rendu fou, voir les Guigou, Lang le défendre (le culot de Jack Lang quand même…), l’avocat français de DSK à la fin qui se marre en parlant d’un rapport anal brutal, faut garder ses nerfs. Les avocats ou enquêteurs américains qui ont clairement un truc contre elle, c’est violent.

Le documentaire mentionne le Me Too, c’est pas totalement tiré par les cheveux, c’est une des grosses affaires qui a secoué le pays dans les années 2010 et qui a précédé ce grand mouvement. J’ai quand même l’impression qu’on a bien évolué depuis cette époque là. Époque pourtant récente.

Certes, on a encore et toujours des types comme Finkelkraut qui défendent la pédophilie ouvertement, mais j’ai plus de mal à imaginer des émissions où on se marre autour d’un verre de pinard sur une agression sexuelle sans que ça ne passe inaperçu. On vient de loin, mais on a encore un putain de chemin à faire sur le viol…

3 « J'aime »

J’ai souvenir qu’il avait une affaire aussi quand il était au FMI avec une responsable, je ne sais pas si le documentaire l’évoque ?
Clairement DSK avait un comportement de prédateur envers les femmes, il y avait pas mal de rumeurs déjà quand il était ministre et je ne pige pas, avec le recul, comment le PS a pu le laisser candidater, ça allait forcément exploser. Au final, malheureusement, il s’en tire bien vu qu’il n’a quasi pas fait de prison…

Oui c’est évoqué dans le documentaires, la timeline fait un peu le va et vient dans le doc, c’est pas évoqué dans la première partie, après avoir fait une revue de son passé politique, on a les détails de l’affaire du Sofitel, et après ils évoquent ce passé là pour commencer à brasser les casseroles qu’il a au cul. Tristane Banon apparaît aussi dans le documentaire pour évoquer son affaire.

Il s’en tire très bien, je pensais qu’il avait fait un peu plus de prison, mais ça n’a été que quelques jours, il a vite négocié une surveillance à domicile payée par Anne Sinclair :sac:

Comme il était en plus en suicide watch dès son arrivée dans la prison, il devait avoir un suivi assez strict, je doute qu’il ait croisé beaucoup de prisonniers. C’est d’ailleurs cocasse de l’entendre parler du traitement incroyablement injuste qu’il a subit aux US :hoho:

Casier vierge dans toutes les affaires au final, mais il a perdu son chéquier Anne Sinclair après tout ça, il a souffert .

2 « J'aime »

https://www.bfmtv.com/people/netflix-engage-gal-gadot-pour-lancer-une-franchise-de-films-dans-la-lignee-de-james-bond_AN-202101160114.html

Dans la catégorie film pépite cachée sur Netflix, j’ai maté The Call, un film coréen.
J’ai trouvé le scenario original et le tout super bien interpreté.
Sur des fonds de film d’horreur le film a, j’ai l’impression, plusieurs références aux films du genre (L’Exorciste par exemple).
On se situe + dans un thriller que dans un film d’horreur (aucune scene effrayante ou de screamer), du coup pour les réfractaires aux petits sursauts n’hésitez pas.

J’ai vu Le jeu de la dame. C’était vraiment chouette malgré une ou deux petites longueurs. J’ai aussi été un poil déçu par le final qui se termine trop bien mais ça passe.

1 « J'aime »

Concernant le docu sur DSK j’ai été frappé par les images d’archive de voir la levée de boucliers qu’il y a eu pour le protéger en France, je me suis fait la réflexion qu’aujourd’hui les gens prendraient peut-être plus rapidement leurs distances.
Et puis après il y a certains témoignages de 2020 faits par ses soutiens qui n’en démordent pas « c’était un bel homme il n’avait pas besoin de ça », « oh ça va il appelait les femmes « matériel » c’est pas un crime, qui n’a jamais été un beauf dans sa vie ? » :dsk:

La route est encore longue ! On se dit aussi qu’un type avec autant de casseroles au cul ait pu aller aussi haut, c’est bluffant, ils sont vraiment bien protégés !

1 « J'aime »

Hier j’ai entamé le docu Wild Wild Country (6 épisodes au total), sur une énorme secte tenue par le gourou indien Osho, dans le trou du cul de l’Oregon dans les années 80. Je n’ai vu que le 1er épisode mais ça a l’air complètement fou comme histoire :hoho: