Netflix

De « reconstitutions » de matchs amicaux meme.
La plupart n’ayant jamais été filmés.

1 « J'aime »

Vu le documentaire sur l’Affaire DSK

Le premier épisode est un peu long mais utile pour l’international, présenter qui il est, le contexte. Mais la suite s’enchaîne très facilement, c’est intéressant, sans être LE docu Netflix.

Je me suis rendu compte que je me rappelais que peu de choses de l’affaire. Mais les rumeurs, les théories de complot me sont revenus au fur et à mesure de leur évocation dans le documentaire.

Il y a de vraies zones d’ombre dont on n’a pas de réponses, comme les agents de sécurité qui célèbrent l’appel à la police, le chambre supposément vide qui ne l’était pas.

Le documentaire expose à peu près tous les éléments de l’affaire sans donner l’impression de prendre parti, on voit que les mensonges pour la demande d’asile pose soucis à Nafissatou Diallo. Mais un avocat évoque aussi un élément clé : DSK n’a jamais eu à s’exprimer sur les actes et ça aurait changé beaucoup de choses. Comment justifier ce rapport brutal pendant une rencontre si courte, pour un rapport prétendument consenti.

L’affaire du Cartlon est aussi évoquée et témoigne quand même d’un rapport trèèèèès problématique avec les femmes. Il se sentait clairement intouchable depuis des années, prenant les femmes comme des objets (il parle même de « matériel » pour parler de prostitués)

Son sourire arrogant dans les images d’archives m’a rendu fou, voir les Guigou, Lang le défendre (le culot de Jack Lang quand même…), l’avocat français de DSK à la fin qui se marre en parlant d’un rapport anal brutal, faut garder ses nerfs. Les avocats ou enquêteurs américains qui ont clairement un truc contre elle, c’est violent.

Le documentaire mentionne le Me Too, c’est pas totalement tiré par les cheveux, c’est une des grosses affaires qui a secoué le pays dans les années 2010 et qui a précédé ce grand mouvement. J’ai quand même l’impression qu’on a bien évolué depuis cette époque là. Époque pourtant récente.

Certes, on a encore et toujours des types comme Finkelkraut qui défendent la pédophilie ouvertement, mais j’ai plus de mal à imaginer des émissions où on se marre autour d’un verre de pinard sur une agression sexuelle sans que ça ne passe inaperçu. On vient de loin, mais on a encore un putain de chemin à faire sur le viol…

3 « J'aime »

J’ai souvenir qu’il avait une affaire aussi quand il était au FMI avec une responsable, je ne sais pas si le documentaire l’évoque ?
Clairement DSK avait un comportement de prédateur envers les femmes, il y avait pas mal de rumeurs déjà quand il était ministre et je ne pige pas, avec le recul, comment le PS a pu le laisser candidater, ça allait forcément exploser. Au final, malheureusement, il s’en tire bien vu qu’il n’a quasi pas fait de prison…

Oui c’est évoqué dans le documentaires, la timeline fait un peu le va et vient dans le doc, c’est pas évoqué dans la première partie, après avoir fait une revue de son passé politique, on a les détails de l’affaire du Sofitel, et après ils évoquent ce passé là pour commencer à brasser les casseroles qu’il a au cul. Tristane Banon apparaît aussi dans le documentaire pour évoquer son affaire.

Il s’en tire très bien, je pensais qu’il avait fait un peu plus de prison, mais ça n’a été que quelques jours, il a vite négocié une surveillance à domicile payée par Anne Sinclair :sac:

Comme il était en plus en suicide watch dès son arrivée dans la prison, il devait avoir un suivi assez strict, je doute qu’il ait croisé beaucoup de prisonniers. C’est d’ailleurs cocasse de l’entendre parler du traitement incroyablement injuste qu’il a subit aux US :hoho:

Casier vierge dans toutes les affaires au final, mais il a perdu son chéquier Anne Sinclair après tout ça, il a souffert .

2 « J'aime »

https://www.bfmtv.com/people/netflix-engage-gal-gadot-pour-lancer-une-franchise-de-films-dans-la-lignee-de-james-bond_AN-202101160114.html

Dans la catégorie film pépite cachée sur Netflix, j’ai maté The Call, un film coréen.
J’ai trouvé le scenario original et le tout super bien interpreté.
Sur des fonds de film d’horreur le film a, j’ai l’impression, plusieurs références aux films du genre (L’Exorciste par exemple).
On se situe + dans un thriller que dans un film d’horreur (aucune scene effrayante ou de screamer), du coup pour les réfractaires aux petits sursauts n’hésitez pas.

J’ai vu Le jeu de la dame. C’était vraiment chouette malgré une ou deux petites longueurs. J’ai aussi été un poil déçu par le final qui se termine trop bien mais ça passe.

1 « J'aime »

Concernant le docu sur DSK j’ai été frappé par les images d’archive de voir la levée de boucliers qu’il y a eu pour le protéger en France, je me suis fait la réflexion qu’aujourd’hui les gens prendraient peut-être plus rapidement leurs distances.
Et puis après il y a certains témoignages de 2020 faits par ses soutiens qui n’en démordent pas « c’était un bel homme il n’avait pas besoin de ça », « oh ça va il appelait les femmes « matériel » c’est pas un crime, qui n’a jamais été un beauf dans sa vie ? » :dsk:

La route est encore longue ! On se dit aussi qu’un type avec autant de casseroles au cul ait pu aller aussi haut, c’est bluffant, ils sont vraiment bien protégés !

1 « J'aime »

Hier j’ai entamé le docu Wild Wild Country (6 épisodes au total), sur une énorme secte tenue par le gourou indien Osho, dans le trou du cul de l’Oregon dans les années 80. Je n’ai vu que le 1er épisode mais ça a l’air complètement fou comme histoire :hoho:

:chirac:

Il faut savoir s’arrêter quand on est au sommet

1 Fc Cologne Bundesliga GIF by 1. FC Köln

Je viens de voir The Call (2020) aussi du coup.

La mise en place est plutôt classique et donc paraît un peu lente, mais quand les échanges téléphoniques accélèrent ça devient vraiment bien.

L’aspect amical, la curiosité au niveau des différences entre les époques était plaisant, avec un moment fort quand le père est en vie dans le futur.

Et quand Seo-yeon commence à ignorer Young-sook, on devine que ça va virer très mal, et le potentiel du film se révèle. Si la première a la technologie avec elle, c’est l’autre qui a tout le pouvoir et l’autre ne peut absolument pas réagir (hormis avec un piège bien tenté). C’était un poil long, ça aurait pu durer un quart d’heure de moins et la conclusion semble un peu discutable en terme de cohérence dans la timeline mais on va pas s’emmerder à analyser ça.

L’actrice jouant Young-sook était surprenante, il y avait le risque qu’elle surjoue dans certaines scènes, mais c’est resté relativement sobre. Comme tu dis, l’interprétation est bonne.

1 « J'aime »

En ce moment je le fais « The 100 ». J’aime bien le côté divertissement qui te prend pas la tête mais niveau scénario c’est quand 'WTF en permanence entre Clarke et Octavia …
Bref je vais finir le truc mais parce que j’ai pas autre chose a regarder.
En parallèle je suis sur the murder et la aussi c’est du n’imp le scénario et je commence à lâcher …

1 « J'aime »

Un putain d’enfer à mesure que tu avances The 100, dommage car le scénario de base était alléchant.

1 « J'aime »

Jamais je n’avais eu autant envie de voir tout le monde mourir dans une série que dans The 100.

2 « J'aime »

Moi j’aime bien au fur et à mesure que ça avance, ça devient + géopolitique et moins enfantin.

Ca apporte une nouvelle dimension je suis d’accord mais mon dieu les lenteurs, les moments héroïques, les scènes qui devraient être pliées en 10 min mais qui durent 3 épisodes (entrecoupées de flash backs).
Ca me fait un peu penser à The Walking Dead, hypé au début, petit coup de mou mais on s’accroche et on laisse tomber quand on a compris que le scénario n’avait qu’un but : rallonger les épisodes et la série.

1 « J'aime »

J’y suis aussi en ce moment, j’arrive sur les 2 dernières saisons dispo sur Netflix mais ça devient vraiment tiré par les cheveux. Toujours le même principe saison après saison, ça tourne trop en rond.

1 « J'aime »

En ce moment avec Madame on regarde Signal dont le pitch a une ressemblance avec The Call :

Un mystérieux talkie-walkie permet a un détective en 1989 de communiquer avec un profileur vivant en 2015 et spécialisé dans les affaires non résolues. En connaissant le passé, les deux détectives peuvent non seulement résoudre les crimes, mais aussi les empêcher d’arriver. Cependant, un vieux cas est peut-être plus proche du présent qu’on ne pense.

Série policière coréenne (avec une touche de SF via cette communication temporelle par talkie-walkie), après un 1er épisode plutôt trépidant le rythme est assez lent par la suite mais l’histoire est plaisante.

1 « J'aime »