Netflix

tv
web

#687

Putain mais les devoirs d’espagnol de Dylan :hoho:

Sur le premier à l’endroit où il doit mettre son nom il dessine une bite

C’est tellement débile :face_with_hand_over_mouth:


#688

Y’a un moment dans cette série j’ai cru que j’allais me pisser dessus de rire.

Mais t’y es pas encore je pense.

Dans l’ensemble c’est vraiment bien foutu (et complètement débile à souhait).
Le jeu et les mimiques de l’acteur y sont pour beaucoup.


#689

La reconstitution de la branlette en 3D était un grand moment, l’animation était géniale.

C’est ça le plus fou, c’est un truc complètement débile mais fait avoir soin. Tout le travail sur les différents formats de vidéo, les trucs sur internet, c’est un taf de malade :hoho:

J’hésite vraiment sur la fin. Par moments je me dis que c’est la tête de con Alex Trimboli, mais j’imagine bien le truc se finir sur Dylan qui dit “ouais c’était moi en fait, j’étais défoncé”. J’y croyais vraiment pas, mais je m’y prends à ce mystère


#690

Tiens j’ai trouvé la vraie chaine YT de Dylan :


#691

La reconstitution de la branlette en 3D, ça m’a tué ce truc.

Les mecs ont tellement du se bidonner en écrivant les scènes.


#692

J’ai commencé Rick & Morty @Xso.


#693

net2

Source: le parisien

#694

J’ai testé également du coup. C’est merveilleux. :hoho:


#695

Y’a Big Mouth qui est dans le même délire que Rick & Morty pour ceux qui sont intéressés. Et c’est des feujs. :sac:


#696

MAIS BORDEL. :pasrire:


#697

J’en parle ici parce qu’ils ont presque tous leurs specials sur netflix.

Joe Rogan fait son podcast post-SoberOctoBert en ce moment avec ces tarés d’Ari Shaffir, Tom Segura et Bert Kreischer. Ils ont encore fait un pari à la con pour Bert. Ça a commencé par ; Il (Bert) doit courir un marathon en moins de 6h27 (le temps du père d’Ari Shaffir, qui a 80 piges et a survécu à l’holocauste). S’il réussi, Rogan donne 30k à la charité de son (Bert) choix, s’il rate, seulement 20k et s’il abandonne 10k. S’il perd, il doit également filé 100$ par mois à Tom Segura pour la durée de son prêt immobilier. L’idée c’est que Tom sera le véritable proprio de la baraque de Bert pendant ce temps. :hoho:

Mais maintenant, c’est un marathon avec une bière à chaque mile (26 miles en tout). S’il réussi, il gagne la Harley de ses rêves en plus du fric pour une charité.

Bert, évidement, est certain de pouvoir le faire. Et cet enfoiré de Tom Segura vient de poster ça sur instagram. :hoho:

Pour @Steven qui suit pas mal les specials, ce sont des podcasts de malades bien souvent. Ils parlent de tout et ca chambre VIOLENT. (Ils terminent très souvent bourrés/défoncés)
Les podcasts avec Joey Diaz sont également à chialer de rire parfois. Son podcast numéro 1000 avec Tom Segura et Diaz était dingue.


#698

:rdj:


#699

Ça faisait un petit moment, quelques stand up vus aujourd’hui :

Jerry Before Seinfeld : pas mal, principalement des reprises de ses meilleurs sketchs, heureusement que je ne les connaissais pas tous. Toutefois un peu trop de blabla autobio agaçant à base de “jamais j’aurais pensé réussir à ce point ah là là j’ai eu trop de chance” (sérieux, ils disent TOUS ça, changez de disque un peu, merde, il y a tellement d’autres sujets à explorer dans les débuts). Normal vous me direz pour un spectacle de rétrospective souvenir mais bon j’aurais préféré + de nouveauté plutôt que du réchauffé, surtout que ça ne dure qu’1 heure. Si on n’a jamais vu ça peut être sympa.


The Age of Spin : Dave Chappelle Live at the Hollywood Palladium : j’avais pas mal entendu parler de cet humoriste, j’ai été un peu circonspect :huum:
De bonnes réflexions sur le racisme, le traitement des femmes, OJ Simpson en fil rouge, mais je ne me suis pas franchement marré. Pas trop accroché à sa manière de raconter.


Thomas Ngijol 2 : j’ai lancé avec quelques craintes, de mauvais souvenirs du film Le Crocodile du Botswanga, au final j’ai passé un bon moment. Il joue bien avec le public tout en sachant garder le fil de son spectacle, il est très caustique mais ne franchit jamais les limites. Un très bon stand-up.


Trevor Noah : Afraid of the Dark : je n’avais jamais entendu parler de lui, une très belle surprise, vraiment. Barack Obama, l’Écosse, les feux de signalisation, l’accent russe, on dirait pas comme ça mais très bons sujets avec lui.
Son tacle sur les américains, la colonisation britannique, excellent.


Gad Elmaleh part en Live : je vais certainement faire hurler certains ici mais des 5 c’est celui qui m’a fait le + marrer ^^
Je sais pas, j’adore sa manière de raconter, ses mimiques, sa façon de décortiquer les petits défauts et tics du quotidien, les différences entre France, USA, Canada, Maroc.
Alors, c’est sûr, c’est pas profond, ça va pas chercher loin, mais j’adhère à son style de stand up (j’avais bien moins aimé son 1er spectacle “Décalages”, mais ce n’était pas un stand up, davantage une succession de sketchs, “à l’ancienne”). Je l’ai trouvé bien meilleur que “Papa est en haut” que j’avais déjà apprécié.
Par contre ce spectacle était un peu décousu, il part dans tous les sens.


EDIT :

Deep in the Heart of Texas : Dave Chappelle live at Austin City Limits : j’ai regardé le 2è stand-up de Chappelle proposé sur Netflix, eh bien je l’ai préféré, largement, au 1er. C’était plus fluide, mieux raconté, davantage de vannes et de piques, avec toujours cet aspect “on se marre, mais ça fait réfléchir”.
Bref, il devait être fatigué ou nerveux au spectacle vu précédemment, j’ai pas du tout eu l’impression de voir le même artiste.


#700

Sacré boulot :obama2:


#701

Dans les 11 meilleurs, j’ai vu “War Machine” et “Get me Roger Stone”.

Si c’est 2 parmi les 115 qui sont le mieux, ça m’enthousiasme pas.


#702

War Machine, j’ai pas envie de dire que c’etait chiant, mais je me suis endormi à chaque visionnage. Je ne sais toujours pas ce qu’il se passe après 20 minutes. :sac:


#703

C’est inintéressant en fait.


#704

Ouais quand j’ai vu la liste je me suis dis que j’allais rester au séries sur Netflix …
C’est vraiment pas le film de l’année celui ci.


#705

Pareil.

War Machine j’ai trouvé ça très moyen, bordel.


#706

War Machine a fait un bide à cause de sa promo à base de “FILM DE GUERRE DE L’ANNÉE”.
Alors qu’en fait c’est un film-documentaire sur les agissements de l’armée américaine. Il dénonce des choses intéressantes dont on est tous au courant, mais aux USA l’armée est tellement adulée que ce genre de film peut faire du bien.
Brad Pitt y est mauvais d’ailleurs, il surjoue son personnage on a l’impression de voir son rôle d’Inglourious Basterds à la retraite.


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible