On refait la TV

Oui bon dans mon cas effectivement mais c’est différent :sac:

Non mais dans les deux cas c’est complètement ridicule.

C’est plus lié aux problèmes de la cancel culture que de la « bien-pensance ». Oui, c’est normal de lutter contre le racisme - d’ailleurs le rappeur lui-même ne remet pas en question la débilité de son acte. Par contre, comme pour Menel, le dégager pour ça c’est effectivement une surréaction.

2 J'aime

C’est la même chose pour moi

C’est pas la même chose de condamner un propos raciste et de refuser à quelqu’un toute forme de rédemption.

La « bien-pensance », c’est un argument sorti par les réactionnaires pour justifier leurs actes ou leur propos. Exactement comme « l’islamo-gauchisme » ou, dans les temps anciens, le « judéo-maçonnisme ». Des termes fourre-tout, impossibles à définir et juste bon à discréditer le camp d’en face ou tous ceux qui veulent que ça évolue.

Je me répète, mais tu peux très bien être quelqu’un qui veut faire évoluer la société sans de suite réclamer la tête ou le bannissement de quelqu’un.

2 J'aime

Oui mais pour moi ce que tu appelles la cancel culture c’est (à mes yeux) de la bien pensance à outrance.

Il y a une grosse différence.

La bien-pensance, c’est une notion utilisée par la droite conservatrice pour dénigrer les discours opposés au sien d’une bannière qui amalgame tout.

La cancel culture, dans son sens originel, c’est une notion plus précise et fournie, qui inclut notamment la négation totale de la possibilité de rédemption, et c’est pour ça que Revizor en parle sur ce cas.

Après, c’est vrai qu’une partie de la droite a tendance à utiliser « cancel culture » dans un sens très dévié de l’origine (l’expression venait à la base de militants progressistes qui critiquaient des excès de pureté militante venant de certaines personnes dans leurs rangs), et qui peut l’amalgamer à la « bien-pensance » et autres termes bâteau pour dénigrer les progressistes.

D’ailleurs le terme « cancel culture » est tellement dévoyé que je préfère souvent parler de pureté militante quand on peut l’appliquer.

2 J'aime

Mais selon qui ? On peut critiquer le politiquement correct sans être de droite conservatrice ou c’est interdit ?

:sac:

2 J'aime

Je veux pas faire mon casse-burnes, mais « politiquement correct » c’est la même chose. C’est un terme qui englobe des éléments différents selon celui qui l’emploi.

Et critiquer un phénomène ou un groupe dont on définit mal les contours, c’est forcément périlleux.

2 J'aime

Source: le monde

Je sais pas si vous suivez Top Chef mais putain,le mec avec son assiette « panne de chasse d’eau »…

1 J'aime

Je tombe par hasard sur cette épreuve et ok c’est un peu abusé, mais ca sent moins l’escroquerie que l’autre avec ses 3 grains de sables.
Il s’est rattrappé sur la dernier chance et l’homme des waters devrait passer.

Je viens de voir l’épisode et c’est abusé comme
Charline est protégée putain. Déjà sur objectif top chef, Vladimir était largement au-dessus mais tu voyais depuis la première émission que Philippe avait craqué pour la petite et l’histoire avec son papa.

Là elle se noie complètement sur la première épreuve (même si GG en backstage elle dit haut et fort qu’il y a trop d’huître mais sans le dire trop fort sur le moment ou tenter de s’imposer), sur la deuxième je comprends même pas qu’elle soit dégustée tellement sa bougie est « basique » et même pas bien réalisée, et derrière en terme de goût c’est celle qui a offert le moins de choses également.

Mais non, sacrifions Mathieu qui avait le potentiel pour être un super candidat, pour qu’elle puisse peut-être grappiller une semaine ou deux dans le sillage de Mathias…

On n’a pas du tout la même vision :hoho:

Détails

Autant je ne tomberais pas sur les deux autres bleus car sous la pression, tu peux te comporter assez mal (genre en la mettant de côté au moment de goûter), autant sa bougie je l’ai trouvé mieux que le chandelier de Mathias. Son assiette me faisait penser à une Vanité, avec la rose et le cierge presque consumé. Le chef espagnol, dont j’ai zappé le nom, a même dit que c’était l’assiette de quelqu’un « avec du métier ».

Elle ne gagnera sûrement pas parce que d’autres sont plus forts, mais elle est loin de démériter je trouve !

1 J'aime

Ah bravo le spoil. BRAVO

1 J'aime

Je me galère comme jamais :sac:
Tu n’as rien vu. Rien.

1 J'aime

Oui grand maitre :ztfamaz:

2 J'aime

Moi j’ai surtout l’impression que systématiquement ils se sentent obligés de trouver « quelque chose » de positif à dire pour pas l’enfoncer. Le chandelier était beaucoup plus réussi, et techniquement cent fois plus compliqué à réaliser.

Elle a fait un dessert en forme cylindrique avec un glaçage hein. Et pour la première épreuve, elle était PER-DUE. Mathias a repris sa tâche parce qu’elle se noyait complètement, elle savait même pas ce qu’était du persil, elle posait 53 questions… La solution la plus rapide, c’était de reprendre son truc. Et elle s’est braquée ensuite. Alors oui, sans doute qu’ensuite ils lui ont moins fait confiance, mais ça venait pas de nul part. Charline ne gagnera JAMAIS top chef. Ils le savent tous. Quand je compare avec le niveau de Gracien ou Camille ces deux dernières années, c’est le jour et la nuit.

Bref, cette saison ce sera l’équipe Sarran contre l’équipe Pairet. Pas possible autrement :no:

Y’avait trop d’huître ou y’avait pas trop d’huître ?

:karadoc:

Bref c’est le sel de l’émission, comme pour Koh Lanta, de créer des personnalités contrastées !