Politique (hors US)


#602

Je vous en prie, poursuivez… Je ne faisais que passer.


#603

Non, maintenir l’ordre ça n’est pas jouer avec les “jeunes”. (Au dessus de 18 ans, c’est plus des jeunes).

Tu peux taper un foot avec, ça continuera à vendre du shit, ça ira pas plus à l’école ou à la bibliothèque par exemple …

L’excuse du quartier est une belle arnaque pour masquer sa fainéantise hein. Je connais des tonnes de mecs qui sortent des quartiers sans aucun problème, juste avec l’envie de réussir. ^^

Et franchement : beaucoup de quartier à Marseille (et ça a l’air pareil à Nantes) sont impénétrables par les flics à moins d’arriver à presque la centaine en tenue anti-émeutes … Et tu vois ça que pour coffrer un mec du réseau (qui est remplacé le lendemain…)
L’ordre ne peut être établi. Et c’est pas parce que le gouvernement est méchant, les flics trop violents ou quoi.


#604

Oui, mais la destruction des bâtiments publics devrait être condamnée publiquement de manière plus forte, alors que là on est encore dans “la colère s’exprime”. Nan c’est pas de la colère, c’est de la débilité.

Au delà de cet éliment, je vous rejoins et m’inscrit complétement en faux avec l’ensemble de l’argumentaire de Head.


#605

On n’est pas d’accord sur un “éliment”, c’est pas si grave :wink:


#606

C’est ce que je dis. ^^

Preuves ?
Tu veux que je te dise : Le jour ou il fallait voter pour le second tour e 2017.
Gros bouchon sur l’autoroute, le bureau va fermer. Je décide, comme un immense gland que je suis, de sortir de l’autoroute par l’entrée.
Les flics sont en bas, les mecs se mettent en travers, me demande les papiers et me regardent bien noir (avec raison).

Le Flic me dit un truc du genre : Vous savez évidemment pourquoi je vous arrête.
Je lui dit : Je pense que c’est par rapport à la vitesse donc je tente l’ironie.
Le flic comprends évidemment que je blague.
Je m’excuse platement et je lui dit que je suis prêt à prendre ce que je mérite et à rejoindre l’autoroute, malgré le bouchons.
Le mec me dit : “Reprenez l’autoroute, j’attends de vous voir passer et je vous met rien”.

J’ai rien eu. Et je le referais plus.

Donc franchement, j’ai commis une grosse infraction, dangereuse en plus, j’ai fait un peu le mariole pour détendre l’atmosphère et le mec n’a à aucun moment fait le Fangio hein…

Je suis d’avis que si tu te fais contrôler, c’est pour une raison. Le mythe des quotas et tout c’est de la daube. Y a plus ou moins de tolérance selon les condés évidemment, ce sont des humains.
Donc si tu te fais contrôler, tu fermes ta gueule, tu laisses le flic faire son taff et si t’as rien à te reprocher, tu repars 5 minutes après.


#607

je trouve ça quand même extrêmement violent, et surtout faux. Il n’y a pas que la Police qui ne rentre pas dans certains quartiers, il y’a le droit commun aussi apparemment.

https://www.metropolitiques.eu/Parcoursup-et-inegalites-territoriales-mettre-fin-a-l-opacite.html


#608

Argument récurrent : “Oui mais la politique de la ville, c’est des milliards foutu en l’air”

Le politique de la ville c’est 1% du budget de l’état. Sur les 99% restants, ces territoires sont massivement sous-dotés.

C’est exactement la logique du “bootstrap” soutenue par ton chouchou Manu. Comme quoi.


#609

Excuse moi mais je vois pas le rapport avec ce que je tu cites ?

Je lis ton article, et bon : Y a des écoles, y a des installations. Moins qu’à Paris à ce que je comprends, ok mais plus que dans la Creuse genre ?

Désolé.

EDIT : @om4ever : Beh alors je suis d’accord avec cette affirmation de Manu. Sauf que Manu et moi, n’avons pas la même vision, ni les mêmes idées pour les gens des quartiers. J’en suis sur. ^^


#610

Donc pour toi une preuve c’est parce qu’un jour, un flic a été sympa. Bah tu vois, c’est peut-être que t’as eu du bol, le mec aurait très bien pu te faire sortir de la bagnole, te fouiller, et décider qu’il avait envie de te faire perdre 1h de ta vie.

Allez, moi aussi j’ai une anecdote. Étrangement, je ne me suis jamais fait mal parler par un flic mis à part le jour où j’étais avec deux potes (devine, ils étaient NOIRS), que ce dernier a exigé un contrôle d’identité de mes deux potes (qui je le rappelle étaient NOIRS), alors qu’on ne m’a rien demandé. J’ai osé la blague “Et moi je sors pas ma carte d’identité”, et j’ai failli m’en prendre une. Pour une vanne sur une situation dégueulasse… Après bon, ça doit pas m’étonner des masses non plus, on sait tous que les noirs sont des dangers pour la sécurité nationale n’est-ce pas ? :vallsmad:. Et qu’en tant qu’immigré je le suis tout autant. (Ou plutôt je le suis aux yeux des 2/3 de flics qui votent FN, par exemple).

Bref tout ça pour dire qu’une anecdote ça veut tout dire et rien dire.

Perso, je m’arrête aux flics qui virent leurs numéro d’identification de leur veste (obligatoire) qui vont vers les journalistes et qui leurs font effacer les photos des bavures/coups pendant les manifestations. A ceux qui tirent au flashball tendu (alors que c’est interdit) sur des mecs qui sortent la carte de presse. Mais bon, vu que ce sont des “gauchiasses”, osef hein.


#611
  • les gens des quartiers ont moins accès aux établissements supérieurs parisiens que le reste des lycéens de l’IDF

  • l’Etat aide moins la Seine-Saint-Denis que d’autres départements.

==> Oui vivre dans ces quartiers donne moins de perspectives d’avenir et d’évolution que de grandir ailleurs. Donc non ce n’est pas “une excuse pour la feignantise”.


#612

J’aime ton ajout du “N’est-ce pas”.
Très intéressant. ^^

Bref : Bon, fallait bien qu’on arrive à parler des noirs et des rebeus … Je vous laisse débattre sur ces points si ça vous intéresse.

Tout ce que je dis, c’est que si t’as rien à te reprocher, t’auras rien. Et la preuve tes copains NOIRS n’ont rien eu, puisque tu l’as pas dit.
T’as failli t’en prendre une ? C’est ta sensation, parce que t’as fait le maffre hein. Et tu l’as pas prise. On est loin du menottage et du plaquage.
Les mecs font leurs taffs c’est tout.
Avec un comportement qui peut être pris comme de la rebellion ou de l’entrave, tu m’étonnes que tu te retrouves sur le capot menotté…

EDIT : @Bubaji :
C’est quand même friable selon moi. Ok, ça donne moins de perspectives, mais c’est pas l’Ougandanda non plus.
Quand tu veux, tu peux, surtout à Paname et en IDF ou c’est le luxe par rapport à la Province en termes d’établissement, de transports etc …


#613

Bien sur, leur taf c’était de contrôler les deux noirs, mais pas le blanc.

Si tu vois pas où est le problème, c’est que je peux rien pour toi.


#614

Cette manie de ramené tout à un racisme, c’est fou. ^^

Dans ton exemple oui, y a un soucis de racisme, je ne le nie pas, et c’est un problème. Et après ? ^^

Dans mon exemple, vu que je parle pas de racisme, moi : Je cite mon exemple pour illustrer le fait que si tu fermes ta gueule, que tu les laisses faire leur taff beh y a dans la grande majorité des cas aucun problème.


#615

Tu fais d’une anecdote personnelle une généralité, que t’ériges en vérité absolue. T’as eu de la chance de tomber sur un flic sympa, qui avait sans doute d’autres choses plus importantes à faire ce jour là.

Moi à 12 ans, je me suis fait convoquer pour un “interrogatoire”, où je suis tombé sur un cowboy. Un mec de mon école avait pris un coup en faisant un jeu (où le principe est de se faire… taper quand tu prends un petit pont), et a accusé six personnes, dont moi qui n’étais même pas présent. Il a juste cité 6 mecs de la classe, puis en a enlevé deux après coup car les parents étaient copains.

Le flic m’a gardé plus d’une heure, me disait que mes potes se retournaient tous contre moi et m’accusaient. Un sketch. Et j’avais 12 ans.

Deuxième contact avec la police? Encore gamin, je m’étais fait voler mon portable pendant que je jouais au foot. Je savais qui c’était en plus, mais ils pouvaient rien faire. Un mois après ils m’appellent “on a votre téléphone”. Tout heureux j’y vais. Ils passent d’abord 40 minutes à me poser des questions sur tous les jeunes du quartier, sur qui ils enquêtaient. Je réponds ce que je sais, donc pas grand chose, dans le but de récupérer mon tel. A la fin, ils me disent “merci, vous pouvez y aller”. “Et mon portable?”, “non en fait on l’a pas”.

Deux beaux exemples d’une mentalité irréprochable, avec un GAMIN. Est-ce que j’en fait une généralité pour autant? Non.


#616

Non du tout, je dis juste que si tu les laisses faire leurs taffs (même si certains sont relous, nuls, racistes), si t’as rien à te reprocher, t’auras rien d’autres que ce que tu mérites. ^^

Et pour illustrer le pourquoi de cette pensée, j’ai utilisé un exemple vécu.


#617

Oui, c’est ton impression selon ton vécu. Mais c’est pas “la majorité du temps”, ça tu n’en sais rien.


#618

Beh à ce compte là, faut pas non plus dire l’inverse.

Et du coup, beh on parle plus de rien. :sac:

Je vais vraiment devoir chercher des chiffres de violences injustifiées de la Police ? ^^’


#619

Non mais tu comprends pas.

Tu prends ton exemple pour illustrer le fait que la police fait bien son taff dans la majorité des cas. Dans ce cas, pourquoi ne pas prendre le cas de @Xso pour illustrer que la majorité des flics sont des racistes patentés ? Ben oui, c’est aussi une anecdote, après tout elle ne vaut pas moins vérité que la tienne.

Après, si on veut de vraies preuves, on prend ça :

Et là on voit quoi ? Que les polices en France dispose, contrairement à ce que tu dis, d’une certaine impunité. Ce qui n’est pas acceptable de la part de fonctionnaire, que ça soit des flics, des gendarmes, des profs ou que sais-je : quand on est dépositaire et représentant de la loi et de la République, on se tient parfaitement.

Après, y’a aussi ce chiffre qui est très inquiétant, même si toi tu vas trouver ça normal :

Alors je sais, on diabolise le FN, c’est pas des méchants, je connais ta chanson. Mais ça n’en reste pas moins un gros problème quand ce sont ces mêmes policiers qui sont responsables du maintien de l’ordre dans des quartiers à forte immigration.


#620

Mais je n’ai vu personne dire “dans la majorité des cas”, sauf toi. Et ton argumentation repose sur UNE expérience personnelle. T’as pas senti un policier agressif en face de toi, et tant mieux, mais quand on t’explique qu’on ressent de l’agressivité, tu dis “bah c’est ton ressenti”.

Peut-être qu’en réalité le flic auquel t’as eu à faire il avait qu’une envie, c’était de t’en coller une, mais qu’il pouvait pas car son supérieur était pas loin, et que toi tu l’as pas ressenti.


#621

Ca fait 3 ans que je passe par Gare du Nord au moins deux fois par jour.
Que je vois des contrôles au moins une fois par semaine.

Jamais je n’ai été contrôlé. Jamais je n’ai vu une autre population se faire contrôler que des noirs ou des arabes.

Peut être que c’est plus compliqué de réagir poliment et de laisser faire quand tu te fais contrôler 3-4-10 fois par an que quand ça t’arrive une fois dans ta vie.

Effectivement si on me contrôle, qu’on me fouille demain, je vais pas péter un câble sur les policiers.
Peut être que si c’est la troisième fois du mois, que je suis énervé, je vais certainement pas être aussi cordial.


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Mon Discourse - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible