Succession

Succession


Genre : Drame
Diffuseur : HBO et OCS en France
Date de sortie : 03/06/2018

Série créée par Jesse Armstrong

Avec Brian Cox (Logan Roy, le « patriarche » du conglomérat Waystar Royco), Hiam Abbass (Marcia « Marcy » Roy, la troisième femme de Logan Roy), Kieran Culkin (Roman Roy, le troisième et plus jeune fils de Logan Roy issu de son second mariage), Alan Ruck (Connor Roy, le premier fils de Logan Roy issu de son premier mariage), Sarah Snook (Siobhan « Shiv » Roy, la fille (et plus jeune enfant) de Logan Roy issue de son second mariage, Jeremy Strong (Kendall Roy, le second fils de Logan Roy et issu de son second mariage, Nicholas Braun (Greg Hirsch, un petit-neveu de Logan Roy et le petit-fils d’Ewan Roy), Matthew Macfadyen (Tom Wamsgans, le fiancé de Shiv Roy).

Succession, c’est quoi ?


Succession parle de pouvoir, d’un empire à défendre et d’une bande de dégénérés qui se bousculent pour monter sur un trône. Ce siège-là n’est pas de fer. Il s’agit du poste de PDG de Waystar Royco, un conglomérat de sociétés influentes dans les médias et le tourisme. Occupé par Logan Roy, milliardaire colérique et vieillissant, le fauteuil est convoité par les quatre enfants que le patriarche s’amuse à mettre en compétition.

Il y a Connor, aîné issu d’un premier mariage, peu intéressé par les entreprises familiales, mais dont l’excentrique train de vie le lie financièrement à son père. Suivent Kendall, successeur naturel, dont la polytoxicomanie pose de nombreux problèmes, Roman , le benjamin aussi névrosé qu’immature. Enfin arrive Siobhan, alias « Shiv », seule fille de Logan Roy, seule démocrate de la famille, qui a choisi d’embrasser une carrière de communicante politique tout en rêvant secrètement d’impressionner enfin son père, pour pouvoir lui succéder.


Succession, c’est bien ?


Pour moi qui suit un gros consommateur de série (4 épisodes/jour), cette série m’était passée complétement incognito, il aura fallu deux prix aux dernières Golden Globes pour que je m’y attarde.
Un petit « chef d’œuvre » pour moi et oui le mot est sorti.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10

0 votant

2 J'aimes

J’ai démarré la série hier, après 3 épisodes je peux donner une première impression.

J’aime beaucoup le rythme de la série, les dialogues fusent et sont bien ciselés, les personnages sont vite marquants ou déstabilisent facilement.

Je fais un parallèle un peu risqué, mais la moitié des scènes au moins me fait penser aux meilleurs moments de The Good Wife, quand l’urgence est permanente, le temps presse, les décisions majeures doivent se prendre rapidement, la mise en scène participe à faire monter et maintenir la tension.

Le milieu financier n’est pas ce qui m’attire le plus, mais le fait d’être dans une entreprise vieillissante (médias traditionnels, parcs d’attraction) fait qu’il y a des enjeux sympas.

Il y a un petit côté Veep aussi je trouve, dans certains dialogues et le rôle de Greg notamment qui est dépassé en permanence, il me tue :hoho:

1 J'aime

J’avais regardé les deux premiers épisodes

C’est très bien écrit, un peu trop même : tous les personnages sont tellement tous plus antipathiques les un que les autres, que du coup j’ai pas eu envie de m’intéresser à leurs « problèmes »

Ça manque d’un « straight Guy » comme Michael dans Arrested Dévelopment ou la fille dans Knives Out, même si au final sont loin être tous blancs, ça aide a accrocher à leurs histoires de gros bourgeois

Saison 1

Après trois épisodes forts, la série a marqué le pas légèrement. L’épisode 4 était rattrapé par un gala au rythme fou mais le reste piétine un peu. Comme le dit om4ever, le fait qu’ils soient tous détestables peut être un frein. Cela ne m’a pas gêné au début car voir des connards se déchirer est divertissant, mais l’épisode 5 était vraiment dur de ce côté. Je ne suis pas gêné par ce genre de choses en général, mais là c’était vraiment dur de trouver de quoi apprécier le visionnage.

Les épisodes ont bons, les dialogues sont parfois forcés pour choquer, mais la majorité d’entre eux restent très inspirés.

L’autre soucis c’est le côté trop prévisible de certains développements (l’aventure de Shiv, Kendall qui retombe dans la drogue et à la fin :warning: l’accident et la carte magnétique qu’on voit venir beaucoup trop facilement…). Les histoires de couples en gros ne sont pas très passionnants, même si ça s’améliore sur la fin de saison.

MAIS, la série sait vraiment gérer ses moments forts, je ne sais pas ce qui est le plus fort entre le personnage de Logan Roy ou son acteur Brian Cox, mais rendre aussi imposant un homme affaibli physiquement et mentalement c’est fort.

Le final avec Logan qui sauve Kendall piégé par la mort de l’employé et console Kendall comme un petit enfant était vraiment fort. Même si les évènements qui ont précédé peuvent frustrer, la réalisation est excellente. Il y a des scènes de 10-15 minutes qu’on ne peut pas mettre en pause tellement ça captive.

Il parait que la saison 2 est plus réussie, je suis déjà convaincu donc je prendrais du plaisir.

Petit détail, mais le générique est excellent, malgré le binge, j’ai toujours laissé le générique tourner, la musique met tellement bien dans l’ambiance.

1 J'aime

La première saison est disponible sur Prime Video, en VF ou VOSTFR