🏈 Superbowl 52 - Eagles vs Patriots (41-33)

nfl

#1
sb52

Superbowl LII


Diffuseur US : NBC
Diffuseur FR : beIN Sports 1 (23h) / W9 (0h)
Coup d’envoi : 0h30 heure française
Halftime show : Justin Timberlake

Stade : U.S. Bank Stadium (Minneapolis, MN)
Capacité : 66 655 places



Philadelphia Eagles


Historique : 3Úme Superbowl (0 victoire, 2 défaites)


Saison réguliÚre :

  • 13 victoires / 3 dĂ©faites
  • 1er de la Division NFC Est
  • 1er de la ConfĂ©rence NFC

  • 28.6 pts par match (#3)
  • 365.8 yards par match (#7)
  • 18.4 pts encaissĂ©s par match (#4)
  • 306.5 yards encaissĂ©s par match (#4)


Playoffs :

  • Atlanta Falcon 10 - 15 Philadelphia Eagles
  • Minnesota Vikings 7 - 38 Philadelphia Eagles



New England Patriots


Historique : 10Úme Superbowl (5 victoires, 4 défaites)


Saison réguliÚre :

  • 13 victoires / 3 dĂ©faites
  • 1er de la Division AFC Est
  • 1er de la ConfĂ©rence AFC

  • 28.6 pts par match (#2)
  • 394.2 yards par match (#1)
  • 18.5 pts encaissĂ©s par match (#5)
  • 366 yards encaissĂ©s par match (#29)


Playoffs :

  • Tennessee Titans 14 - 35 New England Patriots
  • Jacksonville Jaguars 20 - 24 New England Patriots



Pronostics


  • Philadelphia Eagles
  • New England Patriots

0 votant

TV : beIN Sports 1 (23h) / W9 (0h) | Coup d’envoi : 0h30

Bilan de l'année 2018
🏈 Foot US (2018)
#2

Que les choses soient dites :tapie:


#3

Ces résultats du sondage :hoho:


#4

Apparemment, les américains sont à fond pour les Eagles aussi ?


#5

:obama2:

Pourtant les Pats ne gagnent pas toujours, sur 9 Superbowl disputĂ©s ils n’en ont remportĂ©s “que” 5, mĂȘme si depuis que Belichick est arrivĂ© en 2000 ils ont aussi 8 titres de champion de confĂ©rence AFC et 13 titres de champion de division AFC East. C’est vraiment leur rĂ©putation, justifiĂ©e ou non, de tricheurs (Spygate et Deflategate) et leurs supposĂ©es faveurs arbitrales (OL staĂŻle) qui fait qu’ils sont mal-aimĂ©s.


#6

:hoho:


#7

Y’a aussi Washington dans le mĂȘme cas, pas besoin de chercher pourquoi trĂšs longtemps :macron5:


#8

Je pense que c’est aussi parce que les gens veulent voir autre chose. Pour nous fan des Pats c’est kiffant, mais je peux comprendre que ça agace les autres.


#9

Diffusé à partir de dimanche minuit sur W9.

À titre informatif, au cas oĂč :calm:


#10

Alors @aliG, tu es prĂȘt ?


#11


#12

8/10 :sadpup: :sadboy:


#13

#14

#15

La violence de ces stats :laporte:


#16

SI on part du principe que Jordan est le GOAT :smart:


#17

Ce soiir ça va ĂȘtre “Tout le monde” vs Val et Potaval non ?


#18

Aux États-Unis, le Super Bowl reste l’évĂ©nement sportif de l’annĂ©e, avec un nouveau sacre NFL (football amĂ©ricain) de New England attendu dimanche face Ă  Philadelphie, des publicitĂ©s Ă  gogo, un concert et peut-ĂȘtre un peu de politique pour Ă©picer le tout.

:arthur:


#19

Je ne sais pas ce qui te fait dire ça, les deux Ă©quipes ont le mĂȘme niveau de soutien :

(Pas la mĂȘme que celle de Thomas, ils ont vraiment utilisĂ© des stats pour la faire celle-ci :pasrire: )


#20

Ma petite analyse des 2 Ă©quipes de mes yeux de celui qu’a pas encore tout bien pigĂ© du sport US roi et qui suit surtout les joueurs Ă  travers la Fantasy :

Tout d’abord, les New England Patriots, Ă  mes yeux les favoris. Tout simplement de par leur expĂ©rience dantesque de ces rendez-vous du grand soir, dans toutes les lignes et toutes les teams, offense, defense, special : depuis 2001 (19 saisons donc) on peut lister 17 titres de division, 8 titres de confĂ©rences et 5 SuperBowl, excusez du peu. Jamais aucune Ă©quipe n’a fait mieux ni mĂȘme autant en si peu de temps. C’est vraiment l’équipe de ces annĂ©es 2000 et 2010. DrivĂ©e par un coach brillantissime, le fameux Bill Belichick, celui de tous les succĂšs. Celui qui l’a accompagnĂ© tout du long est le non moins fameux quaterback Tom Brady, l’homme aux 5 bagues et 4 titres de MVP du SuperBowl, qui incarne l’espoir des physiques quelconques, si, rappelez-vous comment il a commencĂ© :


Voici Tom Brady au moment de la draft, l’homme qui va devenir le meilleur quaterback de tous les temps moins de 20 ans plus tard.

Aura-t-il les Ă©paules assez larges ce Tom Brady pour porter encore ce soir les espoirs de l’équipe du Massachusets et glaner un 6Ăš SuperBowl, pour devenir le seul joueur avec 6 bagues et permettre au passage Ă  son Ă©quipe d’égaler les Pittsburgh Steelers, leurs grands rivaux, au nombre de SB remportĂ©s (6) ?
Je pense que oui, jugez plutĂŽt :

Mais, aussi talentueux soient-ils, un coach et un quaterback ne sauraient suffire Ă  mes yeux pour faire de cette Ă©quipe la favorite en titre.

L’attaque tout d’abord : la spĂ©cificitĂ© des Patriots est qu’ils ont de nombreuses armes Ă  disposition, quasi toutes interchangeables, ce qui les rend d’autant plus difficiles Ă  dĂ©fendre pour les adversaires car ils ont nombre plans d’attaques et il est trĂšs dĂ©licat de deviner lequel va ĂȘtre jouĂ©, d’autant que Brady est capable de modifier en cours de route le schĂ©ma Ă©tabli.

Je vais quand mĂȘme en prĂ©senter quelques-unes. En 1er lieu, l’arme la + dĂ©vastatrice de la NFL quand elle est en forme, et d’assez loin : le Tight-End Rob Gronkowski. Cent quatre-vingt-dix-huit centimĂštres sous la toise et un petit cent vingt kilos tout mouillĂ©. Un beau bestiau. Quasi inarrĂȘtable quand il est lancĂ©. Malheureusement il a eu une commotion au dernier match il y a 2 semaines, Ă  voir s’il sera suffisamment rĂ©tabli pour ce soir.
Le Wide Receiver Danny Amendola, joueur clutch par excellence, peut aussi Ă©voluer en Ă©quipe spĂ©ciale pour ĂȘtre le Punt Returner (corrigez-moi si je me trompe dans les termes ^^). Joueur fin et rusĂ©, un nez exceptionnel pour se placer au bon endroit au bon moment, une des cibles favorite de Brady, des mains sĂ»res.
Le Running Back James White, je ne le connais pas trĂšs bien, c’est lui qui a marquĂ© le Touchdown de la victoire l’an dernier, aprĂšs un match Ă©norme avec un total extraordinaire de 3 touchdowns marquĂ©s et un 2-points conversion. 20 points donc, record. C’est un joueur capable d’évoluer comme receveur dans les schĂ©mas d’attaque, au point de rĂ©guliĂšrement avoir + de yards Ă  la passe qu’à la course. Cela a d’ailleurs Ă©tĂ© le cas au dernier SB.

Ce sont les 3 armes principales de Brady mais les Burckhead, Lewis, Britt, Hogan, etc, sont capables de porter le danger et peuvent crĂ©er la surprise, Belichick a certainement prĂ©vu 2-3 schĂ©mas rigolos pour les utiliser. Il a l’art de savoir tirer le meilleur de ses joueurs au mieux de leurs capacitĂ©s.

La ligne offensive est tout Ă  fait capable de protĂ©ger efficacement Brady et de le laisser dans une pocket le temps nĂ©cessaire mĂȘme si elle a eu un peu de mal cette saison. À voir si elle saura rĂ©sister Ă  la vitesse de la defense des Eagles.
Je ne connais malheureusement pas suffisamment les joueurs la composant pour vous en parler. Je laisse le soin aux connaisseurs de les Ă©voquer si l’envie leur prend.

La dĂ©fense maintenant : tout comme la ligne offensive, je ne les connais pas individuellement. Tout ce que je peux dire est qu’elle a paru moins impĂ©riale que les prĂ©cĂ©dentes saisons. En tĂ©moigne le cueillage Ă  froid lors du match d’ouverture, Ă  domicile, encaissant un cinglant 42-27 face aux Kansas City Chiefs.
Et à lire les résumés de Val et Potaval elle a causé quelques sueurs froides et inquiétudes.
Mais Ă  leur place je ne m’en ferai pas tellement elle semble expĂ©rimentĂ©e.
En Fantasy elle a terminé à la 12Ú place (sur 32) si jamais cela a une quelconque signification.

Les Special Teams : je ne vais parler ici que du Kicker, Stephen Gostkowski, en gĂ©nĂ©ral trĂšs fiable mais il a inexplicablement foirĂ© quelques PAT cette saison, Ă  voir ce soir s’il sera bien concentrĂ©. LĂ  encore, au vu de son expĂ©rience, je ne me ferai pas de souci.
Je ne connais absolument pas les autres joueurs, hormis Amendola évoqué + haut, mais aussi Dion Lewis, capable de remonter la balle à toute vitesse sur les Kick Return.




Passons aux outsiders : les Eagles de Philadelphie. ExpĂ©rience bien moindre que les Patriots mais tout de mĂȘme 8 titres de division et 2 titres de confĂ©rence depuis 2001. Mais cela faisait 4 saisons qu’elle n’avait pas disputĂ© les playoffs, Ă  voir comment elle va se comporter ce soir.

Toutes mes excuses d’abord Ă  aliG, je n’aurai pas autant de choses Ă  dire que pour les Patriots, c’est une Ă©quipe que je connais mal mĂȘme si j’ai grandement apprĂ©ciĂ© le jeu pratiquĂ© cette saison. PortĂ©e par le quaterback Wentz qui a connu une progression formidable, malheureusement brisĂ©e en fin de saison et remplacĂ© par un Nick Foles plutĂŽt irrĂ©gulier.

Curieuse trajectoire d’ailleurs ce Foles : quaterback rookie, il remplacera Vick 2 matchs, retournera sur le banc, puis reviendra suite Ă  une nouvelle blessure. Et la saison suivante il chipera la place de titulaire, accomplissant des performances remarquables dont un mĂ©morable match Ă  7 touchdowns (!). Je ne sais pas trop ce qui s’est passĂ© ensuite mais il effectuĂ© une 3Ăš annĂ©e plutĂŽt moyenne si je me souviens bien puis a Ă©tĂ© tradĂ© aux Rams oĂč il s’est montrĂ© irrĂ©gulier voire mĂ©diocre en regard des espoirs qu’il avait fait naĂźtre lors de cette 2Ăš saison de folie. Il part aux Chiefs oĂč il joue les anonymes (3 apparitions). Il revient Ă  Philadelphie pour ĂȘtre le back-up de Wentz. 1Ăšre titularisation suite Ă  la blessure de celui-ci, prestation en bĂ©ton, le retour du magicien croit-on. Puis badaboum 2 perf’ qui font craindre le pire pour la suite. Il assure tout de mĂȘme la 1Ăšre victoire en playoff pour les Eagles depuis 9 ans face aux Falcon d’Atlanta, qui Ă©taient les finalistes du SB l’an dernier. Bon pour la confiance. Et il fera une performance qui fera date en finale de confĂ©rence face aux Vikings du Minnesota. Au point de faire renaĂźtre les espoirs de toute une ville, espoirs qui s’étaient complĂštement effondrĂ©s au 36Ăš sous-sol suite Ă  la blessure de Wentz aprĂšs une saison dantesque.

Bref, il faudra voir ce que va produire ce Nick Foles, c’est tout ou rien avec lui. Cependant le coordinateur offensif des Eagles, Doug Pederson (souvenez-vous de ce nom), me semble ĂȘtre de la mĂȘme trempe que Belichick s’agissant des plans de jeu. Je n’ai pas la maĂźtrise tactique ni l’Ɠil pour repĂ©rer les schĂ©mas mais j’ai cru comprendre Ă  travers mes lectures qu’il a su s’adapter au profil de Foles ainsi qu’à celui de Ajayi, Running Back arrivĂ© en cours de saison et auteur d’une grosse saison l’an dernier.

Les Running Back des Eagles, trĂšs curieux de voir comment ils vont Ă©voluer ce soir d’ailleurs. Changer de QB et intĂ©grer en cours de route un nouveau RB, aussi bon soit-il, c’est pas toujours simple. Le match face aux Vikings montre toutefois que Peterson semble avoir trouvĂ© une solution.

Et l’escouade des Wide Receiver, si elle est moins performante que celle des Patriots, est tout Ă  fait capable de hisser son niveau de jeu, il le faudra ce soir. Agholor et Jeffery ne doivent surtout pas se dĂ©concentrer comme ils ont pu le faire parfois cette saison. Pas de savonnette sur les gants les gars, please.

Quant au Tight-End, Zack Ertz, il fait la saison de sa vie cette annĂ©e, s’il continue sur sa lancĂ©e, le combat Ă  distance avec le Gronk’ sera intĂ©ressant Ă  suivre.

Mais pour moi la grande force des Eagles repose sur sa défense, trÚs rapide, capable de blitz dévastateurs et de sapage de moral du QB adverse. 4Ú défense en Fantasy.
Brady et sa ligne offensive auront fort à faire, mais ils s’en sont trùs bien sortis face aux Jaguars.


Pour les tacticiens, ce match va assurĂ©ment ĂȘtre un rĂ©gal Ă  voir puis Ă  analyser.

Ce soir, j’ai une prĂ©fĂ©rence pour les Eagles, qui ont effectuĂ© une saison pĂ©tillante, mais un 6Ăš titre pour Brady qui l’assoirait davantage dans la lĂ©gende ne me dĂ©rangerait pas + que ça.

Bon match et du fair play ! :carell: