🏉 Top 14

rugby

#1

Informations


  • CrĂ©ation : 1892
  • Organisateur : LNR
  • Participants : 20
  • Diffuseurs : Canal+ et France 2 (finale)

Palmarès


  • 19 - Stade Toulousain - 1912, 1922, 1923, 1924, 1926, 1927, 1947, 1985, 1986, 1989, 1994, 1995, 1996, 1997, 1999, 2001, 2008, 2011, 2012
  • 14 - Stade Français - 1893, 1894, 1895, 1897, 1898, 1901, 1903, 1905, 1998, 2000, 2003, 2004, 2007, 2015
  • 11 - AS BĂ©ziers - 1961, 1971, 1972, 1974, 1975, 1977, 1978, 1980, 1981, 1983, 1984
  • 9 - Union Bordeaux-Bègles - 1899, 1904, 1905, 1906, 1907, 1909, 1911, 1969, 1991
  • 8 - SU Agen - 1930, 1945, 1962, 1965, 1966, 1976, 1982, 1988
  • 8 - FC Lourdes - 1948, 1952, 1953, 1956, 1957, 1958, 1960, 1968
  • 7 - USA Perpignan - 1914, 1921, 1925, 1938, 1944, 1955, 2009
  • 5 - Racing Club de France - 1892, 1900, 1902, 1959, 1990
  • 5 - Biarritz Olympique - 1935, 1939, 2002, 2005, 2006
  • 4 - Castres Olympique - 1949, 1950, 1993, 2013
  • 4 - RC Toulon - 1931, 1987, 1992, 2014
  • 3 - Aviron Bayonnais - 1913, 1934, 1943
  • 3 - Section Paloise - 1928, 1946, 1964
  • 2 - Stadoceste Tarbais - 1920, 1973
  • 2 - Narbonne - 1936, 1979
  • 2 - Lyon OU - 1932, 1933
  • 1 - ASM Clermont Auvergne - 2010
  • 1 - Stade Montois - 1973
  • 1 - US Quillan - 1929
  • 1 - Olympique de Pantin - 1896
  • 1 - FC Grenoble - 1954
  • 1 - CS Vienne - 1937
  • 1 - La Voulte Sportif - 1970
  • 1 - US Montauban - 1967
  • 1 - US Carmaux - 1951
  • 1 - FC Lyon - 1910

Clubs participants






🏉 World Cup 2015
Podcast #05 - Coupe du Monde 2015 de Rugby
🏉 Rugby
#2





#3

#4

Surement les 2 clubs franciliens pour accueillir le joueur. Enorme perte pour le FCG


#5

Bah je le prendrais volontier au RM !


#6

Et tu as bien raison


#7

C’est reparti ! Le passage sur Iunctis ne va pas changer nos bonnes vieilles habitudes. Accompagné d’@aliG, @Aupa et @Potaval, nous allons tour à tour vous proposer une présentation de toutes les équipes du Top 14. On commence par le SUA et hasard total, c’est tombé sur moi. Kiffez bien, n’hésitez pas à réagir et bonne saison à tous !






S. U. Agen Lot-et-Garonne


Fondé en : 1908.
Stade : Stade Alfred-Armandie (14 000 places).
Président : Alain Tingaud.
Directeur du rugby : Philippe Sella.
Manager : Mathieu Blin.
Entraîneurs : :fra: Jean-Jacques Crenca (avants) et :fra: Stéphane Propser (arrières).



Palmarès :


  • Championnat de France (8) : 1930, 1945, 1962, 1965, 1966, 1976, 1982, 1976.
  • Championnat de France de D2 (1) : 2010.
  • Coupe de France/Challenge Yves du Manoir (6) : 1932, 1943, 1945, 1963, 1983, 1992.



L’an passé :


  • 4è de Pro D2 (81 pts - 17 v, 0 n, 13d, 732 pts marquĂ©s, 611 pts encaissĂ©s). Qualification en barrage contre Perpignan 32-32 (au nombre d’essais), victoire en finale d’accession contre Mont-de-Marsan 16-15.
Dernière équipe à rejoindre le Top 14, Agen a vécu une année plus compliquée que prévu en Pro D2, la faute notamment à une défaite d'entrée à la maison contre Bourgoin. Les prémices d'un parcours médiocre où on n'a pas revu le SUA dominateur de la saison précédente, les défaites frustrantes à l'extérieur alternant avec les succès étriqués à domicile. Pourtant, dans la dernière ligne droite, Agen s'est un peu réveillé (4 victoires de suite dont 2 à l'extérieur) avant de mieux s'écrouler sur les deux dernières journées en perdant à Colomiers et à Armandie, face à Perpignan. Ce dernier revers offrait du même coup une demie de tous les dangers à... Perpignan ! Comme Agen avait décidé de ne rien faire comme les autres l'an passé, ils se sont qualifiés à Aimé-Giral. Après prolongation. Sans gagner. Même si ce dernier facteur a quelque peu été oublié, notamment à cause de l'essai de plus de 100m inscrit par Taylor Paris. Paris, l'homme fort du SUA, auteur également du seul essai de l'équipe en finale. Finale d'accession remportée au couteau face à Mont-de-Marsan au terme d'un suspense insoutenable. Agen est donc de retour en Top 14 !


Recrutement :


  • ArrivĂ©es : Marc Baget (BĂ©ziers), Corentin Braendlin (Toulon), François Bouvier (Toulouse), Ruaan du Preez (Oyonnax), Bautista GĂĽemes (Buenos Aires), Tom Murday (Reds), Api Naikatini (Wellington), Eroni Vasiteri Narumasa (Nadroga), Dave Ryan (Ulster), Johann Sadie (Cheetahs), Benoit Sicart (Montpellier), Mike Tadjer (Massy), George Tilsley (Nouvelle-ZĂ©lande VII)

  • DĂ©parts : Rupeni Caucaunibuca, Pierre Ferrary (Auch), Denis Fogarty (Aix-en-Provence), Wessel Jooste (retraite), Pierre Julien, RaphaĂ«l Lagarde (Albi), Junior Pelesasa (retraite), Benjamin Petre (Brive), Semisi Telefoni (Carcassonne), Loris Tolot (Montauban), Lucas Tolot (Montauban), Aidan Toua, Sergio Valdes (retraite), Viliame Waqaseduadua

Le président Tingaud avait promis (comme d’habitude) des recrues de qualité. On les attend encore. Aucun joueur renommé n’est arrivé et vu la réussite de notre cellule de recrutement, je ne pense pas qu’il n’y ait que des vedettes dans les nouveaux arrivants. Néanmoins, cela peut se comprendre, de nombreux paris sont faits et cela ne nous mettra pas en péril si on venait à redescendre en Pro D2 à la fin de l’année. Le pari numéro 1 est Eroni Narumasa, un Fidjien élu meilleur joueur de son championnat la saison passée. Sa puissance ne pourra pas nous faire de mal au milieu du terrain. Il est accompagné d’un autre Fidjien, l’international et polyvalent Api Naikatini (2e/3e ligne). Sicart a l’expérience du Top 14 et a déjà montré de belles choses avec Montpellier, il aura une belle carte à jouer d’autant plus qu’Aidan Toua est parti. L’arrière Australien est notre plus grosse perte, c’était un des rares qui avaient à coup sur le niveau Top 14. Les départs de Telefoni, Lagarde et Petre sont aussi embêtants même si les deux derniers ont souvent eu des pépins physiques.





Effectif :


Piliers :
Viliamu Afatia - 25 ans - 1m80 - 124 kg
:fr: Quentin BĂ©thune - 19 ans - 1m83 - 105 kg
Ruaan du Preez - 31 ans - 1m86 - 119 kg
:fr: Arthur Joly - 27 ans - 1m81 - 123 kg
Jason Marshall - 29 ans - 1m90 - 108 kg
Arsène Nnomo - 35 ans - 1m81 - 109 kg
Dave Ryan - 29 ans - 1m83 - 118 kg
Giorgi Tetrashvili - 21 ans - 1m77 - 112 kg

Talonneurs :
:fr: Marc Barthomeuf - 23 ans - 1m74 - 98 kg
Jalil Narjissi - 35 ans - 1m80 - 95 kg
Mike Tadjer - 26 ans - 1m83 - 124 kg

2e lignes :
:fr: LĂ©o Bastien - 22 ans - 2m00 - 111 kg
:fr: Corentin Braendlin - 21 ans – 1m98 – 118 kg
:fr: William Demotte - 24 ans - 2m02 - 124 kg
Tom Murday - 26 ans - 2m00 - 114 kg
Api Naikatini - 30 ans - 1m97 - 115 kg
Apisalome Ratuniyarawa - 28 ans - 1m97 - 117 kg
:fr: Jean-Baptiste Roidot - 27 ans - 2m02 - 98 kg

3e lignes :
:fr: Marc Baget - 30 ans - 1m90 - 110 kg
:fr: Antoine Erbani - 25 ans - 1m92 - 100 kg
:fr: Marc Giraud - 29 ans - 1m96 - 104 kg
Luke Hamilton - 23 ans - 1m88 - 108 kg
Sione Tau - 26 ans - 1m92 - 105 kg
:fr: RĂ©mi Vaquin - 31 ans - 1m90 - 100 kg

Demis de mêlée :
:fr: Paul Abadie - 20 ans - 1m76 - 83 kg
:fr: Alexis Balès - 25 ans - 1m74 - 80 kg
:fr: Clément Darbo - 29 ans - 1m75 - 72 kg

Demis d’ouverture :
Jacob Botica - 22 ans - 1m77 - 83 kg
Burton Francis - 28 ans - 1m84 - 90 kg
Bautista GĂĽemes - 25 ans - 1m76 - 80 kg

Centres :
:fr: Pierre Fouyssac - 20 ans - 1m90 - 100 kg
:fr: Julien HĂ©riteau - 20 ans - 1m82 - 88 kg
:fr: Lionel Mazars - 31 ans - 1m83 - 98 kg
Eroni Vasiteri Narumasa - 26 ans - 1m83 - 102 kg
:fr: Vincent Roux - 31 ans - 1m85 - 92 kg
Johan Sadie - 26 ans - 1m88 - 96 kg

Ailiers :
Tamaz Mchelidze - 22 ans - 1m95 - 108 kg
Taylor Paris - 22 ans - 1m80 - 90 kg
Leka Tagotago - 23 ans - 1m95 - 95 kg
George Tilsley - 23 ans - 1m96 - 100 kg

Arrières :
:fr: Mathieu Lamoulie - 25 ans - 1m84 - 93 kg
:fr: Benoit Sicart - 25 ans - 1m80 - 80 kg


XV de départ type :

1. Afatia — 2. Narjissi — 3. Du Preez
4. Naikatini — 5. Ratuniyarawa
6. Tau — 8. Giraud — 7. Erbani
9. Balès — 10. Francis
11. Paris — 12. Mazars © — 13. Narumasa — 14. Tagotago
15. Lamoulie

A désormais 35 ans, Narjissi est toujours là pour mener ses troupes au combat et on aura bien besoin de lui au sein d’une première ligne assez faible. On a de très bons joueurs de ballons comme Afatia ou Marshall mais malheureusement, en mêlée fermée, ça risque de faire très peur. Derrière eux, Ratuniyarawa va enfin découvrir le Top 14 et ce n’est que justice tant il a brillé sur tous les terrains de Pro D2 où il a posé les pieds. Capable d’exceller dans différents registres : en touche, en puissance au ras ou pour remonter le ballon comme un 8, il est vite devenu indispensable au SUA. Parmi tous les 3e lignes gringalets que l’on possède, saluons quand même Erbani qui a force de travail a su s’imposer comme un titulaire indiscutable. Excellent sauteur, fort défenseur, il devrait encore être au four et au moulin en Top 14.
Balès a été notre meilleur joueur l’année dernière, il est une réelle menace autour des rucks et gère parfaitement bien son paquet d’avants. Mazars présente un peu le même profil, c’est-à-dire, meneur d’homme, intelligent et capable de mettre systématiquement son équipe dans l’avancée. Derrière, hormis le fabuleux Paris, les attractions seront le Néo-Zélandais Tilsley qui provient du VII et bien entendu, le Fidjien Narumasa. Futur Caucau d’il y a dix ans ou futur Caucau d’il y a dix mois, on aura très vite la réponse !





La cote : :1: :0: :0: :0: :0:


J'ai mis un car il y a toujours une chance tant que les matchs ne sont pas disputés. En étant optimiste, on peut se dire qu'en année de Coupe du Monde, sur un malentendu, ça peut éventuellement le faire. En tout cas, sur la ligne de départ, quand on regarde les effectifs de toutes les équipes, celui d'Agen fait très pâle figure. Le maintien serait un miracle et la saison s'annonce très difficile.

#8

#9
<img src=“http://www.itsrugby.co.uk/img/grd_logo_pau.png"="200” height=“200”>

SECTION PALOISE


Fondé en : 1902
Stade : Hameau (13 800 places)
Président : Bernard Pontneau
Manager : :nzl: Simon Mannix
Entraîneurs : :fr: Joël Rey et :fr: David Aucagne



Palmarès :


  • Championnat de France (3) : 1928, 1946, 1964
  • Bouclier europĂ©en (1) : 2000
  • Championnat de Pro D2 (1) : 2015
  • Challenge Yves du Manoir/Coupe de France (4) : 1939, 1946, 1952, 1977

L’an passé :


  • 1er de Pro D2 (94 pts - 20 v, 1 n, 9 d, 754 pts marquĂ©s, 530 pts encaissĂ©s).

La Section a littérelement survolé la Pro D2. Dès le début de la saison on n’a pour ainsi dire jamais douté de la montée en Top 14 de Pau. Restait à savoir à quelle place finirait l’armada béarnaise. La réponse ne s’est pas faite attendre longtemps. Il aura fallu attendre la 9e journée et un déplacement à Mont-de-Marsan pour voir les Palois chuter pour la première fois (15-6). Bien emmenée par la charnière Marques-Lescalmel, les anciens internationaux Jean Bouilhou et Damien Traille ou encore l’ex Munsterman James Coughlan, la Section est allé passer 41 points à Aurillac (2e journée), autant lors de la réception de Biarritz (10e j.), 45 face à Colomiers (18e j.) et Béziers (24e j.). Petite déception tout de même de ne pas avoir franchi la barre des 100 points, chose que les récents champions de Pro D2 ont toujours réalisée.


**Recrutement :**
  • ArrivĂ©es : Thomas Bianchin (Montpellier), Paddy Butler (Munster), Sean Dougall (Munster), Santiago Fernandez (Bayonne), Chris King (Montpellier), Thierry Lacrampe (Clermont), Quentin Lespiaucq-Brettes (Dax), Charly MaliĂ© (Montauban), Euan Murray (Glasgow), Julien Pierre (Clermont), Mosese Ratuvou (Lyon), Colin Slade (Crusaders), Conrad Smith (Hurricanes), Watisoni Votu (Perpignan)
  • DĂ©parts : Jean-Baptiste Barrère (BĂ©ziers), Simon Bonnet, ClĂ©ment Bourgeois (Montauban), Lucas Condou (Albi), Mickael Drouard (Nevers), Peni Fakalelu (Bourgoin), Bruno Hiriart, Antoine Lescalmel (Montauban), Jean-Marc Mazzonetto, Martin Prat, Marlon Solofuti, Thomas Toevalu (Bourgoin)

Pour son retour dans l’élite la Section a frappé un grand coup avec un recrutement très prometteur. Trois finalistes du Mondial 2011 arrivent dans le Béarn. Les All Blacks Colin Slade et Conrad Smith (qui n’arriveront qu’après la Coupe du Monde) et le Français Julien Pierre. A celà, s’ajoutent des joueurs habitués aux joutes du Top 14 comme le talonneur Bianchin l’ouvreur argentin Fernandez, le demi de mêlée Lacrampe ou les ailiers Votu et Ratuvou. Le pilier écossais Euan Murray (qui ne peut pas jouer le dimanche pour des convictions religieuses) et les 3e lignes irlandais Butler et Dougall viennent aussi garnir les rangs palois. Enfin, Simon Mannix a fait le pari de signer Chris King qui sort d’une saison quasi blanche à Montpellier et les jeunes Lespiaucq et Malié. Du côté des départs, pas grand chose à signaler si ce n’est le départ du flanker Barrère et de Lescalmel, mais qui ont été remplacé comme il se doit.


**Effectif :**

Piliers :
:fr: Sylvain Charlet - 29 ans - 1m80 - 115 kg
Johnson Falefa - 25 ans - 1m87 - 126 kg
:fr: Jérémy Hurou - 30 ans - 1m82 - 108 kg
:fr: Julien Jacquot - 32 ans - 1m83 - 112 kg
Chris King - 33 ans - 1m86 - 113 kg
:fr: Geoffrey Moise - 23 ans - 1m87 - 127 kg
Euan Murray - 34 ans - 1m86 - 110 kg
Giorgi Natsarashvili - 30 ans - 1m90 - 126 kg

Talonneurs :
:fr: Thomas Bianchin - 27 ans - 1m83 - 105 kg
:fr: Mehdi Boundjema - 24 ans - 1m81 - 104 kg
:fr: Vincent Campo - 29 ans - 1m81 - 98 kg
:fr: Kevin Firmin - 22 ans - 1m83 - 105 kg
:fr: Quentin Lespiaucq-Brettes - 19 ans - 1m80 - 95 kg

2e lignes :
Abdelatif Boutaty - 32 ans - 1m95 - 111 kg
Claude Dry - 29 ans - 2m03 - 118 kg
:fr: Damien Fèvre - 30 ans - 1m97 - 106 kg
Cam Pierce - 23 ans - 2m00 - 103 kg
:fr: Julien Pierre - 33 ans - 1m97 - 106 kg
Daniel Ramsay - 31 ans - 1m97 - 104 kg

3e lignes :
:fr: Loic Bernad - 28 ans - 1m82 - 93 kg
:fr: Jean Bouilhou - 36 ans - 1m92 - 100 kg
Paddy Butler - 23 ans - 1m90 - 97 kg
James Coughlan - 34 ans - 1m86 - 102 kg
Joseva Domolailai - 29 ans - 1m98 - 115 kg
Sean Dougall - 24 ans - 1m86 - 97 kg
:fr: Brice Monzeglio - 31 ans - 1m91 - 108 kg

Demis de mêlée :
:fr: Thibault Daubagna - 20 ans - 1m77 - 77 kg
:fr: Thierry Lacrampe - 27 ans - 1m77 - 70 kg
Samuel Marques - 26 ans - 1m72 - 76 kg
Taniela Moa - 29 ans - 1m80 - 96 kg

Demis d’ouverture :
:fr: Brandon Fajardo - 20 ans - 1m81 - 77 kg
Santiago Fernandez - 29 ans - 1m82 - 83 kg
Colin Slade - 27 ans - 1m83 - 80 kg

Centres :
:fr: Julien Fumat - 27 ans - 1m80 - 80 kg
Conrad Smith - 33 ans - 1m86 - 90 kg
:fr: Damien Traille - 35 ans - 1m94 - 96 kg
Jale Vatubua - 23 ans - 1m89 - 112 kg

Ailiers :
Eljah Niko - 24 ans - 1m92 - 108 kg
:fr: Bastien Pourailly - 20 ans
Mosese Ratuvou - 31 ans - 1m85 - 90 kg
Watisoni Votu - 30 ans - 1m87 - 93 kg
Marika Vunibaka - 20 ans - 1m96 - 100 kg

Arrières :
:fr: Mathieu Acebes - 27 ans - 1m82 - 82 kg
:es: Charly Malié - 23 ans - 1m85 - 87 kg

XV de départ type :

1. Falefa — 2. Campo — 3. Murray
4. Boutaty — 5. Pierre
6. Bouilhou — 8. Domolailai — 7. Coughlan


9. Marques — 10. Slade
11. Niko — 12. Traille — 13. Smith — 14. Votu
15. Acebes

Devant,on retrouve l’ossature de l’équipe de la montée et des joueurs expérimenté au plus haut niveau. Seulement Falefa (Samoa), Murray (Ecosse) (et Domolailai (Fidji) ?) ne seront pas présents pour débuter la saison à cause de la CdM. A leurs côtés se trouvera notammanent Abdelatif Boutaty venu se relancer à Pau après une expérience compliquée à Bayonne. Jean Bouilhou, revenu dans le club de ses débuts après une décénie à Toulouse, et James Coughlan venu pour un dernier challenge après avoir tout gagné avec le Munster seront des éléments précieux.
La charnière sera composée de l’un des meilleurs 9 de Pro D2, Samuel Marques et du Néo-Z Colin Slade. Le centre du terrain risque de faire des ravages avec la physique association Traille-Smith. Enfin à l’aile il faudra surveiller Eljah Niko qui a inscrit 22 essais en 44 matchs de Pro D2.

La cĂ´te : :1: :1: :0: :0: :0:


2/5 tout simplement parce que Pau n’a plus connu le Top 14 depuis longtemps. Mais avec un effectif comme celui qui a été batti les Palois peuvent légitimement viser une place dans les 6. On l’a vu cette année avec Oyonnax, tout le monde peut atteindre cet objectif. Mais attention aux coups de mou et à ne pas faire comme Grenoble qui était à la lutte pour les play-offs avant de finalement sauver sa tête lors de la dernière journée.


#10

Je suis pas trop le rugby mais venant de cette ville, espérons que La Rochelle fasse un bon truc !


#11

Le gros tournant de la saison de Pau pour moi, c’est quand ils sont allés coller un 20-0 à Biarritz alors qu’en cas de victoire, le BO revenait à 6 ou 7 points. A ce moment-là, Agen était en pleine bourre en plus mais là, en gagnant comme ça à Aguilera, ils avaient montré que c’étaient les patrons du championnat.

Ils ont du beau monde et pas mal de densité/homogénéité quand même (genre en 9, les 4 peuvent être titulaires) mais j’ai du mal à les voir approcher du top 6 dès cette saison. Déjà, s’ils se maintiennent tranquille, ça sera une bonne année pour eux.


#12

Ratuvou n’a pas trop l’habitude du TOP 14 :wink:

EDIT / Ca parle de Lovobalavu à Agen après le mondial


#13

Il a déjà fait 2 saisons, dont 20 matchs la saison dernière. C’est pas un débutant à ce niveau :wink:


#14



#15
<img src=“http://www.itsrugby.fr/img/grd_logo_castres.png"="200” height=“200”>

CASTRES OLYMPIQUE


Fondé en : 1906
Stade : Pierre Antoine (11 500 places)
Président : :fr: Pierre-Yves Revol
Directeur Délégue : :fr: Matthias Rolland
Manager Sportif : :fr: Christophe Urios
Entraineurs : :eng: Joe El Abd (Avants) et :fr: Frédéric Charrier (Arrières)



Palmarès :


  • Championnat de France (4) : 1949, 1950, 1993 et 2013.
  • **Bouclier EuropĂ©en (1) :**2003.
  • Championnat de France de D2 (1) : 1989.
  • Coupe de France (1) : 1948.



L’an passée :


  • 12è de Top 14 (52 pts - 11 v, 0 n, 15d, 509 pts marquĂ©s, 626 pts encaissĂ©s). Victoire en barrage contre Perpignan 32-32, victoire en finale d’accession contre Mont-de-Marsan 16-15. 4è de la Poule 2 de l’European Rugby Champions Cup (1 pts – 0 v, 0 n, 6 d, 86 pts marquĂ©s, 219 pts encaissĂ©s).

A l’image du CO, l’on fera l’impasse sur la Coupe d’Europe en disant simplement qu’ils en sont ressortis les valises pleines. Mais ça, c’est un peu comme lors de chacune de leurs participations…

Finaliste de l’édition précédente, l’on n’attendait pas forcément des castrais qu’ils reproduisent l’exploit de se hisser en finale pour la troisième saison consécutive mais l’on était loin de se douter qu’ils connaitraient un pareil gap de performance. A la peine durant une très longue partie de la saison, les castrais ont vécu un exercice 2014-2015 plus que compliqué, accaparant longtemps la dernière place du classement avant de sonner la révolte et de se maintenir de justesse dans un beau duel de médiocres avec les bayonnais. Dans un sens, ce n’est que justice de voir les basques tomber tant ils ont longtemps flirté avec la relégation au fil des saisons, mais les castrais ne sont vraiment pas passés loin pour un finaliste sortant…





Recrutement :


  • ArrivĂ©es : Alexandre Bias (Montepellier), François Fontaine (Clermont), Lucas Martinez (Lomas Club), Julien Seron (Carcassonne), Eric Sione (Hurricanes), David Smith (Toulon), Antoine Tichit (Oyonnax), Alex Tulou (Montpellier), Danya Tulou (Mont-de-Marsan), Benjamin Urdapilleta (Oyonnax), Rudi Wulf (Toulon)
  • DĂ©parts : Jannie Borman (Aix-en-Provence), Max Evans, Paea Fa’anunu (Grenoble), CĂ©dric Garcia (RC Montauban), Ramiro Herrera (franchise argentine), GrĂ©goire Marmoitton, RĂ©mi Talès (Racing 92), Saimone Taumoepeau (Brive), William Whetton (Brive)

Il y a des noms qui peuvent s’apparenter à des bons coups, mais les Castrais sont trop longtemps restés dans le bas du classement pour pleinement participer à la course à l’armement des écuries du TOP 14. Une satisfaction en soi, tous leurs meilleurs éléments sont conservés et ceux qui partent faire banquette dans d’autres clubs sont remplacés par des révélations de la saison passée. Cela, les tarnais le doivent en grande partie à l’arrivée de Christophe Urios qui débarque à Castres avec deux cadeaux dans ses bagages : Antoine Tichit et Benjamin Urdapilleta. Mais la seule arrivée du coach aux lunettes pourrait bien être à même d’amener un nouveau souffle à un effectif qui ne manque pas de qualité. Un petit coup de cœur pour l’arrivée de David Smith indésirable sur la Rade qui vient chercher là une place de titulaire et faire cauchemarder les défenses du TOP 14.






Effectif :

PĂŻliers :
:fr: Yannick Forestier - 33 ans - 1m81 - 109 kg
Mihai Lazar - 28 ans - 1m86 - 116 kg
Lucas Martinez - 26 ans - 1m80 - 128 kg
:fr: Yohan Montes - 29 ans - 1m87 - 118 kg
Eric Sione - 21 ans - 1m84 - 122 kg
:fr: Antoine Tichit - 25 ans - 1m87 - 115 kg
Karena Wihongi - 35 ans - 1m86 - 135 kg

Talonneurs :
:fr: Mathieu Bonello - 32 ans - 1m80 - 95 kg
:fr: Brice Mach - 29 ans - 1m78 - 104 kg
:fr: Marc-Antoine Rallier - 26 ans - 1m84 - 99 kg

2e lignes :
Rodrigo Capo Ortega - 34 ans - 1m95 - 115 kg
:fr: Benjamin Desroches - 25 ans - 1m97 - 117 kg
Richie Gray - 25 ans - 2m05 - 120 kg
:fr: Christophe Samson - 31 ans - 1m98 - 107 kg
Danya Tulou - 21 ans - 1m98 - 120 kg

3e lignes :
:fr: Mathieu Babillot - 21 ans - 1m90 - 98 kg
John Beattie - 29 ans - 1m93 - 106 kg
:fr: Alexandre Bias - 33 ans - 1m94 - 100 kg
:fr: Yannick Caballero - 32 ans - 1m92 - 96 kg
:fr: Ibrahim Diarra - 31 ans - 1m85 - 92 kg
Piula Fa’asalele - 26 ans - 1m96 - 108 kg
Alex Tulou - 27 ans - 1m92 - 114 kg

Demis de mêlée :
:fr: Antoine Dupont - 18 ans - 1m74 - 82 kg
:fr: Rory Kockott - 28 ans - 1m80 - 82 kg
:fr: Julien Seron - 30 ans - 1m77 - 78 kg

Demis d’ouverture :
:fr: François Fontaine - 20 ans - 1m87 - 90 kg
Dan Kirkpatrick - 26 ans - 1m82 - 85 kg
Benjamin Urdapilleta - 28 ans - 1m76 - 76 kg

Centres :
:fr: Romain Cabannes - 30 ans - 1m82 - 90 kg
:fr: Thomas Combezou - 27 ans - 1m84 - 84 kg
:fr: RĂ©mi Lamerat - 24 ans - 1m84 - 108 kg
Rudi Wulf - 31 ans - 1m82 - 90 kg

Ailiers :
:fr: RĂ©my Grosso - 26 ans - 1m90 - 100 kg
:fr: Romain Martial - 30 ans - 1m95 - 102 kg
Sitiveni Sivivatu - 32 ans - 1m85 - 100 kg
David Smith - 30 ans - 1m86 - 90 kg

Arrières :
:fr: Julien Dumora - 26 ans - 1m84 - 86 kg
:fr: Geoffrey Palis - 23 ans - 1m88 - 88 kg


XV de départ type :

1. Tichit — 2. Mach — 3. Wihongi
4. Gray — 5. Capo Ortega ©
6. Diarra — 8. Tulou — 7. Caballero
9. Kockott — 10. Urdapilleta
11. Smith — 12. Lamerat — 13. Cabannes — 14. Grosso
15. Dumora

Performant tout au long de la saison avec Oyonnax, Antoine Tichit est la recrue capable de redonner du souffle au pack castrais en souffrance la saison passée. Dans la cage, Richie Gray doit revenir à son plus haut niveau tant il commence à faire pâle figure à côté de son frère. Tulou ajoute beaucoup de puissance à une troisième ligne de besogneux, gratteurs et plaqueurs. Ca ne sera pas forcément étincelant dans ce compartiment de jeu, mais c’est du genre à vous traverser le désert de Gobi avec trois dattes et un verre d’eau ! Le genre de profil qui devrait grandement plaire au nouvel entraineur. A la charnière, les artificiers sont de sortie avec Kockott et Urdapilleta. Si le Franco Sud-Africain retrouve le son meilleur niveau, son association pourrait faire des étincelles avec le génial argentin capable de vous distiller des merveilles de ballons à une ligne de trois-quarts talentueuse mais qui a besoin de confirmer. Soit-disant aux portes de l’équipe de France, Grosso peut former une paire explosive avec Smith alors que Lamerat semblent enfin avoir dit adieu aux blessures pour évoluer dans un registre à base de puissance comme de passes après contact. Sur le papier, le XV a clairement de la gueule ! Jje serais moins affirmatif sur le banc toutefois…





La cote : :1: :1: :1: :0: :0:


Débarrassés d’une Coupe d’Europe qu’ils n’ont jamais franchement joués et avec un nouvel encadrement, le CO a les moyens de se trouver dans les six tant le championnat est son seul objectif. Urios ne vas pas aller griller ses cartouches dans la Coupe d’Europe du pauvre et risque d’apporter discipline comme rigueur a un effectif revanchard. Sur le papier, tous les éléments sont là pour voir le CO rebondir et jouer les surprises de la saison. Mais après deux finales en trois ans, est ce que cela en sera véritablement une ?


#16

Avec Urios, ils peuvent être très chiants à jouer, surtout s’il arrive à bien faire passer son message. Tulou va faire une saison phénoménale je pense. Il aura bien à coeur de se reprendre après une dernière année compliquée (merci Jake White) et le style de jeu autour d’avants puissants va lui aller parfaitement.


#17

Dans les top 6/7 pour moi


#18

F. C. Grenoble Rugby


Fondé en : 1892.
Stade : Stade des Alpes (20 068 places).
Président : Marc Chérèque.
Directeur sportif : :fra: Fabrice Landreau
Entraîneurs : :fra: Sylvain Bégon (avants), :irf: Mike Prendergast (trois-quarts), :fra: Sylvain Doussy (skills et jeu au pied), :irf: Bernard Jackman (jeu général).



Palmarès :


  • Championnat de France (1) : 1954.
  • Championnat de France de D2 (2) : 1951, 2012.
  • Challenge Yves-du-Manoir (1) : 1987.
  • Challenge Jean-Bouin (2) : 1992, 1994.



L’an passée :


  • 11è de Top 14 (53 pts - 11 v, 0 n, 15 d, 626 pts marquĂ©s, 735 pts encaissĂ©s). 3è de la Poule 1 de Challenge Cup (12 pts - 2 v - 0 n - 4 d, 161 pts marquĂ©s, 160 pts encaissĂ©s).
Encore une fois cette saison, le FCG a joué avec le cœur de ses supporters. Après une mise en route honorable (2 défaites avec bonus à Clermont et Montpellier), les grenoblois vont enchaîner 6 victoires de rang à domicile avant la fin de l'année civile, malgré quelques frayeurs (victoire d'un point contre Brive, 2 points contre le Racing et de 4 points contre le LOU) et des quelques branlées reçues à l'extérieur (51-10 à Castres, 61-28 à Toulon). Au soir de la 12è journée, après une victoire de prestige à Toulouse, Grenoble pointe à la 5è place avec des ambitions pour la seconde moitié du championnat. Mais comme l'an dernier, la phase retour sera désastreuse (2 victoires seulement sur les 11 premières rencontres des matchs retours), la fébrilité gagnant l'équipe lors des matchs à domicile s'ajoutant ainsi à son incapacité d'obtenir des résultats à l'extérieur. Bilan : au soir de la 24è journée, Grenoble se retrouve menacé de relégation avec une dynamique négative et deux matchs compliqués à jouer face à Toulouse et à Paris contre le Stade Français. Les isérois se donnent de l'air en disposant d'un Stade Toulousain venu en touriste (32-11) avant de réussir l'exploit de s'imposer à Jean-Bouin pour sauver sa tête en Top 14. Si l'attaque a très bien fonctionné (4è équipe en terme de pts, 5è en terme d'essais marqués), le FCG était la pire défense de cette saison 2014-2015 (dernier avec 70 essais et 735 pts encaissés).


Recrutement :


  • ArrivĂ©es : Armand Batlle (Colomiers), Gilles Bosch (Carcassonne), Walter Desmaison (Racing 92), Lucas Dupont (Montpellier), Fabrice Estebañez (Lyon), Paea Fa’anunu (Castres), Mathias Marie (Biarritz), Christophe Loustalot (Bayonne), James Percival (Worcester, Angleterre), Stephen Setephano (NTT Docomo Red Hurricanes, Japon), Sona Taumalolo (Racing 92).

  • DĂ©parts : Naude Beukes (retraite), Albertus Buckle (Lyon), Julien Caminati (Toulon), Richard Choirat (Bayonne), Valentin Courrent (retraite), Florian Faure (Oyonnax), RĂ©my Hughes (Mont-de-Marsan), Louis Marrou (Aix-en-Provence, prĂŞt), Geoffroy Messina (retraite), Jordan Michallat (Bourgoin), Jono Owen (libre), Ratu Alipate Ratini (libre), Thibaut Rey (Mont-de-Marsan), Ross Skeate (Aix-en-Provence), Benjamin ThiĂ©ry (Bayonne), Paul Willemse (Montpellier).

En première ligne, si les pertes de Buckle (6 titularisations l’an dernier), Choirat (7 titu), Hughes (4 titu) et Owen (3 titu) ne vont pas être regrettées plus que ça, il fallait tout de même leur trouver des remplaçants corrects. Si Fabien Barcella avait déjà débarqué de Toulon dès janvier, le FCG a tout de même recruté 3 autres piliers dans cette optique. Le plus renommé est sûrement Sona Taumalolo, international tongien, pilier star des Chiefs dans le Super Rugby il y a quelques saison de cela mais qui sort d’une saison blanche avec le Racing. Autre tongien, Paea Fa’anunu passé par Montpellier puis Castres ces deux dernières saisons et enfin le jeune Walter Desmaison, lassé d’attendre sa chance du côté du Racing.

Rarement titulaires en deuxième ligne la saison dernière, les deux sud-africains Ross Skeate et Paul Willemse s’en vont, remplacés par l’expérimenté James Percival (envion 100 matchs de Premiership joué avec les Harlequins et Worcester) et le jeune Mathias Marie, titulaire à part entière avec Biarritz l’an dernier. En troisième ligne, le départ de Florian Faure, membre important de l’équipe première depuis trois ans, fait mal, même si son temps de jeu était à la baisse avec l’éclosion de Rory Grice à son poste de n°8. Pour le remplacer, Grenoble est allé chercher le puissant Steven Setephano au Japon, où il évoluait depuis 2011 après avoir joué une trentaine de match de Super Rugby avec les Highlanders et les Chiefs. Enfin le jeune espoir Louis Marrou (21 ans, auteur de deux essais en Challenge Cup cette saison) est prêté à Aix.

Derrière, le poste de demi de mêlée sera soumis à rude concurrence avec l’arrivée de Christophe Loustalot, l’un des meilleurs bayonnais l’an passé. De son côté, Valentin Courrent a préféré prendre sa retraite après une saison blanche. Au poste d’ouvreur, Jonathan Wisniewski a fait une bonne saison, mais il souffrait un peu du manque de concurrence. Les grenoblois ont réglé ce problème en faisant venir Gilles Bosch de Carcassonne. L’ancien grand espoir de l’USAP a réalisé une saison 2014-15 grandiose, étant couronné meilleur réalisateur de Pro D2. Enfin chez les trois-quarts, exit Geoffroy Messina (déclaré inapte au rugby suite à un rachis cervical, il a été forcé de prendre sa retraite), Benjamin Thiéry (seulement 10 titularisation la saison passée) et Julien Caminati (en conflit avec Fabrice Landreau, il avait été écarté du groupe à partir de février). Mais surtout ils ont licencié le 15 juillet dernier Ratu Alipate Ratini, meilleur marqueur d’essai du club l’an dernier (10 essais) pour «multiples manquements, portant atteinte aux intérêts et à l’image du club». En remplacement le club a attiré Fabrice Estebañez, qu’on ne présente plus mais clairement sur le déclin, un autre ex-grand espoir de l’USAP Armand Batlle, qui faisait les beaux jours de Colomiers depuis 2013 (18 essais en 45 matchs de Pro D2 ces deux dernières saisons) et pour finir enregistre le retour de son enfant prodige Lucas Dupont après deux saisons difficiles du côté de Montpellier.


Effectif :


Piliers :
:fra: Fabien Barcella - 31 ans - 1m83 - 108 kg
:irf: Denis Coulson - 21 ans - 1m83 - 107 kg
:fra: Alexandre Dardet - 22 ans - 1m87 - 109 kg
:fra: Walter Desmaison - 23 ans - 1m88 - 114 kg
:aus: Dayna Edwards - 30 ans - 1m81 - 120 kg
:ton: Paea Fa’anunu - 26 ans - 1m87 - 124 kg
:fra: KĂ©vin Goze - 22 ans - 1m91 - 121 kg
:ton: Sona Taumalolo - 33 ans - 1m85 - 112 kg

Talonneurs :
:fra: Laurent Bouchet - 27 ans - 1m83 - 106 kg
:fra: LoĂŻck Jammes - 20 ans - 1m80 - 98 kg
:aus: Anthony Hegarty - 28 ans - 1m83 - 106 kg
:fra: Arnaud HĂ©guy - 30 ans - 1m74 - 94 kg

2e lignes :
:aus: Ben Hand - 33 ans - 1m99 - 112 kg
:fra: Mathias Marie - 24 ans - 1m96 - 108 kg
:eng: James Percival - 31 ans - 1m96 - 118 kg
:afs: Hendrik Roodt - 27 ans - 1m98 - 121 kg

3e lignes :
:fra: Fabien Alexandre - 30 ans - 1m87 - 105 kg
:fra: Jonathan Best - 32 ans - 1m93 - 108 kg
:fra: Mahamadou Diaby - 25 ans - 1m92 - 101 kg
:nzl: Rory Grice - 25 ans - 1m90 - 108 kg
:nzl: Dylan Hayes - 21 ans - 1m94 - 106 kg
:aus: Peter Kimlin - 30 ans - 1m98 - 114 kg
:nzl: Stephen Setephano - 31 ans - 1m92 - 107 kg
:aus: Henry Vanderglas - 29 ans - 1m94 - 109 kg

Demis de mêlée :
:irf: James Hart - 24 ans - 1m79 - 82 kg
:fra: Christophe Loustalot - 23 ans - 1m69 - 76 kg
:afs: Charl McLeod - 32 ans - 1m80 - 88 kg
:fra: Lilian Saseras - 21 ans - 1m72 - 74 kg

Demis d’ouverture :
:fra: Gilles Bosch - 25 ans - 1m76 - 82 kg
:fra: Jonathan Wisniewski - 30 ans - 1m80 - 77 kg

Centres :
:fra: Fabrice Estebañez - 33 ans - 1m85 - 98 kg
:irf: Chris Farrell - 22 ans - 1m95 - 105 kg
:fra: Clément Gélin - 21 ans - 1m86 - 85 kg
:nzl: Nigel Hunt - 32 ans - 1m75 - 89 kg
:nzl: Jackson Willison - 26 ans - 1m82 - 93 kg

Ailiers :
:fra: Armand Batlle - 28 ans - 1m86 - 87 kg
:fra: Lucas Dupont - 25 ans - 1m78 - 82 kg
:ton: Daniel Kilioni - 22 ans - 1m90 - 86 kg
:fra: Xavier Mignot - 21 ans - 1m87 - 87 kg

Arrières :
:afs: Gio Aplon - 32 ans - 1m75 - 78 kg
:fra: Robinson Caire - 21 ans - 1m93 - 90 kg
:fra: Fabien Gengenbacher - 31 ans - 1m85 - 90 kg


XV de départ type :

1. Barcella — 2. Héguy — 3. Edwards
4. Hand — 5. Roodt
6. Vanderglas — 8. Grice — 7. Alexandre
9. McLeod — 10. Wisniewski
11. Mignot — 12. Hunt — 13. Farrell — 14. Dupont
15. Aplon

Il serait enfin temps que Fabien Barcella retrouve un semblant de son niveau de 2008-09, où il était considéré comme l’un des (si ce n’est le) meilleurs piliers gauche du monde. En deuxième ligne Hendrik Roodt s’est imposé comme l’un des meilleurs deuxième ligne du championnat. Puissant et dynamique, excellent sauteur en touche il ne lui reste plus qu’à corriger sa discipline pour passer un autre palier. En troisième ligne, si Henry Vanderglas confirme être l’une des valeurs sûre à son poste, la révélation grenobloise fût Rory Grice. Le numéro 8, arrivé en France dans l’anonymat le plus complet, n’a pas tardé à mettre tout le monde d’accord. Avançant sur pratiquement chaque impact, il dispose d’une belle palette technique ballon en main et sait faire jouer ses partenaires en soutien ou finir lui même les actions comme le prouve ses 6 essais inscrits l’an passé.

Autre secteur du jeu qui a brillé la saison dernière à Grenoble : la charnière. Si l’on connaissait bien Jonathan Wisniewski et ses qualités de buteur (meilleur réalisateur du Top 14 en 2014-15), on avait quelques interrogations sur Charl McLeod. L’international sud-africain n’a pas tardé à faire ses preuves, scotchant James Hart sur le banc durant la majeure partie de la saison. Chez les trois-quarts, Nigel Hunt n’est pas forcément le plus enthousiasmant des centres du championnat mais c’est un roc difficile à bouger. Formé à Bourgoin, ex-international des -20 ans, Xavier Mignot semble avoir saisi sa chance en fin de saison dernière et devrait voir son temps de jeu augmenter cette année. Enfin Gio Aplon a réalisé une première saison assez discrète en France, mais reste un formidable contre-attaquant.





La cote : :1: :1: :0: :0: :0:


Fini l'ambition côté grenoblois, les deux dernières saisons à double-tranchant semblent finalement les avoir échaudés. Du coup moins de folies sur le marché des transferts, mais de bonnes affaires réalisées, de quoi pouvoir atteindre le maintien un peu plus tranquillement. Dur de viser beaucoup plus que ça néanmoins, l'effectif ayant de la qualité mais assez peu de profondeur.

#19

C’était à la 20e journée qu’ils ont gagné là-bas. Au dernier match, ils ont perdu à Lyon !

Sinon, je suis entièrement d’accord avec toi. Ils ont laissé passer le wagon des barrages les deux dernières années et là, l’ambition semble en avoir pris un coup. Un maintien tranquille, contrairement aux saisons précédentes, sera le maximum pour eux je pense.


#20


C’est sûr que s’il continue comme ça avec les Wallabies, il regardera le Mondial à la maison ou au mieux, depuis le banc.