🌍 ActualitĂ© et politique internationale

Le silence quand le prĂ©sentateur affirme qu’on peut faire pousser du ciment :hoho:

3 « J'aime »

Baldwin n’a pas tardĂ© Ă  entrer en mode gestion de shitstorm. Il reposte un message dĂ©fendant les producteurs, critiquant les syndiquĂ©s qui sont partis en raison des conditions de travail et assurant que les conditions Ă©taient sĂ»res : Login ‱ Instagram

Les screens

Je ne sais pas s’il y a une histoire de se forger son opinion dans un truc comme ça. Le message semble quand mĂȘme trĂšs orientĂ©.

La partie sur la sĂ©curitĂ© est quand mĂȘme trĂšs curieuse. Il y a eu des misfire, un troisiĂšme qui tue une femme, mais ouais t’inquiĂšte, la sĂ©curitĂ© Ă©tait parfaite :hoho:

« Ok Google, comment devenir Australien »

5 « J'aime »

L’Éthiopie va pas tarder à sauter


Intéressant

9 « J'aime »

Des photos de l’éruption en cours sur une des Ăźles Canaries, les cendres recouvrent tout, on dirait les paysages de jeux vidĂ©os

6 « J'aime »

a1

Source: le jdd

L’armĂ©e amĂ©ricaine a dĂ©clarĂ© dans un premier temps, enquĂȘter sur un « Ă©vĂ©nement ayant gĂ©nĂ©rĂ© des dĂ©bris » dans l’espace avant d’accuser la Russie d’en ĂȘtre responsable. Moscou a assurĂ© par la suite que la sĂ©curitĂ© de l’ISS Ă©tait sa « prioritĂ© » avant de dĂ©noncer une accusation amĂ©ricaine infondĂ©e pour finalement admettre avoir dĂ©truit un satellite en orbite.

Sans vouloir se prononcer sur d’éventuelles mesures de rĂ©torsion, il a affirmĂ© que les Etats-Unis « feraient clairement entendre qu’ils ne tolĂ©reraient pas ce genre d’activitĂ© » . Ce tir de missile « montre clairement que les affirmations de la Russie selon lesquelles elle s’oppose Ă  la militarisation de l’espace sont fallacieuses et hypocrites » , a-t-il ajoutĂ©.

Tired Tv Land GIF by TV Land Classic

1 « J'aime »

1 « J'aime »

Les sympathisants prĂ©sents dans la foule reprĂ©sentent le noyau dur de l’électorat de ce candidat d’origine allemande. Et Ă  l’image de cet ancien dĂ©putĂ©, beaucoup sont nostalgiques du rĂ©gime de Pinochet (1973-1990). «Ce n’était pas une dictature», assure Patricia Quintana, 56 ans. Ou plutĂŽt, «c’était une dictature nĂ©cessaire», croit Javier Meza, «trĂšs fier de l’Ɠuvre du gĂ©nĂ©ral Pinochet», qui a laissĂ© derriĂšre lui plus de 3 200 morts et disparus.

Donald Trump Whatever GIF by Mashable

interpol n’a jamais Ă©tĂ© anti torture et a souvent montrĂ© que les crimes politiques n’étaient pas de leur juridiction, pas grand chose de choquant au final, venant de leur part.