Actualités - France et Monde


#6123

Sauf Naval Group :fillon1:


#6124

Changement de sujet :chirac:


#6125

Après l’attaque dans le Nord-Sinaï qui a fait au moins 235 morts, voici l’analyse de la situation par Christophe Ayad, chef du service international au Monde :

"Le massacre de Bir Al-Abed n’est pas un attentat à proprement dit, c’est plutôt une attaque complexe menée par un ou des groupes djihadistes, une opération de style quasi militaire, qui a nécessité des complicités et une grande maîtrise du terrain, notamment pour s’introduire dans la ville, pour amasser autant d’armes et pour agir aussi longtemps sans irruption des forces de l’ordre, pourtant nombreuses dans la région.

C’est un vrai camouflet pour l’Etat égyptien, qui ne cesse de dire qu’il remporte la guerre contre le terrorisme, alors que les groupes armés lui infligent des pertes de plus en plus lourdes, notamment dans le désert occidental le 20 octobre (plus de 50 morts selon des bilans officieux, une quinzaine selon l’officiel). Cette attaque en dit long sur le peu de contrôle du territoire qu’exerce l’Etat égyptien dans la péninsule du Sinaï."

Vilaine journée. :sadboy:


#6126

D8BFAEA2-FE05-42B0-933C-E891F4FBEE05


#6127

Eat this :hoho:


#6128

Au cas où :obama3:


#6129

Unhappy day


#6130

Après avoir affiché, pendant les trois premiers trimestres de 2017, un bénéfice en recul, le groupe a, par ailleurs, envoyé au marché des signaux de reprise. Il mise sur 3,6 milliards d’euros de revenus supplémentaires d’ici à 2020, par rapport aux 25,3 milliards réalisés en 2016.

Bénéfices qui se chiffrent en milliards, mais comme ça recule, vite, faut supprimer des emplois :smart:
Oui, je sais que l’activité se réduit, mais une requalification plutôt qu’une suppression, c’était vraiment pas possible ?

Pour optimiser l’allocation de son capital, la banque va céder ou fermer nombre d’activités qui n’ont pas la taille critique ou ne génèrent pas suffisamment de synergies. Si elle occupe des positions de premier plan en Roumanie et en République tchèque, l’institution pourrait être amenée à céder d’autres activités jugées trop peu rentables en Europe de l’Est. « Le capital ainsi disponible sera soit réalloué aux métiers (…), soit redistribué aux actionnaires », a prévenu le groupe.

Ah on se demande bien ce qu’ils vont choisir de faire pour redistribuer le capital, tiens, le suspense est à son comble :sarko4:


#6131

Un concentré de tout ce que me débecte dans “l’industrie financière” : des anglicismes à la con ( « Transform to grow » ), des bénéfices en milliards “mais c’est pas assez pour les actionnaires” donc encore plus de transfert de la valeur ajoutée, et encore moins de place pour “l’économie réelle”.

Mais bon, avec ça au moins on peut sa péter et dire qu’on est une plus grande puissance économique que les rosbeefs :macron5:


#6132

Ben ça doit être ça qu’on appelle la théorie du ruissellement :edouard1:


#6133

http://www.lesoir.be/126613/article/2017-11-28/trump-fait-une-blague-sur-pocahontas-en-recevant-des-amerindiens-video

:mlp1:


#6134

sujet politique sorcier :yumm:


#6135

Article en anglais très intéressant sur le Project Veritas (une asso/entreprise d’extrême droite qui tente de dénoncer des journalistes) qui a essayé de les piéger sur leur affaire Roy Moore : ils ont payé une femme pour faire un faux témoignage afin de décrédibiliser les vraies victimes de Moore et le journal. la journaliste l’a grillé et raconte son enquête pour dénouer ses mensonges.

Fascinant


#6136

Denigration des premiers hommes du continent américain, c’est de la politique monsieur.

:arlette:


#6137

Les agences des banques sont vouées à se réduire en taille : digitalisation des services, banques 100% en ligne, jeune génération qui ne se déplacera pas au guichet etc.

C’est logique, comme c’est logique de plus travailler à la chaine dans l’industrie automobile parcequ’on a automatisé.


#6138

Oui, c’est ce que je dis :

En très résumé, certes, mais j’avais bien capté que c’était inéluctable.
Mais vu tous les bénéfices dégagés, autant requalifier ces emplois, c’est pas comme si ça allait les ruiner. M’enfin bon dans ce monde actuel c’est bisounours comme idée, je sais.


#6139

Dans la banque (et ailleurs), les activités sont segmentées. Je veux pas me faire l’avocat du diable, mais pourquoi Pierre qui bosse pour une filiale (trading etc.) qui rapporte devrait donner une partie de ses bonus/de son salaire à Paul qui bosse dans une agence qui fait perdre de l’argent ?

Requalifier les emplois, c’est fait dans la mesure du possible, mais il n’y a peut-être pas de place pour tout le monde. Quoiqu’il arrive, ce genre de situation est vouée à arriver de plus en plus dans beaucoup de secteurs, ça ouvre un débat plus large sur comment trouver du travail à tout le monde ?


#6140

Oui, chacun pour soi et les vaches seront bien gardées.
Pardon, mais ça m’agace un peu ce genre de réflexion même si je comprends le principe.
Ça me fait penser aux américains qui refusent les assurances maladies car ils ne voient pas pourquoi ils devraient payer pour les autres. C’est un peu le même genre de réflexion égoïste, ça me hérisse le poil ^^

Puis on ne parle pas de donner des bonus ou salaires, mais une part des bénéfices, c’est différent.

3500 postes supprimés au total, à terme, dans les prévisions. Quand on dégage des milliards d’€ en bénéfices et qu’on parle de redistribuer aux actionnaires plutôt qu’aux personnes qu’on vire alors qu’elles ne sont pas responsables de la situation et qui vont galérer à retrouver du boulot, désolé, mais moi ça me navre.

Après, oui, je suis d’accord, il va falloir mener une grande réflexion pour trouver comment basculer tous ces emplois menacés à l’ère du numérique, pas que dans la Société Générale, mais à l’échelle du pays, voire de l’Europe et même mondiale.


#6142

Il y a quand même une dimension à ajouter dans ta réflexion, c’est que ces “soit-disant” différences de revenus entre les filiales, des fois ça arrange bien les entreprises.

Ça a permis, notamment chez ATOS, de geler les augmentations et faire des coupes drastiques, dans certaines filiales très profitables dans le cadre de “l’effort commun”.
Au final, mis à part les traders et leurs dizaines de millions de brouzoufs par respiration minute, j’ai jamais pu constater de mes yeux une entreprise où y’avait des mecs grassement payés d’un côté et sans aucune prime de l’autre.
Ce que j’ai déjà pu constater par contre, c’est qu’on te demande de faire des efforts quand ta filiale est dans la merde, et que quand tu te portes mieux, la conjoncture, les autres filiales, c’est pas florissant toussa, m’voyez, et hop, solidarité.

Ça permet aussi, via le “truchement du hasard”, de faire passer des gros bénefs monstrueux dans des filiales avec des grosses pertes, histoire de pas payer d’impôts.

Le cas de la Société Générale, pour moi il se résume à 3 choses :

  • 2.2 milliards de crédit d’impôts accordés par l’Etat en 2008 (pour 0 contrepartie)
  • Frédéric Oudéa en 2012 : nous n’avons plus d’établissement dans les paradis fiscaux. En 2016, on se rend compte qu’il a menti. Il ne se passe rien.
  • Suppressions de postes de conseillers en agence, pour Monsieur et Madame tout le monde. Pendant que ça continue à jouer en bourse et blanchir du pognon. Ce que j’assimile à : “gérer les économies de Mme Michu, on s’en branle elle le fera sur internet, nous on va rester sur la vente/revente de bonds/SICAV/actions/mékouyes parce que ça, ça rapporte”.

Savoir que j’ai mes comptes chez eux, je me dégoûte tiens. :sac:


#6143

Suivre @iunctisFR sur Twitter - Mon Discourse - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible