Actualités - France et Monde


#6144

Musique



Fondu


Ouverture de rideau


Attention c’est parti



Générique de fin


Magnifique performance encore une fois du Président Trump :trump3:


Image de la foule en délire

Zoom

Ah là là quel homme, mais quel homme :emo:


#6145

#6146

J’ai du mal à saisir les critiques envers le travail d’Elise Lucet et de l’émission Cash Investigation.

On peut remettre en cause le “folklore” autour de l’émission et la forme qui lui est donnée : la mise en scène, les accessoires utilisés pendant les entretiens (le pipeau), la façon de présenter les intervenants comme des gros pourris potentiels, le ton de la voix off un peu moqueuse …
Mais sur le fond, les enquêtes sont bien menées, les questions sont pertinentes, et mis à part leur émission sur les pesticides qui avait été contestée sur certains chiffres donnés, il me semble pas que leur sérieux puisse être mis en doute.

Surtout qu’Elise Lucet, qui cristallise un peu les critiques, réalise les entretiens clefs, mais tout le travail de fond, l’enquête, la recherche est menée par son équipe et pas par elle.

On a une émission de service public qui investigue et sort des affaires intéressantes, c’est plaisant à regarder, et certaines personnes se focalisent sur 5 min d’une émission qui dure 2h.


#6147

J’ai vu ça hier. Superbe émission.
L’insulte de 'gauchiste" faut oser quand on est actionnaire d’une multinationale qui soutient (in)directement l’esclavagisme dans les champs de coton ouzbek. Forcément dans cette position, tout le reste ou presque est à gauche, c’est pas une insulte, c’est un compliment^^


#6148

Ma première réaction aurait été de revendre mes actions Carrefour. Eux, leur réaction, c’est de faire l’autruche. C’est vrai qu’en étant malade, le plus utile reste de casser le thermomètre…


#6149

J’aime bien cette expression, je note :laporte:


#6150

L’insulte de gauchiste.

Putain genre c’est une insulte.


#6151

C’est loin d’être la première fois que Lucet est mêlée à de grosses déformations, le coup des pesticides.

En 2000, il y avait eu un documentaire qui était inséré dans une de ses émissions, sur le viol d’enfants, qui était plus que douteux sur le point de vue de la méthodologie, étant donné qu’il est uniquement présenté du point de vue des accusateurs, ce qui est un brin audacieux dans la mesure où l’expertise médicale a montré qu’il n’y avait pas de rapport sexuel.

De plus, lors du débat postérieur à l’émission, un des intervenants était un député suisse qui a lancé de très graves accusations (fabrication massive de snuff movies dans les hautes sphères), bien entendu sans aucun fondement. Il a d’ailleurs ensuite été assigné en justice.

D’ailleurs maintenant le documentaire en question est un des préférés des complotistes qui essaient de nous faire croire qu’il y a une omerta folle autour (alors que le truc est depuis 2007 sur Dailymotion).

Tout ça pour dire que Lucet, même si elle porte souvent des thématiques qui nous arrangent, n’est pas exempte de reproches sur le sensationnalisme qui pourrit actuellement une bonne partie des médias.

Ceci dit, même avec ces biais, ça reste une émission précieuse à la télévision actuelle, car c’est une des rares qui porte un discours un minimum alternatif, je préfère cent fois ses bidouilles qui ont le mérite de porter l’attention sur des sujets habituellement dissimulées que toutes celles des chaines d’informations qui nous font croire qu’on vit dans un pays pas loin de la guerre civile.

Mais ce n’est parce que Lucet porte souvent des thématiques qui nous sont chères qu’il faut croire que quand elle pète ça sent la rose.


#6152

Encore une fois, je vois pas de quelles bidouilles on parle de la part d’Elise Lucet. Tu me parles d’une émission de 2000, je veux bien te croire, mais j’avoue ne pas en avoir entendu parler.

Sur les émissions Cash investigation, elle s’occupe des 2-3 entretiens clefs (où elle fait son show avec son petit carnet), ensuite le débat après émission, et certainement la ligne éditoriale, et le suivi des enquêtes je pense.
Que les mecs qu’elle invite sur le plateau soient douteux, je peux l’entendre, mais sur le contenu, les investigations, ce sont les journalistes qui portent le truc. Elle fait figure de proue, davantage que Grand Mamamouchi qui s’occupe de tout.
Des erreurs, notamment sur les pesticides, le journaliste s’en est expliqué. Ceci dit, ça reste une erreur de 5 min sur une émission de 2h. C’est un peu facile de démonter tout le travail de plusieurs mois juste parce que le mec a interprété une étude à sa sauce (même si la méthode est douteuse, et peut mettre le doute sur le reste).

Le sensationnalisme, c’est vrai, la façon de présenter les choses, le petit côté : “et là, tout bascule tadadam”, on peut trouver ça relou.

J’ai pas compris ta phrase sur le fait que quand elle pète elle sent la rose. Il me semble pas avoir dit qu’Elise était l’envoyée de Dieu sur Terre et qu’il fallait se prosterner.


#6153

Ah mais je suis bien d’accord avec toi et le singe (c’était pas Henry avant ?) sur l’aspect moral et toutes les magouilles des basques.

Mais quand les filiales sont aussi dissociées, c’est plus logique de dissocier aussi les bénéfices/pertes. Pour l’entreprise ça a pas de sens de garder des milliers de postes au guichet si le futur c’est un ordinateur. C’est triste pour les personnes concernées, mais la priorité c’est de leur trouver un moyen de gagner de l’argent dans un monde où leur travail n’existera plus.

Même si vous l’avez dit très justement, le coup des filiales en galère est souvent utilisé dans l’autre sens pour équilibrer les gains/pertes. Quelqu’un me racontait que Michelin vendait des pneus au prix de production à sa filiale suisse, qui se faisait une grosse marge. L’usine en France était logiquement en perte et bénéficiait d’aides et de réductions d’impôts :trump:


#6154

#6155

Je ne t’accusais pas hein, c’est juste une mise en garde générale. Je te garantis que c’est toujours très tentant de se référer à une personne qui manifeste une vraie proximité idéologique (c’est même une erreur qu’on fait par le passé presque tous ceux qui lancent ce genre d’avertissements), et je pense que globalement le travail de Cash Investigation sert bien plus une idéologie marquée à gauche que ne le fait la reste de l’information télévisée (qui pour moi sert clairement une idéologie de droite, celle-ci adorant jouer sur les peurs), et qui a des grandes facultes d’expression.

Concernant le terme de sensationnalisme, pour moi il renvoie vers tout procédé excessif pour attirer l’attention du téléspectateur. Et le fait d’avoir avancé des chiffres douteux mais sensationnels pour les pesticides comme tu l’as mentionné, c’est un procédé sensationnaliste et donc un petit bidouillage.

A ce niveau là, même si je suis ravi qu’on attire un peu plus d’attention sur l’écologie qui mériterait d’être plus mise en avant vu les enjeux colossaux (coucou @Tyler qui attendait désespérément qu’on parle pendant au moins 40 secondes d’écologie dans chaque débat après avoir entendu les candidats s’écharper pour la 11e fois sur la laïcité), c’est un bidouillage clair et net, tu ne me feras pas croire que des journalistes aussi expérimentés ne savent juste pas lire.

A mon avis, le coup du rapport lu de travers, c’est à la fois avoir un chiffre bien ronflant pour éveiller les consciences, et avoir une excuse toute trouvée si on les surprend.
Ici il y a bidouillage pour attirer l’attention dans un sens, c’est juste que ce coup-ci, elle est attirée dans un sens qui nous semble bon.

Je ne dis pas qu’il faut foutre cette émission au feu, d’abord parce qu’il y a des centaines qui font pire, et ensuite parce qu’elle a le mérite d’attirer l’attention sur des problématiques alternatives à celles des relais plus classiques de l’information (insécurité, laïcité, terrorisme). Je dis juste que même devant un contenu qui nous plait nous devons faire preuve d’esprit critique.

Je ne dis d’ailleurs même pas que le fait d’user d’arguments fallacieux disqualifie la personne de toute considération, ce qui compte c’est toujours le fond et la dimension idéologique, on peut tout à fait essayer d’utiliser des procédés pas très clean pour essayer de faire pencher la balance. D’ailleurs, je l’ai moi-même fait dans le topic politique entre deux tours, je serais bien hypocrite d’être aussi dur.


#6156

Disons que dans ce contexte, oui, c’est une insulte.


#6157

Moui, enfin d’un autre côté, venant de gens qui l’utilisent comme insulte, au final, c’est pas bien grave.


#6158

Ce qui est exactement ce que je dis en parlant de requalification ou de les aider financièrement :ztfforev:

(sinon, oui, c’était bien moi Henri sur MO ^^)


#6159

Le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) à la Haye a connu mercredi 29 novembre un véritable coup de théâtre. A l’énoncé de sa condamnation, Slobodan Praljak, un des accusés croates de Bosnie, a crié “Praljak n’est pas un criminel. Je rejette votre verdict”, avant de sortir une fiole remplie de “poison” et d’en avaler. Un incident qui a forcé le tribunal à suspendre immédiatement son audience. Les rideaux entourant la salle ont été tirés et des secouristes sont intervenus. L’homme, âgé de 72 ans, est mort peu de temps après dans un hôpital de La Haye, a annoncé l’agence officielle croate Hina.

Chaud :eek:


#6160

C’est comme “pute”, ou “nazi”. Selon le contexte c’est une insulte ^^

Non c’est pas bien grave, mais je tenais à le préciser, c’est très important pour moi, j’aurais pas pu terminer la journée sereinement sinon.

:sac:


#6161

Et qui lui a placé cette petite fiole dans les mains ? :ez:


#6162

Ah ok j’avais mal compris, je croyais que l’idée était de mieux répartir les bénéfices quitte à entretenir une branche “inutile” pour garantir l’emploi.


#6163

Suivre @iunctisFR sur Twitter - Mon Discourse - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible