Cheer saison 2, la gloire et les scandales

La première saison du documentaire Cheer avait été une belle surprise et ses participants sont devenues des stars du jour au lendemain. Depuis, des affaires ont rattrapé certains participants et l’école Navarro. La deuxième saison du documentaire change de ton, et c’est toujours prenant.


Les sommets avant la chute


Première bonne surprise de cette deuxième saison, elle ne cherche pas à mettre les affaires sous le tapis. Même si le documentaire suit un ordre chronologique, l’affaire est évoquée dès le premier épisode pour informer du scandale qui et cela permet d’installer un ton plus sombre.

La première saison avait mis en avant ces personnages touchants, positifs, qui souffrent pour une compétition qui dure quelques minutes. Le succès a été tel que les participants sont devenus des stars. Monica Aldama la coach intransigeante mais protectrice et compétente a pu réaliser son rêve en participant à Danse avec les Stars. La solitaire et troublé Lexi a conquis les fans et a pu profiter de cette gloire pour changer sa vie. Jerry Harris, le chouchou de tout le monde est devenu l’ami des stars.

La nouvelle saison traite de tout cela sans jugement. Mais elle n’oublie pas d’évoquer le contrecoup. Tout d’abord la fatigue et les obligations. Ils enchainent les voyages, les publicités, les émissions et cela se ressent sur leur présence et leur implication dans le programme.

C’est d’ailleurs pendant la participation de Monica à Danse avec les Stars que tout tourne au drame. L’affaire Jerry Harris éclate, révélant un comportement de prédateur sexuel et pédophile, c’est choquant, gerbant, l’équipe est dévastée, trahie. En plus de perdre un ami, ils se remettent tous en question. Comment ont-ils pu passer à côté de cela ? Beaucoup reprocheront à leur coach Monica son absence, elle est à Hollywood, en visio, incapable de réagir. Cela aura un impact très fort sur La’Darius aussi touchant qu’insupportable. Il voit ses insécurités exploser et il prendra les pires décisions possibles en se mettant tout le monde à dos et en créant des polémiques touchant son équipe.

Le documentaire avait de bonnes intentions et il a sans doute changé pour le meilleur la vie de certaines de ses stars, mais les auteurs assument aussi leurs responsabilités (indirectes) et ne nous cachent pas les problèmes qu’ils ont causé.


Les rivaux ont les dents longues


Une autre bonne idée du documentaire est de passer par les rivaux de Navarro : Trinity Valley, aka TVCC. On devine dans un premier temps une forme de jalousie. Navarro a toute la lumière, des moyens colossaux à présent, ils peuvent recruter les meilleurs athlètes et Monica devient intouchable. Leur coach Vontae cultive une forme de rancœur envers sa rivale pour se motiver, et motiver les siens.

Le documentaire alterne entre les deux équipes sans nous frustrer, on a envie de voir les deux points de vue. Voir Navarro tenter de se relever après ses problèmes médiatiques, et TVCC tenter de construire une belle équipe pour faire tomber leurs rivaux. Je n’ai pas senti de volonté de prendre partie. Les deux équipes sont touchantes, on ne change pas d’avis sur Monica, qui montre plus facilement ses failles, et on souhaite pas de mal à Vontae et les siens.

TVCC amène aussi de nouvelles personnes intéressantes à découvrir, comme la leader Jada qui évoque un blocage mental après une chute sur la tête qui l’a traumatisée. En deuxième partie de saison on découvre Dee, un jeune homme extrêmement talentueux qui fait des figures spectaculaires mais qui a un vrai problème avec l’aspect scénique qui menace sa virilité.


Le Cheer, traité d’une autre façon


La première saison s’était attachée à rendre hommage à ces athlètes incroyables qui s’entraînent et souffrent pendant un an pour une prestation d’une poignée de minutes, sans perspectives d’avenir très claires, contrairement à d’autres sports. Le documentaire montre moins les souffrances physiques, la pression avant la grande compétition. On découvre d’autres aspects du sport et des évènements imprévus qui ont perturber les épreuves depuis 2019.

Alors que la compétition approchait en 2020, la pandémie s’invite et change beaucoup de choses. Je ne vais pas m’attarder sur les évènements en détails pour ne pas révéler certains évènements mais le traitement est intéressant. Notamment sur l’aspect mental. Les étudiants doivent affronter la solitude, les entraînements perturbés, les contraintes de rassemblements limités. C’est une nouvelle épreuve pour ces athlètes soumis à une grande pression.

Le scandale Jerry Harris, les conséquences du succès de la première saison et l’arrivée du point de vue sur les rivaux de Trinity Valley sont aussi des éléments qui permettent de rendre cette deuxième saison pertinente et différente de la première.

On retrouve toutefois des éléments classiques de ces documentaires avec de belles histoires, comme Maddy qui traverse une période difficile dans la première saison avant de se battre et devenir une star de l’équipe. On a également de belles histoires comme l’amitié incroyable entre Cassadee et Gillian, au point que cette dernière vive avec la famille de son amie.

Si la deuxième de Cheer est moins feel-good, plus sombre, elle n’en reste pas moins touchante, perturbante et pertinente. Greg Whiteley a peut-être réussi à maintenir de l’intérêt et de l’originalité dans une série documentaire sportive, après des expériences plus mitigées sur les saisons paires de Last Chance U.


Parlez des diverses productions de Netflix sur son sujet dédié Netflix
Partagez vos découvertes de documentaires sur iunctis avec notre hashtag #documentaire

1 « J'aime »

Il est devenu quoi l’adjoint de Monica ?

J’en suis à l’épisode 6 de cette deuxième saison et c’est vrai que c’était tendu de maintenir l’intérêt mais ils réussissent bien à le faire.

J’avais pas trop creusé la question mais je suis allé voir, il semble s’être installé à Los Angeles après son renvoi, mais il est toujours proche de Monica d’après son insta : https://www.instagram.com/kapenakea/
Il n’est pas retourné dans l’équipe.

J’ai trouvé la saison moins bonne que la première, mais ça reste clairement de la qualité parmi les docs sportifs

Non non l’autre.

On le voit au début de la saison 2 pour l’année 2020 et ensuite en 2021, pouf on le voit plus.

Ah ouais je l’avais zappé, après la première vague du covid il a monté son propre business autour des Cheers apparemment.

Ce qui est curieux c’est qu’il était là quand Kailee est arrivée : https://www.instagram.com/p/CKSJh60AsgU/

1 « J'aime »